Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-09-22T17:48:16+02:00

Et mon père alors !

Publié par divagations-et-balades

          Nous avons eu un père. Il nous a été enlevé en moins de trois mois par un cancer que l'on a dit foudroyant, qui était sans doute sournois et qui préparait son coup depuis......? C'était en mille neuf cent quatre vingt deux. Hier.

          Il était le pilier de la famille. Il formait avec notre mère, un couple envié de tous leurs amis. A la maison, c'était l'amour, l'entente, l'harmonie et le rire. Une incroyable richesse.

          Notre famille marchait sur deux jambes parfaitement équilibrées et complémentaires.

          En deux mille neuf, notre mère est partie le rejoindre. C'était le jour de la St Valentin; je crois qu'ils avaient rendez-vous.

          Nous, les trois enfants, nous en sommes la synthèse, et ils continuent de vivre en nous, tant que nous-mêmes vivrons.

          Et maintenant, qu'entendons-nous ? Un député de la majorité qui nous gouverne (!), déclarer :

          " Il n'y a pas de de droit de l'enfant à avoir un père ".

          Ah bon ! Mais que fait-on de l'article 7 de la Convention internationale des droits de l'enfant que notre pays a ratifiée ? Que dit cet article : " L'enfant a,dès sa naissance,dans la mesure du possible,le droit de connaître ses parents et d'être élevé par eux ".

          Très bien.....Mais.......est-ce que le projet de loi bioéthique n'irait pas, par hasard, à l'encontre de cet article ?

          On voit sans doute où je veux en venir.........La PMA. Pendant longtemps, je me suis réjouie que la médecine, au service de laquelle j'ai consacré ma vie professionnelle, soit devenue capable de donner aux couples stériles, la possibilité d'avoir un enfant. Et celui-ci s'inscrivait dans la lignée de son père et de sa mère. L'homme était le géniteur et le père.

          Qu'en est-il aujourd'hui ? Géniteur, il l'est encore, sauvé par la biologie, mais père ? Exit le père, on n'a plus besoin de lui. Il ne sert plus à rien dès l'instant où il a donné ses gamètes. Une mère n°2 peut très bien le remplacer.

              Dégage, mâle blanc, tu ne sers plus à rien.

          Le droit à l'enfant a remplacé le droit de l'enfant. Et pourtant, j'en ai connu des enfants en plein désarroi et des ados détruits par l'absence du père.

          Mais ce qui est grave, (à mes yeux), c'est qu'un repère fondamental de notre humanité est en train de voler en éclats ; Tous nés d'un homme et d'une femme. C'est notre repère originel.

          Un enfant va bientôt pouvoir s'acheter au magasin des accessoires, où l'on pourra choisir la couleur des yeux, de la peau et des cheveux...

          Et je ne parle pas, (encore ), de la GPA qui viendra compléter notre rupture avec l'originel et dévaloriser la mère après le père.

          J'ai entendu récemment une conversation sur France Culture, prise en cours dans la voiture. et l'un des interlocuteurs disait : 

              Le " Moi-je " a effacé la transcendance.

          Avons-nous le droit de tout faire dès que c'est techniquement possible ?

          Avons-nous le droit de satisfaire toutes nos envies, sans penser que c'est un être humain qui naîtra, et qui, un jour, parce que tous les enfants adoptés vous le diront, aura lui, envie de connaître ses racines sans lesquelles il est difficile de se construire ?

          Et si une grave maladie l'atteint qui nécessiterait pour le sauver par exemple une greffe compatible que seul le père pourrait permettre ?

          Quelle humanité hors-sol est-on en train de fabriquer ?

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog