Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-04-30T09:07:00+02:00

Meteor Crater

Publié par divagations-et-balades

link - link

 

 

          Quand un satellite passe au-dessus de l' Arizona, il permet de voir ce que l' on peut prendre pour une scène de crime : un impact de balle de gros calibre.

220px-Landsat_Meteor_Crater.jpg

Qui, ou quoi donc, a pu agresser la planète de cette façon ? Et lui infliger cette plaie béante ?

Un passage aérien en montre l'étendue et la forme.

220px-Barringer_Meteor.jpg

Celle-ci est en forme de bol immense aux contours relativement réguliers. Cet endroit est connu depuis le XVIIIème siècle, mais ce n' est qu' au XIXème que les scientifiques s' y intéressèrent. Jusque là, il s' agissait simplement du cratère d' un très ancien volcan. Mais les terres volcaniques sont plus à l' Ouest, en Californie du nord, dans la région de San Francisco.

Vu de près, ses dimensions sont impressionnantes : cent quatre vingt dix mètres de profondeur, mille deux cents à mille quatre cents mètres de large. ce volcan aurait été gigantesque. Le cratère de l' Etna mesure trois cent cinquante mètres. L' explication volcanique fut battue en brèche quand on connut les météorites. En 1903, un ingénieur, Daniel Barringer, acheta les terrains où se situe le cratère, et, énonça la théorie météoritique dans un climat de scepticisme.

 

Top-copie-2.jpg

Et c' est bien une météorite de fer et de nickel, d' environ cinquante mètres de diamètre, et de quelque trois cent mille tonnes qui est tombée là, il y a environ cinquante mille ans. Il est probable qu' elle ait perdu la moitié de sa masse en traversant l' atmosphère. A cette époque, l' Arizona était peuplé de mammouths laineux et de camélidés; le climat était plus frais qu' aujourd'hui, et il n' y avait pas d' êtres humains. On pense que la collision a provoqué une explosion mille fois plus puissante que celle de la bombe nucléaire à Hiroshima. La météorite a été vaporisée lors de l' impact. Des débris ont été projetés sur deux cent soixante kilomètres carrés. La chaleur et le souffle ont détruit toute forme de vie, instantanément dans un rayon de quatre à cinq kilomètres, le souffle, se déplaçant à deux mille kilomètres par heure, a tout balayé sur son passage dans un rayon de vingt cinq kilomètres environ. Mais la nature et la vie sont plus fortes que tout, et faune et flore sont revenues en un siècle.

Aujourd'hui, le cratère appartient toujours à la famille Barringer.

Pour la petite histoire, il a été le terrain d' entrainement des astronautes qui devaient, dans les années 1960, aller conquérir la Lune.

A bientôt !

Voir les commentaires

2012-04-29T13:39:00+02:00

Le Grand Canyon du Colorado

Publié par divagations-et-balades

link - link

 

 

          Parmi les endroits que j' aime aux Etats Unis, assez pour y être allée quatre ou cinq fois, il y a l' Ouest, et dans l' Ouest : le Grand Canyon du Colorado.

La rive sud, ou " South Rim " du canyon est la plus accessible; c' est là aussi que se trouvent Grand Canyon Village, pas très beau et disparate, et les hôtels. Nous descendions toujours à l' hôtel El Tovar, le plus ancien de tous, mais avec une situation impressionnante, au bord de l' abîme.

grand canyon el tovar 06t-036

 

De la fenêtre de la chambre, on avait une vue superbe; cet endroit est probablement un des plus breaux au monde que la nature peut nous offrir. Je ne m' en lasse jamais.

Top.jpg

La couleur dominante ici, est le rouge, d' où le nom de Colorado donné au fleuve qui charrie cette terre, par les conquérants espagnols. Il trace son chemin environ mille cinq cents mètres plus bas.

D' où que l' on regarde, la vue est époustouflante;

Top-001.jpg

Le Grand Canyon est une saignée qui déchire le nord de l' état d' Arizona. le Colorado coule sur quatre cent cinquante kilomètres; sa largeur peut atteindre sept à vingt neuf kilomètres.

Top-003.jpg

Top-002

Un minibus conduit les touristes jusqu' à Yaki Point, mais nous préférons y monter à pieds. on nous conseille cependant de ne pas quitter la piste, et de ne pas nous aventurer dans la forêt de pins pignons et de genévriers qui bordent les gorges, car les cougars n' y sont pas rares et pas toujours de bonne humeur ! nous descendons par la Bright Angel Trail, qui sur quarante kilomètres conduit au North Rim, à dos de mulet. Pour cela, il fallait réserver un an à l' avance, donc, nous faisons une courte descente à pieds, pour aller voir l' autre face de " l' Abysse ". La descente et la remontée sont pénibles, abruptes, et nous n' avons pas le pied sûr des mulets. Nous reprenons la piste " overlook ". A chaque virage, un nouveau panorama s' offre à nos yeux. Je vous laisse admirer.

Top-004.jpg

Top-005.jpg

Top-006.jpg

Top-007.jpg

Top-008.jpg

C' est l' oeil et la tête gorgés de beauté que nous regagnons notre hôtel, et son étrange hall garni de trophées de chasse. Nous passons devant la minuscule gare du village.
Voilà, la balade est finie. Je n' aime pas la neige, ( sauf au cinéma ou en carte postale ), mais j' essaierai de revenir en hiver; il paraît que le Grand Canyon sous la neige est un spectacle fabuleux.

Merci de m' accompagner.

Voir les commentaires

2012-04-26T06:18:00+02:00

Une oasis de montagne

Publié par divagations-et-balades

link - link

 

 

          " Avant ", quand je le pouvais encore, je partais tous les ans en novembre,(mois creux pour les remplacements), dans mon coin de paradis. Il se situe au bord de la Mer Morte, la Mer de Sel, comme on dit là-bas, dans les Monts de

Top-002-copie-6.jpg

Judée, d' où vient le mot judaïsme. La première fois que nous étions allés là-bas, la mer venait lécher le bord de la route, et l' endroit était sauvage et désertique. je me souviens, nous étions allés voir la cascade de Shulamit qui nous avait éclaboussés d' un peu de fraîcheur. C' était vers 1968 ou 69 et nous allions sur la trace de nos ancêtres.

medley-photos-263-001.jpg

Et moi, qui ne suit que rarement à court d' imagination, je les " voyais " marcher et se découper en ombre chinoise sur la crête des montagnes, ou au creux de vallées étroites, créées par d' improbables rivières.

Bien plus tard, un matin de novembre 2006, de bonne heure, (contrairement à l' heure indiquée sur les photos), nous étions parties, une amie du kibboutz et moi, pour retrouver la cascade et crapahuter dans ces montagnes. Il fallait partir très tôt car d' une part, il faisait très chaud cette année-là, entre 35 et 38°, d' autre part, il fallait profiter du sommeil des léopards, lynx et autres serpents qui habitaient par là. Nous avons pris la piste qui mène vers le Nahal David.

PIC00292.JPG

Notre première rencontre a été une jeune gazelle, qui elle aussi, profitait du sommeil des prédateurs, haut dans la montagne, pour faire une petite balade en solitaire. Elle se fond dans le paysage, bien camouflée.

PIC00293.JPG

Le chemin est de plus en plus aride, mais nous savons que l' oasis nous attend, plus haut et plus loin. Un mur abrupt et qui semble infranchissable se dresse devant nous. Il y a un chemin.

PIC00300.JPG

Nous continuons à grimper. Des touffes de végétation indiquent que nous approchons de l' eau.

medley-photos-245.jpg

Rivka la découvre la première, moi, je traine un peu, pour photographier.

PIC00304.JPG

Et nous apercevons la cascade; ce ne sont pas les chutes du Niagara, mais un filet d' eau, tellement précieux ici. Nous sommes devant une petite piscine naturelle;

medley-photos-250-copie-1.jpg

Nous grimpons encore, et trouvons une seconde piscine....à débordement !

medley-photos-272.jpg

Un escalier, taillé dans le roc, nous invite à aller plus loin.

medley-photos-261.jpg

De plus, il semble un peu mystérieux. Qu' y-a t' il en haut ? Des roseaux, et un petit chemin qui continue son ascension.

medley-photos-248.jpg

Nous franchissons à nouveau le point d' eau par un petit pont de bois. Encore un escalier.....

medley-photos-273.jpg

Nous grimpons encore, par un chemin plus facile;

medley photos 262

En haut, une vue plongeante nous fait mesurer le chemin parcouru.

medley-photos-259-001.jpg

Il est temps maintenant de redescendre. Nous rencontrons une colonne de piétons descendant par un autre chemin. Ce sont des enfants palestiniens en excursion scolaire. La frontière est toute proche.

medley-photos-264.jpg

Et nous voici en bas; mais nous nous sommes trompées de chemin et sommes éloignées du kibboutz. Bah ! Nous sommes entraînées maintenant ! Je crois que nous aurons bien mérité la plage !!!

A plus tard pour une autre balade.
Merci de votre visite !

Voir les commentaires

2012-04-25T05:19:00+02:00

Philibert le résinier

Publié par divagations-et-balades

link - link

 

On ne voit en passant par les landes désertes                                                                                                                                   D' autre arbre que le pin avec sa plaie au flanc;                                                                                                                                  Car, pour lui dérober ses larmes de résine,                                                                                                                                        L' Homme, avare bourreau de la création,                                                                                                                                            Qui ne vit qu' aux dépens de ce qu' il assassine,                                                                                                                                Dans son tronc douloureux ouvre un large sillon !

DSC00165.JPG

La forêt des landes de Gascogne s' étend de la pointe nord de la Gironde jusqu' àl' extrême sud du département des Landes; elle a été exploitée jusqu' en 1990, date à laquelle le dernier résinier a rangé ses pots et ses outils.

Philibert était ce dernier résinier.Il avait vécu toute sa vie dans la forêt, comme son père, son grand'père et tous ses ancêtres avant lui. Sa maison ? une cabane, perdue dans la forêt, bien cachée;

norilia resinier cabane09

Philibert était de santé robuste; le bon air des pins et de la résine lui avait forgé de bons poumons. Sa vie était simple et frugale, mais il avait le temps de regarder pousser les fleurs, d' admirer " sa " forêt, de cueillir les bruyères d' été, et celles d' automne, et parfois, il voyait un faisan s' élever vers le ciel avec un cri rauque.

Top-001-copie-3.jpg

Top-copie-7.jpg

Top-002-copie-5

Philibert était la forêt. Les arbres étaient ses enfants et il en prenait un soin jaloux. Et puis un jour......patatras ! c' était " le " dernier jour. Fini le gemmage, fini la récolte de la résine dans les pots accrochés aux arbres,

resinier-5.jpg

les dérivés du pétrole avaient envoyés la résine dans les oubliettes de l' Histoire. Alors Philibert se fossilisa, il devint arbre lui-même, tant son identification aux pins était intense et intime.

Maintenant, Philibert est chez nous, et nous espérons qu' il coule des jours heureux dans la senteur des fleurs d' oranger du Mexique qui embaument le jardin. Repose-toi Philibert, et qui sait ? Un jour peut-être te ramènerons-nous dans la forêt si proche, avec ta serpe et ton pot, car on parle tout bas de revenir au gemmage.

P4243816.JPG

j' espère que vous aimerez ce brave Philibert ! A bientôt !

(Les quelques vers du début sont de Théophile Gautier, mais vous les avez sans doute reconnus).

                                                                                                                         

Voir les commentaires

2012-04-24T09:01:00+02:00

La rescapée des sables (2)

Publié par divagations-et-balades

link - link

 

 

          Et maintenant, nous allons franchir ce portail, que bien des pèlerins de ce chemin littoral de Compostelle ont du franchir avant nous.

P4233809.JPG

La nef,superbe dans sa simplicité romane, s' offre à nous;

P4203770.JPG

Elle est flanquée de deux collatéraux de même hauteur, l' ensemble est divisé en cinq travées;

P4203772.JPG

On aperçoit un escalier en colimaçon au niveau des piliers de la quatrième travée; il marque la présence d' un clocher primitif remplacé par une tour au XVIème siècle, à cet endroit précis.

Dans la nef centrale se trouve une chaire monumentale en pierre blanche;

P4203771.JPG

Contrairement à la plupart des chaires, on y accède par un escalier postérieur, et elle est fermée par une grille.

P4203773.JPG

Les c hapiteaux de la nef présentent un décor végétal, ceux du choeur sont historiés. Les grands thèmes bibliques s' y retrouvent : Daniel dans la fosse aux lions, le sacrifice d' Isaac.....

Le choeur est formé d' une abside dite en " cul de four ".

P4203780.JPG

De part et d' autres, deux absidioles prolongent les collatéraux;

P4203776.JPG

P4203781-copie-1.JPG

Les arcades qui permettaient la jonction avec la travée droite du choeur, sont toujours à demi enterrées, pour la préservation de la structure. Devant cet autel et la statue de Sainte Véronique, on prêtait autrefois serment, lors de procédures, pour prouver sa bonne foi.

Il y a de belles statues en bois polychrome du XIXème siècle, une Vierge,

P4203782.JPG

une statue de Saint Jacques,offerte par des pèlerins de Compostelle;

P4203777.JPG

et cette guerrière, cuirassée de métal, est sans doute Jeanne d' Arc.

P4203774.JPG

On trouve aussi quelques beaux tableaux et un chemin de croix sculpté dans la pierre.

P4203783.JPG

J' allais partir, quand, levant le nez, j' ai vu une statue haut perchée, et une cloche, bizarrement installée dans un angle. Je n' ai malheureusement trouvé aucune indication sur sa présence ici.

P4203778-copie-1.JPG

Quelques précisions supplémentaires sur cette rescapée,

P4203775.JPG

Et, emboitant le pas à notre pèlerin, nous quittons les lieux; la visite est terminée. D' ailleurs, on vient me mettre poliment à la porte.Il est dix neuf heures!!!

P4233807.JPG

Cette filiforme statue, mais les pèlerins marchant beaucoup ne devaient pas être obèses, a une petite histoire que vous lirez ci-dessous :

P4233805.JPG

A bientôt. Bonne promenade !

Voir les commentaires

2012-04-23T06:59:00+02:00

La rescapée des sables

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

          L' église de Soulac sur Mer est une rescapée.

Construite à l' orée du XIIème siècle, à côté d' un oratoire du VIème, elle fut, dès la fin du XIVème siècle, menacée par l' avancée des sables. Celle-ci a été inexorable, la nef a fini par être comblée, et le niveau du sol relevé de plus de trois mètres.

En 1741, vaincus par les sables, les habitants de Soulac se réfugièrent à l' intérieur des terres, édifiant le " Jeune Soulac ". Le " vieux " Soulac disparaît sous les sables, seul, le clocher de l' église émerge et sert d' amer pour les marins. Au XIXème siècle, il ne restait plus que des ruines romantiques170px-Basilique_soulac.jpg

 

 

Il a fallu attendre 1859, pour que le Cardinal Donnet, archevêque de Bordeaux, donne l' impulsion pour lancer les travaux de restauration à l' identique. Le chantier dura jusqu' en 1905. Entre temps, l' église fut classée monument historique.

          Notre Dame de la Fin des Terres est ressuscitée.

P4203766.JPG

Elle dresse sa façade austère sur un parvis en cours de réfection. Elle est structurée sur un plan basilical, de style roman, mélangeant les influences saintongeaise et poitevine.

Son portail est en arc brisé et d' une grande sobriété.

P4203767.JPG

Pour pénétrer dans la nef, il faut descendre trois marches.

L' abside et les absidioles n' ont pas pu être entièrement dégagées lors de la restauration, afin de préserver l' ensemble de l' édifice.

P4203786.JPG

P4203764.JPG

Les arcs extérieurs sont aussi d' une belle sobriété.

P4203796.JPG

Cette église, assez massive, a été classée par l' UNESCO en 1998, au titre des chemins de Compostelle. Elle se trouve en effet sur le chemin littoral.

Une tour carrée, a remplacé au XVIème siècle, le clocher primitif.

P4203799.JPG

L' esplanade sur laquelle se situe l' église n' a pas été entièrement remblayée, et si l' on compare la basilique aux arbres qui l' entourent on se rend compte du dénivellement qui existe.

P4203800.JPG

P4203801.JPG

Demain, nous descendrons les trois marches du portail et visiterons l' intérieur.

j' espère vous y retrouver.............

Voir les commentaires

2012-04-22T07:42:00+02:00

Le sentier du lac

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

          Deux canards, voguant sur une eau aux reflets de métal vont m' accompagner un moment.

P4193742.JPG

Entre les feuilles et les fleurs d' un gros marronnier d' Inde, l' eau s' étale en coulée de vif argent.

P4193743.JPG

Face à moi, à l' autre bout du lac, l' île aux oiseaux. Trois hérons me passent au-dessus de la tête, en approche d' amerrissage, mais trop vite et par surprise, alors pas de photo; dommage ! j' aurais aimé.

P4193736-copie-1.JPG

Les canards sont maintenant trois à m' escorter;

P4193744-copie-1.JPG

Quelques arbres au tronc bizarre poussent sur cette rive, tandis que des petites fleurs jaunes viennent l' égayer.

P4193746.JPG

Un canard, du moins je crois, est en train de s' ébrouer.

P4193749.JPG

Le ciel est dorénavant plus bleu que gris, et l' eau prend des teintes azurées.

P4193750.JPG

Pour les contemplatifs, d' étranges bancs faits de pièces de bois à section carrée, et d' incongrus et graciles dossiers de chaises de jardin en fer forgé.

P4193751.JPG

Plus loin, le lac est redevenu rivière, et la symphonie se rejoue en vert. Un arbre, aux membres déchiquetés les plonge au milieu des nénuphars, pour qu' ils s' abreuvent d' eau de jouvence.

P4193752.JPG

Ici, jaloux de son frère aquatique, un arbre envoie une longue branche essayer de le blesser de ses extrémités griffues.

P4193754.JPG

Un tronc fou est allé s' encastrer dans celui d' un autre arbre. A quelle étrange guerre assistons-nous ?

P4193755.JPG

Le lac est devenu un miroir aux couleurs changeantes.

P4193756.JPG

Mais voilà la passerelle qui permet d' aller se promener dans le marais. Allons-y tant que le soleil brille.

P4193760.JPG

P4193762.JPG

Mais c' est là qu' intervient la catastrophe; mon appareil fait entendre son sinistre petit cri d' agonie indiquant...........que la batterie est vide. Il me faut donc quitter cet univers glauque et liquide, et revenir......je ne sais quand.

Mais à bientôt quand même, et merci de m' accompagner dans cette balade.

Voir les commentaires

2012-04-21T06:29:00+02:00

Les grottes de Majolan

Publié par divagations-et-balades

 link Eau du Ciel,Eau de la Terre - link

 

 

          La pluie tombe avec moins d' intensité, je vais rejoindre les grottes;

P4193726.JPG

Ces grottes, qui semblent si naturelles, sont en réalité artificielles. Elles furent construites en 1880, à la chaux hydraulique. L' eau du lac pénètre sous elles. Elles ajoutent au romantisme du parc. Il y a même une grotte cachée qui apporte sa part de mystère et d' aventure.

Que recèle cette noire béance ? Qu'est-ce qui se cache au fond de sa noirceur ?

P4193727.JPG

Tout pourtant, semble riant autour;

P4193728

Je grimpe vers le sommet, et vois, en contrebas, des canyons miniatures, et même une petite cascade dont le chant se mêle à ceux des nombreux oiseaux, qui se moquent bien du mauvais temps.

P4193730.JPG

P4193733.JPG

Mais voilà que le ciel s' assombrit à nouveau ! Décidément, il ne m' est pas bien clément ces jours-ci !

P4193729.JPG

Je présage qu' une nouvelle douche va s' abattre sur moi. Je fais floc-floc dans mes chaussures. Comment me rendre imperméable, ou mieux, invisible à la pluie ?

P4193734.JPG

Le lac lui-même prend une couleur de plomb fondu. Mais je crois qu' il s' agit d' une fausse alerte, le vent, déjà, éclaircit le ciel. Je contourne les grottes, faute de pouvoir entrer les explorer, car, malheureusement, ce n' est possible que les week-ends ou les jours fériés.

P4193735.JPG

Je vais profiter de l' éclaircie pour suivre le sentier du bord du lac, après une petite halte. Alors, à demain ?

Merci de visiter ce parc avec moi.

Voir les commentaires

2012-04-20T07:30:00+02:00

Eau du Ciel,Eau de la Terre

Publié par divarandonnées,nature,photos,musique,voyagesgations-et-balades

link - link

 

 

          Aujourd-hui, jeudi, pas de consultations; toute la matinée, le ciel avait l' air si tourmenté que je me disais qu' il allait se mettre à pleurer. Et puis, non, il a même retrouvé son sourire d' azur agrémenté de petits nuages blancs à l' air  badin. Il y avait bien au fond de moi une voix ténue qui me disait :" c' est un temps à giboulées quand même ! " Mais je la faisais vite taire : " ces giboulées ne sont plus de Mars, donc.......pas de guerre à craindre de leur part ". Et appareil photos dans la poche, je suis partie à cinq kilomètres de chez moi, au parc de Majolan à Blanquefort. Entrée par le portail nord, le ciel s' était assombri, mais qu' importe ! J' ai eu à peine le temps de prendre une photo que j' étais mouillée comme une poule.

L' eau du Ciel venait rendre une visite impétueuse à l' eau de la Terre.

P4193696.JPG

Ce parc, réalisé entre 1870 et 1880, est un pur exemple de parc romantique baroque. Il a été élaboré sur un marécage, et la Jalle, petit estey qui passait par là, a été détournée pour créer le lac.

P4193736.JPG

Je décide de suivre la rivière. Les arbres se penchent vers elle; c' est pour s' y mirer. Quel narcissisme !!!

P4193709.JPG

Des nénuphars paressent, en attendant de fleurir à nouveau.

P4193704.JPG

Un superbe marronnier d' Inde déploie ses troncs et ses branches, orgueilleusement dressé au bord du chemin.

P4193713.JPG

J' arrive à un coude de la rivière,

P4193716.JPG

Un peu plus loin, j' aperçois des ruines;

P4193718.JPG.Un vieux château peut-être hanté, car je vois des canards s' enfuir à toute allure.

P4193719.JPG

Pendant ce temps, la pluie a cessé, il y a même du ciel bleu. Aurai-je eu raison de défier les giboulées ?

A ma droite, on voit quelques arpents de vigne; nous sommes en Médoc, et elle n' est jamais loin. On aperçoit même les toits du château.

P4193722.JPG

Une grande prairie, plutôt détrempée aujourd'hui, est propice aux jeux de ballon et aux pique-niques.

P4193723.JPG

Et, enfin, je les vois.......les fameuses grottes de Majolan. Mais, pendant ce temps, le ciel s' est à nouveau chargé; il ne va pas tarder à déverser son eau.

P4193725.JPG

Je vais essayer de trouver un abri sous un arbre bien feuillu. A plus tard !

Voir les commentaires

2012-04-19T05:18:00+02:00

Saint Cirq Lapopie

Publié par divagations-et-balades

link - link

 

 

          Au détour d' une vallée, du méandre d' une rivière, ici le Lot, il arrive qu' un beau spectacle s' offre à nous.Top-copie-6.jpg

Les détours de la route me montre ce village sous différents angles;

Top-001-copie-2.jpg

Avec son château de La Gardette, qui domine la cité et la vallée du Lot, à l' affût de quelque barbare ennemi, et qui surplombe d' abruptes falaises abritant des catacombes préhistoriques, s' étale et dégringole Saint Cirq Lapopie.Top-002-copie-4.jpg

Top-004-copie-4.jpg

Le château est fait de deux corps de bâtiments, flanqués d' une échauguette et réunis par une tour.

Les toits des maisons sont caractéristiques de cette région du Quercy, de même ces tourelles aux allures de pigeonnier.

Top-003-copie-4.jpg

Le village s' étire le long d' une rue principale, coupée de ruelles et venelles fleuries, qui, quel que soit le sens dans lequel on les regarde, nous charment la vue.

Top-005-copie-3.jpg

Top-006-copie-3.jpg

On trouve des rues tranquilles, invitant à de paresseuses promenades,

Top-010-copie-2.jpg

et qui paraissent nous aspirer vers quelque mystérieuse destination;

Top-009-copie-2.jpg

          Dans ces ruelles, des maisons médiévales, comme je les aime;

Top-007-copie-2.jpg

Top-008-copie-3.jpg

En fermant les yeux, on peut imaginer quelque dame, au hénin orné d' un ruban flottant dans une douce brise, se pencher à l' une de ces fenêtres

Que guette t' elle ? ou qui ?  Mais respectons ses secrets, et admirons ces demeures où il faisait sans doute bon vivre, malgré les dangers du temps.

Top-011-copie-2.jpg

Et voici ma préférée ......

Top-012-copie-1.jpg

La promenade est finie. Merci de la faire avec moi.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog