Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-10-04T08:19:25+02:00

Terre de silence et d' absolu

Publié par divagations-et-balades

         Mon ami et moi partagions, entre autres, un amour commun pour le désert, et en particulier pour le Sahara. Mais la rencontre avec le désert est toujours une aventure singulière.

         Mon premier désert est en noir et blanc et il est algérien. J' étais dans un camion militaire, au-delà de Djelfa, en route vers le sud et l' envoûtement de Ghardaïa.

Terre de silence et d' absolu

          La route depuis Alger n' était pas des plus sûre en ce temps-là. C' était aussi celui où, pour l' unique fois de ma vie, j' ai imité la signature de mon père, m' autorisant à partir vers le sud sous la responsabilité de l' armée française. Celle-ci, de mauvaise humeur, m' avait enfermée une nuit dans une cellule à Bou Sâada; Il faut dire que j' avais désobéi, et le capitaine avait eu peur.

         C' était encore le reg, mais, au loin, on devinait les premières dunes du pays mozabite.

Terre de silence et d' absolu

          Deux dromadaires, immobiles, méditaient dans ce lieu de silence propice. Un peu plus loin, un autre avait compris que le désert demande silence et solitude pour se confronter à l' immensité de l' absolu.

Terre de silence et d' absolu

         Depuis, j' ai eu maintes autres rencontres.

    * Le Sahara tunisien, à la limite du Grand Erg Oriental, là-bas, vers Douz, petit douar perdu dans les sables.

Terre de silence et d' absolu

    * ou le Djerid, plus loin vers l' ouest, au sud de Nefta, où le mirage venait ajouter à la magie du lieu.

Terre de silence et d' absolu

         J' avais emmené là, l' amie parisienne venue me rejoindre à Tunis, et elle a un peu gâché mon plaisir car elle n'a pas supporté le désert où elle se sentait écrasée. Nous en sommes donc parties aussitôt. Comment n'a t'elle pas ressenti cette expansion extraordinaire de l' être dans ce décor immense, dans cette pure et absolue solitude qui permet le face à face avec soi-même. C'est dans le désert que l' on comprend pourquoi le monothéisme y est né. Peut-être parce qu' elle est athée ?

     * Puis, il y a eu les déserts américains, la terre rouge du désert peint,

Terre de silence et d' absolu

    * le désert libyque, sur la rive occidentale du Nil,

Terre de silence et d' absolu

     * Et enfin, le désert de Judée, d' où vient le mot " juif ", et où il me semblait voir mes ancêtres marcher, cinq mille ans plus tôt, sur la crête des monts.

Terre de silence et d' absolu

          Ce désert-là est celui de l'affectivité et du lien immémorial, mais c' est le Sahara qui me donne cette sensation d' absolu qui nourrit l' âme.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

passion 18/10/2016 14:43

Si j'ai souvent survolé le désert, je n'ai connu que quelques grains de sable de cette immensité... un peu du Tchad, de la Mauritanie, du Niger, et puis Agadès et Tamanrasset ... mais je me demande comment on peut resté insensible devant ce spectacle ?
Bises, grande voyageuse

divagations-et-balades 18/10/2016 19:35

Ah la Mauritanie......Elle m' a valu la seule maladie de ma vie (à part la rougeole et les oreillons) : le cholera. Ouf ! J' ai cru mourir ! Mais moi qui n' était pas vaccinée, j' ai été rétablie sans séquelles bien plus vite que ma soeur qui l' était.....
Oui, comment rester insensible ? Mais plus que ça, mon amie était en proie à un vrai malaise.

aln03----- 04/10/2016 21:55

Ton reportage est sublime .Tes photos sont vraiment belles .Que de souvenirs émouvants pour toi ! J'ai souri en lisant que les militaires avaient dû te boucler.
Je ne connaîs pas du tout le Sahara .Mais je lis que Kasimir est aussi émerveillé que toi par ce lieu..
Bises aux deux Docs adorateurs du Sahara

kasimir 04/10/2016 15:32

ton article éveille en moi des sentiments voisins des tiens
j'ai pris contact avec le Sahara algérien par un autre portail d'entrée , celui de Colomb Béchard puis ensuite j'ai été le médecin de l'oasis de Timimoun.
J'ai découvert plus tard le désert du Néguev (très émouvant)
mais c'est pour moi aussi le Sahara qui a été le plus fascinant :un vrai bouleversement de l'âme.

divagations-et-balades 04/10/2016 17:35

Timimoun la Belle, toute rouge. J' ai beaucoup aimé. On s' est peut-être rencontré !!!! Ce serait rigolo !Mais tu étais un " grand " déjà, alors tu ne m' aurais pas regardée (lol)

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog