Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2022-05-16T07:07:32+02:00

Holà, mes maîtres !

Publié par divagations-et-balades

          M'auriez-vous trompée ?

          C'est la question gênante que je me pose depuis quelques jours. Et pourquoi ???

          Parce qu'à la télévision, où nul ne ment jamais, c'est connu et reconnu, j'ai vu qu'en Corée du Nord, un cas de Covid ayant apparu, le pays entier a été confiné aussitôt.

          Compte tenu de la peur générale, (soigneusement entretenue dirais-je avec mon mauvais esprit habituel), cela peut sembler une décision de grande sagesse, mais........et c'est là que cela me gêne...... mes maîtres en pathologies infectieuses, m'avaient appris le contraire, c'est-à-dire que, dès l'apparition d'un cas suspect, on isolait le malade, évitant ainsi la contagion et la propagation d'une épidémie dont on ne sait jamais à l'avance jusqu'où on pourra la contrôler. 

          Mais, je dois dire qu'en ce temps reculé de mes études, mes maîtres étaient déjà de vieux cliniciens, comme on n'en fait plus et devenus obsolètes depuis que nous avons des moyens techniques modernes d'investigation du corps rendant souvent inutile d'écouter et d'examiner le malade.

          Rendez-vous compte, l'un d'eux, qui avait alors une grande réputation parmi ses pairs, nous avait fait cette réflexion : " Quand un patient rentrera dans votre cabinet, au premier coup d'oeil, vous devrez avoir cinquante pour cent du diagnostic ". Ahurissant non ?

          Alors, qui dois-je écouter maintenant ? Des vieux dépassés qui auscultaient, écoutaient, palpaient..... ou le maître d'un pays plein de cette sagesse orientale qui fait exactement le contraire ?

          Me voilà prisonnière d'un affreux dilemme ! En attendant.....dansez petits virus !

Voir les commentaires

2022-05-12T15:26:47+02:00

Ce que la mémoire doit à un livre

Publié par divagations-et-balades

          Je viens de lire " Ce que le jour doit à la nuit " de Yasmina Khadra ", et ce livre m'a ramenée au début des années soixante en Algérie.

          J'étais alors en troisième année de médecine et,  j'étais partie faire un stage de trois mois dans un hôpital un peu particulier, à Beni Messous, à une dizaine de kilomètres au sud d'Alger. En effet, on y soignait des prisonniers fellaghas. Le chef de service était une hongroise : Dr Ella Farkas.

          Je logeais, bien sûr, à l'internat de l'hôpital, avec deux autres internes plus âgés que moi de trois ou quatre ans. Ils étaient de " vrais " internes , ayant passé le concours, moi....trop jeune dans les études, je n'étais que....FFI...c'est-à-dire : faisant fonction d'interne.

          Je me souviens que l'hôpital était construit près d'un ravin où se trouvait une mechta dans laquelle il m'était interdit de descendre, car trop dangereux. Evidemment, je n'ai pas obéi, et à mi-trajet, les cailloux ont commencé à pleuvoir sur moi, et j'ai du rebrousser chemin.

          Des noms refont surface : Chéragas, la forêt de Baïnem, la Bouzaréah.....

          Et puis un jour, l'occasion s'est présentée, je ne sais plus comment, d'aller faire une virée dans le sud avec des militaires. Nous étions cinq ou six garçons et filles de Métropole embarqués dans cette expédition. On se déplaçait en GMC, avec une auto-mitrailleuse qui nous escortait de près.

Ce que la mémoire doit à un livre

          Penché au-dessus de la cabine, le capitaine scrutait les alentours avec attention, une embuscade n'étant pas à exclure. Nous avions même appris à sauter d'un camion en marche. Nous étions dans le territoire des Ouled Naïls

Ce que la mémoire doit à un livre

          Pour cette aventure, il fallait l'autorisation des parents si on était mineur. On était en juillet, je le deviendrais en septembre, alors, pour la première et unique fois de ma vie....j'ai imité la signature de mon père. 

          Nous faisions une petite escale à El Hamel, sorte de ville sainte,

Ce que la mémoire doit à un livre

          Et là.....Deux militaires français nous proposent d'emmener deux ou trois d'entre nous, vers un endroit où l'on pouvait se baigner : le Moulin Ferrero.

          Ni une ni deux, un camarade et moi nous précipitons et embarquons avec eux, ignorant les mises en garde anticipant le courroux du capitaine. Nous nous sommes baignés avec délice. Un des soldats m'avait prêté son short, j'y flottais et il gonflait comme un ballon à chaque plongeon.

          On s'amusait bien jusqu'à...........l'arrivée d'une jeep suivie d'un camion empli de moghaznis, et un capitaine dans une colère noire, nos empoignant manu militari (évidemment), et c'est comme ça que nous avons tous passé une nuit au trou dès notre retour à Bou Saada.

          J'avais quand même bien rigolé !!!!

Voir les commentaires

2022-05-08T09:41:11+02:00

8 mai 1945

Publié par divagations-et-balades

          Ce jour-là, m'avait dit ma mère, elle avait fait entendre à toute la ville son grave bourdonnement. Elle, c'est la Grosse Cloche, hébergée par une porte médiévale, l'une des deux anciennes portes de Bordeaux rescapées du Moyen-Âge : L a Porte St Eloi ou Porte St James.

8 mai 1945

          Cette cloche est emblématique de la ville et les Bordelais y sont très attachés, à tel point que, lorsque le roi de France voulait les punir de leur insubordination quasi chronique, il faisait enlever la cloche; pour récupérer leur cher " bourdon " les vilains Bordelais rentraient dans le rang.

          Elle fut même brisée par Henri II en punition de la révolte dite Jacquerie des Pitauds en mille cinq cent quarante huit, mais heureusement réparée, revint à Bordeaux en mille cinq cent soixante et un.

          Au Moyen-Âge, elle sonnait en cas d'incendie et donnait chaque année le signal des vendanges. Depuis deux mille seize, elle sonne six fois par an :

     * le 1er janvier

     * le 8 mai, fête de la victoire de 1945

     * le 14 juillet

     * le 28 août, date de la libération de Bordeaux en 1944

     * le 11 novembre ,date de l'armistice de 1918

     * et le premier dimanche de chaque mois à 11h

          Aujourd'hui donc, la grosse cloche va faire entendre sa voix. Même si je tends l'oreille, je ne l'entendrai pas, n'habitant plus Bordeaux depuis longtemps, et, malgré sa puissance, je doute que sa voix franchisse les dix huit kms qui nous séparent.

          Mais, en bonne bordelaise que je suis restée, cette cloche née sous Aliénor d'Aquitaine, qui, malgré ses sept mille huit cents kilos et ses deux mètres de haut, trône à quarante mètres au-dessus de la rue St James, est pour moi un superbe symbole de liberté.

8 mai 1945
8 mai 1945

Voir les commentaires

2022-05-05T04:50:00+02:00

Il n'y a pas que le Grand Canyon....

Publié par divagations-et-balades

          La plupart du temps, quand on parle de " canyon ", on pense à celui au fond duquel coule le rio Colorado en Arizona.

Il n'y a pas que le Grand Canyon....

          Maais il y en a au moins un autre, que j'ai eu le plaisir et la chance d'admirer il y a déjà si longtemps, plus petit, moins connu, mais que j'avais trouvé si beau et plein de charme, avec ses roches rougeâtres se reflétant dans un lac, d'autant plus clairement qu'il faisait un temps parfait pour les photos.

Il n'y a pas que le Grand Canyon....

          Cet endroit se nomme Oak Creek Canyon, et se situe aussi en Arizona, un de mes états préférés, entre les villes de Flagstaff au nord du canyon, et Sedona qui en est l'aboutissement au sud.

          Je me souviens de cette série de virages en épingle à cheveux, dont je ne voyais pas la fin, pour entrer, enfin, dans le canyon et le traverser jusqu'à Sedona.

          Tout le long de la route, il y avait d'énormes cactus qui semblaient ...." en vrac ", avec de jolies fleurs jaunes, mais dans lesquels il n'aurait pas fallu tomber, comme cela m'était arrivé au Maroc, et dont j'ai gardé le cuisant souvenir et les séances pour retirer les épines en me badigeonnant d'huile d'olive.

Il n'y a pas que le Grand Canyon....

          Oak Creek Canyon est situé dans la forêt nationale qui porte le nom pittoresque, (et rigolo) de Coconino.

          Ce nom est d'origine indienne, rattaché en particulier au peuple Havasupai.

          Cette forêt constitue le Comté de Coconino, un des plus vastes des Etats-Unis avec celui de San Bernardino en Californie.

          A côté des Havasupai, on trouve aussi des Indiens Hopi, et surtout des Navajos qui représentent la population indienne la plus nombreuse de ce magnifique état qu'est l'Arizona. 

Il n'y a pas que le Grand Canyon....

          Peut-être, pendant qu'on le photographie, pense t-il à ces mots de cette race fière :

                    You may take my picture                                                                                                    But that is all                                      I dare you to capture my spirit 

(     Vous pouvez prendre mon image                                                                                                                                               Mais c'est tout                                                                                                                                                   Je vous défie de capturer mon esprit) 

Voir les commentaires

2022-05-02T19:07:23+02:00

Mégalomanie !

Publié par divagations-et-balades

          Le beau soleil printanier d'hier, et une amie d'enfance, m'ont incitée à aller faire un tour à la plage. 

          Ni une, ni deux.....hop ! cap sur Arcachon ! Et là.......Ô surprise ! 

          Vous savez bien sûr que les fleurs et les papillons, ces fleurs volantes, sont emblématiques du printemps, de l'air devenu doux, des couleurs qui reviennent nous enchanter et du soleil, à nouveau triomphant.

          Mais là !!!! Je suis restée sidérée devant des fleurs géantes et blanches,

Mégalomanie !

          Mais qu'est-ce qu'il leur a pris ? Tout pourtant a l'air normal autour d'elles, les rues sont calmes,

Mégalomanie !
Mégalomanie !

          La jetée est en place, la mer ondule paisiblement,

Mégalomanie !

          Je déambule un moment le nez en l'air, tout va bien, mais......... Oh ! Mais je rêve ou bien ai-je des hallucinations ? Je n'en crois pas mes yeux..........un bouquet de papillons blancs est là, devant moi. 

Mégalomanie !

          Cette fois, aucun doute, la ville est tombée sous l'emprise d' un sorcier. Je décide de m'enfuir. Imaginez que je tombe aussi sous sa coupe, que je devienne géante et blanche, me balançant mollement, au gré de la brise marine, à jamais figée au bout d'une grande perche. 

          Adieu, vite je pars.....je cours.....je vole !!!!

Voir les commentaires

2022-04-27T14:46:15+02:00

Les vieux garnements

Publié par divagations-et-balades

          Hier matin, longue conversation téléphonique avec mon ami d'enfance. Ils étaient deux frères malheureusement, celui qui était le plus jeune d'entre nous, est décédé depuis plusieurs années.

          C'était une conversation pendant laquelle on n'a pas arrêté de rigoler, parce que, comme d'anciens combattants, on a évoqué nos souvenirs de garnements.

          Quand nous nous sommes connus, nous avions dix ans tous les deux, le jeune frère en avait huit. On faisait beaucoup de sottises et on s'amusait bien. Nos parents nous laissaient une grande liberté pendant les vacances avec pour seule obligation : respecter l'heure des repas.

          Nous ne nous voyions que pendant les grandes vacances, ils étaient parisiens, j'étais bordelaise, mais en dehors de ce temps béni, nous échangions une correspondance très active.

          La plage était le lieu principal de nos aventures, et le portique de Monsieur Maurice, celui de nos exploits

Les vieux garnements

          Puis, devenus grands et " bien sûr " plus raisonnables, de nos parties de volley ball.

Les vieux garnements

          Et tant d'années après, on riait des mêmes bêtises, avec peut-être la secrète envie de les recommencer. Et, avec soudain, une petite pointe d'émotion, on s'est dit que c'était formidable d'être toujours amis et complices au bout de toutes ces décennies.

          Quoi de mieux que les amis d'enfance !

Voir les commentaires

2022-04-22T17:54:54+02:00

La désobéissance est un dangereux défaut !

Publié par divagations-et-balades

          On m'a dit, quand j'étais enfant, que la désobéissance était un vilain défaut, mais dangereux !!! Non........Et pourtant !!!

          Cette dangerosité, je l'ai connue plus tard, au cours biblique, à travers l'histoire d' Edith, la femme de Loth.

          Celui-ci, sa femme et ses deux filles, habitaient la ville de Sodome, sur les bords de la mer Morte appelée aussi Yam ha Mellah, c'est-à-dire mer de Sel en hébreu.

          Les habitants de Sodome étaient si dépravés, que D. saisie d'une colère noire, décida de détruire la ville en lui envoyant une pluie de soufre et de feu. Mais Abraham interpella D. lui disant qu'il y avait dans la ville un homme bon qu'il serait injuste de châtier : Loth.

          Ne voulant pas se montrer injuste, D. envoya deux anges dire à Loth de fuir avec sa famille car la cité allait être détruite, mais qu'il leur était interdit de se retourner.

La désobéissance est un dangereux défaut !

          J'entends déjà mes copains...." Oh ! telles qu'on connait les femmes, il y en a bien une qui ne résistera pas ".

          Bingo ! La femme de Loth s'est retournée. Vous connaissez la mer Morte, si pleine de sel qu'il est impossible d'y nager; j'ai essayé, mes jambes partaient en l'air toutes seules.

La désobéissance est un dangereux défaut !

          La matière première étant à portée de main, il fut très facile pour D. de punir Edith en la changeant en statue de sel.

Wikipedia

Wikipedia

          Et depuis ce temps-là, figée dans sa gangue saline, elle rappelle aux enfants de la Terre que la désobéissance est un vilain défaut

          Mais, direz-vous, si elle n'avait pas été si curieuse, elle n'aurait pas désobéi.

          Peut-être mais....la curiosité n'est-elle pas une preuve d'intelligence ? Alors pas question de la punir n'est-ce pas ?

 

Voir les commentaires

2022-04-18T17:17:34+02:00

La méditation du lundi 18.04.2022

Publié par divagations-et-balades

          J'adore les bains de soleil, et pour cela je ne rate pas une occasion; outre le fait que je fabrique ainsi, agréablement, la précieuse vitamine D, qu'obligeamment ma physiologie personnelle transforme en sa forme D3 active, ces bains de soleil invitent à la méditation.

          Celle-ci est tantôt grave, tantôt plaisante et même parfois....farfelue. 

          Aujourd'hui, allez savoir pourquoi, mes pensées sont allées vers Woody Allen pour savourer les siennes, et celle-ci, en forme de question/réponse, qui me ravit et que je vous offre en cadeau de Pâques :

     " Que voudriez-vous que l'on dise de vous dans cent ans ?

    Il n'est pas mal pour son âge ! ".

          Et c'est  ce que je souhaite à tous mes fidèles lecteurs.....et aux autres ! (Plus plein d'oeufs en chocolat !!!)

A bientôt

La méditation du lundi 18.04.2022

Voir les commentaires

2022-04-15T08:18:06+02:00

Mais arrêtez !!!!

Publié par divagations-et-balades

          Vraiment, j'en ai assez de tous ces bons pasteurs qui viennent à la télé, pour nous dire comment nous devons voter.

          Mais de quel droit ?

          Au nom de l'importance qu'ils se donnent sans doute ! Remarquez, ils ont raison de s'en donner car, sinon eux-mêmes, qui leur en donnerait ?

          Mais j'en ai assez d'être prise pour un enfant un peu débilo, qui, sans ces conseils, évidemment avisés par définition, serait incapable de se diriger dans la vie.

          Alors, assez, gardez vos conseils ou autres injonctions, je revendique même le droit de me tromper.

          Et d'ailleurs, il n'y a pas que les conseils, il y a la sournoiserie de certaines présentations, et de certains présentateurs, pour influencer en douce, (qu'ils croient), la façon de penser, donc de voter de ces pauvres veaux de Français.

          Mon amour immodéré de la liberté me rend très susceptible dans certains domaines, dont celui-là. Alors je dis à tous ces hommes et femmes qui viennent nous dire comment vivre, manger, dormir, voter :

   LAISSEZ-NOUS VIVRE ET PENSER PAR NOUS-MÊMES ET OCCUPEZ-VOUS DE VOS AFFAIRES

Mais arrêtez !!!!

Voir les commentaires

2022-04-10T10:59:32+02:00

La pensée du dimanche 10.04.2022 - Histoire d'Europe

Publié par divagations-et-balades

          Le moins que l'on puisse dire est que notre monde est en ébullition.

          Depuis environ soixante-dix ans, la paix régnait en Europe, et, endormis sans doute, les Européens croyaient que c'était éternel.

          Mais, et ce fut suffisant, un gros grain de sable, avec un drôle de visage, a surgi, et......patatras, la guerre est revenue sur les marches orientales.

          Alors, l'incertitude, et même quelques vieilles peurs, sont revenues. Comment cette guerre va t-elle évoluer ?

     * S'éteindre d'elle-même ?

     * Dégénérer en apocalypse nucléaire ? Je n'y crois guère....mais....

La pensée du dimanche 10.04.2022 - Histoire d'Europe

          Et je pense à Albert EINSTEIN qui disait :

     " Je ne sais pas avec quelles armes on se battra dans la troisième guerre mondiale, mais je sais que dans la quatrième, on se battra avec des gourdins et des pierres "

La pensée du dimanche 10.04.2022 - Histoire d'Europe

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog