Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-08-30T18:29:34+02:00

Ciels du Médoc

Publié par divagations-et-balades

               Eh ! Qu'aimes-tu donc, extraordinaire Etranger ?

J'aime les nuages...Les nuages qui passent...Là-bas...Là-bas...Les merveilleux nuages (1)

          Baudelaire est-il venu sous le grand ciel médocain pour écrire ses petits poèmes en prose, et interroger cet énigmatique étranger !

          Je suis amoureuse des ciels du Médoc, ces ciels changeants, au-dessus de l'océan des pins.

          Mon premier régal de la journée, c'est le matin, quand j'ouvre mes volets sur le lever du soleil, et que je reste là, dans un éblouissement sans cesse renouvelé.

Ciels du Médoc

          J'aime cette lumière naissante qui joue sur les nuages, et crée un monde en technicolor. Parfois, le spectacle est moins riant, la noirceur a pris possession du ciel, et , seules, deux flèches d'or me disent que Sa Majesté le soleil est là, tapi au fond de l'horizon des arbres, prêt à tout éclabousser.

Ciels du Médoc

          Parfois, l'hiver, le soleil se noie, mais comme pour un ultime cadeau, il incendie les nuages.

Ciels du Médoc

          Et il y a ces merveilleux nuages des jours d'été, quand le ciel hésite entre le bleu immaculé et celui qu'il " piquète " de nuages blancs, par coquetterie pure.

Ciels du Médoc

          Ils deviennent encore plus beaux quand ils se contorsionnent et se chargent de promesses d'orages, en assombrissant leur humeur.

Ciels du Médoc

          Ils peuvent alors devenir menaçants et écrasants,  et brusquement, fondre en grosses larmes chaudes.

Ciels du Médoc

          Mais, aussi forts soient-ils, ils ne peuvent pas remplir d'un seul coup d'aile les grands espaces médocains. Il y a toujours, jusqu'à l'horizon sans fin, un coin de ciel bleu qui leur échappe.

Ciels du Médoc

          Et aussi compacts qu'ils se fassent, menaçant de s'abattre pour étouffer les pins, une bande d'azur semble s'intercaler.

Ciels du Médoc

          Et quand vaincus, ils paraissent renoncer, ils vont se consoler en se parant de la splendeur dont les revêt le soleil qui se couche.

Ciels du Médoc

          Parfois je me dis que j'ai une grande chance de pouvoir apprécier la beauté de cette terre médocaine, en tant de points bénie des dieux, et je repense à Baudelaire :

                                             Heureux

           Celui dont les pensées, comme les alouettes, 

           Vers les cieux, le matin, prennent un libre essor, 

           Qui plane sur la vie, et comprend sans effort,   

           Le langage des fleurs et des choses muettes ! (2)

(1 : Petits Poèmes en prose - 1869) -- (2 : Elévation : Les Fleurs du Mal III - 1861)

      

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

aln03 31/08/2020 09:04

Tes nuages sont magnifiques et on en voit des choses ou des animaux voire des gens.J ai vu un ours blanc , une soucoupe volante etc...
Mais ceux qui ont du rose sont les plus beaux.
Bon lundi.Bises à vous 2

khaz 31/08/2020 08:21

Oh bravo ! Voici une magnifique brochette de photos de ciel, accompagnées d'un habile commentaire. Je crois que je vais t'en emprunter quelques-unes... Bonne journée au soleil tout de même.

divagations-et-balades 01/09/2020 20:07

Je, soussignée Simone, demeurant Divagations et balades, déclare autoriser M. Khaz à voler les photos qui lui plairont.
Fait à Overblog
Le 01/09/2020

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog