Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-04-02T15:13:23+02:00

La pensée du dimanche 02/04/17

Publié par divagations-et-balades

          Les perroquets sont beaux, gais, colorés et ils parlent, ce qui les rend fascinants. Mais je préfère le mainate religieux, beaucoup moins chatoyant car, "vêtu" seulement de plumes noires, mais quel parleur subtil, intelligent, observateur et qui imite si bien la voix humaine qu' il arrive souvent que l' on ne puisse faire la différence.

Wikipedia

Wikipedia

          Je me demande si chez les humains, il n' y a pas d' un côté les beaux-parleurs, style perroquet, dents blanches (et carnassières), bien coiffés, bon chic bon genre, débitant avec assurance poncifs et phrases creuses en de grandes envolées lyriques, et les autres, à l' allure sobre, à la parole mesurée et ne s' acharnant, sur le mode austère, à ne dire que les mots intelligents et utiles.

          Pourtant, le beau-parleur rassemble un bel auditoire, suspendu à ses lèvres, s' esbaudissant de l' emballage, tout en faisant fi du contenu. Cela me fait penser à Alain Bentolila quand il dit : " la prépondérance du parleur efface toute capacité à se prononcer sur le contenu des choses ".

          Je crois cette phrase très juste. Le beau-parleur, si on l' entend, ne dit que des banalités passe-partout pour que chacun croit y trouver ce qu' il cherche; il est ignare, inculte, mais peu importe, il soulève l' auditoire et lui fait croire qu' il est le sauveur de la patrie, alors qu' à ses yeux, celle-ci, ringarde, ne vaut que d' être délayée dans un méli-mélo multiculturaliste qui comblera cette absence de culture française, inexistante puisque il ne l' a jamais vue.

          Mais si on l' écoute !!!! On se rend compte que ce bel oiseau, surgi comme sur un claquement de doigts, n' est qu' une marionnette vide. Ses fabricants lui ont appris ce qu' il faut dire et qu' importe s' il dérape, emporté par sa suffisance et son aplomb, et laisse apparaître au grand jour la vacuité de ses propos, son inculture et son ignorance élémentaires. L' essentiel n' est pas là, mais dans sa capacité à faire croire.

          Alors, on se rend compte qu' il n' est qu' une occasion, que son beau plumage est un peu terni par les poussières de cinq années passées au gouvernement, et qu' il n' est peut-être que l' avatar d' un monarque usé et matois, qui l'a choisi et formaté pour survivre à travers lui, avec ses amis, dans un recyclage qui fleure bon la naphtaline.

          Me vient alors cette phrase inquiétante trouvée dans le  " Marchand de Venise " de Shakespeare :

       " Le monde reste dupe des ornements. Au tribunal, le plaidoyer le plus retors et corrompu,porté par la grâce d' une belle voix, n' occulte-t-il pas la substance du mal ? ".

La pensée du dimanche 02/04/17

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Ramon 04/04/2017 21:06

Qui ça peut bien être, ce beau parleur?
Excellent définition du personnage!
:-)

divagations-et-balades 06/04/2017 10:07

Pourquoi ? Tu penses que je figurais quelqu'un ???? (lol)

aln03----- 02/04/2017 21:12

Que deviendras -tu après les élections ? Tu seras en panne d'inspiration.
Ceci dit , j'aime bien les ménates qui parfois disent de belles c....Mais, eux, on les comprend bien.Ce qui n'est pas le cas des zoziaux qui parlent à la télé en ce moment .

divagations-et-balades 02/04/2017 23:04

Ne t' en fais pas Nicole il y aura toujours des zoziaux

cocomil 02/04/2017 17:11

Juste ciel que cela est fort bien dit et comme , rondement, vous trouvez le juste mot pour décrire de tels zoizos........

Simone 02/04/2017 20:12

J' ai oublié de te dire que ton comm avait un ton classique XVIIème siècle du plus bel effet. Je le verrais bien chez Mr JB Poquelin

divagations-et-balades 02/04/2017 18:40

il faut dire Cocomil qu' ils sont de bons inspirateurs

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog