Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-07-25T05:45:00+02:00

Merci, vraiment !

Publié par divagations-et-balades

          Oui,  merci, et toute ma reconnaissance.

           A qui ? Comment à qui ? Mais à notre gouvernement bien sûr, et en particulier à notre ministre de la santé.

          Est-ce que nous mesurons bien la chance que nous avons d'avoir des " Zélites " qui se soucient de nous à ce point ?

          Préoccupés comme ils sont de notre bien-être, ils prennent la peine, face à la canicule, de nous donner les conseils les plus judicieux à travers les étranges lucarnes, sinon, que deviendrions-nous ?

  • Fermez les volets côté sud et ouvrez-les côté nord pour faire des courants d'air. Mais c'est bien sûr !!! (Cependant j'ai toujours vu les persiennes fermées aux heures chaudes !)
  • Mettez-vous à l'ombre. Ah ! Quelle bonne idée ! Qui aurait pensé à ça ?
  • Découvrez-vous. Holà ! Pas trop quand même, attention aux bonnes moeurs.
  • Ne faites pas d'exercices violents. Pas de risques.
  • Aspergez-vous d'eau froide. Tiens ! original ! On va s"amuser alors !
  • Et surtout, buvez, buvez, mais attention, pas d'alcool ! (Ni d'eau glacée à cause des chocs thermiques !!!)

          Sans la télé, et surtout sans notre vénérée ministre, jamais je n'aurais pensé à tout cela.

          C'est que, voyez-vous, c'est l'été et il fait chaud. Oui mais chaud comme jamais, tous les records sont battus. La France va devenir un désert où les habitants brûleront comme des torches. Sauf si nous payons les taxes adéquates, car il est bien connu, les savants du GIEC vous le diront, que les taxes stoppent ces tendances inflationnistes du climat, Comme on avait stoppé le nuage de Tchernobyl. !!! laugh

          Jamais nous n'avons connu des températures aussi élevées;

          Ah oui !!!

  • En 1949, il y a eu le grand incendie des landes girondines, (82 morts), conséquence de trois étés caniculaires. Ma mère, ma soeur et moi étions à Arcachon en vacances, et en attendant les siennes, mon père venait nous rejoindre tous les vendredis soirs; il nous avait raconté être passé entre deux murs de flammes, la route servant de pare-feu. Cela m'avait impressionnée. C'était aussi le temps où l'on ne pouvait pas poser ses pieds nus sur le sable de la plage tant il était brûlant. On n'avait qu'une hâte : courir vers l'eau.
  • C'était aussi le temps où, en allant à l'école, je passais mon doigt sur le macadam de la rue car le goudron fondait dans la chaleur ambiante, et j'adorais le goût du goudron. J'ai du m'immuniser contre un tas de maladies.
  • Puis, il y a eu la canicule de 1976, celle de 1983....
  • Plus près de nous, en 1990, les grands voiliers de la Cutty Sark ont fait escale à Bordeaux. J'étais allée faire des photos bien sûr. Sous un ciel incandescent, il faisait 40° à l'ombre.
Merci, vraiment !

          Je me souviens de ce copain de fac, habitant Casablanca, qui m'avait téléphoné : " Viens me chercher demain à l'aéroport, je vais passer quelques jours chez ma mère, Il fait 35° à Casa, je n'en peux plus ". Je revois encore sa tête en sortant de l'avion où le commandant de bord avait annoncé les 40° bordelais.

  • Plus près encore, en octobre 1997, il faisait 31° à Bordeaux; j'étais contente, j'adore la chaleur.
  • Et quand j'étais à Fort Lauderdale, en Floride,il faisait 51°C. La même température qu'à Douz, dans le grand sud tunisien, avec la seule différence qu'en Floride il y avait un fort pourcentage d'humidité.

          Alors, quand je pense qu'en ce temps-là on n'avait pas bénéficié des précieux conseils du gouvernement, je me demande comment nous avons survécu.  Et nos ancêtres alors ? Car il y a eu dans l'histoire de la Terre des périodes de réchauffement alternant avec des glaciations plus ou moins importantes, mais comment ont-ils fait ???

          Au temps d'Aliénor d'Aquitaine, des champs d'orangers entouraient Bordeaux. Il faisait donc plus chaud que maintenant !

          Alors voilà : je veux bien que le gouvernement soit traumatisé par le souvenir des morts de la canicule de 2003, puis celle de 2006, mais QU'ON ARRÊTE DE NOUS PRENDRE POUR DES DEBILES MENTAUX !

                ON S'ADAPTE? COMME ON L'A TOUJOURS FAIT !

       Mais au fait Greta, tu n'as pas appris à l'école le rôle fondamental du soleil sur notre climat ? Il faudrait que tu y retournes, d'ailleurs, à ton âge on n'a pas encore tout appris, au mien non plus, c'est pour ça que la vie est si intéressante.

          Et avant de finir, une question : pourquoi construire ces nouveaux (hideux) immeubles aux murs noirs, marron ou gris foncé ? C'est bien le blanc qui renvoie la chaleur !!! surprise​​​​​​​

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog