Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2022-01-16T11:30:57+01:00

Les démêlés de Cyrus

Publié par divagations-et-balades

          En cherchant un livre dans ma bibliothèque, j'ai trouvé celui-ci :

Les démêlés de Cyrus

          Il y est question de Cyrus le Grand, surnommé Le Soleil de la Perse.Ce livre m'avait beaucoup plu et je me rappelle des démêlés de Cyrus avec Babylone.

          L'  Histoire, ou la légende, raconte que les Babyloniens irritaient beaucoup Cyrus, car ils n'arrêtaient pas de proférer moqueries et calomnies à son endroit.

          Tellement, qu'excédé, Cyrus envisagea de partir en guerre contre ces irrévérencieux Babyloniens.

          Mais, Cyrus avait un conseiller particulièrement sage, conscient que ce n'était pas le moment ou la meilleure solution, et qui modéra l'humeur guerrière de son roi. Ecoute ma voix, lui dit-il :

     " La méchanceté et la malveillance portent en elles leur propre punition "

          Cyrus se laissa convaincre, et renonça à son projet belliqueux. Il ne tarda pas à vérifier la justesse des paroles de son conseiller.

          En effet, les Babyloniens qui continuaient à dire pis que pendre de Cyrus, devinrent tout à coup victimes de grands malheurs et désastres.

          Le verbe est créateur, dit-on dans la Bible. Sont-ce les paroles du conseiller du roi qui engendrèrent ces catastrophes accablant les Babyloniens ?

          Pour plus de sécurité peut-être, l'armée de Cyrus entra dans Babylone le douze octobre cinq cent trente neuf.

Voir les commentaires

2022-01-14T16:17:45+01:00

La plage oubliée

Publié par divagations-et-balades

           En se promenant dans ces étendues sauvages, où l'on voit parfois s'envoler une cigogne,

La plage oubliée

il arrive que l'on ait une surprise; celle d'apercevoir, de l'autre côté d'une petite crique, ce qui, de loin, ressemble bien à une plage.

La plage oubliée

          Nous décidons de nous en rapprocher et, contournons la crique, n'osant pas parler pour ne pas troubler ce monde du silence.

          Et soudain, elle est là, devant nous, toute de blondeur vierge de toute présence.

La plage oubliée

          Nous avons l'impression d(être dans un monde inexploré. Cette plage bien cachée, nous la méritons, nous en sommes les découvreurs. On aimerait y planter un petit drapeau !!!

          Nulle trace de pas de quiconque. C'est une plage oubliée.

 

La plage oubliée

          Les touristes ne la connaissent pas; tant mieux !.....Quant aux autochtones.........peut-être faut-il marcher trop longtemps pour l'atteindre, et, la région fourmille de plages, depuis les petites plages intimes et familiales des lacs, jusqu'aux immenses plages océanes, envahies de fin avril à octobre.

          Il y a un bateau là-bas. Seuls, quelques plaisanciers aimant jouer les Robinson, doivent la connaitre et venir jeter l'ancre de temps en temps, pour savourer silence et solitude.

         Le bateau s'est échoué, sans doute exprès; et maintenant, il faut attendre la marée haute. 

La plage oubliée

          Cela fait remonter à ma mémoire un vieux souvenir : j'avais seize ou dix sept ans quand ma mère m'avait prévenue contre certains garnements qui invitaient les filles à faire un tour sur leur bateau. Ils s'arrangeaient pour partir à l'heure à laquelle la marée descendait, et allaient jeter l'ancre à l'Ile aux oiseaux pour visiter les cabanes tchanquées. Et, pendant ce temps..........la mer s'était retirée, le bateau échoué.............il fallait donc attendre six heures, que la mer remonte pour pouvoir repartir.

          Seuls sur une île déserte, pendant six heures, avec des filles !!!              

Voir les commentaires

2022-01-11T09:57:48+01:00

Branle-bas de combat

Publié par divagations-et-balades

          Les Fourmis étaient inquiètes. On disait qu'un certain Cronibus parcourait clandestinement le royaume.

          Bien que nul, jusque là, n'en ait entendu parler, la rumeur lui prêtait une cruauté inouie. Et de fait, il semblait frapper aveuglément quiconque avait le malheur de croiser son chemin.

          C'est du moins ce que la rumeur affirmait.

          Alarmé, le roi des Fourmis, dont le trône chancelait un peu, se dit qu'il aurait peut-être un moyen de le sauver, s'il parvenait à prendre des mesures efficaces.

          Ses conseillers faisaient auprès de lui, assaut d'idées toutes plus farfelues les unes que les autres, preuve de leur incompétence notoire.

          Le roi devait bien choisir. Il le fit en prenant la mesure qui lui semblait devoir lui apporter le soutien inconditionnel des Fourmis apeurées. Il décida de leur interdire toute sortie de chez elles.

          Ainsi, Cronibus pouvait bien se promener dans les rues, il ne trouverait personne à martyriser, et de ce fait, gagné par un indicible ennui, il finirait par partir.

          Mais les Fourmis étaient inconséquentes. A peine le roi avait-il fait claironner sa loi dans les rues par les crieurs publics, qu'elles furent de mauvaise humeur voulant continuer leur vie insouciante.

          Le roi manda encore ses conseillers; l'un d'eux, particulièrement actif, le chevalier Médicus Véri, lui dit qu'il avait une idée qu'il pensait excellente pour calmer les Fourmis, en leur promettant qu'elles pourraient vivre à nouveau librement, en échange d'une petite formalité : porter un signe distinctif prouvant qu'elles s'étaient soumises à un stage de jiu jitsu.

          Celui-ci devait intéresser surtout les vieilles Fourmis, moins aptes à se battre pour se défendre que les plus jeunes.

          Mais voilà, les vieilles Fourmis regimbèrent.

     * Eh quoi ! dirent-elles, si nos rhumatismes nous empêchent de nous battre, comment pourrions-nous pratiquer le jiu jitsu !!! mais c'est du n'importe quoi....ou alors on se moque de nous.

          Le roi envoya une armée de crieurs des rues pour inciter les vieilles Fourmis à se rendre dans les salles de sport.. Beaucoup s'y rendirent, par crainte de punition, et, pour le plus grand plaisir des traumatologues et autres rhumatologues, mais, il y avait toujours des réfractaires qui faisaient la sourde oreille.

          Puis, le ministre des phinances alerta le souverain :

     * Messire le Roi, les meuniers sont fort en colère, les Fourmis transporteuses de grains de blé, ne viennent plus, elles ont trop peur de rencontrer Cronibus. Comment les boulangers vont-ils pouvoir faire le pain quotidien ?

     * Bof ! fit le roi avec désinvolture, ils n'ont qu'à utiliser de la farine de pois chiches.

     * Chiche ! S'exclamèrent certains boulangers frondeurs; le peuple sera mécontent et déposera ce roi ignare et sans empathie.

          Et Cronibus pendant ce temps ???

          On l'avait un peu oublié, de même la terreur qu'avait suscité la litanie des agressions que psalmodiaient chaque soir les crieurs publics.

          On revoyait dans les rues, les vieilles Fourmis promenant en laisse leur microümin, de jeunes Fourmis jouant au pattball.........

          Le roi était courroucé. Ses savants conseillers le poussaient à émettre des édits pour punir ce peuple désobéissant.

          Il tergiversait, disant blanc le matin et noir le soir. Plus personne ne comprenait ce qui se passait vraiment. On en arrivait même à douter de la réalité de Cronibus.

          Ainsi allaient les choses au royaume des Fourmis, ballotées de droite et de gauche, ne sachant plus vers quoi se tourner qui serait un peu plus stable ! 

 

 

Branle-bas de combat

Voir les commentaires

2022-01-09T16:26:42+01:00

Philo du Dimanche 09.01.2922 : Sagesse

Publié par divagations-et-balades

          En ce triste jour pluvieux, je me souviens du temps déjà lointain, où nous avions passé un merveilleux mois d'août au Kenya.

          La plage de Monbasa, l'eau chaude de l'océan Indien, la couleurs de la terre et les incroyables lauriers roses de la résidence d'été du Président Kenyatta. Puis, nous étions partis en safari, les lions, les zèbres, les girafes....et des singes malicieux et gourmands.

          Et par-dessus tout ça, chanterait Bécaud,..........ce ciel d'Afrique, immense et si pur que dès la nuit tombée, on ne se lassait pas d'admirer une incroyable voûte étoilée et une vertigineuse voie lactée.

image " volée " à la télé

image " volée " à la télé

          Ce ciel, ouvert sur d'autres mondes, incitait à la méditation philosophique, et je comprenais tout-à-coup pourquoi il y avait tant de sagesse chez les vieillards africains.

          J'en avais ramené un............( mais non, pas un vrai, je n'étais pas si cruelle ), en statue de bois que l'on pouvait acheter sur le bord de la piste.

Philo du Dimanche 09.01.2922 : Sagesse

          Sous ce grand ciel d'Afrique, même les singes cynocéphales, quand ils ne venaient pas mendier quelque friandise à la portière, méditaient dans ces étendues désertiques.

Philo du Dimanche 09.01.2922 : Sagesse

          Le vieux Wakamba que j'avais ramené, médite t-il encore ? Je le soupçonne de s'ennuyer un peu dans son coin. Mais l'ennui porte aussi à la réflexion philosophique, alors, je me plais à croire que c'est lui qui a murmuré à mon oreille, cet adage que j'aime bien, moi qui ai été traitée de folle si souvent : 

                          Dieu est l'ami des fous

Philo du Dimanche 09.01.2922 : Sagesse

Voir les commentaires

2022-01-05T11:10:00+01:00

Simple rappel

Publié par divagations-et-balades

          Oui, simple petit rappel au cas où.......Il s'agit de la Résolution 2361 du Parlement Européen.Elle a été votée le 27 janvier 2021 par tous les pays membres, dont la France.

          Il semble que notre gouvernement, et en particulier son chef, l'ait un peu oubliée.

Que dit-elle ?

          Elle prescrit une attitude respectueuse des libertés qu'elle énonce clairement dans ce qui suit :

7.3.1.

     * " de s'assurer que les citoyens et citoyennes sont informés que la vaccination n'est pas obligatoire et que personne ne subit de pressions politiques, sociales ou autres pour se faire vacciner, s'il ou elle, ne souhaite pas le faire personnellement ".

7.3.2.

     * " de veiller à ce que personne ne soit victime de discrimination pour ne pas avoir été vacciné, en raison de risques potentiels pour la santé, ou pour ne pas vouloir se faire vacciner ".

          C'est clair ! Alors qu'on ne nous enquiquine pas !

Voir les commentaires

2022-01-05T10:32:36+01:00

Terre sauvage

Publié par divagations-et-balades

          La Gironde est trompeuse. Tantôt ordonnée et même sophistiquée, avec ses vignes tirées au cordeau, tantôt livrée à la forêt, océan vert qui va défier l'autre, bleu, vert ou gris, qui va en murmurant lécher les dunes blondes, ou se jeter à l'assaut, en rugissant, écumant de colère.

          Et puis, il y a une Gironde sauvage, de terre et d'eau mêlées, qui lui donne des airs d'ailleurs, domaine des oiseaux et d' animaux invisibles, mais dont on devine la présence à quelques frémissements d'herbe.

Terre sauvage

          Les cygnes blancs s'y promènent, mini-vaisseaux majestueux glissant sans bruit dans ce monde du silence.

Terre sauvage

          Nos pas sont étouffés par le sable, nous ne parlons pas, imprégnés de la sérénité de ce lieu hors du temps.

          Nous sommes au matin du monde; l'eau et la terre se jouent l'un de l'autre, semblant ne pas vouloir se séparer, et les deux jouent avec le ciel.

Terre sauvage

          D'insolites " cotonniers " en fleurs,  créent par endroit une ambiance incongrue.

Terre sauvage

          Il y a des sites secrets, des criques cachées sur lesquelles on arrive par hasard.

Terre sauvage

          Ailleurs, c'est une fenêtre de verdure qui nous laisse entrevoir cet univers aquatique nourri par l'océan tout proche.

Terre sauvage

          Et, plus loin, une baie toute rousse où s'ébattent, à l'abri du regard des chasseurs, une bande de canards sauvages.

Terre sauvage

          Et, soudain, nous sommes ramenés brutalement à la civilisation; un petit port s'étale dans le chenal.

Terre sauvage

          Le voyage à l'aube du monde est fini. La magie s'est éteinte et le génie est rentré dans sa lampe.........;Dommage.........Mais, nous reviendrons.

Voir les commentaires

2021-12-31T07:34:00+01:00

Relais

Publié par divagations-et-balades
Relais

          Enfin, ça va être mon tour ! pensa, en trépignant d'impatience, le jeune 2022. Cette vieille folle de 2021 n'en finit pas de traîner les pieds.

     * Du calme, gamin, dit la vieille 2021 qui captait son excitation, car elle avait été la sienne dans les mêmes circonstances. Ne sois pas si pressé, car tu ne sais pas ce qui t'attend avec ces humains si imprévisibles.

     * Oh, je saurai bien m'en accommoder.............et les accommoder ajouta t-il in petto.

     * Eh bien, on verra, dit 2021, en attendant, il ne te reste que quelques heures pour te former, et prendre auprès de moi un peu de l'expérience que je peux te transmettre.

     * Je n'ai que faire de votre expérience, dit-il, avec la fougue de sa jeunesse, je me débrouillerai bien sans vous qui êtes déjà dépassée, et même du passé, ajouta t-il finement et content de lui. Et puis, pour ce que vous êtes digne d'exemple, dit-il avec impertinence, mais non sans une certaine justesse, en quoi avez-vous été si remarquable pour que vous me serviez de modèle ?

     * Eh bien, dit la vieille 2021................elle sembla soudain frappée de stupeur, elle ne trouvait rien à dire qui fut positif.

    * Ah ! Ah ! ricana méchamment le garnement, vous voyez, vous n'avez commis qu'erreurs, mensonges, forfanteries........ Vous n'avez fait montre que de suffisance et incompétence, et vous osez prétendre à me donner des leçons ? Vous n'êtes qu'une vieille lune, allez vous en !

    * Comment oses-tu, goujat, mal élevé. Grâce à moi tu peux exister aujourd'hui. J'ai sauvé l'humanité d'un féroce virus qui voulait la briser. J'ai.....

    * Hola ! Stop ! L'interrompit le fougueux gamin, parlons-en de ce virus. Il court toujours ce me semble, avec des atours différents, et c'est votre faute, le résultat de vos bêtises.

          D'abord, vous avez empêché les médecins de soigner et guérir les premiers malades en leur interdisant les médicaments pour ça.

          Ensuite vous vous êtes toquée de confinement, couvre-feu, vaccination bizarre, tout cela sans effet, mais vous vous obstinez.

          Et, pire que tout, sous ces fallacieux prétextes, vous vous êtes attaquée à la liberté des Hommes.

          Ah ! Belle façon de les traiter ! Et vous vous imaginez qu'ils vont vous regretter !!!!

          Abasourdie par cette diatribe, la vieille 2021 ne savait plus que dire.

          Ah ! pensa t-elle, mais qu'est-ce qu'il croit cet arrogant perroquet ? J'aimerais bien le revoir dans un an quand un nouveau, au moins aussi prétentieux que lui, viendra prendre le relais. Hélas ! je serai dans les oubliettes de l'Histoire.

          Mais, se dit-elle, le visage soudain illuminé d'une joie radieuse et mauvaise, dans un an, cet affreux gamin viendra m'y rejoindre, et là, je suis prête à parier que je tiendrai ma revanche.

          Et, toute à ces pensées réconfortantes, la vieille 2021 s'en alla en sautillant.   

Relais

             Allez, on fait confiance à 2022

 

                BONNE ANNEE A TOUS

Voir les commentaires

2021-12-24T06:42:00+01:00

Le cauchemar du Père Noël

Publié par divagations-et-balades

          Ainsi donc, c'est arrivé, pensa le Père Noël.

          Dans la longue rivalité qui, depuis tant et tant de siècles, l'opposait au Père Fouettard, pour la première fois, celui-ci allait gagner.

          Il revit dans sa tête, celle, terrible, du Père Fouettard, tel qu'il l'avait aperçu pour la dernière fois il y avait si longtemps, et, malgré lui, un léger tremblement le saisit.

Wikipedia

Wikipedia

          Ainsi donc, c'est arrivé, dit-il cette fois à voix haute.

     * Ah ! Toi non plus tu ne dors pas, dit la Mère Noël allongée auprès de lui. Le sommeil ne s'accorde pas avec l'inquiétude et la tristesse.

         Le Père Noël jeta un coup d'oeil vers son horloge couleur de temps, et son coeur se glaça : elle était devenue grise.

         Il se leva et enfila sa plus chaude houppelande car le vent était glacial.

     * Mais où vas-tu à cette heure-ci ? dit la Mère Noël;

     * Juste faire un petit tour pour voir les lumières de la Terre, tu sais combien cela me rassérène.

          Et il sortit. 

          Son meilleur renne, son plus ancien compagnon de tournée, ne dormait pas non plus. Son doux regard se posa sur le Père Noël, et il ressentit son tourment.

          Le Père Noël l'attela à son petit traineau personnel, et le renne, avec l'instinct du vieux compagnon qui comprend sans avoir besoin des mots, les entraina vers le point du ciel d'où l'on voyait la Terre entière.

          Et là, le Père Noël, accablé, s'aperçut que la Terre était éteinte.

          Tout ce qui la faisait briller avant, avait-il donc disparu ? ............La joie, les sourires, les rires qui fusaient.........

          C'est arrivé, se dit-il une nouvelle fois.

          Mais pourquoi l'Humanité ne réagissait-elle pas ? Etait -elle donc fatiguée d'elle même ?

          Et pourtant, elle en avait connu au cours de son existence, des tentatives maléfiques du Père Fouettard, et de bien pires.

          Jamais elle n'avait baissé les bras, jamais les Humains n'avaient cessé de sourire, jamais ils n'avaient cessé de danser.

          Mais qu'avait donc fait le Père Fouettard cette fois 

          Pendant ce temps, dans sa sombre caverne, celui-ci jubilait. Enfin il avait vaincu cette Humanité qui lui résistait depuis si longtemps; il avait pris possession de l'âme des Hommes.

          Le Père Noël était désemparé. Que faire ?

Le cauchemar du Père Noël

          Pour la première fois depuis si longtemps, il pensa arrêter les préparatifs, fermer l'usine à jouets, mettre les Lutins au chômage et annuler sa tournée.

          C'est alors, que, dans ce noir opaque qui cernait la Terre, il remarqua, par-ci, par-là, quelques timides petites lumières qui clignotaient.

          Une bouffée de joie l'envahit, il y avait donc encore des âmes rebelles ! L'espoir se réveilla en lui, l'optimisme revint, tout n'était peut-être pas perdu !

          Revigoré, il revint auprès de la Mère Noël et lui raconta ce qu'il avait vu.

          Celle-ci, à son tour, retrouva son énergie et balaya sa tristesse.

   * Oui, dit-elle avec son intuition féminine, rien n'est perdu Père Noël, tant qu'une petite flamme, ou même une simple braise, existe, le feu n'est pas mort et peut à nouveau, illuminer et réchauffer le monde. Va te préparer !

          C'est presque en gambadant que le vieux Père Noël alla presser les Lutins qui avaient tendance à se montrer un peu nonchalants parfois 

Wikipedia

Wikipedia

          Dans sa caverne, le Père Fouettard perçut, tout à coup, l'ombre de la joie du Père Noël, et fut déstabilisé.

          Allait-il encore perdre la partie ?

          Pourtant, en instillant la peur et la soumission dans le coeur des Hommes, il avait bien cru les tenir, enfin, à sa merci.

          Il sortit pour aller regarder vers la Terre, et, atterré, vit les petites lumières clignoter ça et là.

    * Maudite engeance que l'on ne peut jamais dompter complètement, maugréa t-il, dépité et en colère.

Mais, un sourire mauvais éclairant son visage, je leur ai quand même gâché la fête, se dit-il, et il leur faudra du temps pour que toutes les lumières se rallument.

          Oui, il leur faudra du temps dit, pensif, comme en écho, le Père Noël, mais une seule bougie peut vaincre les ténèbres....alors !!!

          Ragaillardi, il alla se préparer, mais cette année, sa hotte serait un peu différente, car il y aurait des jouets pour les enfants sages, mais aussi, des sourires pour les grands qui les avaient perdus.

          Comme tous les cauchemars, celui-ci avait pris fin.

          Er dans la joie revenue, le Père Noël décida de passer par la route des étoiles.

 

Le cauchemar du Père Noël

Voir les commentaires

2021-12-19T09:42:22+01:00

La pensée du dimanche 19/12/2021 - Esprit de Vieux Sages

Publié par divagations-et-balades

          La Chine n'a pas que le coronavirus à nous offrir, elle a, dans son histoire, des Sages qui ont laissé à l'humanité, des pensées en héritage.

          Il y a eu Lao-Tseu, qui vécut, semble -il, au milieu du VIème siècle avant l'ère chrétienne. On pense qu'il fut à l'origine du taoïsme dont on lui attribue le livre majeur : le Tao To King, ou livre de la voie et de la vertu.

          Lao-Tseu est un personnage extraordinaire, peut-être un mythe, disent certains. Il aurait été conçu par le passage d'une comète, ou par l'ingestion par sa mère, d'une prune magique.

          De plus, il serait né avec des cheveux et une barbe blancs, et des oreilles aux lobes très longs, ce qui est un signe de grande sagesse.

          On le représente kle plus souvent se déplaçant monté sur un bufle.

Wikipedia

Wikipedia

          Un jour, fatigué de la politique de son pays, il partit vers l'ouest, et, c'est arrivé à la frontière, qu'à la demande du gardien, il écrivit son livre.

          La tradition populaire chinoise affirme que Lao-Tseu ne meurt jamais, mais qu'il va, de réincarnation en réincarnation, afin de transmettre la philosophie du Tao.

          De nombreuses citations de Lao-Tseu sont parvenues jusqu'à nous, et il est difficile de faire un tri, mais, il a bien fallu que je me décide, alors, aujourd'hui, c'est celle-ci que je livre à la méditation :

     " Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas "

Allez-y, il n'y a que le premier pas qui coûte !!!

A bientôt !

Voir les commentaires

2021-12-16T14:56:28+01:00

Les amants de Valldemosa

Publié par divagations-et-balades

          Il y a tellement de lunes que je ne les compte plus, J'étais allée aux Baléares avec une amie (devenue d'enfance), à Majorque plus exactement.

          Au cours de notre exploration de l'île, nous étions allées au village de Valldemosa,où nous avions visité la fameuse Chartreuse dans laquelle Chopin avait passé l'hiver mille huit cent trente huit/trente neuf accompagné de George Sand et de ses enfants.

          Celle-ci a d'ailleurs raconté cet épisode dans son livre : Un hiver à Majorque.

Les amants de Valldemosa

          Chopin y a écrit la plupart des " Préludes " et quand on voit la beauté et la sérénité des jardins qui jouxtaient sa " cellule ", on n'est pas étonné par la beauté de sa musique.

Les amants de Valldemosa

          C'est une gentille dame en costume local qui nous avait ouvert la porte de la Chartreuse.

Les amants de Valldemosa

          J'aime beaucoup les Préludes, et c'était un peu émouvant de s'imaginer Chopin, déambulant dans ce jardin, ordonnant dans sa tête les notes de ses oeuvres.

          Je me demandais ce qui l'avait inspiré le plus : ce jardin ? ou bien George Sand qui était sans doute à ce moment-là, la jolie dame de ce camée :

Les amants de Valldemosa

car elle n'avait alors que trente quatre ans.

          De son vrai nom Amandine Dupin de Francueil, baronne Dudevant par son mariage, elle était une suffragette avant l'heure. Elle prenait la défense des femmes, luttait contre les préjugés de la société de l'époque, fustigeait le mariage et vouait un culte à la passion.

          En fait elle faisait scandale de par sa vie amoureuse plutôt agitée, sa tenue vestimentaire masculine et le choix masculin de son pseudonyme.

          Elle en lança d'ailleurs la mode, et Marie d'Agoult, maitresse de Franz Lizst, prit elle aussi le pseudonyme masculin de Daniel Stern.

          La passion, elle la connut donc avec Frederic Chopin. 

 

Les amants de Valldemosa

          Polonais de naissance, Chopin était français par son père, ce qui fait que, d'après la législation du temps, il n'eut aucune peine à obtenir un passeport français, et pu s'installer à Paris en mille huit cent trente cinq et y passer l'essentiel du reste de sa vie.

          Puis.....arriva George Sand. Leur liaison dura de mille huit cent trente huit à mille huit cent quarante sept. Pourtant......la première impression que celle-ci lui fit, lors de leur rencontre au cours d'une réception chez Lizst et Marie d'Agoult, ne fut guère flatteuse pour elle. Chopin parait-il, s'exclama :

     " Qu' elle est antipathique cette Sand ! Est-ce bien une femme ? J'en doute ! "

          Mais l' amour comporte bien des mystères, on le sait; ils se revirent, un peu, puis de plus en plus, et.........c'est alors qu'ils décidèrent d'aller passer l'hiver à Majorque.

          Au début ce fut idyllique, mais Chopin était de santé fragile. Il ne s'adaptait pas au climat, à la nourriture et à la médecine locales. C'était George qui cuisinait et le soignait. La domestique les avait laissés tomber. Mais voilà que Chopin est déclarée tuberculeux. On lui conseille Valldemosa

       C'est là, dans l'isolement du monastère, où le temps et la population sont exécrables, qu'il compose les préludes sur un piano envoyé de Paris par Camille Pleyel lui-même.

          Pour mon plaisir, ayant oublié, enfin pas tout à fait, la grande sévérité de mon prof de piano quand je faisais par- ci par-là une fausse note. Il ne fallait pas qu'il s'étonne quand il retrouvait les roues de son vélo à plat !!!

Op 28 n° 10

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog