Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-03-12T19:42:51+01:00

Les oiseaux des marais - 3ème partie.

Publié par divagations-et-balades

          La bécassine vit aussi dans ces marais. Mais non........pas la Bretonne !

Les oiseaux des marais - 3ème partie.

          Et d'abord que fait-elle, juchée sur ce buffet ? est-elle punie ? Mais il n'est pas question d'elle, plutôt de la bécassine des marais, qui, entre nous, ne ressemble guère à l'autre.

Les oiseaux des marais - 3ème partie.

          La bécassine des marais est l'une des trois espèces de bécassines vivant en France.

          Son nom vient de bécasse, (c'est lourd à porter !!!), lui-même dérivé du latin, revu et corrigé par le gaulois. Et bien sûr, il fait référence au bec de cet oiseau.

          Celui-ci lui permet d'aller fouiner dans la vase où se trouvent les petites proies animales dont elle fait sa nourriture.

          Pour son malheur, la bécassine des marais est un gibier apprécié. En cas de danger, elle s'aplatit complètement et s'envole au dernier moment en zigzagant. Mais est-ce suffisant face à un tireur d'élite ?

          Autrefois très répandue en Europe, la bécassine connait, (au grand dam des chasseurs !), un déclin rapide depuis une trentaine d'années en raison d'une urbanisation intensive qui détruit les zones humides.

          Mais voilà que se présente le vanneau huppé. Avec sa longue huppe noire, ses ailes à reflets verts dessus, blanches dessous et ses pattes roses, on dirait qu'il part en soirée.

Les oiseaux des marais - 3ème partie.

          Le battement rapide de ses ailes produit un son ressemblant au bruit que fait le van dans les mains du vanneur. D'où évidemment son nom.

          Il ne me parait pas être fin gastronome. Sa nourriture se compose d'insectes, d'araignées et de vers de terre. Malin, il tapote le sol pour les faire sortir et hop ! les attrape alors prestement.

          Mais qui partage aussi les marais ? Lady spatule blanche. Elle est apparentée aux cigognes et aux ibis. Son nom vient de son long bec en forme de spatule.

Les oiseaux des marais - 3ème partie.

          Elle ressemble beaucoup à la cigogne blanche, mais en plus fin et élégant. Son bec particulier lui permet de remuer la vase et d'avaler du plancton. Elle vit le plus souvent dans les roselières bordant les étangs.

          La spatule blanche est totalement protégée, non seulement sur le territoire français, mais aussi en Europe. Il est interdit de la mutiler, de la capturer, de la détruire, et même morte, il est interdit de la vendre ou de la colporter. Il est également prohibé d'enlever ses oeufs, de détruire ses nids ou de dégrader son milieu de vie.

          A côté de la spatule blanche avec sa grande taille, se faufile le plus petit des canards barboteurs : la sarcelle d'hiver.Adulte, elle pèse à peine plus de quatre cents grammes.

Les oiseaux des marais - 3ème partie.

          Autant elle est maladroite sur terre, autant elle se comporte avec l'agilité et la puissance d' un avion de chasse quand elle vole. Elle peut faire des décollages très rapides de brusques changements de direction et des pirouettes.

          Cette faculté lui permet d'échapper à la plupart des prédateurs aériens. Elle peut aussi descendre en piqué pour atterrir. Au sol, elle plonge pour échapper à un prédateur.

          Elle est aussi le seul canard qui peut se gratter en volant. Pratique !!!

          La sarcelle mâle émet des sons aigus et discrets, que les chasseurs n'ont pas de mal à imiter car elle a la réputation d'être un mets délicat.

A plus tard !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog