Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-07-18T08:54:44+02:00

Le retraité de la Tour

Publié par divagations-et-balades

          Au terme d'une prudente ascension, nous arrivons au premier étage, où se situe la chambre de Montaigne.

          Je pense toujours, bien sûr, à cette bizarre ouverture dans le mur. Alors, Montaigne le Philosophe, polisson ou pas ?

          J' ai un petit pincement de déception, et, je pense à certain, ( il se reconnaitra.......),qui attendait avec gourmandise, la confirmation de cette polissonnerie. Il s' agissait tout simplement, d' un système acoustique qui permettait d' entendre ce qui se passait dans l' oratoire quand on ne pouvait pas descendre.

un petit escalier permettait peut-être de se rapprocher et d' entendre sans être vu

un petit escalier permettait peut-être de se rapprocher et d' entendre sans être vu

          Cependant, un doute subsiste à la lecture de cette inscription trouvée sur un mur de son cabinet de travail. Il ne serait peut-être pas venu seulement pour écrire ! Interprétation de ma part ? Comment savoir ? Il a quand même eu une vie dissolue à Bordeaux avec moult gourgandines !

Que sont ces doctes vierges ?

Que sont ces doctes vierges ?

          A l' opposé du lit, se trouve un petit réduit, qui, à l' origine, était fermé d' une lourde draperie. Montaigne, à ce qu' on dit, s' y cachait, quand des fâcheux venaient le débusquer et, qu' il n' avait pas envie de voir. Son système acoustique devait lui donner le temps d' y aller.

          Il y avait un peu d' ermite dans ce Montaigne-là. Mais, surtout, et c' est ce que j' aime chez lui, une grande indépendance

Le retraité de la Tour

          Nous retrouverons ce même souci dans son cabinet de travail, à l' étage au-dessus.

 

J' aime bien cette idée du philosophe sérieux se planquant comme un gamin

J' aime bien cette idée du philosophe sérieux se planquant comme un gamin

          Montaigne était petit, nous avons ici, sa tête grandeur nature.

Tête bien faite plutôt que tête bien pleine !

Tête bien faite plutôt que tête bien pleine !

          Au-dessous, son coffre de voyage, car Montaigne fut un voyageur curieux des pays qui étaient alors les fleurons de la culture européenne.

Le retraité de la Tour

          De la fenêtre, une vue agréable et apaisante sur le parc;

Le retraité de la Tour

          Une cheminée complétait la pièce, et devait se révéler fort utile l' hiver, car, la fenêtre, avec ses carreaux de papier huilé ne devait pas être très dissuasive à l' égard des vents froids.

on voit qu' elle a beaucoup servi.

on voit qu' elle a beaucoup servi.

          Montaigne mourut dans cette chambre, ainsi que le montre  ce tableau.

Le retraité de la Tour

          Curieuse idée de cette époque que de se faire peindre sur son lit de mort. mais il est vrai qu' en ce temps-là, la mort n' était pas encore devenue tabou et injuste, et qu' on avait avec elle des rapports simples. Et la spiritualité n' était pas encore devenue dérisoire.

          Il reste à monter un étage supplémentaire, pour arriver au cabinet de travail où s' est construit une part de notre héritage littéraire.

          Alors, à bientôt !

Voir les commentaires

commentaires

aln03 21/07/2014 20:44

Ton explication est claire , Ramon , même pour une Bourbonnaise .Mais en Aquitaine , les nonnes doivent boire du Bordeaux avec un filtre pour opérer de telles transformations ? Merci d'avoir éclairé ma lanterne .

Ramon Basagana 18/07/2014 16:47

Je savais bien qu'il y avait anguille sous roche...!
Evidemment, Nicole a raison de penser qu'en Bourbonnais, il est impossible que des doctes vierges deviennent gourgandines, et impossible que des gourgandines viennent fôlâtrer en ce lieu austère...
Seulement, voilà, nous nous trouvons en Aquitaine, et l'amie Aliénor, en son temps, eut pris soin d'y semer quelques graines de "croustillance".
Du côté de la Garonne, en effet, docte vierge et gourgandine rime avec nonne.
Ben oui, de doctes vierges venaient, sous le voile, prier saintement dans la chapelle.
Quoi de plus normal qu'une religieuse prie dans une chapelle?
Averti via l'ouverture secrète du frôlement des voiles, notre ami Montaigne toussotait.
Quoi de plus normal, qu'un noble châtelain tousse dans une tour aussi froide (témoin la cheminée)?
C'était le code.
Ôtant voiles et oripeaux de l'avant-coeur, la docte vierge devenue gourgandine bottait la chapelle en touche et rejoignait la savante alcôve...
Où Montaigne transformait l'essai.
Aussi simple que cela ;-)
Belle fin de semaine,
Amitiés
Ramon

kasimir 18/07/2014 12:06

ah oui, Simone, explique nous donc ce que sont ces doctes vierges .....
je ne savais pas que ça existait
ah... mon manque de culture est flagrant !

Simone 18/07/2014 19:18

Ah! Bon! alors regarde le comm de Ramon, il a trouvé qui étaient ces doctes vierges. J' adore son explication !!!!!

aln03 18/07/2014 11:48

Impossible que des doctes vierges deviennent gourgandines et impossible que des gourgandines viennent dans un lieu si austère !
Mais , au fait , " Impossible n'est pas français " ( lol)
Intéressante visite avec toi , comme guide
Belle journée .Bises
Nicole

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog