Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2018-03-04T10:23:51+01:00

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

Publié par divagations-et-balades

          Tout a commencé hier après-midi. Il faisait un temps radieux, avec dix neuf degrés au meilleur moment de la journée. Et qui peut résister à un bain de soleil ? Pas moi. J' aime le soleil, et je crois qu' il m' aime bien aussi car il ne m' a jamais brûlée mais toujours dorée avec bienveillance.

          Un papillon jaune tournoyait comme un fou autour de moi, déjà ivre de soleil et d' air tiède; le ciel était d' un bleu absolu et pur. 

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

          et je l' appréciais d' autant plus que la météo promettait pour aujourd'hui qu' il serait gris et larmoyant. Hélas vrai.

          A pas mesurés, Victor le Chien est venu me rejoindre et se coucher à mes pieds. Je le regardais avec le coeur serré car il a brusquement beaucoup décliné ces derniers temps, et le moment où nous devrons nous séparer approche inexorablement. Il va avoir quatorze ans, et c' est beaucoup pour un chien. Il était tricolore et à poils durs. Il sont maintenant majoritairement de soie blanche. Juste encore un peu de marron sur la tête et les oreilles.

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

          J' examinais dans ma tête quelle serait ma pensée du dimanche, car j' hésitais entre deux sentences. Là, je suis au pied du mur et il va bien me falloir choisir.

          Hier, je n' ai pas pu car très vite, une douce léthargie s' était emparée de moi, et je m' étais littéralement oubliée dans le jardin, alors que j' avais une visite à faire. J' ai eu une heure et demie de retard.

          Finalement, pour aujourd'hui j' ai choisi Aristote, mais je mets l' autre en réserve pour une prochaine fois.

          Pourquoi la phrase d' Aristote ? Parce que je lui trouve une triste résonnance dans notre société actuelle.

          " Tolérance et apathie sont les dernières vertus d' une société mourante ".

          J' aime la tolérance parce que j' aime la liberté; mais je ne l' aime plus quand elle est devenue faiblesse et indifférence, et je trouve, malheureusement, qu' aujourd'hui, la confusion est beaucoup trop répandue. Et, pire, cette confusion nous amène à l' apathie, un ressort semble cassé et la France n' est plus ni frondeuse ni joyeuse. Et je ne veux pas parler de ces soi-disant frondeurs qui ne sont que des anarchistes qui mélangent tout.

          Où est cette atmosphère de légèreté que l' on sentait dans l' air, dans les chansons ? Où est ce sens de la rectitude qui faisait que l' on savait discriminer le tolérable de l' intolérable, et que l' on n' était pas culpabilisé pour ça ?

          On croit que tout tolérer est un signe de progrès alors que l' on y a perdu son âme. Et que devient un corps sans âme ? Un mort-vivant, avant de l' être tout à fait.

          Et nous sommes devenus une société mourante qui ne croit même plus en elle-même, parce qu' on lui a enlevé le souffle qui anime, et sa fierté en l' accablant de crimes imaginaires dont elle doit s' excuser.

          Que dirait Aristote le Métèque aujourd'hui ?

La pensée du dimanche 04/03/18 - Léthargie

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

cocomil 11/03/2018 15:52

il dirait " a bas la fausse presse et son politiquement correct, ses scoops foireux et sa désinformation" et voilà que chacun est libre de penser à nouveau.............

Simone 12/03/2018 08:37

Tu as probablement raison, sûrement même,en tout cas c'est ce que tu penses et je le partage à 200%

aln03 10/03/2018 15:53

Cette Caroline dont parle Ramon , je la classe dans les "têtes à claques".Marre de toutes ces conneries .Jamais cru qu'on en arriverait là.
Tu m'étonnes que nos anciens comiques seraient jugés.
Aristote le Métèque reviens !
Salue Victor au passage !
Bon week end

Simone 10/03/2018 19:31

Et si il n' y avait qu'elle, mais elles sont toute une flopée ces mégères ! Aristote n' est pas assez fou pour revenir tu parles. Bon dimanche à toi

Ramon 05/03/2018 16:26

Tolérance oui, culpabilité non. Il est consternant de voir que des petit groupes de pression prennent le pouvoir et décident de l'opinion qu'il convient d'avoir. Je pense à cette bonne femme (Caroline de Haas) qui a décidé que 2-3 hommes sur trois sont des agresseurs. Dans la même veine, on nous affirmera que le colonialisme est responsable de l'attaque d'Ouagadougou... Evidemment! C'est tellement évident! Bonne semaine quand même!

sIMONE 05/03/2018 16:42

Comment a-t' on laissé des furies imbéciles comme cette Caroline de Haas venir sur le devant de la scène.Je crois que nous sommes embarqués sur la nef des fous. Je suis bien d' accord avec toi Ramon, idem pour Ouaga. On ne peut plus rien dire en plus. Thierry le Luron, Coluche...ils iraient tous devant la 17ème chambre maintenant. mais qu'est-ce que c' est que ce monde ! Jamais je n' aurais cru que la France évoluerait ainsi.
Mais...bonne semaine à toi aussi.

Dominique 04/03/2018 11:29

Bonjour Simone, Paul Valéry l'avait écrit: "Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. Nous sentons qu'une civilisation a la même fragilité qu'une vie". Bon dimanche, ici en Alsace, soleil et douceur, toute la neige a fondu.

Simone 04/03/2018 18:11

Bonsoir Dominique, Paul Valéry effectivement avait raison; dommage, il est vrai que des civilisations florissantes ont disparu dans le gouffre du temps, alors pourquoi pas la nôtre ? Le problème, enfin à mon avis, c'est que nous faisons tout pour précipiter le mouvement, c' est comme un suicide, et ça me fait râler. cet après-midi le soleil est revenu mais plus frais qu' hier, zut !
Bonne soirée dans la belle Alsace

khaz 04/03/2018 11:12

Simone la sage...
jette un regard sur notre civilisation ... déclinante.
Nos civilisations sont peut-être ainsi: appelées à faire comme Victor...
Why not ?

Simone 04/03/2018 18:12

Why not of course but.......why now ? because of...... try to answer

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog