Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-08-31T05:24:00+02:00

la créature qui étouffait les rêveurs - 1

Publié par divagations-et-balades

          Il est aux confins de la Gironde et du Périgord, un petit village à l'aspect riant, juché sur un promontoire surplombant un vaste paysage, au creux duquel, cent mètres plus bas, se cache une petite rivière : la Durèze.

          Ce village classé village ancien, se nomme Gensac.

la créature qui étouffait les rêveurs - 1

          Après avoir garé la voiture, nous partons en vadrouille dans le village. Il est désert, figé dans une sorte de torpeur immobile, et je pense que les trente sept degrés de cette journée ont du endormir les habitants.

          Au bout de la rue, nous débouchons sur une place, face à une belle maison à colombages.

la créature qui étouffait les rêveurs - 1

          Tout prés, trois belles maisons anciennes, curieusement édifiées en tailles décroissantes. Elles nous ramènent à l'époque médiévale. 

la créature qui étouffait les rêveurs - 1

          Ce village en a les vieilles demeures,

la créature qui étouffait les rêveurs - 1
la créature qui étouffait les rêveurs - 1
la créature qui étouffait les rêveurs - 1

          Les ruelles aux noms surannés dont celle-ci qui sent la taverne toute proche où les manants allaient se désaltérer,

la créature qui étouffait les rêveurs - 1

          A ce propos, si nous faisions une pause hydratation !!! Equipées de nos bouteilles d'eau, nous allons nous installer....au jardin public.

la créature qui étouffait les rêveurs - 1

         A plus tard pour la fin de la visite, et peut-être la rencontre d' une maléfique créature !!!

Voir les commentaires

commentaires

khaz 31/08/2017 10:14

Quelle vadrouilleuse tu fais !
Tu pourrais faire un guide de ta région
avec les adresses de quelques restaurants.
Bonne journée

Simone 31/08/2017 14:09

Tu sais j'ai tellement vadrouillé à travers le monde que ma région a été négligée, mais je me la gardais pour la retraite (mot affreux) car je me doutais bien que je n'aurais plus assez d'argent pour aller plus loin.J'ai tout dépensé en voyages lointains et sans une once de regret d'autant plus que maintenant, plusieurs pays que j'ai visité en toute quiétude, et parfois inconscience, ne sont plus accessibles aux blancs. Désolée M.K je ne pense jamais aux restaurants.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog