Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-08-01T06:18:33+02:00

La route du retour

Publié par divagations-et-balades

          Le double sillage qui poursuit le bateau, n' arrive même plus à joindre la côte charentaise. Nous nous en éloignons irrémédiablement.

La route du retour

          Sur ce chemin liquide, nous surfons à vitesse croissante. Le capitaine, qui, décidément n' est pas à cours d' histoires, nous parle des maigres, ces poissons qui peuvent atteindre deux mètres et cent kilos, tel celui qu' avait pêché un homme de Meschers sur Gironde.

Image Wikipedia

Image Wikipedia

          Son nom vient de sa chair blanche qui le fait paraitre maigre. On le surnomme aussi " poisson grognon " à cause des grondements qu' il émet en période de frai, grâce à des mouvements musculaires amplifiés par une sorte de résonnance sur sa vessie natatoire.

          A ce propos, nous apprenons que le maigre ne peut frayer que dans trois endroits au monde : le delta du Nil, en mer de Marmara, et, dans l' estuaire de la Gironde.

          C'est un poisson semi-pélagique carnivore.

          Nous longeons maintenant la côte aquitaine, et laissons derrière nous, un des deux énormes engins qui permettent de draguer régulièrement, le chenal qui conduit vers Bordeaux, gros cargos et, encore plus gros navires de croisières.

 

La route du retour

          Vus de plus prés, ces engins sont assez impressionnants.

 

La route du retour

          Mais, plus impressionnants encore, sont les vestiges de l' ancien port pétrolier.

La route du retour

          En passant au plus prés des piliers, on s' aperçoit qu' ils sont recouverts de multiples coquillages qui sont venus s' incruster pour les habiller.

La route du retour

          Ce port était gigantesque; l' épaisseur du béton est incroyable.

La route du retour

          Puis, nous croisons un étrange voilier. Il a vraiment une drôle d' allure. Tout naturellement, nous nous tournons vers le capitaine, et, il nous explique que ce voilier avait coulé, et, qu' il était resté environ six mois au fond de l' estuaire avant d' être renfloué il y a quelques semaines.

Un voilier fantôme !!!

Un voilier fantôme !!!

          Nous approchons du port. La balade tire sur sa fin. Dommage !

La route du retour

          C' est alors que le capitaine, qui n' a jamais été muet bien longtemps, merci à lui, attire notre attention vers un trimaran, posé sur l' eau comme un énorme insecte aquatique.

La route du retour

          C' est le trimaran " Région Aquitaine-Port Médoc " du skipper Lalou Roucayrol, enfant du pays, qui avait conquis une deuxième place lors de la Route du Rhum, je ne sais plus en quelle année. Pardon Capitaine !

          Et voilà, nous sommes presque à notre mouillage. Un coup d' oeil à ce joli rafiot, certes pas taillé pour la course, mais qui doit aussi permettre d' agréables balades à son propriétaire au look de vieux loup de mer.

La route du retour

          De retour à terre, la chaleur triomphe à nouveau, la brise océanique ne la tempérant plus. 39°5...le ciel a la fièvre, et la nuit prochaine ou demain, nous aurons de l' orage.

          J' espère vous retrouver tous bientôt pour une nouvelle balade.

Voir les commentaires

commentaires

Passion 02/08/2014 06:59

Nous avons fait un beau voyage...avec toi à la barre!!!
Bisous

Simone 02/08/2014 09:29

Me voila donc promue skipper !!! Je vais penser à la route du rhum.
Bises Voisine

kasimir 01/08/2014 17:58

il n'est pas marteau ce poisson
il va t'avaler dans le sens de la longueur
fais gaffe

Simone 01/08/2014 19:57

Quand même, vous êtes sympas les copains !

Ramon Basagana 01/08/2014 16:58

Super balade.
Tu nous laisses quand même sur notre faim!
D'abord, ces poissons carnivores à la gueule si menaçante qu'on dirait des poissons-dinosaures, est-ce qu'ils mangent les femmes et les enfants? C'est pas du sexisme, c'est parce que leur chair est plus tendre que celle de l'autre catégorie.
Ensuite, pourquoi ce port pétrolier apparemment ultra-moderne, a-t-il rendu l'âme?
Enfin, pourquoi ce drôle de voilier a-t-il coulé?
Nicole a raison: pourquoi pas une reconversion ? Ton pavillon pourrait porter: recto un "maigre", verso un "caducée". :-)
Bonne soirée,
Amitiés,
Ramon

Simone 01/08/2014 19:56

Bon, pour les préférences gastronomiques du poisson, vois Kasimir, tu en auras une petite idée. e port a fonctionné de 1966 à 1986. l avait été construit sur les ruines d' un môle d' escale de haute technologie pour l' époque,(1933) mais détruit par les Allemands en 1944. En 1986, Le Verdon s' est tourné vers les activités touristiques, les habitants refusant l' industrialisation de l' estuaire. Voilà Mr le curieux.

kasimir 01/08/2014 13:53

alors l'eau va être agréable pour la baignade
attention tout de même à ce qu'un maigre ne vienne pas te croquer pour grossir un peu !
il ne ferait de toi qu'une bouchée

Simone 01/08/2014 15:29

S' il m' avale dans le sens de la longueur ça ira, mais si c' est en largeur, il ressemblera à un requin marteau et sera ridicule. Donc, il va y regarder à deux fois .........

aln03 01/08/2014 10:58

Une croisière passionnante pour toi et pour nous .De trés jolies photos et tu nous guides bien .
Une reconversion dans la croisière en Gironde est envisageable pour toi !!!Merci et Bravo
Belle journée .bises
Nicole

Simone 01/08/2014 15:27

Ah mais c' est que tu me donnes des idées de reconversion .........
Bisous Nicole

cocomil 01/08/2014 10:53

ah oui, que ça fait du bien !!! tant pis pour toi, je te suis ! je sens les eclaboussures de la mer, le vent, la chaleur .......

Simone 01/08/2014 15:27

Mais tu es la bienvenue, tiens je t' envois un gros paquet d' embruns pour te la souhaiter

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog