Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-02-01T15:38:27+01:00

Parce que c' était lui....

Publié par divagations-et-balades

          Le temps de l' amour ne dure pas toujours, dit la chanson. Un jour, il s' en va, discret, sur la pointe des pieds, ou fracassant, emporté par un vent léthal, parce que le Destin veut que les êtres, tôt ou tard, soient arrachés les uns aux autres.

Parce que c' était lui....

          Le temps de l' amour est fini. On s' en souvient.

          Et il y a l' amitié, le deuxième pôle de l' affectivité humaine.

         En continuant ma promenade dans Sarlat, une statue m' est apparue : Etienne de La Boétie.

Parce que c' était lui....

          C' est vrai qu' il est né ici, à Sarlat, le 1er novembre mille cinq cent trente, tout le monde le sait, mais sait-on qu' il est mort, à trente deux ans, à moins de deux kilomètres de chez moi, au Taillan-Médoc ?

          Comment parler de La Boétie sans évoquer Montaigne ?

Parce que c' était lui....

          Né le vingt huit février mille cinq cent trente trois, il est de trois ans plus jeune que La Boétie. Alors qu' ils sont tout deux conseillers au Parlement de Bordeaux, ils se lient d' une indéfectible amitié virile, quand Montaigne demande à connaître l' auteur d' un ouvrage : " le Discours de la servitude volontaire ou le contr'un ".

Parce que c' était lui....

          Véritable réquisitoire contre la tyrannie, cet ouvrage surprend Montaigne par son érudition et sa profondeur. La Boétie y pose la question de la légitimité de toute autorité sur une population, et essaie d' en analyser les raisons de sa soumission.

          Cet ouvrage peut paraître aujourd'hui terriblement moderne, car, en ces temps de grande manipulation, il est étrange de voir à quel point le peuple a perdu toute capacité d' analyse, et se soumet avec tant de complaisance inconsciente, et même pour certains, jouissive, à certains diktats d' où qu' ils viennent.

          Quand je suis tombée en arrêt devant la belle demeure de La Boétie à Sarlat, je ne me doutais pas des enchaînements de pensées que ce simple arrêt allait occasionner.

Parce que c' était lui....
Parce que c' était lui....

          Montaigne et La Boétie sont devenus les symboles de l' amitié, ce sentiment qui nait entre deux êtres et qui ne s' explique pas ainsi que le disait Montaigne : 

      " Au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitié, ce ne sont qu' accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité, par le moyen de laquelle nos âmes s' entretiennent. En l' amitié dont je parle, elles se mêlent et se confondent l' une en l' autre, d' un mélange si universel, qu' elles effacent et ne retrouvent plus la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l' aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu' en répondant : parce que c' était lui, parce que c' était moi ". 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

cocomil 02/02/2017 23:37

le peuple .... que cache ce mot ? peut etre est ce un mot magique ouvrant sur une infinie richesse, ou alors est ce une étiquette bien commode pour réduire tant d'élans de vie ..... je m'interroge. Parce que depuis un certain temps il y a des bouillonnements, des révoltes (certes pas encore sanglantes) , des questions, des yeux et des oreilles bien ouverts.... et ce qui compose le peuple n'est pas aussi niais qu'il 'y parait, pas aussi soumis.... mais peut etre n'aurais je du parler que d'amitié ............

divagations-et-balades 03/02/2017 10:05

mais non, mais non, tu parles de ce que tu veux, j' apprécie la liberté de ton et de paroles,

aln03----- 01/02/2017 20:18

Simone, la littéraire, mais c'est super!
Quand je suis allée à Sarlat, il y avait tellement de monde que j'ai aperçu avec peine cette maison .Je la vois mieux sur tes photos .Par contre,j'ignorais que Montaigne était mort au Taillan de Médoc.
Bravo Simone pour cet article et tes photos.Bises

divagations-et-balades 03/02/2017 20:01

Les lapsus sont souvent révélateurs Ha ! Ha ! Ha !
Bisous ....Bredine

aln03----- 03/02/2017 19:39

De plus en plus bredine je suis .Je pensais bien La Boétie. Pourquoi ai-je écrit Montaigne ?

divagations-et-balades 02/02/2017 10:01

C' est La Boétie qui est mort au Taillan. Il était très malade et voulait aller plus loin dans le Médoc pour respirer l' air du large, mais en passant au Taillan il était très mal, Pierre de Lestonnac l' a accueilli dans sa maison et c' est là qu' il est mort.

kaz 01/02/2017 17:25

oh ça , c'est de la grande Simone, séreuse et profonde,qui plane dans les hauteurs du ciel !

divagations-et-balades 01/02/2017 19:05

Oula ! Kas, avec mes chevilles qui gonflent il va falloir que je fasse gaffe en redescendant, elles vont m' entraîner........

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog