Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-07-31T07:59:00+02:00

Le Moulin de Piis

Publié par divagations-et-balades

 

 

          La Gironde concentre dans l' Entre-Deux-Mers, un nombre de moulins à eau unique en Europe. Terre d' invasion, ces moulins sont fortifiés.

          Tous édifiés aux XIVème et XVème siècles, leurs murs de pierre de taille, très épais, présentent des moyens de défense pour leur permettre de résister, non seulement aux troupes régulières qui se disputaient la région, mais aussi aux hordes de brigands de toutes sortes qui écumaient les campagnes. Le moulin de Piis est l' un d' entre eux.

architecture-1638.JPG

Situé sur la Bassanne, ce moulin a pour particularité, une grosse tour carrée placée à l' angle nord, et qui faisait face au danger que l' on redoutait le plus, et qui venait de la Garonne. Cette tour, ainsi accrochée au moulin, est unique en Gironde. Elle semble dater du début de la guerre de Cent Ans.

architecture-1639.JPG

On voit que les fenêtres sont rares et que la tour en est totalement dépourvue, quelle que soit sa face.

architecture-1637.JPG

La façade principale comporte une fenêtre assez grande et trois ou quatre autres plus petites. Nous avons la surprise de voir du linge séchant au soleil, à l' intérieur de la plus grande.

architecture-1631.JPG

Je pensais le moulin inhabité ! En réalité, il tient lieu d' étape pour les pèlerins de Compostelle ou de Vézelay, et quelques-uns l' occupaient ce jour-là. Une petite porte latérale nous a permis d' entrer dans une pièce à arcade, au milieu de laquelle se trouve un puits, fermé bien sûr, par une vitre;

architecture-1633.JPG

architecture-1635.JPG

Sur un côté de la pièce, passée une autre arcade, une roue à pales, qui faisait partie du mécanisme qui amenait l' énergie hydraulique.

architecture-1636.JPG

Une passerelle en bois permet de franchir les douves, qui ne sont plus maintenant remplies que du mince filet d' eau de la Bassanne à cet endroit.

architecture-1628.JPG

architecture-1630.JPG

Nous allons maintenant nous diriger vers le moulin peut-être le mieux conservé de Gironde : Bagas.

Voir les commentaires

2012-07-30T06:30:00+02:00

Le Pont Doré

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Cet antique pont péager médiéval, qui enjambe la Bassanne, a porté ce nom, sans doute en raison de la blondeur dorée des pierres avec lesquelles il fut bâti, vraisemblablement vers le XIIIème siècle.

architecture-1600-copie-1.JPG

Il est à l' origine du nom de la petite cité gasconne de Pondaurat, situé sur la rive gauche de la Garonne, au sud-est de Bordeaux. Elle est sur la voie limousine du pélerinage de Saint Jacques de Compostelle. Ceci explique la fondation par des moines antonins d' une commanderie comportant un monastère et un moulin,qui jouxtent le pont de part et d' autre.

Le monastère, à droite du pont, se mire dans les eaux de la Bassanne.

architecture-1598-copie-1.JPG

A gauche, l' ancien moulin à eau qui lui était attaché.

architecture-1620-copie-1.JPG

architecture-1619-copie-1.JPG

Couvent et moulin sont maintenant habités par des particuliers, qui vivent là, paisiblement, au rythme si relaxant du chant de la chute d' eau.

architecture-1624.JPG

Cet endroit est classé aux Monuments Historiques depuis mil neuf cent quatre vingt dix.

Voir les commentaires

2012-07-29T08:08:00+02:00

L' église prieurale de Saint Macaire

Publié par divagations-et-balades

Les vieilles maisons de St Macaire

  Le Mercadiou de St Macaire

 

 

          Cette église présente une particularité due à la longueur du chantier dans le temps, suite à un conflit avec l' église suzeraine : Sainte Croix de Bordeaux. En effet, commencé durant la période romane, comme l' atteste une pierre de consécration datant du début de l' an mil, réemployée dans les murs de la nef, il fut achevé alors que la mode était passée au gothique. C' est ainsi que la nef est romane alors que le voûtement est gothique.

architecture-1556.JPG

Le clocher, trapu, est bizarrement situé sur le côté gauche, et en arrière de la façade.

architecture-1555.JPG

Le côté droit, fait face au prieuré.

architecture-1577.JPG

L' entrée se fait par un beau portail sculpté du XIIIème siècle,

architecture-1558.JPG

architecture-1557.JPG

On aperçoit, dès l' entrée, de nombreuses peintures murales, datant des XIVème et XVème siècles, que je vous laisse apprécier;

architecture-1559.JPG

architecture-1563.JPG

architecture-1564.JPG

architecture-1565.JPG

L' autre chapelle latérale est malheureusement abimée,

architecture-1566.JPG

mais le choeur et l' autel principal ont été magnifiquement restaurés.

architecture-1567.JPG

Une statue, toute d' or vêtue, tient, en maître, le monde dans sa main;

architecture-1561.JPG

La chaire, toute blanche, est aussi joliment décorée.

architecture-1562.JPG

A l' extérieur, appuyés au rempart, au bord du rocher, les restes du Prieuré bénédictin. Il avait été érigé sur les ruines d' un établissement gallo-romain. Il n' en reste que l' aile méridionale et un vieux puits.

architecture-1576.JPG

architecture 1582

Ainsi se termine la visite de Saint Macaire, qui complète celle faite il y a quelques mois, qui ne s' était intéressée qu' à la ville médiévale et la célèbre place du Mercadiou.

Voir les commentaires

2012-07-28T07:47:00+02:00

Si la Garonne avait voulu........

Publié par divagations-et-balades

link  link

 

 

          ............lanturlu............ce petit mot, qui indique un refus méprisant, se trouve dans cette chanson que Gustave Nadaud écrivit sur la Garonne, en mil huit cent ginquante huit.

A la voir, si calme et paisible dans sa belle robe verte et bleue, aux environs de La Réole,

Fleuves-1590.JPG

si sereine encore, en amont du Pont de Pierre à Bordeaux, dans son cadre de verdure,

Fleuves-1262.JPG

on devrait pourtant commencer à se méfier un peu, en voyant cette couleur d' ocre pâle, signe d' une certaine agitation profonde qui remue le limon de son lit. Mais elle essaie de cacher son tempérament. Cependant, les bateliers de la Garonne vous diront combien, parfois, elle se montre impétueuse, quand le mascaret lui apporte le baiser salé de l' océan, ou, quand elle est prise soudain de folie tourbillonnante, dérivant les bateaux, ou noyant, imperturbablement, le malheureux qui tombe dans ces eaux impitoyables.

Fleuves-1513.JPG

Dès sa naissance, loin, là-bas, dans les monts espagnols, elle montre son caractère, et quand elle surgit du trou du Toro, déjà écumante, on a l' impression qu' elle choisit elle-même, la direction qu' elle va prendre.

La Garuna, son nom gascon qui veut simplement dire " rivière ", est un fleuve de liberté, qui, deux ou trois fois, a changé d' orientation, ce qui fait que " si elle avait voulu.....lanturlu ! elle aurait pu avaler la Saône, puis le Rhône, et de là, se dirigeant vers l' Est, absorber le Danube à Pesth, et puis, ivre à force de boire, elle aurait grossi la mer Noire.....Elle aurait pu, dans sa furie, pénétrer jusqu' en Sibérie, passer l' Oural et la Volga, traverser tout le Kamtchatka, et d' Atlas soulageant l' épaule..... si la Garonne avait voulu...Lanturlu !........elle aurait dégelé le Pôle....... La Garonne n' a pas voulu, lanturlu ! humilier les autres fleuves. Seulement pour faire ses preuves, elle arrondit son petit lot, ayant pris le Tarn et le Lot, elle confisqua la Dordogne. Mais la Garonne n' a pas voulu...........Lanturlu ! quitter le pays de Gascogne.

Voir les commentaires

2012-07-27T06:32:00+02:00

Les jardins des remparts

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

          La vieille ville de Vannes est enserrée de remparts fort bien conservés;

medley-photos-107.jpg

medley-photos-108.jpg

le long de ces remparts, une promenade, avec de beaux jardins,

medley-photos-109.jpg

qui s' étendent entre les douves et les remparts;medley-photos-110.jpg

dominés par la Tour du Connétable.

medley-photos-111.jpg

medley-photos-112.jpg

medley-photos-101.jpg

medley-photos-103.jpg Passerelles et petits ponts permettent d' accéder à la ville intramuros,

medley-photos-102.jpg

l' antique " civita venetorum " des Romains, la cité des Vénètes.

medley-photos-104.jpg

Dans les douves, coule une eau vive, dans laquelle se reflètent les beaux nuages bretons.

medley-photos-100.jpg

Ces jardins méritent d' être admirés, même, si, pour mon goût, ils sont un peu trop monochromes; mais je reconnais que cette symphonie en vert et blanc s' accorde très bien au gris des murailles et à celui du ciel breton. Je crois encore entendre mes amis bretons protester, ils ont tort, le gris sied fort bien à la Bretagne et lui donne un charme qui suggère les sortilèges des vieilles légendes arturiennes. Peut-on imaginer les ombres de Merlin, Morgane ou Viviane, évoluer sous un ciel céruléen et parmi des couleurs éclatantes ?

Pour m' amuser, au lieu de passer par le petit pont habituel pour rentrer dans la vieille ville, je décide de passer la Porte de .......la Prison.

medley-photos-114.jpg

En ressortirai-je ? Les bretons sont capables de m' en empêcher pour cause de médisance !!!!!

Voir les commentaires

2012-07-26T06:48:00+02:00

Histoire bretonne

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

          En promenade dans les rues de Vannes, j' avais été intriguée, près de la place Valencia, par deux bustes jaillissant à l' angle d' une belle maison à colombages rouges, datant du XVème siècle.

Photo-092.jpg

Voyons-les de plus près. Il s' agit d' un homme et d' une femme, " Vannes et sa femme ", en pierre polychrome, et dont l' origine remonterait au XVIème siècle.

Leur signification est inconnue; on pense qu' il pourrait s' agir d' une enseigne, de cabaret dit-on. A voir leur mine réjouie, c' est possible, en ce temps-là, le cabaret représentait une distraction essentielle, il n' y en avait pas beaucoup pour le bon peuple.

Leurs mains sont amputées; peut-être tenaient' ils un objet assez lourd, qui, un jour, chuta en les emportant.

PIC00105-2.JPG

Un poète et romancier breton, Charles Le Quintrec, a fait de Vannes un gros bourgeois, sûr de son argent qui lui donne assez d' importance pour avoir sa place au Conseil, et de sa femme, une ménagère fière de sa lingerie bien fournie et bien en ordre, et qui peut aller prier à la Cathédrale l' âme tranquille.

On les voit ainsi, à leur fenêtre, en train de humer les odeurs de la rue. Brueghel, dans certains tableaux, montrent des personnages identiques, qui pourraient être les cousins flamands de Vannes et sa femme.

On retrouve des personnages identiques dans plusieurs cités bretonnes, Questembert, Malestroit, Pontivy, Limerzel... et dans chacune de ces villes, les personnages deviennent Malestroit et sa femme, Pontivy et sa femme etc...

La maison vannetaise a appartenu à Gilles de Bretagne, et a été inscrite aux Monuments Historiques en mil neuf cent vingt neuf.

Ce couple est emblématique de la ville, et veille un peu sur les trésors qu' elle renferme.

Voir les commentaires

2012-07-25T06:45:00+02:00

Les Colosses chanteurs

Publié par divagations-et-balades

Le Temple de millions d' années

 

 

          Sur la route qui mène à la nécropole thébaine, sur la rive occidentale du Nil, on peut voir deux gigantesques statues qui semblent en garder l' entrée. Ce sont, comme les ont nommés les Grecs : les Colosses de Memnon. Ils étaient dressés devant un temple immense, aujourd' hui disparu, à la gloire d' Amenhotep III, ou Amenophis III, qui fut un grand pharaon guerrier de la XVIIIème dynastie.

Ils représentent Pharaon, assis sur son trône.

Top-copie-2.jpg

Sur chaque côté de ses jambes sont représentées sa Mère Moutemouia et son épouse l' Impératrice Tiyi.

Ces statues sont monolithiques et d' une hauteur d' environ dix huit mètres chacune. L' un d' eux a perdu tête et buste à la suite d' un violent tremblement de terre, survenu vers l' an moins vingt sept. Le Grec Strabon, qui les a visitées peu après, en témoigne. Il a été restauré dans l' Antiquité. Il existe une autre version qui dit que cette statue aurait été détruite par le roi achéménide Cambyse II qui n' était qu' un malotru sans aucune piété. Mais ce n' est qu' une légende.

Il y a une autre légende qui me plait beaucoup, et que Strabon a rapporté, et tint, un temps,comme véridique : au lever su soleil, la statue se mettrait à chanter, un son assez sec, comme une corde de lyre qui se rompt dira Pausanias, comme une voix humaine dira Tacite.

Ce prodige attira de nombreux " touristes ", tel Pline l' Ancien, Philostrate.........Ce dernier en fit une description qui touche au merveilleux : " au lever du soleil, les yeux de la statue deviennent brillants, et dès que le premier rayon atteint sa bouche, elle se met à parler; ceci, sans doute, pour honorer la Divinité.

Pour les Egyptiens, bien sûr, ces statues sont celle d' Aménophis III; pour les Grecs, il s' agissait de Memnon, héros de la guerre de Troie, et son cri serait celui qu' il poussa en retrouvant sa mère.

Seul, Strabon devint sceptique, et on soupçonna que des prêtres se cachaient derrière les statues et produisaient eux-mêmes le son.

Actuellement, on pense qu' il est du à la dilatation brusque du quartzite dont sont faites ces statues, sous l' effet du soleil.

Mais on sait bien que notre époque a perdu le sens du merveilleux !!!!

Voir les commentaires

2012-07-24T05:45:00+02:00

Le Temple de millions d' années

Publié par divagations-et-balades

link  link

 

 

 

          A l' heure où j' entends dire que les Islamistes égyptiens, reprenant le vieux rêve du Calife Omar, veulent détruire les Pyramides, symbole païen pour eux, ccomme les Afghans avaient détruit les splendides Bouddha de Bamyan, j' ai eu envie de revoir les photos de nos pérégrinations au pays des Pharaons. Je suis tombée d' abord sur le Ramesseum à Thèbes, que nous devons à Ramsès II.

Top-copie-1.jpg

Champollion avait été très impressionné par ce site, et avait dit : " Le Ramesseum est peut-être ce qu' il y a de plus noble et de plus pur à Thèbes en termes de grands monuments ". C' est lui qui, en mil huit cent vingt neuf, donna à ce temple le nom moderne de Ramesseum.

Comme dans tous les temples égyptiens, c' est dans son enceinte que le culte quotidien entretenait en permanence    l' énergie divine.

Top-004-copie-1.jpg

Le céleste et le terrestre, par les statues du Pharaon, s' unissent dans le sanctuaire, qui est aussi un mémorial des actions du souverain.

Par exemple, des fresques subsistent évoquant la bataille de Qadesh, en Syrie actuelle, contre les Hittites venus d' Anatolie.

Top-002-copie-1.jpg

(J' ai bien aimé le joli bleu de la veste de cette touriste qui se mariait bien à la couleur des pierres).

Une statue colossale de Ramsès II existait, mais malheureusement elle s' est renversée, et sa tête a roulé devant le sanctuaire comme s' il avait été guillotiné.

Top-001-copie-1.jpg

Certains historiens disent que ce temple est plus un monument jubilaire qu' un temple funéraire. Mais ils ne sont pas très suivis en ce moment. Mais pourquoi pas les deux, car on a bien vu que dans les tombeaux, il y a bien la chambre funéraire mais aussi des fresques relatant la vie du défunt. Funéraire ou jubilaire, le Ramesseum est magnifique et devait être très impressionnant au temps de sa splendeurTop-003-copie-1.jpg

Top-006-copie-1.jpg

Des statues immenses sont adossées à des piliers, en véritables gardiens, le regard fixé sur l' éternité., comme il sied quand on est dans la position d' Osiris.Top-005-copie-2.jpg

Souhaitons que ce désir d' éternité ne soit pas fracassé par la folie des hommes.

Voir les commentaires

2012-07-23T07:11:00+02:00

Magen's Bay

Publié par divagations-et-balades

Charlotte Amalie

 

 

          Venant de Charlotte Amalie, la route, à un certain moment, domine Magen's Bay et nous offre une vue superbe sur cet endroit, qui, pour moi, est vraiment un lieu de rêve.

Top-007

Puis, la route descend, et nous nous trouvons à l' entrée du parc et de la plage. Nous payons un ou deux dollars, je ne sais plus, et nous empruntons un chemin qui mène au parking à travers la cocoteraie.

Top-008.jpg

Elle est magnifique, avec ses palmes mêlées aux fleurs rouges des flamboyants,

Top-009.jpg

qui font, en tombant, un beau tapis cramoisi.

Top-014.jpg

Enfin, nous apercevons la plage;

Top-010.jpg

elle est au fond d' une profonde baie orientée au nord-ouest, ce qui lui assure des eaux calmes la plus grande partie de l' année. Le bras est se nomme Petersborg Peninsula, le bras ouest Tropaco Point. C' est une longue étendue de sable blanc et fin que des eaux, d' un turquoise transparent, viennent lécher.

Top-011.jpg

Parfois, un voilier vient accoster et met une touche de couleur qui vient rompre l' harmonie bleue, verte et blanche.

Top-012.jpg

Il paraît que maintenant, Magen's Bay est devenue une plage très courue. Quand nous y étions, il y avait peu de monde, essentiellement quelques Américains du continent et des Portoricains. Nous y passions de très agréables journées; on voyait de temps en temps, passer sous les cocotiers, un ou une policière à cheval qui veillait sur la tranquillité de chacun.

Top-013.jpg

Et, à six heures du soir, alors que le tombée de la nuit, précoce sous les tropiques, était proche, tout le monde pliait bagages et repartait, car la plage allait fermer ses portes.

J' ai quand même eu mon " presque " pirate, le corsaire anglais Francis Drake, qui coula maints galions espagnols, fit le trafic d' esclaves, participa à la bataille maritime de Gravelines qui vit la déconfiture de " l' invincible armada ", et dont la légende dit qu' il venait se cacher à Magen's Bay quand le danger se faisait trop pressant.

Il fut ennobli par la reine Elizabeth 1ère et devint Sir Francis Drake, surnommé El Dragon par les Espagnols.

Voir les commentaires

2012-07-22T06:20:00+02:00

Charlotte Amalie

Publié par divagations-et-balades

link  link

 

 

          Charlotte Amalie est la capitale des Îles Vierges Américaines, située au sud de la belle île de Saint Thomas.

Top.jpg

Top-001.jpg

C' est une jolie ville aux maisons de bois aux toits roses, qui dégringolent de la montagne vers la mer bleue et transparente, au milieu d' une végétation luxuriante.

Top-002.jpg

Nous y avons passé un mois de rêve. Nous voulions loger dans un hôtel, qui était, paraît' il, l' ancien refuge caraïbe du pirate Jean Laffitte. Pas de chambre libre ce jour-là, mais, on nous a assurés qu' il y en aurait le lendemain. Nous avons réservé et sommes aller loger dans une jolie maison coloniale, " Galleon House ", sympa, sans confort et un peu vieillote, mais avec une superbe vue sur la ville.

Top-003.jpg

Mais, nous tenions à notre maison de pirate. Enfin, nous y voilà; elle est rose et blanche, toute en escaliers biscornus, en jardinets suspendus, coins et recoins, et juste à côté de Galleon House, le déménagement a été facile.

Top-004.jpg

Top-005.jpg

Nous apprenons alors que l' hôtel, le " 1829 " a été construit cette année-là par un riche marchand français : Alexandre Lavalette. Patatras ! et notre pirate alors ? Eh bien, je crois qu' il est resté dans son royaume de Barataria, bien caché dans les bayous près de La Nouvelle Orléans. D' ailleurs, son territoire de flibuste se situait dans le Golfe du Mexique, loin de Saint Thomas. Et, né en mil sept cent soixante dix sept, peut-être était' il mort l' année de la construction. Tant pis! Mais cette maison était très agréable. Elle domine la ville basse et le port, et, pour y accéder à pieds, il faut grimper le célèbre escalier de quatre vingt dix neuf marches, sous un ruissellement de fleurs.

Top-006.jpg

A Charlotte Amalie, tous les soirs on m' offrait soit une fleur d' hibiscus rouge, soit une fleur jaune de frangipanier. Cette île rend romantique ! C' était un temps heureux !

Tous les matins, en dehors de quelques excursions dans les autres îles, Saint John, Sainte Croix, et l' exploration de Saint Thomas, nous allions passer la journée à Magen's Bay, l' une des sept plus belles baies du monde.

Je vous y emmènerai bientôt.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog