Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-01-26T19:06:42+01:00

VIRUS

Publié par divagations-et-balades

          L'apparition du coronavirus m'a rappelé un livre que j'avais lu dans les années quatre vingt dix, et dont la conclusion est restée inscrite dans ma mémoire, mais de manière un peu floue, du coup, j'ai passé deux heures à la recherche de ce livre dans les bibliothèques de la maison. Et, évidemment, c'est dans l'avant-dernière que j'ai explorée que je l'ai retrouvé.

VIRUS

          Son auteur, R. Preston, est, (était), un scientifique réputé aux USA, qui siégeait au " Conseil du département des sciences humaines " de l' Université de Princeton.

          Son livre, qui eut un immense succès aux Etats-Unis, traite des virus en général et de l'Ebola en particulier.

          Aujourd'hui, où un nouveau virus semble vouloir se faire une place sur la planète, je vais vous livrer cette conclusion qui m'avait interpellée :

          Les virus se manifestent dans les parties du monde qui sont endommagées sur le plan écologique......Quand ils sortent d'un écosystème,ils tendent à se diffuser par vagues dans la population humaine, comme les échos d'une biosphère mourante......En un sens, la terre est en train de fabriquer une réponse immunitaire contre la race humaine. Elle commence à réagir à l'homme comme à un parasite, face à l'envahissement par une marée humaine, face aux espaces morts recouverts de béton, aux déchets mortifères de l'Europe, du Japon et des Etats-Unis, provoqués par ces primates prolifiques dont la colonie toujours plus nombreuse menace la biosphère de choc mortel et d'extinction par son extension même. Peut-être la biosphère n'aime-t'elle pas la présence de cinq milliards d'êtres humains. On pourrait aussi dire que l'amplification extrême de la race humaine, intervenue dans les cent dernières années environ, a soudain produit une immense quantité de viande, partout présente dans la biosphère et pas toujours capable de se défendre contre une forme de vie qui pourrait vouloir la consommer. La nature a des façons intéressantes de rétablir son équilibre......Le système immunitaire de la terre, si l'on peut s'exprimer ainsi, constate la présence de la race humaine et commence à l'attaquer. La terre tente, au fond, de se débarrasser d'une vaste infection provoquée par le parasite humain. Je commence à me demander si le sida, en fin de compte, pourrait ne pas être qu'un début. Je soupçonne le sida de ne pas être un accident, ni un événement isolé, mais une étape d'un processus naturel qui ne me parait pas bien intentionné envers mon espèce. On peut se demander si la race humaine peut effectivement conserver une population de cinq milliards d'êtres et plus sans que cela provoque l'apparition d'un virus chaud.....Si un virus tueur se propageait par voie aérienne, il ferait le tour du monde en quelques semaines ou quelques mois, et il n'y aurait aucune chance de trouver un vaccin aussi vite puisqu'il faut environ dix ans pour développer un nouveau vaccin......."

       Un autre scientifique dont j'ai oublié le nom disait : " la terre va se secouer de l'homme comme un chien se secoue de ses puces ".

          C'était dans les années quatre vingt dix du siècle dernier, et aujourd'hui, voilà le petit dernier qui pointe son nez.

          Pas de vaccin, mais il y a des moyens de se protéger. Si ça vous intéresse, !!!!

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog