Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-12-02T17:59:13+01:00

Béni soit le fouillis!

Publié par divagations-et-balades

          Depuis cinq jours, ma soeur et moi passons tous les après-midis à vingt kms de chez nous, dans des garages que ma soeur avait loués il y a......... au moins vingt ans, pour y entreposer sa brocante, et dans lesquels j'avais moi aussi entassé quelques affaires avant de partir m'installer au Maroc.

          Il y a un invraisemblable fouillis : meubles, cartons pleins de vaisselle, un frigo.....et nous devons toutes les deux nous coltiner tout ça pour le porter à la décharge, et que tout ait disparu avant le 20 de ce mois, car nous avons résilié nos contrats de location.

          C'est éreintant, mais, il y a quelques compensations : une poche pleine de photos oubliées, dont celles prises à Dijon, où j'étais allée assister à un congrès de phlébologie il y a.................?

          J'arrivais toujours la veille lors d'un congrès dans une ville intéressante, assez tôt pour la visiter un peu. Une visite du palais des ducs de Bourgogne était prévue dans le programme du congrès, aussi je le laissais de côté.

          Le temps était plutôt maussade, mais mon amour des cités médiévales se moquait du ciel gris.

          J'étais donc à Dijon, au coeur du vignoble rival, et empruntais très vite une rue du quartier historique dont la richesse architecturale m'avait éblouie. 

 

Béni soit le fouillis!

          Se promener dans une rue aussi ancienne attise l'imagination, et j'avais eu vite fait de me croire sujette du duc de Bourgogne. Voyons, lequel ? il y en a quatre qui, apparemment, ont compté plus que les autres : Philippe le Hardi, Jean sans Peur, ( ah ! peut-être celui-ci !), 

Wikipedia

Wikipedia

          Philippe III le Bon, (bof ! peut-être un peu mou !), et Charles le Téméraire, (Et pourquoi pas celui-là ?).

Wikipedia

Wikipedia

          On ne peut pas dire que Jean sans Peur soit très avenant; je choisis donc le Téméraire, plus sympa, et.........cousin du roi de France Louis XI, mais celui-ci était un sacré lascar. Je peux le dire sans craindre qu'il ne m'enferme dans une cage de fer, selon son dada habituel.

          Déguisée mentalement en bourgeoise du XVème siècle, je continuais ma balade dans le Dijon médiéval.

Béni soit le fouillis!

          Certaines de ces maisons sont tellement de guingois que l'on se demande comment elles ont réussi à franchir les siècles. En tout cas, Messieurs les bâtisseurs du XXème siècle, je ne vous félicite pas, car nous venons de faire refaire la charpente et les combles de notre maison, nous ruinant jusqu'à la fin de mes jours.

          Et voilà trois autres maisons beaucoup plus pimpantes. Peut-être avaient'elles été rénovées récemment ?

Béni soit le fouillis!

          J'avais du interrompre mes pérégrinations dans le temps, car l'heure était venue de rejoindre l'hôtel, où une petite cérémonie attendait les congressistes.

          Et le sur-lendemain, après une journée studieuse, nous nous retrouvions à cinq heures trente, pour une brève visite de la ville. Le ciel gris de l'avant-veille avait cédé la place à un ciel bleu sans nuages. Tant mieux, mais il aurait pu faire aussi beau quand je prenais mes photos !

          Le palais ducal est magnifique et un peu hétéroclite; la partie la plus ancienne, de style gothique, date des XIVème et XVème siècles. Elle comprend une tour dite de Philippe le Bon ou encore Tour de Bar. C'est la partie que je préfère.

Béni soit le fouillis!

          Mais j'aurais bien aimé avoir une baguette magique pour transporter ces voitures ailleurs ! Ou bien.......les brûler, pour être dans l'air du temps actuel ! Oups !!!

          Les autres parties du palais datent des XVIIème et XVIIIème siècles, et bien sûr, le style en est plus classique. J'aime moins.

          Ce palais a été classé au titre des monuments historiques en mille huit cent soixante deux, et par arrêté en mille neuf cent vingt six.

          Il abrite maintenant la Mairie et le musée des Beaux Arts de Dijon.

          Nous avons vu aussi une magnifique maison à colombages constituée de trois pignons : la maison aux trois visages. Elle a été construite entre mille quatre cent cinquante et mille quatre cent soixante dix pour abriter des moines Chartreux.

Béni soit le fouillis!

          Elle recèle un mystère. En effet, à l'intérieur de la pharmacie qui fait l'angle, se trouve un puits mystérieux, datant parait-il, de la Renaissance, mais dont il ne reste que des moulures racontant la rencontre du Christ avec la Samaritaine. Je regrette que l'on ne soit pas rentré dans la pharmacie, mais le temps nous était compté, on avait tous un train à prendre.

          C'est ce que j'avais fait pour rejoindre Paris puis Orly.....en ratant de peu le dernier avion pour Bordeaux. Obligée d'attendre le premier du lendemain matin.

          Mais il y a de bons hôtels près de l'aéroport !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

khaz 02/12/2019 20:00

bon courage pour les voyages à la déchetterie
je fais la même chose ici !

Simone 03/12/2019 13:15

Ah bon, toi aussi tu fais le forçat ? Alors bon courage à toi Mr K

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog