Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2013-05-31T06:09:00+02:00

Les mystères du Port de la Lune

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Dans la journée, tout semble normal et tranquille, les voiliers se promènent dans la rade formée par la large courbe du fleuve, en plein centre de la ville, leurs voiles et leurs coques colorées se faufilent entre ciel plombé et eau d' argent liquide.

1-IMG_1503.JPG

          On entend des mots et des rires rebondir sur les vaguelettes qu' un vent léger fait frissonner. Tout est calme, rassurant et naturel.

          La soirée s' avance doucement vers un crépuscule, que le ciel, lavé par le vent de terre, nous promet paré des teintes les plus douces. Les bateaux sont venus sagement accoster pour la nuit.

1-Top-004.jpg

          Elle tombe, et estompe les lignes familières.

1-Top-005.jpg

          Déjà, le monde change, se brouille à nos yeux, des ombres fantomatiques, surgies de nulle part, semblent prendre possession du fleuve.

          La nuit est complètement tombée; il n' y a plus un souffle de vent. L' air est tiède, et pourtant, une sorte de frisson nous fait tressaillir. Quelle force étrange nous retient au bord de ce fleuve ? Nos yeux, soudain, s' écarquillent, un vague effroi nous envahit; sous le ciel noir, la Garonne est devenue un fleuve de sang. Un bateau approche, et des voix gémissantes s' élèvent, venant de lui.

1-Top-010.jpg

          C' est un vaisseau fantôme. Une sorte de terreur indicible nous accable. Mais oui, c' est le vaisseau qui, infatigablement, transporte l' âme des morts vers les rives de ténèbres d' îles inconnues. Des histoires de bateaux fantômes me reviennent en mémoire, et, bien sûr, le plus célèbre d' entre eux : le Hollandais volant, immortalisé par Richard Wagner. Celui-ci aurait été vu par de nombreux témoins, et, parmi eux, le duc d' York, futur roi George VI d' Angleterre.

          Mais n' est-ce pas un autre vaisseau que je vois surgir de cette nuit, devenue si opaque, qu' elle semble avaler les lumières.

1-Top-001

          Que font donc ici ces vaisseaux ? Les Bretons nous racontent qu' ils hantent leurs rivages. Quelle malédiction les envoient dans nos eaux ?

          Est-ce le Naglafar scandinave, construit avec les ongles des morts et barré par le géant Hrym ?

          Il ne faut surtout pas tenter de suivre ces bateaux, car, l' imprudent trop curieux serait condamné à les accompagner jusqu' à la fin des temps.

          Soudain, une brusque trouée dans cette nuit d' encre, nous permet d' apercevoir un bateau; mais oui, s' estimant protégés par l' obscurité, ses occupants suivent les vaisseaux fantômes. Les malheureux ! Ils ne connaissent donc pas les vieilles légendes !

1-IMG_5853.JPG

          Bien à l' abri sur le quai, osant à peine respirer pour ne pas attirer l' attention, nous nous demandons avec angoisse, ce qui va arriver à ce petit voilier trop téméraire. Hélas pour lui, nous n' attendons pas longtemps, il s' est comme embrasé tout à coup, coque, voile et cordages en fusion, il a soudain disparu, sans doute aspiré par le gros vaisseau et condamné à une éternité d' errances.

1-IMG_5853-copie-1.JPG

          La nuit, enfin se déchire, et fait place à une aube blanche, aveuglante et surnaturelle. Eblouis et abasourdis, nous voyons le vaisseau fantôme se déliter rapidement et disparaître.

1-Top-001-copie-1.jpg

          Les nuits du Port de la Lune sont bien mystérieuses, d' étranges bateaux y circulent, silhouettes effrayantes que nul mortel ne devrait voir.

Voir les commentaires

2013-05-30T09:07:00+02:00

Saint Marien de Condeon

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Roulant sur le route de Chillac à Barbezieux, j' ai aperçu, du coin de l' oeil, une église qui me semblait intéressante. Un demi-tour, et, nous voilà devant elle. Massive et trapue comme celle de Chillac, elle a, comme elle, un clocher embryonnaire; la façade parait encore plus austère.

1-IMG_7473.JPG

          Une ouverture, peut-être une meurtrière, sous le clocher, nous fait penser qu' il s' agit d' une église fortifiée. Sur cette façade sans aucune fioritures, nous découvrons un somptueux portail.

1-IMG_7462.JPG

          Nous nous approchons; il est effectivement magnifique.

1-IMG_7463.JPG

          Le temps l' a rongé et meurtri, mais on n' a pas de peine à imaginer ce qu' il devait être au jeune âge de cette église, au XIème siècle.

1-IMG_7464.JPG

          On devine encore quelques traces de peintures originelles, et ces " festons " lui donnent une allure faussement byzantine. Nous allons entrer, car, par chance, la porte est ouverte.

          Je m' attends à une nef romane, à une lumière un peu éteinte, porteuse de mystère, et, c' est au contraire une nef marquée par le gothique, une ambiance lumineuse qui s' offrent à nos regards un peu étonnés, et, pour ma part, un peu déçus. Cette église a été remaniée au XVème siècle, et sans doute, que ceci explique cela.

1-IMG_7465.JPG

          Le choeur est assez épuré, avec sur trois côtés, des arcades festonnées rappelant le portail.

1-IMG_7469.JPG

          Trois statues couronnent la partie centrale. Qui sont' ils ? L' un d' eux est sans doute St Marien, qui a donné son nom à l' église. Du moins, je le suppose !

1-IMG_7470.JPG

          A gauche, dans la nef, et à peu près au milieu, une chaire assez classique.

1-IMG_7471.JPG

          Je n' ai trouvé aucun renseignements sur cette église; pas un habitant dans la rue que j' aurais pu interroger, rien sur internet.

          N' a t' elle donc rien vécu depuis sa construction, dans une région qui a connu la guerre contre les Anglais, des batailles contre les Huguenots........?

          Si quelqu' un peut me raconter un peu sa vie, j' en serais ravie !

Voir les commentaires

2013-05-29T07:57:00+02:00

Le château fort de Chillac

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Existant dès le XIème siècle dans le marquisat de Barbezieux, puis, reconstruit sur ses propres bases au XVème siècle, après avoir été ravagé par la Guerre de Cent Ans, il se dresse, face à l' horizon charentais, à côté de l' église fortifiée.

1-IMG_7453.JPG

          Il ne correspond pas à l' image classique du château fort, aux murs crènelés, avec machicoulis, chemin de ronde etc......Pourtant, on y trouve des éléments défensifs comme des archères,

1-IMG_7452-copie-1.JPG

une curieuse structure qui serait une petite canonnière à ébrasement extérieur. (Merci Wikipedia). J' en ai vu une deuxième sur une autre tour angulaire.

1-IMG 7452

          J' ai vu aussi, à la base d' une tour, deux larges ouvertures en forme de rectangle, embouchures de deux tuyaux. Elles étaient peut-être, les bouches d' évacuation des latrines. Attention dessous !

1-IMG 7458

          Ce château est bâti sur un plan rectangulaire. Il comporte trois tours rondes coiffées de poivrières, dont l' une est beaucoup plus haute que les deux autres,

1-IMG_7454.JPG

et une tour carrée, coiffée d' une toiture quadrangulaire tronquée, qui n' a pas encore été réparée.

1-IMG_7457.JPG

          Les portes et les fenêtres ont des linteaux en accolade. On peut voir une canonnière au-dessus de la fenêtre.

1-IMG_7458-copie-1.JPG

          Un deuxième château, plus moderne, agrandit le premier. Il possède cependant, des fenêtres à meneaux moyenâgeuses et une tour carrée à toit quadrangulaire.

1-IMG_7450.JPG

          De la deuxième moitié du XVème siècle jusqu' en mille six cent trente six, ce château a appartenu à la famille de Brémont, apporté en dot par les femmes depuis mille quatre cent soixante quatre.

          En mil huit cent six, le château est vendu à la famille Frichon Lamorine, mais, après une mésentente familiale, il est vendu en mil huit cent cinquante deux, à la famille Fournier, qui le gardera jusqu' au début du XXème siècle où il est vendu à la famille Cottineau. Il semble qu' elle en soit toujours propriétaire.

          Ce château est habité, on ne peut pas le visiter. Ce que nous regrettons, de même de n' avoir pu contempler l' intérieur de l' église, hélas fermée, comme c' est souvent le cas de nos jours.

          Nous quittons donc Chillac, et partons avec l' étrange impression que ce château nous observe du haut de son promontoire.

1-IMG_7455.JPG

          Et même, ne nous toiserait' il pas ?

1-IMG_7452-copie-2.JPG

Voir les commentaires

2013-05-28T10:07:00+02:00

L' église fortifiée de Chillac

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

 

             Hier, profitant d' un beau temps que Météo France nous annonçait éphémère, et de la non moins éphémère présence de l' amie parisienne, venue tondre le gazon de son jardin bordelais, nous avons décidé d' aller vers les Charentes, à la recherche des églises romanes et des vestiges médiévaux.

          Les premiers que nous avons " rencontrés " étaient le château de Chillac, flanqué d' une magnifique église fortifiée.

1-IMG_7448.JPG

          Elle pose devant nous, massive et imposante; romane, comme je les aime, avec des arcs au cintre pur. Les ouvertures sont étroites comme des archères, et,

1-IMG_7448-copie-2.JPG

sous le toit, on aperçoit des ouvertures probablement défensives.

1-IMG 7448-copie-1

          La façade est d' une beauté absolue;

1-IMG_7451.JPG

          Au-dessus su porche, des figures rongées par le temps, semblent soutenir les arcades et leurs doubles colonnettes,

1-IMG_7460.JPG

et dans un embryon de clocher, une vieille cloche verte montre le mécanisme qui la fait chanter.

1-IMG_7451-copie-1.JPG

          Cette église a pour nom Saint Sulpice. Elle date du XIIème siècle, et a été remaniée au XVème.

          Son histoire se confond avec celle du château fort, auprès duquel elle a franchi et défié les siècles.

          Elle se dresse à côté de lui, sur un promontoire du haut duquel, tous les deux, surveillent toujours la verdoyante campagne qui s' étalent devant eux.

1-IMG_7461.JPG

          Faits des mêmes pierres, l' église et le château ont été inscrits ensemble aux Monuments Historiques en mil neuf cent soixante et un.


Voir les commentaires

2013-05-26T09:53:00+02:00

Les " corsaires " du Figaro

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Le Cuauhtemoc était arrivé en avant-garde. En effet, il précédait, de peu, les voiliers qui venaient prendre, à Bordeaux, le départ de la grande course du Figaro. Déjà, un grand catamaran montrait le bout de ses flotteurs.

1-IMG_7327-copie-1.JPG

          Je me gelais toujours autant, mais le spectacle, là encore, s' avérait prometteur. Quarante cinq voiliers étaient attendus, et ils arrivaient par petits groupes de deux à quatre, presque tous au moteur.

1-IMG_7335.JPG

          Le catamaran de la Banque Populaire servait de poisson-pilote.

          Pour mon bonheur, et celui de ceux qui avaient été aussi malins que moi dans le choix de leur emplacement, les voiliers allaient passer dans le chenal qui longe la rive où nous étions. Nous allions voir ces bateaux de près, ainsi que les skippers. le premier qui se présente a vraiment un air penché,

1-IMG_7347.JPG

et offre une belle vue sur.......sa quille. Va t' il chavirer là, devant nous ? va t' il falloir plonger dans ces eaux d' étain pour aider le skipper ?

1-IMG_7373.JPG

Mais non, il en a vu d' autres, et ce n' est pas cette houle garonnaise qui peut l' intimider, lui qui, peut-être, a déjà affronté les quarantièmes rugissants. En voici d' autres, ils passent plus près du bord; prudents, ils ont cargué les voiles. Du ciel, l' hélicoptère de la police veille.

1-IMG_7375.JPG

          La couleur des coques et des oriflammes qui claquent joyeusement au vent, apportent une note gaie dans cet univers de plomb.

1-IMG_7378.JPG

          Nouvelle arrivée, quatre ou cinq bateaux dont l' un, me semble t' il a hissé sa voile, narguant les rafales.

1-IMG_7387.JPG

Mais oui, voilà ce courageux, je crains qu' il ne soit le seul, avec ce bateau vert qui, impoliment, montrait sa quille.

1-IMG_7355.JPG

          Cette petite armada cingle vers les pontons où les mâts commencent à foisonner.

1-IMG_7380.JPG

          Tiens ! Que font' ils ? On dirait qu' ils se sont arrêtés pour discuter !

1-IMG_7405.JPG

          L' impudique bateau vert revient faire le clown aquatique, il veut sans doute faire admirer sa maestria. Ou bien, il veut jouer la mouche du coche !

1-IMG_7404.JPG

          Et le flot des voiliers continue d' arriver, isolés ou en groupes.

1-IMG_7383.JPG

1-IMG_7360.JPG

          Et voguent, sagement, vers leurs pontons.

1-IMG_7390.JPG

          Deux ou trois voiliers s' annoncent encore;

1-IMG_7400.JPG

          Sympas, certains skippers nous saluent du bras.

1-IMG_7381.JPG

          Puis, arrive le moment du dernier voilier. Dommage ! Malgré ce temps de janvier je serais bien restée pour en admirer d' autres. Je reviendrai.

1-IMG_7386.JPG

          A plus tard !



Voir les commentaires

2013-05-25T07:31:00+02:00

Ils arrivent.....Le Cuauhtemoc

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Cuauhtemoc, qui signifie " l' aigle qui fond sur sa proie ", est le nom du dernier empereur aztèque. Il fut pendu à l' âge de vingt neuf ans, en mille cinq cent vingt cinq, par les Conquistadores de Cortès, furieux de n' avoir obtenu de lui, l' emplacement de son trésor. Son nom est le symbole des valeurs de résistance et d' indépendance du Mexique.

1-220PX--1.JPG

                                                       ( Image Wikipedia )

          Il est aussi le nom du navire-école de la Marine Nationale mexicaine, superbe trois-mâts construit en mil neuf cent quatre vingt deux.

          Il a franchi hier soir le pont Ba-Ba, ou Chaban-Delmas, levé pour la circonstance, faisant ainsi son entrée dans le port de la Lune, et, inaugurant la fête du fleuve qui va durer un peu plus d' une semaine.

1-IMG_7318.JPG

          J' avais décidé de me montrer maligne en délaissant les deux endroits où s' amassait la foule, à savoir le bas du pont et la zone des pontons. J' étais arrivée près de deux heures à l' avance, et m' étais placée entre les deux, ayant à gauche une vue dégagée sur le pont et à droite une vue dégagée sur la rade où les bateaux allaient mouiller.

1-IMG_7302.JPG

          Il soufflait, ouest-nord-ouest, un vent dont les rafales, violentes et glaciales, allaient à coup sûr me transformer en statue de glace. Mais, j' étais décidée à me montrer stoïque, tout en pensant avec nostalgie, qu' en mil neuf cent quatre vingt dix, il y avait eu en juin, la première visite de ce bateau, et qu' il faisait quarante degrés à l' ombre. Les Grands voiliers 1990

          En attendant l' arrivée du voilier, je regardais le trafic des bateaux bordelais;

Le BatCub, nouvel autobus qui permet de relier les deux rives et les proches banlieues riveraines, sans se soucier des embouteillages ou de chercher une place de parking;

1-IMG_7313.JPG

Les taxi-boats, également si pratiques, et qui vous débarquent où vous voulez. Enfin, là où se trouve un ponton !

1-IMG_7309.JPG

          Tiens, voilà l' Aquitania, avec son chargement de touristes, qui les emmène en promenade vers l' estuaire et la Citadelle de Blaye. Son jumeau, l' Alienor, remonte la Garonne jusqu' à Cadillac, je crois.

1-IMG_7311.JPG

          Et à dix mètres de moi, un énorme bateau de croisières fluviales, appartenant à Croisieurope, qui peut même affronter la pleine mer, et qui propose, entre autres, des mini-croisières de trois jours vers Arcachon.

1-IMG_7419.JPG

          Mais voici celui pour lequel je me gèle sur ce quai. Comme lors de sa précédente visite, et sans doute parce que c' est la tradition, les marins sont debout sur les vergues, et chantent. On ne les entend pas encore, mais on les aperçoit.

1-IMG_7326.JPG

          Il est maintenant face à moi. On entend des bribes de chanson, des mots qui s' envolent aussitôt, avec la prochaine rafale. Je me demande comment les marins ne s' envolent pas eux-mêmes.

1-IMG_7328.JPG

1-IMG_7332.JPG

          Il va falloir maintenant regarder vers la rade pour suivre sa course silencieuse, le vent emporte les bruits de moteur; mettre à la voile, comme c' était je crois prévu, est peut-être trop dangereux sur un fleuve en pleine ville.

1-IMG_7338.JPG          Je suis impressionnée par la grandeur du drapeau qui flotte à la poupe du Cuauhtemoc; il apparait presque disproportionné.

1-IMG_7339.JPG

          Et voilà, le voyage est terminé pour lui; il arrive à son ponton et restera à quai jusqu' à la fin de la fête du fleuve. Déjà, les voiliers de la course du Figaro, qui partiront de Bordeaux dans une semaine, passent sous le grand pont. Mais nous en reparlerons.

1-IMG_7343.JPG

          A bientôt !




Voir les commentaires

2013-05-24T12:54:00+02:00

Couleurs de Lune

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Hier soir, vers onze heures, je suis sortie pour fermer les volets; la nuit était claire, et, levant les yeux, j' ai v u une belle lune ronde accrochée au ciel.

1-IMG_7279.JPG

             Il y avait quelques nuages qu' un vent d' altitude, imperceptible au niveau du sol, faisait dériver lentement; et ces nuages, dans le voisinage de notre luminaire nocturne, prenaient des teintes que la Lune, prodigue, leur donnait.

1-IMG_7281.JPG

          Etait-ce un jeu entre eux ? les nuages changeaient de forme, la Lune se cachait derrière eux et les parait de rousseur, comme en transparence.

          Lune, prends garde, " Si les Gitans revenaient, ils feraient avec ton coeur, bagues blanches et colliers ", car ils ne t' ont pas pardonné ce que tu leur a volé.

          Mais, les nuages complices reflétaient sa blancheur en flaque de lumière, et dessinaient une étrange géographie propre à les égarer.

1-IMG_7285.JPG

          Je cherchais, en vain, les fils d' argent qui avaient tissé la robe de Peau d' Âne. Mais les filles de roi de conte de fées ont, hélas! déserté le monde des Hommes, et la Lune ne tisse plus. Le disque d' argent est devenu bonbon au miel qui adoucit l' âme des poètes disparus.

1-IMG_7265.JPG

          Mais, que se passe t' il ? Les nuages ont l' air de s' enfuir, en emportant, loin, avec eux, la rousseur de la Lune.

1-IMG_7294.JPG

          Le monde, au-dessus de moi, devient flou, et blêmit;

1-IMG_7295.JPG

          La nuit se décolore, et devient noire comme suie; tout devient fantomatique. Le noir, maintenant, noie complètement le ciel, et la Lune, elle-même, perdue dans cette obscurité abyssale, semble ne plus pouvoir rien éclairer.

1-IMG_7278.JPG

          Rendez-nous les couleurs de la Lune !



Voir les commentaires

2013-05-22T08:19:00+02:00

Le petit jardin de Fukuoka

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

 

             C' est un petit jardin clos, à l' intérieur d' un grand jardin. On y entre par une porte en bois, japonaise.

1-IMG_6946.JPG

             C' est le jardin de Fukuoka.

 

          De l' eau clapote dans un petit bassin rocailleux entouré de verdure;

1-IMG_6948.JPG

          Un jardin japonais n' est jamais seulement un jardin; tout un symbolisme s' y rattache.

          Un gros rocher, plus ou moins isolé, représente la " Montagne des Immortels " commune au Bouddhisme et au Taoïsme, sous les noms respectifs de Sumeru pour le premier, et mont Hörai pour le second.

1-IMG_6949.JPG

          Deux îles ou deux pierres, l' une plate et basse, l' autre plus élevée, représentent une tortue, symbole de longévité, l' autre, une grue, symbole de bonheur.

          Contrairement au plan horizontal et au point de fuite sur lesquels repose la perspective occidentale, celle du jardin japonais repose sur " le principe des trois profondeurs " propre à la peinture chinoise, soit : un premier plan, un plan intermédiaire et un plan lointain. Ceux-ci sont séparés par des plans d' eau ou de sable, parfois de mousse.

1-IMG_6955.JPG

          Les jardins japonais sont des jardins secrets qui ne se révèlent jamais complètement à la vue, et, ceci, pour des raisons esthétiques. Grâce à cet art de " miegakure " qui signifie " cacher et révéler ", le jardin semblera plus grand et plus intéressant. Pour cela, on utilise la végétation, comme ici,

1-IMG_6950.JPG

ou bien des bâtiments, lanternes, etc.......

          Le tour est vite fait de ce petit jardin dans lequel l' influence chinoise de l' époque " Nara " ne s' est pas encore faite sentir. En effet, pas de petit pont, de mini-temple, de fontaine. Peut-être ces statues en sont' elles les prémices ?

1-IMG_6956.JPG

          Le petit cours d' eau qui le parcourt symbolise notre vie humaine, de la naissance à la..........sagesse, car celle-ci devrait se confondre avec la vieillesse. Est-ce vrai, en dehors d' une philosophie orientale ancestrale ?

          Toujours est' il que ce petit jardin, empli de......zénitude, comme disait jadis une dame experte en néologisme, est très agréable et l' endroit idéal pour se ressourcer.

 

( Ce jardin a été offert à la ville de Bordeaux par la ville japonaise de Fukuoka dans le cadre de leur jumelage. Il se trouve dans le Parc Floral de Bordeaux).


Voir les commentaires

2013-05-20T15:51:00+02:00

Saint Hilaire de Niort

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

link

voyage france

 

 

             Cette église a été pendant presque un an, oubliée au fin fond de mon ordinateur. Je l' avais visitée en juin dernier, au cours d' une route buissonnière, empruntée en revenant d' un séminaire à Nantes. J' ai fouiné dans mes articles pour être " presque " sûre de ne pas l' avoir racontée.

          Une belle et sobre façade, de style délibérément romano-byzantin, se dresse sur une étroite place;

1-IMG_0828.JPG

          Flanquée de deux tours style lanterne des morts, elle présente une grande rosace au-dessus d' un porche très simple, entouré de deux colonnes à section carrée, terminées par des niches abritant, l' une, Saint Ambroise, docteur de l' Eglise d' Occident à gauche, l' autre Saint Athanase, docteur de l' Eglise d' Orient à droite.

          Entre eux, Saint Hilaire qui a donné son nom à cet édifice, inauguré le quatorze janvier mil huit cent soixante six, jour de la fête de ce saint.

          D' autres niches, visibles sur les faces latérales, sont restées vides des statues prévues, par manque de moyen.

1-IMG_0827.JPG

          Le clocher, surmonté d' une flèche plutôt élégante, abriterait trois saintes : Elisabeth, Hélène et Isabelle.

          Une fois passé le porche,

1-IMG_0829.JPG

on se trouve face à trois nefs de hauteurs égales, le plan, en effet, étant de type basilical;

1-IMG_0834.JPG

          La peinture rouge de la coupole au-dessus du choeur, colore l' allée centrale de reflets rosés. Les piliers sont surmontés de chapiteaux de style corinthien, qui sont tous, sauf deux d' entre eux, différents.

          Le baptistère, dès l' entrée à gauche, nous offre les peintures les plus anciennes de l' église, parées de dorures moyenâgeuses.

1-IMG_0836.JPG

          A l' origine,il y avait une peinture sur le mur du fond, représentant le baptème du Christ par Germain, peintre local de l' école de David. Pour une raison que je n' ai pas trouvée, il enleva lui-même sa peinture, et depuis le mur est resté vide. Le baptistère est surmonté d' un couvercle de cuivre et une belle grille ferme cette chapelle.

          Au bout de la nef centrale, le choeur baigne dans une douce lumière rose, à laquelle se mêle harmonieusement le bleu des piliers.1-IMG_0838.JPG

          Dans les transepts, des chapelles décorées de peintures de style archaïque du XIIIème siècle, mais datant du XIXème.

  • Côté nord : dédiée à Notre Dame du Rosaire,

1-IMG_0840.JPG

et à Sainte Radegonde;

1-IMG_0843.JPG

  • côté sud : à Saint Joseph,

1-IMG_0846.JPG

et au Saint Sacrement.

1-IMG_0854.JPG

          Le vitrail, représentant Saint André, est un hommage aux religieuses de la Puye. Le tabernacle, installé dans cette chapelle en mille neuf cent soixante huit, est en cuivre et en forme de diamant, symbole d' éternité.

          Sous le choeur, existe une crypte voûtée, malheureusement fermée à la visite, qui contient des caveaux destinés aux sépultures des curés de cette église. Un seul est occupé, pour l' instant.


         

Voir les commentaires

2013-05-19T13:25:00+02:00

La rivière sans nom

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Dans le parc floral de Bordeaux, ( L' allée des rhododendrons ) court une rivière nonchalante au visage changeant. Tantôt miroir, surchargé de plantes aquatiques, elle se déguise aussi en étang.

 1-IMG_6991.JPG

          Mais il lui arrive aussi de se prendre pour un torrent de montagne qu' un enneigement insuffisant aurait anémié;

1-IMG 6995

          Ne laissant par-ci, par-là, qu' un modeste réservoir devant lequel se penche un jeune garçon, dubitatif quand à la présence de saumons qui, normalement, visitent les gaves pyrénéens.

1-IMG_6996.JPG

          Plus loin, elle se coule sans bruit derrière un long buisson rose, comme pour se faire oublier;

1-IMG_6998.JPG

          Et réapparait tout à coup, calme et sereine, entre ses rives verdoyantes égayées d' iris des marais.

1-IMG 7001-copie-1

          Elle s' amuse aussi à changer de couleur; elle peut être rousse et opaque,

1-IMG_7002.JPG

          Ou se parer de reflets de soufre;

1-IMG_7005.JPG

          Elle peut aussi se rendre presque invisible, perdue dans la nature complice qui la camoufle

1-IMG_7006.JPG

          Mais, c' est une coquine qui joue les coquettes, car la voilà qui s' étale, flirte avec les herbes et les branches, avale la lumière,

1-IMG_7008.JPG

          Et invente une forêt subaquatique, pour tout un petit peuple qui a la tête à l' envers.

1-IMG_7007.JPG

          Et si je lui donnais un nom ? Que diriez-vous de " La Moldau " !!! Je sais, le nom est déjà pris, mais, ici, ce n' est que du rêve !


     

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog