Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2016-03-17T06:04:29+01:00

Le bunker oublié

Publié par divagations-et-balades

         Pendant la Seconde Guerre Mondiale, Bordeaux, de par sa facilité d' accès à l' océan Atlantique, était une importante base stratégique pour l' armée allemande.

         A l' automne mille neuf cent quarante trois, les quais et le port de la ville sont devenus une cible privilégiée pour l' aviation alliée, aussi, des abris anti-aériens fortifiés furent-ils construits en divers endroits de la ville et, en particulier, à proximité des quais.

         Un bunker particulièrement important fut construit place des Quinconces, presque à l' angle des quais. Il mesurait quatre vingt trois mètres carrés et deux mètres trente sous plafond. Il nécessita neuf cent quatre vingt treize mètres cubes de béton armé de soixante tonnes d' acier.

photo P. Zeboulon pour sud-ouest

photo P. Zeboulon pour sud-ouest

         L' intérieur était " tout confort ". Rien ne manquait : électricité, eau courante, chauffage par poêle, sanitaires, dortoir, salle de radio, le tout carrelé et lambrissé.

Photo P. Zeboulon pour sud-ouest

Photo P. Zeboulon pour sud-ouest

         En mille neuf cent quarante six, il y eut à Bordeaux, l' exposition coloniale. Le bunker fut alors dissimulé sous une construction temporaire. L' année suivante, il fut arasé à un mètre trente et recouvert de trente centimètres de terre argileuse et calcaire.

         Propriété de la ville de Bordeaux, il est un des rares vestiges militaires datant de l' Occupation.

         Trois autres bunkers, destinés à l' entreposage des munitions, s' élevaient à proximité de ce qui est aujourd'hui un parking pour autobus, allées de Bristol. Ils étaient reliés entre eux par des tranchées bétonnées et défendus par des chevaux de frises barbelés.

         Un grand blockhaus à double entrée, se trouvait, pour ceux qui connaissent Bordeaux, à l' emplacement des quais, face au cours Xavier Arnozan.

         De ces derniers, il n' y a plus aucune trace.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
V
Bonjour .un livre existe t il ? ns parlant des bunkers ,maisons insolites,sous sols de Bordeaux...
Répondre
P
Ah! les pêches à la crevette du coté de la Salies ou de la Lagune!!!
Les trouilles dans la pénombre, braver les interdits!!!!!!!!
Tiens... si ça se trouve, je t'ai croisé dans un corridor.... il y a ... heu....longtemps!!!
Bisous
Répondre
S
Eh ! peut-être car j' allais aussi à la Lagune. Il y a .....si longtemps, et braver les interdits avait un goût délicieux.
F
Je réponds indirectement à ta demande chez Hélène au sujet de Michel Bras, si tu veux tout savoir, ou beaucoup, suis ce lien

http://fatrasenbleu.blog50.com/archive/2012/04/17/entre-les-bras.html

quant aux bunkers ,en bonne Girondine , je connaissais aussi
bonne soirée
Répondre
S
Merci pour le lien, je vais aller voir.
Ah les bunkers,qu'est-ce qu' on s'y amusait bien.
Bonne journée et merci de votre visite.
R
J'ignorais totalement l'existance de bunkers à Bordeaux! Merci pour ce mini-reportage. Tu as le don de rendre captivants les récits les plus simples et singuliers les événements ordinaires ! Bravo et merci! Amitiés, Ramon
Répondre
S
Tu sais moi aussi je l' ignorais. Je connaissais bien sûr les blockhaus de nos plages, je jouais dedans, mais pas ceux de la ville.
Amitiés
Simone
A
J'ignorais l'existence de ces bunkers à Bordeaux .Merci de nous faire connaître l'Histoire de cette ville.Je connaîs pourtant la place des quinconces.mais pas le bunker .Kas a raison de vouloir en faire une cave.
Belle journée.Bises
Répondre
D
Merci, je ne connaissais pas ce livre. Dès que je peux, je l' achète. En attendant je vais faire un tour sur votre site et...merci de votre visite sur le mien.
E
Bonjour,
L'étude complète des Quinconces sous l'occupation est dans ce livre : La place des Quinconces traverse la guerre 1940-44

Bonne lecture !
S
Avant de voir ça dans le journal, je ne le savais pas non plus, et pourtant la place des Quinconces je connais.
Bises
K
il faut le transformer en cave pour de bonnes bouteilles !
bonne journée pour toi
Répondre
S
Sais-tu que sur la côte, il faut maintenant regarder vers la haute mer pour les voir ? Dire qu' on s' amusait dedans quand on était petit et que cela nous était défendu. Mais justement......
Bises
S
Ne t' en fais pas Kasimir, on ne manque pas de cave, pas besoin du bunker
Profites bien du soleil pour travailler ton jardin, et après.......le réconfort ! Un petit bordeaux ?
L
Il y en a plusieurs le long de la côte, mais en mauvais état...on les garde pour mémoire. Bises
L.N.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog