Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-02-21T09:28:23+01:00

La chapelle oubliée

Publié par divagations-et-balades

         Dans les années mille huit cent soixante dix, un imposant bâtiment fut construit par l' architecte bordelais Adolphe Thiac, afin d' abriter l' Institution Impériale des Jeunes Sourdes de France. Il allait remplacer, au même endroit, l' école pour malentendants, créée en mille sept cent quatre vingt six par l' Abbé Sicard.

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

          L' empereur Napoléon III en avait posé la première pierre en avril mille huit cent soixante deux. Pourquoi un temps si long pour en achever la construction ?

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

         Cette institution comprenait également, une école pour sourds-muets.

         En mille neuf cent cinquante sept, cette école fut transférée en banlieue, et, c' est le Commissariat Central de Bordeaux, qui s' installa dans ce bâtiment et ses jardins.

          Du côté de l' entrée principale, un vaste vestibule néo-classique montre encore au plafond, sur les angles des panneaux muraux, des motifs de roses, emblème des jeunes filles.

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

         Puis, en deux mille trois, la police déménagea pour des bâtiments modernes et fonctionnels. En deux mille dix, le site fut inscrit aux Monuments Historiques.

         Et, il a été vendu à un promoteur, pour réhabilitation et nouveau changement d' affectation. Sous les voutes, il y aura une brasserie dans le prolongement d' un hôtel de luxe, des appartements, dont certains, spécialement équipés, et en mémoire des lieux, seront réservés à de jeunes sourds.

         Et c' est à ce moment que la surprise est intervenue. Les premiers coups de pioche ont mis au jour une ancienne chapelle, ses colonnes et ses rosaces. Celle-ci occupait le centre du bâtiment, et était éclairée par de vastes baies vitrées visibles depuis la cour intérieure sud.

photo Sud-Ouest

photo Sud-Ouest

         Cette chapelle avait été coupée en deux étages, lors de la transformation de l' école en commissariat.

         D' après le directeur du patrimoine local, les moulures de pierre de la baie évoquent l' architecture métallique avec ses rivets.

         Evidemment, ces vestiges seront conservés dans le cadre de la rénovation en cours. Les riverains y veilleront.

         Une image un peu abimée, permet de voir cette chapelle telle qu' elle était en mille huit cent soixante dix, avant son massacre par bétonnage.

photo Su-Ouest

photo Su-Ouest

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Ramon 21/02/2016 20:54

Heureusement qu'il y a enclore des promoteurs intelligents! J'espère qu'il va respecter l'âme des lieux!
Super, cet article.
Bon début de semaine.
Amitiés.
Ramon

Simone à Ramon 22/02/2016 10:12

(suite du comm qui est parti sans autorisation)
....mais les Bordelais veillent à ne pas " gâcher " la ville.
Amitiés
Simone

Simone à Ramon 22/02/2016 10:10

En principe c' est ce qui doit se faire.Ces bâtiments ont une histoire et il faut en respecter l' âme. ma

aln03----- 21/02/2016 20:17

Une belle découverte. Beaucoup de lieux ont été planqués lors de travaux , autrefois.C'est bien qu'on ait fait cette découverte et qu'on conserve ce beau vestige!
Bonne soirée
Bises

Simone à aln03 22/02/2016 10:14

Les fouilles lors de réfection de bâtiments ou de voirie amènent souvent des surprises; c' est arrivé plus d' une fois.
Bonne semaine.
Bises

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog