Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-03-21T09:21:42+01:00

In memoriam

Publié par divagations-et-balades

         Il s' appelait Hanus Hachenburg. Il avait treize ans,

In memoriam

         Et se trouvait en mille neuf cent quarante trois au camp de concentration de Terezin, en, ce qui était encore, Tchécoslovaquie.

         C' était un camp-ghetto de transit où étaient internés ceux qui étaient destinés à Auschwitz-Birkenau.

Entrée du camp de Terezin

Entrée du camp de Terezin

         Hanus y mourut en juillet l' année suivante à quatorze ans. Et pourquoi ? parce qu' il était juif. Peut-être y a t' il rencontré deux petites cousines que je n' ai, bien sûr, jamais pu connaitre, puisque mortes elles aussi au même endroit, à cinq ans et deux ans.

         Pourquoi s' intéresser particulièrement à lui, alors que de si nombreux enfants sont morts assassinés par les Nazis dans les mêmes conditions !

          Parce que Hanus a laissé un témoignage assez glaçant, qui n' a été retrouvé qu' en deux mille un par un Australien, grâce à une vieille dame, rescapée de Terezin, Zdenek Taussig, qui avait gardé un exemplaire d' une revue clandestine manuscrite : Vederem, tenue par les enfants de la baraque n° 1.

          Dans cette revue, il y avait une pièce pour marionnettes, sortie tout droit de l' imagination de Hanus :

In memoriam

         Elle raconte l' histoire d' un roi, Analphabète 1er, qui veut absolument que tout le monde pense comme lui. Pour épouvanter ses sujets, il décide de créer un fantôme d' Etat.

         Les Saucissons Brutaux, qui constituent sa garde rapprochée, arrêtent toutes les personnes de plus de soixante ans, afin de récupérer leurs ossements.

         Les centres de ramassage se remplissent de vieillards du royaume, dont les os serviront à fabriquer le fantôme.

         Honza, un gamin, livre son grand-père famélique pour le bien de la nation.

         Et la mort ne fait plus peur.

 

 

In memoriam

        L' Australien a monté la pièce dans son pays.

        En deux mille neuf, une étudiante de l' Université de Strasbourg, Claire Audhuy, prépare une thèse sur les camps de concentration nazis. Elle contacte de nombreuses associations de déportés, des amicales d' anciens résistants......leur demandant s' ils avaient connaissance d' une pièce de théâtre écrite dans un camp. Sans obtenir la moindre réponse. Elle était découragée.

         Et, un jour advint une sorte de miracle. Son téléphone sonna. C' était un appel venant de Prague. Une très vieille dame, rescapée elle aussi de Terezin, lui dit se souvenir d' avoir assisté à une pièce de théâtre, au camp, en mille neuf cent quarante trois.

         Claire Audhuy partit pour la Tchéquie, à la recherche de cette pièce dans les Archives du Memorial de Terezin. Mais, elle ne trouva qu' une revue clandestine : Vederem. Elle pensa alors qu' elle s' était trompée; mais, en feuilletant la revue, elle trouva la pièce de Hanus Hachenburg.

         Depuis l' année dernière, elle a mis en place un projet : présenter la pièce et son contexte historique aux élèves des écoles de Genève, en Suisse.

         Montée avec des enfants de treize ou quatorze ans, cette pièce, remplie d' humour noir, comporte aussi beaucoup de références historiques. Si celles-ci étaient limpides pour les enfants du camp de mille neuf cent quarante trois, il n' en est pas de même pour les enfants actuels. En fait, cette pièce est pour eux assez perturbante, ils ne peuvent en percevoir le côté drôle.

         Aujourd'hui, elle est publiée aux Editions Rodeo d' Âme.

         Elle est préfacée par Georges Brady, rescapé de Terezin, camarade de déportation de Hanus Hachenburg.

(Sources : Le Figaro et le site KOI de 9 en Israël)

Voir les commentaires

commentaires

kasimir 21/03/2015 20:13

c'est fou ton histoire !
tous ces évènements d'ailleurs sont tellement invraisemblables qu'il faut se pincer pour penser que les choses se sont vraiment passées ainsi
l'humanité serait-elle en train de vivre un cauchemar ?
c'est comme un monstrueux cauchemar

divagations-et-balades 21/03/2015 20:59

Et peut-être que nous allons nous réveiller au jardin d' Eden, et que nous empêcherons Eve de croquer la pomme !

nath 21/03/2015 11:25

C'est émouvant ton billet et ce jeune garçon rempli d'imagination s'est inventé un monde plus doux . J'ai regardé toutes ces émissions sur la barbarie Nazie et je me dis comment a t on pu laisser faire ces horreurs .Tu sais à côté de ça mes grands parents ont un durant l'occupation un jeune soldat allemand ( 20 ans) qui est venu chez nous jusqu'à un âge très avancé tous les étés il revenait nous c'était un musicien à Munich il était si aimable ... il ne cautionnait pas du tout ça il ne comprenait pas pourquoi cette haine on en parlait librement . Tu vois ton billet m'a fait penser à toutes ces années de mon enfance ou Albert revenait au pays . Hanus et Albert ...le destin de deux jeunes qui voulait tout simplement vivre en paix ! bisou bon weekend nath

divagations-et-balades 21/03/2015 17:42

Heureusement il y en a eu comme Albert, et comme le médecin allemand du camp de prisonnier où était mon père et qui n' a rien dit quand il s'est aperçu que mon père était juif, lui évitant le camp de la mort, qui avaient une conscience.

aln03 21/03/2015 10:30

Ton "In Memoriam" est poignant .Et ce garçon avait su conserver son humour .Le projet, mis en place en Suisse est très utile , je pense , pour qu'on n'oublie pas ces horreurs.
Si je trouve cette pièce aux éditions citées, je la lirai .

Comme ta famille a été touchée dans ces camps de l'horreur !
Cette mort , cette pièce devraient amener la réfexion dans le monde de brutes où où nous vivons , au milieu des Démons ( pour citer un de nos amis)
Une pensée pour Hanus et pour tous ceux qui sont restés là-bas ..Vous avez tous beaucoup de courage! .
Je t'embrasse !

divagations-et-balades 21/03/2015 17:38

Je te réponds sur ton mail perso

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog