Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-08-31T07:34:00+02:00

Dans le " grand " nord

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Moi, qui ne me déplace jamais que vers le sud, je me suis envolée un jour pour le Danemark. Ce n' était pas un choix personnel, mais je travaillais alors pour un laboratoire pharmaceutique danois, et, avec mes quatre collègues médecins régionaux, nous avions été invités pendant trois jours à Copenhague, pour visiter le laboratoire. Alors, en route pour la cité de la petite sirène.

1-000015.JPG

Nous avions été reçus comme des rois, et la visite imposée avait été courte. Ensuite, visite de la ville et journée au bord de la Baltique, pour voir brûler les sorcières en carton-pâte, le soir de la Saint Jean.Nous avions eu beaucoup de chance, car, si les deux premiers jours le temps était.....nordique, le troisième jour était estival. C' était le jour de l' été danois!!! Je me suis même baignée, avec un certain courage quand même, et pour ne pas passer pour une poule mouillée, dans les eaux de cette mer septentrionale. Je n' aurais jamais cru ça ! J' ai retrouvé quelques photos, certaines en état moyen, car elles datent de.....pas mal de temps; je vous les livre en vrac, car je ne sais plus trop ce qu' elles représentent. Elles sont un peu altérées.

1-000002.JPG

1-000004.JPG

1-000008.JPG

Là, peut-être le Palais Royal ?

1-000005.JPG

Ou ici ?

1-000006.JPG

Une église ?

1-000007.JPG

L' Hôtel de Ville ?

1-000009.JPG

Du haut d' une tour, que l' on nous avait indiquée, nous avons pu jouir d' un beau panorama de la ville;

1-000019.JPG

Et ce bâtiment, surmonté d' une bizarre tour hélicoïdale, est la dernière photo utilisable que j' ai pu récupérer. j' aurais du y prêter un peu plus d' attention; c' est le seul pays du nord, avec l' Angleterre quand j' étais au lycée, que j' ai visité, et je crois que ces deux-là resteront les seuls.

Voir les commentaires

2012-08-30T06:19:00+02:00

Une étrange chapelle

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Pendant la balade en catamaran, nous étions passés au large d' une étrange construction à l' air mauresque; bien que la connaissant depuis longtemps, je ne l' avais jamais vue que par la mer, et ne l' avais jamais photographiée.

1-IMG_2584-copie-2.JPG

Je suis donc allée la visiter par la terre.

1-IMG_2699-copie-1.JPG

1-IMG_2700.JPG

Comment un édifice, si manifestement d' inspiration mauresque, que tout le monde, ici, connait sous le nom de " Chapelle de la Villa Algérienne ", se trouve t' il dans ce village de L'Herbe ?

Il faisait partie du Domaine de la Villa Algérienne, un palais maurersque qu' avait fait construire, en mil huit cent soixante cinq, " l' inventeur du Cap Ferret " : Léon Lesca, au milieu d' un parc de vingt cinq hectares. D' abord nommé Palais des Pachas, il devint ensuite Villa Algérienne. Léon Lesca était l' entrepreneur qui avait construit le port d' Alger. Ceci explique peut-être cela.

1-Villa_algerienne_21tn.jpg

(D' après une ancienne carte postale). Elle fut démolie dans les années soixante pour..............construire à sa place un immeuble d' appartements de vacances. Mais la chapelle fut conservée et restaurée à l' identique après son achat par la municipalité.

Elle a été voulu oecuménique par Léon Lesca. En effet, on peut voir à son sommet, la Croix chrétienne surmontant le Croissant mahométan;

1-IMG_2701.JPG

A l' intérieur, une rosace en bois, contient une Etoile de David enserrant la harpe de ce roi.

1-IMG_2713.JPG

Sur la façade, une inscription en arabe, souhaite la bienvenue.

1-IMG_2739.JPG

L' autel, lui-même, a un petit air mauresque assez insolite;

1-IMG_2709.JPG

L' intérieur est clair et dépouillé;

1-IMG_2705.JPG

1-IMG_2706.JPG

En levant la tête, j' ai vu, pendu au plafond, un ex-voto, comme à talmont sur Gironde, sans doute, ici aussi, fabriqué par un marin.

1-IMG_2707.JPG

Au lustre, sont attachés de gros pompoms qui me rappellent, en plus grands,  ceux, que les gens de Khemisset au Maroc, font pendre des bords de leur chapeau.

1-IMG_2710.JPG

Erigée sur le front de mer, cette chapelle en permet une jolie vue, avant même d' en franchir la porte de sortie.

1-IMG_2714.JPG

Cette chapelle est classée.

Voir les commentaires

2012-08-29T06:26:00+02:00

Piraillan

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Et voilà Piraillan, autre petit port ostréicole de charme, un peu plus important que celui des Jacquets; Ici, un mouillage à part pour les plaisanciers,

1-IMG_2683.JPG

un autre pour les ostréiculteurs;

1-IMG_2684.JPG

1-IMG_2686.JPG

Deux petites îles, au milieu du port, ont été créées par les ostréiculteurs afin de pouvoir y stocker les tuiles nécessaires à l' élevage des huitres.

Je me demande quels sont ces oiseaux qui conversent sur cette pinasse jaune et noire ?

1-IMG_2685.JPG

L' un d' eux a l' air fâché, il s' en va vers un bateau moins fréquenté;

1-IMG_2687.JPG

Ici aussi, des cabanes et des ruelles.

1-IMG_2689.JPG

1-IMG_2694.JPG

Les chalands ramènent les huitres des parcs, vers les bassins de décantation, (les claires), où elles sont installées à plat, pour dégorger la vase ou le sable qu' elles pourraient contenir.

1-IMG_2695.JPG

1-IMG_2693.JPG

1-IMG 2696

Et maintenant ? Elles sont prêtes à être installées dans vos assiettes.

Voir les commentaires

2012-08-28T05:18:00+02:00

Les Jacquets

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Quand on arrive sur la presqu'île du Cap Ferret, Les Jacquets est le premier village ostréicole que l' on rencontre. Il est tout petit, mais ne manque pas de charme,

1-IMG_2682.JPG

1-IMG_2673.JPG

avec ses cabanes hétéroclites, dont certaines sont centenaires, ses ruelles dont les ornières sont comblées avec des coquilles d' huitres.

1-IMG_2674.JPG

Un parc à huitres est tout près de la grève, un chaland paresse, dans l' air immobile figé dans la chaleur, à côté de quelques bateaux de plaisance;

1-IMG_2680.JPG

quelques cabanes, plus pimpantes, bordent une plage étroite,

1-IMG_2675.JPG

tandis que, plus loin, quelques villas de vacanciers bordent une plage plus longue.

1-IMG_2670.JPG

Les plages du Cap Ferret, côté Bassin d' Arcachon, ne sont pas aussi belles que celles de la côte arcachonnaise; ici, plus que les plaisirs de la plage, on recherche ceux de la voile, et aussi, un certain air paisible que les eaux calmes accentuent,

1-IMG_2671.JPG

Et, qui permettent de se livrer à des activités qui semblent mettre un peu hors du temps.

1-IMG_2672.JPG

Mais, je vais laisser là  Les Jacquets, et continuer ma route vers le prochain petit port.

Ne vous noyez pas !!!

Voir les commentaires

2012-08-27T07:13:00+02:00

La porte du ciel

Publié par divagations-et-balades

 

 

          L' espace m' a toujours fascinée. Petite fille, j' étais abonnée à " Meteor ", une BD qui racontait des histoires d' autres mondes, et je me disputais avec mon père, qui, lui aussi, voulait être le premier à la lire. Et puis, un jour, la nouvelle extraordinaire est arrivée : un homme, Neil Armstrong, avait marché sur la lune. Je me souviens comme nous étions tous rivés devant le téléviseur, et de notre enthousiasme.

          Puis, j' ai eu une longue période de vie américaine, et, à chaque voyage en Floride, j' allais à Cap Canaveral, au Kennedy Space Center.

1-Top.jpg

Et là, je rêvais devant les fusées.

1-Top-001.jpg

Sur cette vaste esplanade, on pouvait " lire " l' histoire de la conquête spatiale, cette nouvelle frontière du rêve américain. Et du mien.

1-Top-002.jpg

Il y avait là, les fusées qui symbolisaient cette histoire, des " primitives " Mercury, Saturn,

1-Top-003.jpg

jusqu' au monstre qui emportait la navette : Apollo.

1-Top-004.jpg

1-Top-005.jpg

Le bâtiment où ces fusées sont assemblées, est immense; la cathédrale de Paris y rentrerait toute entière.

1-nasaUpClose_n.jpg

On voyait aussi une capsule, qui, si je me souviens bien, est Gemini à l' extérieur,

1-Top-006.jpg

et Apollo à l' intérieur; (ou l' inverse, j' ai la mauvaise habitude de ne jamais marquer mes photos, et j' en ai un tas dont je ne sais même plus où je les ai prises ).

1-Top-007.jpg

Puis, on rentrait dans une grande pièce qui ressemblait à un centre de contrôle, et, sur un grand écran, nous pouvions suivre le départ de la Terre, le travail des astronautes, une sortie dans l' espace, pour désarrimer un satellite, et celui-ci, sur fond de planète bleue.

1-Top-008.jpg

1-Top-009.jpg

Et, l' amorce du retour vers notre belle planète, le travail accompli.

1-Top-010.jpg

1-Top-011.jpg

Hier, nous avons appris la mort de Neil Armstrong. Qui sait vers quel monde il vole aujourd'hui ? Bon voyage à celui qui a concrétisé nos rêves.

Voir les commentaires

2012-08-26T06:08:00+02:00

Le coucher du Roi Soleil

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Parfois, à force d' être encensé, le soleil se prend pour un roi. Il décide alors de nous éblouir de sa splendeur, et, comme le faisait son alter ego Louis XIV, il nous convie à son coucher. Et là, nous assistons à une débauche de couleurs, un festival décliné en multiples tons, du plus clair au plus foncé, à mesure qu' il plonge vers sa chambre, là-bas, de l' autre côté du monde.

1-Top.jpg

1-Top-001.jpg

Etalant son orgueil, il exhibe ses ors,

1-Top-002.jpg

et, narcissique comme il est, quand il peut s' admirer dans la mer, il fait, de contentement de soi, exploser ses couleurs.

1-Top-003.jpg

Après que le dernier palmier se soit incliné devant sa splendeur,

1-Top-004.jpg

et, avant de disparaître dans le monde de l' Ouest, il adoucit ses teintes, comme pour un prélude au sommeil, qui va, aussi, bientôt, gagner la Terre.

1-Top-005.jpg

1-Top-006.jpg

Peut-être veut' il nous donner les couleurs de ses rêves ?

Voir les commentaires

2012-08-25T06:57:00+02:00

Un jardin maritime

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Bien avant l' arrivée des Romains dans la région, une autre colonisation avait eu lieu : l' huitre avait investi ce merveilleux bassin, dont les eaux, constamment renouvelées, lui assuraient un environnement de qualité, favorable à sa  croissance. Et pendant des siècles, les autochtones se régalaient égoïstement.

220px-Huitres 01

Mais, en mil huit cent cinquante deux, les choses ont changé. Fini l' égoïsme ! Un certain Monsieur Coste, professeur au Collège de France, a inventé l' ostréiculture. A mon avis, il avait du passer des vacances à Arcachon, que Napoléon III, dont il était proche, venait de lancer comme station climatique. Gourmand, et séduit par l' huitre, il voulait sans doute, s' assurer d' en avoir à Paris. C' est ainsi que sont nés les ports ostréicoles, et que se sont développés les parcs à huitres.

1-DSC00204.JPG

Ma récente promenade en catamaran,1-IMG_2527.JPG

m' a permis de m' approcher des parcs. Ils sont délimités par des piquets plantés dans l' eau, et qui, à marée haute, permettent de les repérer.

1-IMG_2538.JPG

Dans cette zone du Bassin d' Arcachon, qui représente deux mille hectares de parcs, on croise davantage de chalands, ces bateaux plats propres aux ostréiculteurs, que de bateaux de plaisance.

1-IMG_2535.JPG

1-IMG_2537.JPG

Parfois, on rencontre un parqueur en train de ramener ses filets; je pense qu' il remonte un casier.

1-IMG_2547.JPG

La marée basse nous permet de voir tout un alignement de casiers, qu' un chaland va, en partie, ramasser. Ils doivent être remplis d' huitres. Miam !

1-IMG_2539.JPG

Au-dela de certains parcs, on aperçoit des petits villages ostréicoles, avec leurs cabanes colorées, pour lesquelles, certains, depuis que les " people " ont envahi le Cap Ferret, proposent de les acquérir à des prix.....monstrueux. Mais, rien à faire, ces cabanes, que l' on se transmet de père en fils, ne sont pas à vendre.

Je vous y emmènerai, un de ces jours.

1-IMG_2563.JPG

A bientôt!

Voir les commentaires

2012-08-24T06:10:00+02:00

Face au large

Publié par divagations-et-balades

 

 

 

          A Talmont sur Gironde, l' église se dresse au sommet de la falaise, telle une sentinelle scrutant l' horizon océanique.

paysage 1861 Dédiée à Sainte Radegonde, épouse, contre son gré, de Clotaire 1er, fils de Clovis, elle remplace une petite chapelle qui s' élevait à cet endroit au XIème siècle. Elle appartenait à un archiprêtre qui, en mil quatre vingt quatorze, en fit don aux Moines Bénédictins de Saint Jean d' Angély. Ceux-ci, firent construire une église plus vaste, dédiée elle aussi, à Sainte Radegonde.

paysage-1843.JPG

Sa façade donne sur le petit cimetière aux roses trémières. L' oculus, en forme de cercle, est symbole de perfection et d' infini, et, en dessous, on compte sept arcades, selon un nombre lui-même parfait.

paysage-1829.JPG

L' entrée se fait par un magnifique portail, typiquement saintongeais, à trois voussures;

1-IMG_1831.JPG

paysage-1832.JPG

La plus haute symbolise le triomphe sur le Mal, qui essaie toujours de faire perdre son âme à l' Homme.La deuxième symbolise le même combat. La troisième, montre l' Agneau mystique, qui tient entre ses pattes, le " Livre de Vie " où sont inscrits les noms de tous ceux qui auront triomphé du Mal.

Le portail est flanqué de deux baies aveugles. A gauche, l' homme qui passait devant, voyait sa condition humaine menacée par les entreprises démoniaques;

paysage-1834.JPG

A droite, le personnage central est un christ, qui, au moment de la restauration de l' église, a remplacé un autre personnage qui est resté inconnu.

paysage-1835.JPG

Certains châpiteaux sont très bien conservés.

paysage-1836.JPG

paysage-1845.JPG

L' intérieur est clair et sobre;

paysage-1837.JPG

Dans la chapelle de la Vierge, on peut voir un ex-voto original, fabriqué par un marin du village, dont la tombe est dans le petit cimetière.

paysage-1841.JPG

Je trouve cette église plus belle extérieurement qu' intérieurement; le décor naturel y est sans doute pour beaucoup. Mais elle est dépouillée et sereine

paysage-1863.JPG

Voir les commentaires

2012-08-23T05:59:00+02:00

Les enfants perdus du Soleil

Publié par divagations-et-balades

 

 

          " De deux choses lune, l' autre, c' est le soleil " a dit Prévert.

          On raconte, qu' en ce temps-là, le soleil n' existait pas encore, et la Terre était plongée dans d' effrayantes ténèbres.

Top.jpg

Quatre dieux Aztèques, très vieux et très anciens, décidèrent alors de créer un soleil. mais, voyons, de quelle couleur allaient' ils le peindre ? Ils se disputaient à ce sujet, alors, il fut décidé que chacun allait faire un essai, et, ensuite, ils choisiraient.

Le premier, Tlaloc, était dieu de la pluie. Il habitait au sud du ciel; il tira son soleil des eaux; il était d' un bleu magnifique, et le monde entier devint bleu;

Top-copie-1.jpg

mais, hélas, il se mit aussitôt à pleuvoir sans cesse, pendant des jours et des jours, et ce déluge fit mourir tout ce qui vivait sur Terre, sauf les poissons.

Le deuxième, Xipe Totec, dieu du feu, habitait à l' ouest du Ciel. Il fit un soleil rouge comme du feu, et se dit qu' il allait briller très longtemps.

Coucherdesoleil.jpg

Et le soleil brillait, brillait, rouge comme une énorme flamme. Les années passèrent. Le soleil rencontra un jour, par hasard, alors qu' il traînait avant d' aller se coucher, s' amusant à incendier la mer, une jeune déesse vêtue d' or pâle; elle brillait doucement la nuit et s' appelait Lune. Il en tomba amoureux, quand il la surprit, en train de se baigner dans une flaque, vestige du déluge.

PA292589.JPG

Instantanément, elle fut subjuguée par l' allure royale et resplendissante du soleil. Ils se marièrent et eurent beaucoup d' enfants-étoiles, qui avaient l' éclat cristallin et froid de leur mère, et la brillance de leur père. Comme leur mère, ils  aimaient se baigner dans la mer, mais adoraient y rester le jour, pour intriguer les hommes. Ceux-ci avaient construit des bateaux, et allaient sur l' eau dans l' espoir d' attraper les étoiles, mais jamais ils n' y parvenaient.

contes-et-autres-recits-2630.JPG

La nuit, ils profitaient de ce que leur père ne pouvaient pas les voir, pour filer brusquement pour de folles promenades à travers la galaxie.

Mais, voilà qu' un jour, à force de flamber dans le ciel, et de faire des flammes toujours plus hautes, le soleil s' embrasa lui-même. Il brûla pendant des jours et des jours, jusqu' à ce qu' il ne resta plus de lui, qu' un morceau, noirci et informe.

Autour de lui, le monde avait replongé dans des ténèbres glacées; tout disparaissait; la lune perdit son éclat et mourut de frayeur; les enfants-étoiles s' éteignaient, les uns après les autres. Dans un dernier sursaut, le soleil prit, tout contre lui, ceux qui restaient encore, et, avant de mourir, leur transmit son ultime et fragile lumière.

On peut les voir encore, clignoter tels des diamants, obstinément, dans les bras noirs de leur père, frêle promesse d' un possible renouveau.

contes-et-autres-recits-2013.JPG

Dans le monde des Hommes, on était le vingt et un décembre deux mil douze !

(inspiré d' une légende aztèque)

Voir les commentaires

2012-08-22T06:49:00+02:00

Dans la forteresse

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Dès la porte franchie, je me trouve dans une salle d' armes. Estocs,

Dordogne-2462.JPG

hallebardes,

Dordogne-2464.JPG

arbalètes.

Dordogne-2489.JPG

Un escalier en bois sombre permet d' accéder à l' étage;

Dordogne-2466.JPG

j' arrive dans une grande salle, avec une table bien astiquée au milieu, deux fenêtres à croisillons;

Dordogne-2468.JPG

l' épaisseur des murs est impressionnante. Une ouverture en ogive permet de passer dans la pièce suivante;

Dordogne-2469.JPG

La petite ouverture cintrée que l' on voit au fond, m' intrigue. Je gage que c' est un " cabinet d' aisance " comme on disait alors.

Dordogne-2471.JPG

Une autre grande pièce est meublée d' une table, d' un beau coffre et agrémentée d' une cheminée avec un fauteuil devant.

Dordogne-2474.JPG

Je rentre maintenant dans une grande salle ogivale,

Dordogne-2492.JPG

où se trouvent quelques belles tapisseries murales anciennes,

Dordogne-2475.JPG

Dordogne-2476.JPG

Dordogne-2477.JPG

et une belle cheminée;

Dordogne-2478.JPG

Un passage conduit vers un petit palier, décoré d' une tapisserie au-dessus d' un coffre.

Dordogne-2481.JPG

De ce palier, surprise ! part un escalier tout à fait différent, puisque Renaissance, si je ne me trompe.

Dordogne-2482.JPG

Il est comme un balcon sur une cour intérieure;

Dordogne-2484.JPG

Mon petit....reportage va s' arrêter là, car il semble que l' on ne soit pas autorisé à publier des photos concernant des appartements privés, on ne peut qu' admirer.

Alors, je prends congé. 

A bientôt

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog