Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-08-30T05:34:05+02:00

Trompeuse Lobélie

Publié par divagations-et-balades

          Malignes comme nous sommes, nous avons retrouvé le bon sentier. Le Gaouleou est derrière nous. Il n' a pas réussi à nous retenir prisonnières de ses charmes.

Trompeuse Lobélie

          Le sentier de la Lobélie nous invite à nouveau à l' aventure.

Trompeuse Lobélie

          Il suit la rive de très près, et, soudain, nous aboutissons à une charmante petite crique.

Trompeuse Lobélie

          Le calme et la paix distillés par cet endroit, sont presque surnaturels. C' est une crique pour les Fées, d' ailleurs, qui peut dire qui sont ces baigneuses ?

          Ici, on se sent loin du monde. C' est un de ces lieux privilégiés et magiques, comme il en existe quelques-uns sur notre planète, où l' on a l' impression d' être à l' abri de toute laideur, et qu' il faut dénicher au prix d' un petit effort.

          Je m' y attarde, assise sur une souche. Une sorte de rêve éveillé m' emplit d' une étrange langueur. Je resterais volontiers davantage, mais.....l' amie parisienne a filé, et se trouve déjà loin. Pourtant ! Je l' ai vue, il y a peu.

          Allez, debout ! J' allonge le pas pour la rattraper.

          Et..........de manière imprévue, le sentier semble finir là, brusquement, butant sur le lac omniprésent.

Trompeuse Lobélie

          Encore un cul-de-sac ! Mais, où est passée la parisienne ? Aurais-je du la voir rebrousser chemin ? Avançons. Le sentier tourne à angle droit, et s' est transformé en chemin de sable grimpant à l' assaut de la dune.

          La parisienne est déjà presque au sommet. Je la sens peiner un peu dans son ascension.

Trompeuse Lobélie

          Une flèche en bois est là, et, me nargue un peu en indiquant :

Trompeuse Lobélie

          Et alors ! Ce n' est pas ça qui va me décourager. A mon tour, je me lance à l' assaut de la dune, non sans un regard un peu trop plein de commisération pour le malheureux homme qui a fait trois mètres et, a renoncé.

Trompeuse Lobélie

          Une modestie tardive me fait me demander si nous ne sommes pas un peu présomptueuses. Allons-donc, me dis-je, j' étais très sportive ! " Oui mais, il y a longtemps " crois-je entendre dire une petite voix intérieure.

          Mais, quelle perfidie ! Allez, hop ! En avant !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Passion 01/09/2014 13:43

beau reportage sur ces endroits magiques... des criques avec des sirènes, des sentiers bruissant de cigales, du bleu d'azur et d'eau, du sable chaud.... tu nous fait rêver d'été... c'était quand??? tu as réussi à trouver des beaux jours... oui, on exagère... il y en a eu et il fallait en profiter sans attendre...
Par contre, tes chemins sont un peu trop hauts pour moi... je les laisse aux chevreuils!!!
Bises

Simone 01/09/2014 14:35

Il fallait bien viser cette année. Je suis assez contente de moi sur ce plan-là et je dis merci à ma station météo.
Bon, on a un peu tirer la langue sur la piste des chevreuils.
Bises

kasimir 31/08/2014 20:36

bin oui, marcher comme dans le sable et monter... c'est fatigant
mais dis, à la fin, on se baigne ?

Simone 01/09/2014 14:34

Caleçon de bain !!!! ça sent bon le rétro !!!!
pardon Mr K.
Bise

kasimir 01/09/2014 11:28

super !
je prends mon caleçon de bain
et un parachute.

Simone 01/09/2014 07:56

Yes, on peut plonger du haut de la dune

Ramon Basagana 30/08/2014 21:31

Ce sentier des chevreuils m'intrigue.
Il y a plein de petits recoins où l'on aimerait planter la tente, s'asseoir, se reposer, lire, rêver...
Pour une fois, pas envie de voir la mer, même en bas de la dune.
Bonne soirée,
Amitiés,
Ramon

Simone 31/08/2014 09:59

N' oublie pas qu' il y a " sportifs " accolé aux chevreuils. Et ce fut un peu sportif, mais avec des récompenses, tu verras.
Bon dimanche Amigo !

hélène 30/08/2014 11:23

Comme ta note me comble de joie, elle m'amène là où j'aime me reposer un moment, admirer en silence, car point besoin de paroles pour exprimer ce que je ressens devant cette crique où j'aimerais m'attarder un peu. Merci de nous offrir de la beauté. Je t'embrasse
Hélène

Simone 30/08/2014 14:55

merci à toi Hélène. C' est vrai que devant cette crique, on n' a pas besoin de parler, seulement dévorer des yeux et se laisser imprégner...
Bise

cocomil 30/08/2014 11:10

OOooooooooooh comme j'aimerais grimper cette dune, regarder ce superbe paysage, sentir cette nature au soleil.....et rire !

Simone 30/08/2014 14:54

Alors Cocomil, il faut venir !!!

aln03 30/08/2014 09:02

Bravo aux deux Chevrettes sportives d'avoir vaincu la dune .Pauvre terrien qui a renoncé ! Ce sentier avec ses criques incite à l'aventure et donne envie de raconter des histoires .Encore une jolie découverte que tu nous fais faire .Merci .
Belle journée et bises
Nicole

Simone 30/08/2014 14:53

Les chevrettes ne sont pas tirées d' affaire. Dune vaincue !!!! Hum !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog