Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-09-28T07:58:02+02:00

Le voyage imaginaire

Publié par divagations-et-balades

          Le voyage à Venise était devenu mythique pour mon ami et moi, comme l' expédition vers l' Afghanistan, ou celle vers les Bouches de Kotor, dans ce qui était encore la Yougoslavie. Mais, il se faisait toujours coller aux examens de juin, et........son père le bouclait pendant toutes les vacances. Alors, nous n' avons jamais fait ces voyages, en préférant d' autres quand le temps fut venu où ils auraient été possibles. Et maintenant, il est trop tard.

          Mon frère étant allé récemment à Venise, avec ses photos, j' ai entrepris ce voyage imaginaire. Fermant les yeux, je l' ai vue surgir de l' onde devant moi.

Le voyage imaginaire

          N' étant soumise à aucune contingence matérielle, je vais pouvoir donner libre cours à la fantaisie. Alors, vite à l' embarcadère où un gondolier, ( très beau, évidemment ), devrait m' attendre.

Le voyage imaginaire

          Comment ? Personne !!! Ce doit être l' heure de la sieste. Ah ! ces Italiens !

         Bon, puisque le gondolier n' est pas là, je pars à pieds. Mais si, on peut marcher dans Venise. Regardez !

Le voyage imaginaire

          Nous sommes sur le pont Rialto; mais il aboutit bien à un chemin à pieds secs, il ne plonge pas dans l' eau quand même !

Le voyage imaginaire

         Ce pont est très élégant, mais, qu' est cette grande affiche qui en gâche l' esthétique ? Approchons-nous.

Le voyage imaginaire

         N' étant pas plus avancée, je continue mon errance vénitienne.

         Tiens ! La place Saint Marc ! En fait, nous sommes ici sur la Piazzetta, car, la Piazza San Marco est divisée en deux parties. Ici se trouve la Libreria, face au palais des Doges.

Le voyage imaginaire

          Ce superbe bâtiment a été construit par Sansovino vers mille cinq cent cinquante. Celui-ci connut alors une mésaventure : le bâtiment s' effondra au cours de sa construction, et, Sansovino se retrouva en prison. Il en ressortit pour achever les travaux mais........à ses frais.

         La Libreria renferme une riche collection de livres, manuscrits et incunables, et des tableaux du Titien, du Tintoret et de Véronèse.

         Dans ma tête, j' entends s' égrener comme des perles, les notes cristallines du MJQ jouant la bande originale d' un film de Roger Vadim que nous avions adoré: " Sait-on jamais ! ".

         Il y avait d' inoubliables photos de Venise l' hiver. J' ai encore le souvenir d' images en couleur pastel. C' est en voyant ce film, ( trois fois ), que nous avions décidé ce voyage à Venise que nous n' avons jamais fait.

         Et me voilà, toujours les yeux grands fermés, sur la piazza San Marco.

Le voyage imaginaire

          A Venise, seules la Piazzetta et la Piazza San Marco ont droit à ce nom de " piazza "; pour toutes les autres places de la ville on emploie le mot " campo ".

         Nous sommes ici dans le haut lieu touristique de Venise. La foule s' y presse, y flâne, déambule le nez en l' air.

Le voyage imaginaire

          Et au fond, face à moi, la Basilique San Marco et ses coupoles byzantines.

Le voyage imaginaire

          Consacrée en mille quatre vingt quatorze, elle s' inspire de l' église des Saints Apôtres de Byzance, détruite par les Turcs en mille quatre cent soixante neuf. Elle forme un plan en croix grecque; la coupole centrale couvre la croisée des quatre branches, chacune étant surmontée de sa propre coupole.

         Tout près, l' admirable palais des Doges. Il allie avec bonheur les styles gothique et renaissance.

Le voyage imaginaire

          Les Doges l' ont habité jusqu' en mille sept cent quatre vingt dix sept. La décoration intérieure était somptueuse, réalisée par les plus grands peintres, en particulier Véronèse et le Tintoret. Certaines oeuvres ont été déplacées dans des musées.

         Ce palais, cependant, présentait une face sombre. Jusqu' au XVIème siècle, sous ses toits, se trouvaient les prisons que l' on appelait " plombs " en raison du matériau dont était faite la couverture. Il y faisait, l' Eté, une chaleur infernale qui dépassait les cinquante degrés.

         Ces plombs connurent un détenu célèbre : Giacomo Casanova.

Wikipedia

Wikipedia

          Il fut l' unique prisonnier qui réussit à s' évader, avec la complicité de son voisin de cellule, un prêtre nommé Mario Baldi.

         Puis, une autre prison de dix neuf cellules fut construite, face au palais des Doges, dont elle était séparée par un petit canal : le rio della Paglia. On l' appelait " la prison des puits ". Les cellules étaient au rez-de-chaussée ou en sous-sol. Les prisonniers n' y souffraient plus de la chaleur, mais de l' humidité et du froid; ils étaient même dans l' eau au moment des crues. Pour y accéder, un petit pont, dont on comprend aisément le nom de " Pont des Soupirs ".

Le voyage imaginaire

          Avant de poursuivre ce voyage imaginaire, je vais aller m' installer au fameux Café Florian, et pourquoi pas...........quelques gelati !!!

       

Le voyage imaginaire

         Alors, à plus tard ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

cocomil 29/09/2015 18:35

QUOI ? je rêve !!! tu es encore devant des gélati ???? .... je vais à Venise en juin prochain pour la premiere fois de ma vie et je relirai ton "voyage" avant d'y aller , madame la guide

Simone à Cocomil 30/09/2015 10:17

Comment pouvais-tu imaginer que je résiste aux gelati ? Ah tu iras en juin ? Je vais essayer d' être à la hauteur........

nath p 28/09/2015 16:50

MAGNIFIQUE ! je dis ça et il y a deux ans je n'ai pas voulu y aller suis je sotte ! je vais t'envoyer une photo ...surprise !!!! bisous nath p

divagations-et-balades 28/09/2015 17:16

Tu as eu tort, comme nous l' avons eu de ne jamais y aller. On est sot parfois, seulement parfois hein ? Je vais aller voir ta photo surprise.
Bises

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog