Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-10-09T09:28:37+02:00

Les surprises des ruelles

Publié par divagations-et-balades

                                  Laissons la vieille horloge,

                      Au palais du vieux doge,

                      Lui conter de ses nuits,

                      Les longs ennuis.

          Musset m' a accompagnée pendant que je passais la vaste porte de la tour de l' Horloge. Me voici dans ces Merceries, petites ruelles qui envahissent mon imaginaire.

 

         

Les surprises des ruelles

         Où vont' elles me conduire ? Je vais me perdre dans ce dédale, mais, bof ! il y aura bien quelqu'un pour me remettre dans le bon chemin !

         Tiens ! une boutique. Quel bric à brac ! Mais je me souviens que dans ce genre de magasin, on trouvait de tout, y compris ce que l' on ne trouvait nulle part ailleurs, dans des magasins plus sophistiqués.

Les surprises des ruelles

         J' entre. C' est minuscule et le fouillis est inextricable sur les étagères. Seule la marchande doit s' y reconnaître. Une seule est bien rangée, pour prouver que nous sommes bien en Italie : l' étagère à pastas.

Les surprises des ruelles

         Je poursuis mon exploration et, me voici devant une autre boutique; une librairie, très modestement qualifiée de plus belle librairie du monde.

Les surprises des ruelles

         J' entre bien sûr. Je ne résiste jamais à une librairie. Là aussi règne un désordre que je présume savant.

Les surprises des ruelles

         Des livres s' entassent jusque dans une petite courette.

Les surprises des ruelles

         On passerait des journées entières dans cette boutique. Je pense à la librairie Mollat à Bordeaux, la plus grande de France, parait' il, où tout est si bien rangé, catégorisé.......Le temps a passé sans que je m' en aperçoive.

         Une autre ruelle......Elle va bien m' amener quelque part !

Les surprises des ruelles

         Je ne sais plus où je suis......Perdue, sans doute. Et.....:

                                  Dans Venise la rouge,

                      Pas un bateau qui bouge,

                      Pas un pêcheur dans l' eau,

                      Pas un falot.

         On se retrouvera quand je me serai retrouvée moi-même.

         A bientôt......j' espère !

 

( Les vers sont extraits du poème " Venise " d' Alfred de Musset ).

 

Voir les commentaires

commentaires

cocomil 11/10/2015 22:06

c'est un rêve que tu dois faire... le matin au lever ne te reste t'il pas quelques poussieres venitiennes aux pieds, quelques musiques accrochées dans les cheveux , un petit livre italien sur ton oreiller ? ..... que c'est beau .......

Simone à Cocomil 12/10/2015 08:58

Et même le matin, parfois,j' interpelle ma soeur en italien, te dire la puissance du rêve !
Bien sûr ce n' est pas vrai, mais dans l' imaginaire on peut tout.
Bonne journée

passion 09/10/2015 13:42

je viens de lire avec attention et plaisir tous tes articles depuis mon dernier commentaire. j'adore ton ciel rose et bien d'autres de" tes vérités " qui percent l'écran avec toute la fougue que tu mets à défendre tes idées
Je t'embrasse en espérant que tout va bien ( à part le monde!)

Simone à Passion 09/10/2015 14:31

Oui merci, tout va bien, à part mon imbécile d' imprimante qui est devenue folle avant-hier soir. Elle ne reconnait plus les cartouches neuves que je venais généreusement de lui donner et me répète sans arrêt de les changer, tout en faisant la grève sur le tas. Allez hop, à l' asile
Bises

aln03----- 09/10/2015 13:19

Te voilà perdue et moi aussi .Un jour viendra où je lirai tous tes articles en retard.
De bien jolies photos et une histoire fort agréable .
bon a.m.bises
nicole

Simone à aln03 09/10/2015 14:33

Comment perdue toi aussi ??? Je ne t' ai pas vue, il faut dire que dans ce dédale..... Tu es partie avec " mon " gondolier oui !
Je ne sais comment le prendre !!!!

kasimir 09/10/2015 11:56

et bien....
par moments, on se croirait dans le souk de Marrakech !

Simone à Kasimir 09/10/2015 14:35

Presque ! Les bonnes odeurs en moins. Ah Mr K. tu réveilles des nostalgies. Vite, un disque, ma discothèque en est bien pourvue.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog