Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-05-18T16:22:33+02:00

La " ralante " du samedi - Patatras

Publié par divagations-et-balades

          A la fin du cursus normal de médecine, j'ai fait trois ans de psychiatrie, sans intention de devenir psychiatre, mais parce qu'il y avait un professeur extraordinaire, à la fois docteur en médecine, psychiatre et docteur en philosophie, avec qui j'avais des discussions passionnantes. En plus, j'étais la " chouchou ", celle qu'il acceptait à ses consultations et aux visites aux grands psychotiques du service.

          J'ai fait un internat en psychiatrie au cours duquel j'ai passé ma thèse, et ce professeur était, évidemment, dans mon jury. J'ai eu mon heure de gloire !!! La plus haute mention décernée par l'Université française, les félicitations du jury et le droit aux échanges internationaux. Tout ça pour que mes parents soient fiers de moi, et une façon de leur dire merci.

          Mais, ne croyez pas que j'ai une crise de gloriolite aiguë, car : 

          " Je n'y fus pas longtemps qu'aussitôt patatras; avec un fort grand bruit voilà l'esprit à bas ". ( Regnard. Fol.Amour. 1, 2 ).

          Seulement, je ne le savais pas encore. Que s'était'il donc passé ?

          Insatisfaite de la médecine qui ne s'intéressait qu'aux symptômes et non à l' Etre dans sa complexité, et pas du tout non plus à la prévention, je me suis engagée dans trois années d'étude en...........homéopathie.

          Et voilà pourquoi, maintenant, je réalise que je suis un charlatan, ou plutôt une charlatane,car je me refuse à l'écriture inclusive.

          Alors, je fais un retour en arrière, accablée de honte d'avoir guéri sans antibiotiques, les otites de bébés exploitant le fait qu'ils ignoraient que je donnais des placebos, d'avoir fait passé à de nombreuses patientes, le cap de la ménopause sans bouffées de chaleur et autres ennuis inhérents à cette période de la vie féminine, sans avoir recours au traitement hormonal substitutif, d'avoir soulagé ces hommes courbés en deux par des douleurs rhumatismales handicapantes, d'avoir si bien renforcé le système immunitaire de tant d'autres que, grâce à ces petites billes sans rien  dedans à part du sucre, ils passaient un hiver sans rhumes et surtout sans grippe et ce vaccin efficace à seulement 60%, mais dont l'injection intramusculaire entraînait parfois quelques problèmes régionaux.

          Alors, merci à cette poignée de "Chers Confrères " grands pourfendeurs de l'homéopathie dont ils ignorent tout, en même temps que grands défenseurs de Big Pharma, de m'avoir, enfin, ouvert les yeux. Il était temps quand même, et quand je pense que j'aurais pu mourir dans cette erreur abominable !!! J'en frémis de peur et de honte.

          Puissent tous mes anciens patients me pardonner de les avoir guéris ou soulagés avec des placebos.

          Les " Chers Confrères ", la HAS et Madame le Ministre de la Santé, viennent de leur démontrer à quel point ils ont été, pour le moins naïfs, sinon idiots, mais en tout cas faibles d'esprit, de s'être laissés abuser ainsi par une charlatane.

          Mais heureusement, ces petites billes de sucre vont être probablement déremboursées, ces médecins à la limite escrocs vont finir par disparaître, car les nouvelles générations ne se laisseront pas abuser, et les vieux ringards qui voudraient, persistant dans leur aveuglement, continuer à sucer ces bonbons, devront payer plus cher, ou finir par se résoudre à prendre les remèdes patentés, plus chers bien sûr, (mais il y a la sécu), et surtout beaucoup plus sûrs, comme le Médiator, le Vioxx, ou la Dépakine qui m'a enlevé mon ami en détruisant son foie......et j'en passe, comme le Lévothyrox par exemple, pour ne pas accabler à mon tour. La charité ça existe. Si, si !

          Et quand je pense que j'ai peut-être évité une phlébite au cours d'un plâtrage pour fracture de la malléole externe gauche, par 35° à l'ombre, il y a une quarantaine d'années, en suçant ces petits bonbons ! Je réalise qu'en réalité, j'ai eu, comme disent les Anglais, un gros morceau de chance !!!! Seulement, j'avais commencé par me piquer à la Calciparine, arrêtée en catastrophe au bout d'une semaine en raison d'une chute vertigineuse de mes plaquettes sanguines.

          Mais, en ces temps de disette économique, où l'on voit un gouvernement chercher désespérément des sous, surtout dans nos fonds de poche désertifiés, il faut comprendre que des tubes à 2€ grèvent trop fortement le budget de la sécu et de l'Etat. Il faut être raisonnable quand même, et surtout se montrer citoyen responsable !

          Après tout, les effets secondaires ne tuent pas systématiquement, ou ne déclenchent pas forcément de maladies dites iatrogènes.

          Allons, tous en choeur disons SUS A L'HOMEOPATHIE ! Et vouons aux Gémonies le nom de Samuel Hahnemann, ce malfaiteur de l'humanité. 

 

La " ralante " du samedi - Patatras

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
P
Ah! je reconnais bien là notre Simone!
Bisous
Répondre
A
De l homéopathie j en ai pris au moment de la ménopause entre autres.Et l autre jour je me suis faite eng...sur Facebook en prenant la défense de ces médocs en granules.
Je pense que les 2 peuvent cohabiter sans problème.C est encore une question de fric .
Tu en as passé des diplômes pour être une charlatane.Bises
Répondre
S
Oui, charlatane...ça se mérite, mais quelle honte maintenant d'avoir abuser des patients de cette façon pendant des années.!!!! Mais où avais-je la tête, alors qu'il y a antibiotiques, anti-inflammatoires,statines et autres . pourtant j'en ai utilisé quelques-uns.....quand c'était nécessaire et indispensable, parce que chacun le sait maintenant, les médecins homéos sont des irresponsables.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog