Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-06-30T06:54:00+02:00

Droits des fem'elles

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          Chez Monsieur et Madame Lion, comme dans la plupart des familles, c' est Madame qui va faire les courses et assure la subsistance. Pendant ce temps, Monsieur Lion médite au soleil.

Top-002.jpg

Il fait beau, et la savane fleure bon les protéines ambulantes. Que va - t' elle choisir ? Nous ne la suivrons pas dans ses courses, car le vent ne nous serait plus favorable. Et tant qu' à faire, nous préférons ne pas être l' objet d' un de ses choix.

Nous décidons d' attendre son retour. L' Afrique apprend la patience.

La revoilà, le museau ensanglanté.  Elle ramène une grosse carcasse,

Top-003.jpg

et l' emporte dans un taillis. La lionne chasse pour sa famille, mais, et c' est juste, elle est la première à manger. Lion et  lionceaux passeront après.

Elle s' est cachée pour manger tranquille, mais le téléobjectif va permettre de la débusquer en partie.

La carcasse commence à être bien nettoyée.

Top-004.jpg

En humains respectueux, nous attendons sans trop bouger qu' elle ait fini son repas. Nous ne risquons rien car notre expérimenté guide kényan, nous a installés contre le vent, et Madame la Lionne ne peut pas nous détecter, donc, décider d' un petit extra pour son dessert.

Au bout d' un moment, nous la voyons revenir, toujours grâce au téléobjectif bien sûr, et, médusés, nous constatons que sa silhouette a bien changé. Elle traîne péniblement un énorme ventre, s' assied avec précaution,

Top-001.jpg

et, haletante, et déjà à demi somnolente, s' installe pour une petite sieste.

Top.jpg

Chut ! Ne dérangeons pas cette grosse chatte. Après tout, elle a bien mérité ce repas et ce farniente post-prandial. C' est elle la chasseresse. D' ailleurs, c' est inscrit dans les Droits des Fem'elles au pays des lions.

(C' était au Kénya, il y a quelques décades. Malheureusement, beaucoup de mes photos, surtout les diapos, se sont altérées).

Voir les commentaires

2012-06-28T18:04:00+02:00

La mort dans l' âme

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          Je n' aime pas couper les fleurs, et je ressens viscéralement l' abattage d' un arbre. ZAlors, aujourd'hui, c' est vraiment la mort dans l' âme que nous nous sommes résolues, ma soeur et moi, à arracher des jeunes mimosas pour éviter de les laisser constituer une forêt dans la partie sauvage du jardin.P6284020.JPG

Ils poussent partout, autour des mimosas existants,

P6284024.JPG

P6284025.JPG

P6284026.JPG

P6284034.JPG

mais aussi à distance, en touffes isolées;

P6284021.JPG

Ou se frayant un chemin à travers d' autres plantes;

P6284031.JPG

Certains ont déjà atteint cinquante centimètres, d' autres sont tout petits,

P6284022.JPG

P6284023-copie-1.JPG

Il y en a même un qui pousse au pied d' un magnolia, et ma soeur en a débusqué un qui poussait dans la lavande.

P6284035.JPG

Nous allons en garder trois ou quatre; qui aura le droit de voivre ou pas ? C' est la question qui nous taraude.

Nous allons peut-être en planter sur le rond-point, à côté de celui que notre Mère avait planté il y a une trentaine d' années, qui était si beau, et qu' un jardinier, à qui on ne demandait rien, est venu tailler sévèrement en mars.

ph-10069.jpg

Même le ciel, harassé il est vrai de la chaleur d' hier, a quand même blêmi de nous voir faire, et je ne serais pas étonnée qu' il ne laisse bientôt éclater une colère olympienne contre nous. La tropicale moiteur de l' air, nous le laisse présager.

P6284036.JPG

Quelqu' un veut' il un mimosas ?

Voir les commentaires

2012-06-28T07:09:00+02:00

Conte de la Rose Blanche

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          Ce matin, sortant comme d' habitude faire un tour de jardin pour dire bonjour à nos plantes, une anomalie m' a sauté aux yeux. J' ai aussi entendu quelques sanglots étouffés. Cela venait du rosier Pierre de Ronsard, vieille famille de roses, qui tous les matins nous réjouit de sa symphonie en rose.

Gironde-2-0135.JPG

Je me suis aperçue alors, que les pleurs étaient le fait d' une vieille rose;

Gironde-2-0136.JPG

Elle se tenait un peu à l' écart, et même, essayait de se cacher derrière une feuille. D' où venait ce chagrin ? Qu' avait' il bien pu se passer ? J' avisais une jeune rose, des larmes silencieuses coulaient sur sa joue tendre, je lui demandais de me renseigner; elle renifla et ne voulut rien me dire.

Gironde-2-0138.JPG

Etait-ce donc si grave ? J' allais voir le bougainvillier et l' interrogeais; il ne savait rien, s' étant réveillé trop tard disait' il: C' est bien de ce paresseux !!!

P6224006.JPG

Le laurier rose est un sage, allons le voir, il me dira bien ce qui se passe.

Gironde-2-1174.JPG

Mais c' est une conspiration ! Rien de ce côté-là non plus. Mais, j' y pense, il y a ces pipelettes de campanules ! Elles sont un peu loin, mais cela ne les a jamais empêché d' être au courant de tout.

Gironde-2-1147.JPG

Elles ont nié savoir quoi que ce soit, avec un air mystérieux qui voulait dire tout le contraire. Rien à tirer de ces mijaurées.

Un dahlia à l' air candide se trouve non loin. Allons-y, tentons notre chance avec lui.

Gironde-2-1168.JPG

De près, il a l' air tout jeune; il est tout chiffonné et devient écarlate quand je lui pose la question. Peine perdue là aussi.

J' entendis alors une petite voix fluette me dire : " moi, je sais ". C' était une petite fleur de pissenlit mal fagottée, le genre à qui personne ne prête la moindre attention.

P6264017.JPG

Je me penchais aussitôt vers elle, et voici ce qu' elle me raconta : dans la vieille et noble famille des roses Pierre de Ronsard, il y a un trésor; c' est une rose toute blanche au milieu de toutes ces roses roses.

P6264009.JPG

On dit même qu' elle porte chance. Chacun veillait jalousement sur elle. Elle était promise en mariage à une rose superbe, elle aussi d' une vieille famille, dont elle était le chef. Mais..... qui n' était plus de toute première jeunesse.

Gironde-2 0410

Mais voila que notre rose blanche, faisant fi de ce destin de reine, a tenté de s' enfuir pour aller rejoindre un vaurien de budleya dont elle s' est amouraché.

Gironde-2-1159.JPG

Et pire que tout, elle voulait partir à l' étranger, dans le jardin de l' Ouest, où vit la tribu du vaurien.

Gironde-2-1160.JPG

Heureusement, un millepertuis, qui était en villégiature par là, avait trouvé suspecte son allure furtive, et avait prévenu sa grand'mère, qui, depuis, n' arrêtait pas de pleurer.

P6173992.JPG

La rose blanche, quand à elle, a été punie et mise sous stricte surveillance. Quand on est la mascotte d' une grande famille on a des devoirs, c' est un honneur qu' il faut assumer, alors........gare à toi jeune rose, sinon, le couvent t' attend.

Mais comment cette histoire va-t' elle donc finir ? le jeune vaurien tentera-t' il de délivrer sa belle ?

C' est jour de délire on dirait ? Je sollicite l' indulgence, cela m' arrive de temps en temps........Ce n' est pas ma faute....

Voir les commentaires

2012-06-27T10:29:00+02:00

Une fontaine bordelaise

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

 

          Il existe à Bordeaux, une petite place triangulaire, bordée de platanes, et dont le plus grand côté et une partie de la place, sont occupés par trois superbes fontaines.Gironde-2-1131-copie-1.JPG

Elles sont parfois oubliées, car elles ne sont pas dans le centre historique de la ville, et c' est fort dommage car elles sont belles et originales.

Gironde-2-1132.JPG

Faisons le tour;

Gironde-2-1134.JPG

Gironde-2-1135.JPG

Gironde-2-1141.JPG

Le fond du square, ( curieuse appellation pour une place en triangle ), est occupé par une grille en fer forgé, se déployant comme la queue d' un paon, séparant deux fontaines latérales;

Gironde-2-1139.JPG

A gauche :

Gironde-2-1137.JPG

Et à droite :

Gironde-2-1140.JPG

Ces fontaines, un peu méconnues de certains Bordelais eux-mêmes, sont pourtant, à mon avis, parmi les plus belles de Bordeaux.

A bientôt !

Une petite trace pour le plaisir........de la blogueuse !!

Voir les commentaires

2012-06-26T07:45:00+02:00

Escapade dans le marais

Publié par divagations-et-balades

Coulon

 

          Quittant Coulon, je me suis dirigée vers Le Mazeau, en plein dans le marais. De là, on peut embarquer pour une mini-croisière dans le dédale maraîchin.

Periple-1035.JPG

Je n' ai pas pu faire cette promenade, qui, parait' il dure quarante cinq minutes, mais un chemin longe le canal, je décide de l' emprunter.

Periple-1040.JPG

Il suit le canal principal eu plus près, et parfois, s' arrondit en petit pont.

Periple-1044.JPG

Periple-1047.JPG

L' eau, un peu glauque et opaque, concourt à la création d' un univers essentiellement vert, où parfois, des petites fleurs mettent timidement des taches pales;

Periple-1048.JPG

D' autres, plus hardies, laissent sans complexe éclater leur couleur.

Periple-1052.JPG

Des voies d' eau secrètes s' ouvrent parmi les arbres et les herbes. Où vont' elles ?

Periple-1042.JPG

Periple-1043.JPG

Et où va ce canal ? Se perdre dans l' océan ?

Periple-1041.JPG

Periple-1037-copie-2.JPG

Periple-1046.JPG

Que fait là, cette barque toute seule, loin de la maison ? Le Poitou est terre de mystères, comme la Bretagne, et Mélusine a joué des tours parfois;

Periple-1033.JPG

Ce doit être si facile de se cacher dans ce labyrinthe aquatique.

Periple-1045.JPG

Voir les commentaires

2012-06-25T07:50:00+02:00

La Belle de la rue du Loup

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          En mil six cent quarante trois, Jeanne de Seurin, veuve de Pierre de Ragueneau, conseiller au Parlement de Bordeaux, fit construire, rue du Loup, un hôtel particulier entre cour et jardin. Depuis mil neuf cent trente neuf, il abrite les archives municipales de la ville.

Gironde-2-1096.JPG

Gironde-2-1094.JPG

Le portail, flanqué de deux demi-colonnes ioniques, est surmonté d' une voûte en trompe ondée. il est couronné d' une belle glycine, qui a reçu le label " arbre remarquable de France ".

Gironde-2 1103

Elle faisait partie du patrimoine bordelais, et maintenant du patrimoine de tous les Français.

Gironde-2-1097.JPG

Venue de Chine, la glycine enchante les Bordelais depuis mil huit cent soixante trois. La Belle a cent quarante neuf ans.

Les termites ont attaqué son tronc, et la municipalité de Bordeaux, qui veille jalousement sur ce trésor, l' a traité et consolidé

Gironde-2-1093.JPG

Mais elle est toujours là, et, fidèlement, refleurit tous les ans. Comme pour les rhododendrons du Domaine de Grenade, j' ai un peu raté sa floraison cette année. Mais, l' an prochain............En regardant bien, on voit encore quelques grappes mauves.

Gironde-2-1100.JPG

Gironde-2-1102.JPG

Puisse-t' elle rester encore très longtemps pour adoucir les façades austères de cette rue, et l' embaumer chaque Printemps !

Gironde-2-1088.JPG

A plus tard !

Une petite trace fait toujours plaisir. Merci.

Voir les commentaires

2012-06-24T09:18:00+02:00

Le lac-miroir de Grenade

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          " Qu' il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe ".............Ce petit lac va-t' il garder le souvenir de mon passage, de l' émotion esthétique qu' a suscité en moi sa beauté romantique ? Je n' ai pas projeté en lui la douleur et la mélancolie qui étreignaient Lamartine, et les roseaux de ses bords n' ont pas soupiré...........Mais quand même.....notre temps qui passe, et le sien, indifférent et éternel.....

Mais pour l' heure, j' ai admiré ce lac-miroir qui reflète si bien le monde qui l' entoure.

Gironde-2-0682.JPG

Gironde-2-0683.JPG

Gironde-2-0684.JPG

Des nénuphers blancs au coeur jaune colonisent ses bords immobiles;

Gironde-2-0686.JPG

Gironde-2-0680.JPG

Gironde-2-0685.JPG

Gironde-2-0687.JPG

Ce petit lac est dans le Domaine de Grenade, non, pas en Andalousie, mais en Gironde, à une trentaine de kilomètres au sud de Bordeaux. Ce domaine recèle d' autres merveilles, et en particulier la plus vaste forêt de rhododendrons d' Europe, quarante hectares sur les cent cinquante du domaine, de géants de dix mètres de hauteur. J' irai l' an prochain au temps de la floraison.

(une petite trace !  Merci).

Voir les commentaires

2012-06-23T06:40:00+02:00

Philae

Publié par divagations-et-balades

link link

 

 

          Ce temple, dédié à la déesse Isis, est situé en Basse Nubie, au sud d' Assouan, en Egypte. Faisant partie de ces temples bâtis dans les cinq cents dernières années de l' Egypte pharaonique, il est un peu méprisé car, dit-on, il lui manque deux mille ans.

Il est vrai qu' il a subi les influences grecque et romaineTop-001.jpg

Top.jpg

Isis, déesse de l' inondation, de la bonté et de la générosité, veillait de son temple, sur les flots bienfaisants qui, chaque année, inondaient les deux terres et fertilisaient les sols permettant de bonnes récoltes.

Nous avons visité Philae, il y a de ça déjà longtemps, à l' heure où le soleil, qui bascule là-bas, sur le désert libyque, teinte de rose le ciel égyptien et renforce l' impression de nous trouver dans un autre monde.Top-002.jpg

Une colonnade inachevée borde la cour d' entrée; les chapiteaux sont à peine épannelés.

Top-003.jpg

Les hiéroglyphes sculptés sur les colonnes sont évidemment consacrés à Isis et à Osiris qui lui est inséparable.

Top-004.jpg

Ce site a quelque chose de magique, comme c' est souvent le cas dans cette Egypte des temps anciens, façonnées par des millénaires d' Histoire d' une civilisation prodigieuse. Même si elle n' est pas toujours sympathique.

Top-005.jpg

Ces temples étaient conçus de telle façon que le dieu Soleil, Râ, pouvait y pénétrer largement. Et à une certaine heure, envoyer un rayon jusqu' au coeur du sanctuaire, le naos. Ce n' est pas celui-ci que l' on voit sur la photo suivante.

Top-006

Le ciel blêmit un peu, signe que le désert occidental va bientôt avaler le soleil.

Top-007

A peu près seuls maintenant, les lauriers sont roses; la felouque de l' ami Abed nous attend. Un ultime regard, ne le faisons pas attendre davantage.

Top-008.jpg

L' obscurité d' ailleurs, va tomber brusquement comme partout dans cette partie orientale de l' Afrique, ou au Moyen-Orient tout proche.

Top-009.jpg

Nous retrouvons notre felouque, dans une flaque de lumière. Nous embarquons donc, et voguons vers l' île qui abrite notre hôtel, accompagnés d' un clapotis apaisant. Sobek, le dieu crocodile, doit dormir........ou bien a décidé de se montrer bienveillant.

A bientôt !

Voir les commentaires

2012-06-22T10:29:00+02:00

Eglise de Coulon

Publié par divagations-et-balades

 

Coulon

 

 

          Cette église, fondée en huit cent trente, a été reconstruite plusieurs fois : à l' époque carolingienne, puis, au XIème siècle, en style roman, après avoir été saccagée par les Normands. Lors d' une restauration, au XVème siècle, la nef sud et la porte latérale ont été refaites en style ogival. Incendiée en mil cinq cent soixante neuf par les Protestants, le clocher a été reconstruit en mil six cent soixante et onze.

Periple-1008.JPG

Elle présente une particularité très rare en France : une chaire extérieure que l' on voit ici, accrochée au clocher sur la façade sud. A l' origine, la rue principale de Coulon était un canal, et les gens du Marais, les maraîchins, venaient écouter les sermons en barque.

Periple-1014.JPG

Periple-1011.JPG

Devant l' église, et trop près de la façade pour mon goût, un marché s' installe. Dommage !

Deux portes, l' une sur la façade principale, l' autre, l' ogival, sur la façade sud.

Periple-1012.JPG

Periple-1013.JPG

Faisons le tour;

Periple-1010.JPG

Periple-1009.JPG

Periple 1023

A l' intérieur; on constate ce curieux mélange de roman et d' ogival, nef centrale et nef sud, quelques peintures et décorations intéressantes.

Periple-1017.JPG

Periple-1016.JPG

Periple-1015.JPG

La nef nord, avec son mur peint

Periple-1018.JPG

Periple 1019

Periple-1022.JPG

Periple-1021.JPG

Et voilà, ma balade à Coulon, capitale du Marais Poitevin, est terminée. Je vais maintenant m' aventurer plus avant dans cet univers aquatique.

Periple-0999.JPG

A plus tard !

Voir les commentaires

2012-06-21T06:32:00+02:00

Coulon

Publié par divagations-et-balades

 

Route buissonnière

 

          Après avoir quitté le petit village de Magné, je suis arrivée à Coulon. J' ai eu quelque mal à garer ma voiture un peu en dehors du village, et nez au vent, j' ai pris ce que je pensais être la direction des quais. Bingo ! j' ai toujours eu un bon sens de l' orientation. Dans un jardin, un bel arbre à l' aspect dégingandé, qui casse son allure conventionnelle.

Periple-0988.JPG

J' arrive au quai.

Periple-0989.JPG

Quelques pêcheurs traquent les brèmes et autres tanches, mais apparemment sans trop de succès.

Periple-0991.JPG

Des barques sont là, invitant à la promenade dans les canaux; malheureusement, c' est l' heure du repas, alors......Dommage, ce doit être bien agréable.

Periple-0990.JPG

Me rapprochant du centre du village, les quais sont maintenant agréablement fleuris.

Periple-0994.JPG

Je vais vers la Place de la Coutume qui est, semble-t' il l' endroit le plus célèbre de Coulon. Une échappée vers l' église à la traversée d' une rue;

Periple-0996.JPG

Je la visiterai plus tard. J' arrive à cette fameuse place. Periple-1004.JPG

Une sorte de monstre y habite, paré d' étranges couleurs, c' est la libellule géante du Marais.

 

Periple-1003.JPG

Periple-1002.JPG Un peu plus loin, un autre embarcadère, mais aussi désert que le précédent. Ce n' est pas étonnant, les restaurants affichent complets.

Periple-1005.JPG

Je vais aller vers l' intérieur du village. Des fleurs s' échappent du moindre bout de jardin.

Periple-0992.JPG

Periple-1030.JPG

Il y a des petites maisons pittoresques, avec des escaliers qui semblent aller vers le mystère.

 

Periple 1024

Des ruelles dont les maisons dégoulinent de fleurs.

Periple-1029.JPG

Periple-1031.JPG

Ce village parait très serein, si du moins, j' en crois ce chat qui s' étire paresseusement au milieu d' une rue.

Periple-1027.JPG

L' heure tourne, j' ai encore bien des choses à voir dans cette Venise Verte. je vais faire une halte à la boutique du Marais, et ensuite j' irai visiter l' église.

A plus tard !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog