Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-01-12T16:09:48+01:00

C'était mieux avant

Publié par divagations-et-balades

          Ces mots, je les entends de plus en plus souvent, et même je me surprends à les dire moi aussi. Est-ce que je deviendrais un genre de vieille ronchonneuse ?

C'était mieux avant

          Je me souviens, honte à moi,avoir pensé et parfois dit, une telle sentence irrévérencieuse, à l'égard de certaines personnes âgées, alors que j'étais loin de l'être. Mais le temps passe vite aujourd'hui, alors qu'il s'éternisait quand j'allais à l'école. Preuve que c'était mieux avant non ?

          Voyons, reprenons les choses.

          Une fois la guerre finie, un été, j'ai eu dix ans, et il est arrivé une chose fabuleuse : j'ai fait la connaissance de deux frères dont l'aîné avait dix ans, le second, sept ans. Deux jeunes Parisiens, donc, exotiques dans nos régions, et nous sommes devenus des amis inséparables, du moins les mois d'été car les vacances finies, ils repartaient dans " le nord " et moi à Bordeaux. Et chose plus fabuleuse encore, c'était une amitié pour la vie que les années et la distance n'ont jamais altérée. Le plus jeune nous a quittés l'été dernier colorant de noir cette année 2019, et je ne peux pas concevoir qu'il ne soit plus là.

          Tous les étés, pendant une dizaine d'années, nous nous retrouvions sur notre plage favorite, avec une bonne provision de sottises à faire.

C'était mieux avant

          Nous avons eu une enfance magique, inventive, merveilleuse. Nous étions heureux. Et maintenant, quand je vois ces gamins qui extérieurement nous ressemblent, les écouteurs aux oreilles, le nez dans leurs tablettes, je me demande s'ils vivent une vraie vie d'enfant, et je me dis : c'était mieux avant. Surtout quand je repense à cette mère m'amenant un jour sa fille en consultation pour que je lui donne " la pilule ".

     * Mais quel âge a-t-elle ? ai-je dit un peu effarée.

     * Onze ans;elle vient d'avoir ses règles pour la première fois.

          Et comme je refusais de traiter ainsi une enfant si jeune, elle était devenue agressive et m'avait dit ces mots que je n'oublierai jamais : "Alors, vous voulez que ma fille tombe enceinte ! "

      C'était mieux avant

      En sixième, nous avions eu une nouvelle camarade, une jeune noire timide qui arrivait d'Abidjan. Elle était immédiatement devenue une camarade de plus et nous ne faisions aucune différence entre elle et nous; nous n'y pensions même pas.Plus tard, à la fac, on n'y pensait pas plus avec nos copains noirs, et eux, ne se sentaient pas outragés de voir une tête noire sur les paquets de Banania.

          C'était mieux avant

          En sortant de la Maternelle, on savait lire, écrire et compter. Puis à la " Grande Ecole " on apprenait l'Histoire, la géographie.....On savait que les Gaulois avaient précédé Louis XIV et que Napoléon venait bien après Henri IV. On savait même que celui-ci voulait nous faire manger la poule au pot tous les dimanches.

          Aujourd'hui, quand je regarde certaines émissions " intellectuelles " à la télé, je me demande sur quelle planète certains sont allés à l'école.

          Il y a quelques années, une de mes patientes, professeur de français, m'avait dit, attristée, que les bacheliers d'alors seraient incapables de passer le brevet des années cinquante. Et un autre patient, professeur de ce que l'on ose encore appeler la philo, me disait son exaspération quand, annonçant l'étude de Platon, les élèves disaient : " On s'en fiche M'sieur de Platon, on n'en a rien à faire ".

          C'était mieux avant

          A l'école primaire, on commentait tous les matins, une phrase de morale ou d'instruction civique, et on respectait la maîtresse. (Même quand j'avais bricolé son bureau pour que les deux pieds avant quittent l'estrade quand elle s'appuierait dessus, pour obéir aux " Simone, fais-nous rire " qu'exigeaient les camarades ).

          Et je pourrais faire une litanie ennuyeuse de tout ce qui était ou allait mieux avant : la politesse, le respect, la courtoisie, l'absence d'obsolescence programmée, le monde que l'on veut nous imposer, gris et indifférencié, la théorie du genre qui va rendre fous les enfants actuels, la disparition des repères, et la mise à l'écart du père ET de la mère, couple primordial pour faire de l'enfant un adulte équilibré et bien dans sa tête et son corps.

          Passons sur l'arrogance de ces êtres hors sol qui se prennent pour une élite régissant la vie de ce qu'ils croient être un troupeau minable que l'on peut transformer peu à peu en chiens de Pavlov.

          Cela me fait penser à cette phrase entendue il y a quelques jours et dont j'ai oublié le nom de l'auteur, un philosophe sud-américain : 

             " Dénigre le passé si tu ne veux pas te suicider de honte ou de nostalgie "

         OUI, C'ETAIT MIEUX AVANT !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

khaz 12/01/2020 20:22

C'est un vrai problème, car tout ce que tu dis est juste
mais il est pourtant essentiel de vivre encore (pour les nouvelles générations) et cela ne peut se faire sur seulement des constats négatifs? Comment vont pouvoir faire nos jeunes ?
Je ne le sais pas plus que toi.
Puisse Dieu les aider !!!!!!

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog