Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-11-18T11:00:11+01:00

Surprise au musée du Vatican

Publié par divagations-et-balades

          Abandonnant la papesse Jeanne à son sort dans le jardin du Vatican, je me dirige maintenant vers le musée. Je devrais dire " les musées " car il s' agit d' un immense bâtiment comportant plusieurs galeries bien distinctes.

Surprise au musée du Vatican

          Il aurait fallu plusieurs heures ou même jours, pour tout voir. Impossible, alors je vais montrer quelques statues parmi les plus remarquables, encore que le choix soit des plus difficiles tant il y a de beautés accumulées.

          * J' ai choisi en premier Héraklès, parce que l' histoire de cette statue est assez singulière.

          En bronze doré, elle fut découverte à Rome en mille huit cent soixante quatre, sous la cour du Palais Righetti. Elle se trouvait, allongée comme un gisant, dans une fosse recouverte d' une dalle, sur laquelle étaient gravées ces trois lettres : F C S pour les mots latins suivants : Fulgur Conditum Summarium. La statue avait donc été frappée par la foudre, et, selon la coutume romaine, avait reçu une sépulture rituelle avec les restes d' un agneau.

          Très abimée, elle avait été très habilement restaurée par Pietro Terenani avec du plâtre et du bronze.

          Héraklès, appuyé sur sa massue, tient dans la main gauche des pommes d' or du jardin des Hespérides.

          On pense que cette statue, inspirée de l' école grecque de l' Attique, date d' une période située entre la fin du 1er et le début du IIIème siècle.

 

Surprise au musée du Vatican

         * La statue de la Fertilité. Peut-être est-elle Britomartis, demi-soeur d' Apollon et d' Artémis dont elle faisait partie de la suite. On l' associe à la fertilité et aux cycles agricoles. 

          Très belle, elle fut sans cesse poursuivie par les hommes. Le roi Minos, se montrant particulièrement insistant, elle se jeta dans la mer pour lui échapper. Mais, un pêcheur de l' île d' Egine la ramena dans ses filets, et, bien sûr, tomba amoureux d' elle. Britomartis appela Artémis à son secours. Celle-ci, pour la protéger, la fit disparaître aux yeux des autres. Elle devint alors Aphaïa, l' invisible.

          Un temple fut construit à l' endroit de sa disparition. ll existe encore.

Surprise au musée du Vatican

          * Asclépios; du moins je pense que c' est lui, malgré ce casque incongru. Il tient quand même dans sa main droite le bâton d' Hermès autour duquel s' enroule le serpent, caducée symbole de la médecine.

Surprise au musée du Vatican

          Il serait le fils d' Apollon et de Coronis. Celle-ci, pas très maligne, trompe Apollon avec un mortel alors même qu' elle est enceinte. Evidemment, Apollon, maître dans l' art de la divination, ne tarde pas à tout savoir, de toute façon, une corneille avait déjà cafté.

          Le mari bafoué envoie sa soeur Artémis, exécuter l' infidèle de ses flèches, mais, pris de pitié pour l' enfant qui n' y était pour rien, il l' extirpe du ventre de sa mère, envoie celle-ci sur le bûcher, et confie l' enfant au centaure Chiron. Celui-ci l' élève et lui enseigne l' art de guérir.

          Grâce à Athéna, il devient un fameux médecin car elle lui avait donné du sang de la Gorgone, lequel est un merveilleux remède coulé du côté droit, mais poison violent coulé du côté gauche.

          Peut-être trop compatissant, Asclépios ressuscite des morts, transgressant ainsi la loi de l' Olympe. Zeus ne peut que sévir contre lui et le foudroie, puis, il le place dans le ciel sous forme de la constellation du Serpentaire.

         * Avant de quitter le musée, il faut admirer le magnifique sarcophage de porphyre rouge, où dort Sainte Hélène, mère de l' empereur Constantin.

          Il est étonnant de voir des scènes militaires sur un tombeau de femme, sainte de surcroît; en effet, on y voit des cavaliers romains en train de soumettre des prisonniers barbares.

 

 

Surprise au musée du Vatican

          Cela laisse à penser que ce sarcophage n' était peut-être pas destiné à Hélène, mais plutôt à Constantin lui-même, ou au moins à un homme de la famille impériale.

          Il se fait tard, et sur le chemin de la sortie, je jette un regard sur des pièces anciennes

Surprise au musée du Vatican

          Et soudain, je tombe en arrêt devant l' une d' elle; je suis époustouflée, la surprise me coupe jambes et parole : Dogus Flavius Vistorius !!!!!!! Pas de doute, me voici devant l' autre branche ancestrale de mon chien Victor !

Surprise au musée du Vatican

          Je comprends maintenant d' où lui vient cet air d' impérator que nous lui trouvons parfois, et surtout ce caractère impérieux et exigeant. Il a dans ses gènes la réminiscence d' un temps où il commandait à Rome.

          Mais quelle surprise !!!!

Voir les commentaires

commentaires

aln03----- 18/11/2016 18:49

Tu connaîs tout sur les papesses et les papes!Tu réussis même à dévergonder Kas .
Cette branche ancestrale de Victor a du panache .Voilà , pourquoi il a deux facettes dans son caractère .Bonne soirée et Bises

kazimir 18/11/2016 13:56

tu n'aurais pas une statue de la papesse en petite tenue ?
En airain si tu veux.
ça serait chouette , non ?
Kazimir

divagations-et-balades 18/11/2016 14:24

Dis-donc Kasimir, tu es bien polisson !!!

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog