Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-07-11T08:20:57+02:00

Olé !!!

Publié par divagations-et-balades

          Du six au quinze juillet de chaque année, Pamplona, (dont j' adore le nom français de Pampelune), capitale de la Navarre, est agitée d' une étrange fièvre.

         Ce sont les fêtes séculaires de la San Fermin, qu' Ernest Hemingway avait popularisées au siècle dernier dans son roman " Le soleil se lève aussi ", à tel point qu' elles ont acquis une renommée internationale qui attire des touristes du monde entier. La marée rouge des bérets submerge les rues de la ville.

Image Wikipedia

Image Wikipedia

         Et pendant neuf jours, c' est la folie qui règne.

         Mais, le clou du spectacle est sans conteste, l' encierro : le lâcher de toros dans les rues menant aux arènes. Sur les huit cents mètres de ce parcours immuable, bêtes et hommes se déchaînent tous les matins du sept au quatorze juillet, à huit heures précises.

         Un coup de pétard et, les toros sont lâchés.

Wikipedia

Wikipedia

          Les coureurs, qui se préparaient depuis six heures du matin, expérimentés ou novices, commencent le spectacle.

Wikipedia

Wikipedia

         Parfois, ça tourne mal !

Wikipedia

Wikipedia

         Et un toro, surexcité par la foule, peut aussi sauter sur elle, piétinant quelques corps au passage.

Wikipedia

Wikipedia

         Au terme de leur chevauchée, ils arrivent aux arènes où ils seront combattus l' aprés-midi.

         Avant-hier, dans une rue du Vieux Bordeaux, a eu lieu un spectacle insolite et joyeux.

         Le patron d' une bodega a eu la bonne idée de faire un encierro dans la rue. Ici, bien sûr, le toro était un gros animal monté sur roulettes, mais à l' air non moins redoutable.

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

          Le téméraire employé de la bodega avait revêtu la tenue blanche au foulard rouge traditionnelle, tandis qu' une banda assurait l' ambiance sonore. Puis, les gens se sont précipités pour faire des passes de cape, et courir devant le toro.

         C' est bien connu, dans le Sud-Ouest, tout est prétexte à faire la fête !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

passion 27/07/2015 10:27

Je mets le nez dans mes fleurs(enfin ce qu'il en reste) je ferme le son et préfère penser qu'il s'agit d'images cauchemardesques sorties de nuits de delirium tremens
Mais je n'en dirai pas plus... parce que j'ai (j'avais?) des amis.................!

Ramon 11/07/2015 22:06

Ils sont fous, ces Ibères.
Je crois que… des fois… le piquant basco-navarro fait des pirouettes de l'autre côté du Bidasoa!
Bonne soirée,
Amitiés,
Ramon

Simone 12/07/2015 09:38

C' est vrai Ramon, 1: les Ibères sont fous (lol !) et 2 : la Bidassoa est si étroite que les pirouettes passent facilement d' un bord à l' autre.
3: les gens du Sud-Ouest aussi sont fous !!!
Amitiés
Simone

aln03 11/07/2015 11:49

Il est fou ton taureau ! Je vais plutôt aller visiter ton jardin ou celui de Kas.
Les lâchers de taureaux me font bien un peu peur pour y avoir déjà assisté avec moins de monde .
bises

aln03 11/07/2015 15:26

Simone, celui à roulettes, bien sûr.C'est lui le Bredin ;o)

Simone à LN 11/07/2015 14:11

Comment fais-tu pour que je ne puisse jamais répondre à tes comm ?
Bises et bon W.E

Simone à aln03 11/07/2015 14:09

Fou ? Lequel, un vrai ou celui à roulettes ?

kasimir 11/07/2015 10:11

trop de monde !
je retourne dans mon jardin

Simone à Kasimir 11/07/2015 14:10

Tu as raison, ce sera beaucoup plus calme et surtout moins dangereux.

hékène 11/07/2015 11:18

Et bien , oui, quelle animation , car j'ai assisté une fois au lâcher de toros dans la rue, un véritable frénésie s'empare des apprentis toréadors, pourtant quel danger !!!!!!!
Bises amicales
L.N.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog