Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-06-23T07:46:09+02:00

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

Publié par divagations-et-balades

          Quelquefois, l' hiver, je reviens sur la plage de ma jeunesse, et, j' y réveille des fantômes.

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          Je l' admire depuis la corniche de Péreire, et, tout à coup, les couleurs s' effacent, et revient la plage en noir et blanc de mon premier appareil photos.

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          C' était le temps heureux où nous avions la villa. ( Hélas, un jour est arrivé M. Mitterrand avec ses folies fiscales, mon père est mort, les requins sont venus, et nous l' avons vendue).

         Ma soeur prenait des poses de star sur la barrière,

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          Et mon frère s' y abritait pour arroser avec son pistolet à eau, les malheureux qui passaient devant en décapotable décapotée. ( Cela a valu quelques histoires à mes parents, et quelques fessées à mon frère, car, en ce temps-là, les parents n' étaient pas menacés de la Correctionnelle !).

         Il s' y exerçait aussi au saut.

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          A la plage, je faisais des " vilaineries " avec mes copains : arroser les vieilles dames qui venaient sur le bord de l' eau jupes relevées, un peu; faire des pièges pour les marcheurs des sables, ( que l' on nous interdisait, les parents craignant celui qui allait s' y casser la jambe ), etc ...... Il n' y avait pratiquement pas de limite à notre inventivité.

         Les grands jouaient au volley, ( avant qu' on ne le redécouvre sous le nom de beach volley ).

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          Plus tard, nous avons eu le droit d' y jouer avec eux. Mauvais signe ! Nous avions grandi.

          C' était très sérieux le volley. On faisait des tournois avec d' autres plages, ainsi là, à Mimizan.  

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

         Je ne sais plus qui avait gagné, mais, l' équipe Péreire était assez redoutable, et c' était mon père, capitaine de l' équipe, qui recevait les coupes.

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          La plupart des joueurs, dont mon père, jouaient en club l' hiver. Presque des pros. Je me souviens que Coca Cola, organisait une coupe tous les ans.

         Nous, pendant ce temps, quand on en avait assez de faire des bêtises, on avait le portique.

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          Et puis, septembre arrivait. Les copains rentraient à Paris ou à Bordeaux. Moi, je restais encore, orphelines d' eux, environ trois semaines. La rentrée en ce temps-là, était le premier octobre. 

          Dans la semaine, la plage était quasiment vide.

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

          Comme elle était vide en ce jour d' hiver où je suis allée réveiller les fantômes. Peut-être celui de cet ami des temps anciens, mort en août dernier, était venu errer là, en même temps que moi.

         Adieu l' Ami, puisse-tu te promener sur les rivages du ciel. 

Quand j' étais jeune depuis moins longtemps....

Voir les commentaires

commentaires

fanfan du fatras 19/03/2016 17:08

Coup de blues et coup de joie ! Pereire, un de mes amours.... j'ai moi aussi, plein de photos N&B de ce temps heureux, et je ne rentrai nulle part en septembre , sauf au lycée de grand air , , car j'habitais les bords bénis du bassin, bains jusqu'en novembre, voire davantage, plage Joigny, mon paradis ! merci Simone !

Simone à fanfan 20/03/2016 09:58

Si ça se trouve nous nous sommes connues. C' était vraiment les temps heureux et les coups de blues ne réveillent pratiquement que des coups de joie.
Bon dimanche

nath 04/07/2015 19:36

Comme c'est joli ce billet Pereire... près d'Acachon Sur la route de Pyla c'est là que se trouvent de belles villas aux toits blancs ?
Elle est jolie ta villa tes photos sont de beaux souvenirs , vous avez du avoir de belles vacances près de cette plage , être près de l'océan c'est superbe la vie y est plus douce . Je t'embrasse bien fort nath

kasimir 28/06/2015 07:34

elle était belle votre villa
dans le soleil de ces années anciennes
oh comme tout ton article est chargé de nostalgie !
il est vrai qu'une sorte de vertige nous prend
quand nous mesurons ce basculement du temps....
La plage actuelle semble indifférente à nos émotions.
Pensée pour toi.

Simone 03/07/2015 07:14

Bises Mr K

aln03 25/06/2015 16:50

MESSAGE DE LA PART DE SIMONE
ELLE VOUS SIGNALE QU' IL EST POSSIBLE QU'ELLE SOIT ABSENTE PLUSIEURS JOURS DE VOS BLOGS ET DU SIEN POUR PROBLEMES FAMILIAUX

Ramon 24/06/2015 21:25

Désolé pour les fautes d'orthographe sur le précédent post.
Je ne me suis pas relu...
et voilà le résultat!
"Persuadé" au féminin, on aura tout vu!
Pour le reste, c'est vrai: faudrait quand même une photo de la star!

Simone pour Ramon 25/06/2015 07:34

heureusement que tu corriges, tu m' as fait une de ces peurs !!!

Ramon 24/06/2015 21:22

Des fantômes plein de nostalgie…
C'est pourtant bien présent, tout cela.
Dis, tu ne pourrais pas mettre une photo de toi, dans la foulée?
Je suis persuadée que toi aussi tu jouais à la star sur les barrières!
:-)
Bonne soirée,
Amitiés,
Ramon

Simone pour Ramon 25/06/2015 07:39

Ne compte pas vpoir une photo de moi. J' ai fait le ménage et les ai toutes détruites. Nous ne sommes plus que trois dans la famille, mon frère, ma soeur et moi.(Merci Mr Papon); Alors quand je claquerai où iraient' elles ? J' efface mes traces, mon passé medical etc.. Donc, pas de photos, d' ailleurs je suis rarement photogénique!
buen dia, Amigo

passion 23/06/2015 18:51

Tu réveilles bien des fantômes chez beaucoup de monde qui ont vécu ces photos en noir et blanc....
Les temps heureux de l'été sur la plage... et puis bien sur, la vie change et la maison n'est plus... mais il ne faut rien regretter parce que tu as vécu d'autres plages, d'autres villas, d'autres mondes...et c'était bien aussi, non?!
Tu n'aurais pas précisé j'aurai pris ta soeur pour toi! même silhouette ....
Bisous Voisine

Simone pour Passion 23/06/2015 18:57

C' était le temps où, soit on nous prenait pour des jumelles, soit on ouvrait des yeux ronds en disant " quoi ! vous êtes soeurs ! ".
Bises

aln03 23/06/2015 13:11

Tes souvenirs heureux me vont droit au coeur .Une villa sur la plage , quelle chance ! Ta soeur imitait BB .Comme ton frère est amusant ! Cet enfant voulait être pompier ! Et ton papa , le roi du volley pas "beach club " .J'aime beaucoup tes photos .Et ton ami décédé en août , tous tes amis décédés t'observaient bien depuis les nuages .Tu n'as entendu qu'ils te disaient ; " T'es folle .Emmène nous boire un chocolat en Espagne ...Viens fare des pièges à marcheurs..."
La rentrée , le 1er octobre, c'était pour que les enfants de la campagne puissent aider aux travaux des champs !
Merci pour ces souvenirs
Bises
Nicole

aln03 23/06/2015 19:47

Moi , j'avais pigé que pour faire des études, il fallait en faire le moins possible à la ferme .Non, juste un peu de moisson vers 15-16 ans et quelques pommes de terre à ramasser .
Quand j'avais 6 ans , j'aimais aller ramasser les pommes de terre pour mettre les petites dans les sabots de mon grand-père .
Bonne soirée
Nicole

Simone pour Nicole 23/06/2015 19:01

Et toi ? avais tu été embauchée pour des travaux des champs ? Merci pour le lien. Les enfants autrefois n' étaient pas tous gâtés mais cela leur donnait le sens du travail et de la vraie vie, par certains côtés ce n' était pas si mal peut-être.
Bises

aln03 23/06/2015 13:57

"Jusqu’à l’arrivée des machines agricoles (dans les années 60/70), tous les enfants étaient mis à contribution pendant les vacances d’été. Il fallait faner, ramasser le foin dans les greniers, planter les choux, faire la moisson et ramasser les pommes de terre. Mais, nous ne manquions pas l’école, ce qui n’était pas le cas avant la guerre de 39/45."
Extrait de :http://gausson.histoire.overblog.com/le-travail-des-enfants-autrefois

aln03 23/06/2015 13:49

Une anecdote: Au début de mes années lycée, j'étais dans un coin de vignoble et quelques vignerons du coin où j'étais , recevaient des avertissements car ils oubliaient d'envoyer leurs enfants à l'école pour les faire vendanger.

Simone pour Nicole 23/06/2015 13:36

Ah je ne savais pas que la rentrée en octobre était à cause des travaux des champs. Alors, après, les enfants n' aidaient plus ? La villa n' était pas " sur " la plage, mais en bordure de la forêt, à 10mn à pieds de la plage. En ce temps-là la plage était bordée de dunes et de forêt. Maintenant, une corniche et quelques villas en retrait quand même. Tout s' est civilisé, c' était b ien plus chouette à l' état sauvage, je reconnais quand même que le bord de mer est joli.
Bises

cocomil 23/06/2015 10:41

Ce qui est vécu forme notre coeur.... bisous

Simone pour Cocomil 23/06/2015 13:37

Cette toute petite phrase résume tout. Elle est juste ô combien !
Bonne journée

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog