Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2018-09-30T18:22:13+02:00

La pensée du dimanche 30/09/18 - Et si les robots...

Publié par divagations-et-balades

          De temps en temps, D. regarde vers la Terre, cette planète bleue sur laquelle, un jour d' euphorie déraisonnable, il s'était amusé à créer la vie. Alors, il ouvre grand son oeil cosmique et examine ses créatures.

La pensée du dimanche 30/09/18 - Et si les robots...

          Quelquefois, il tombait, par hasard, sur des scènes fort divertissantes. C'est ainsi qu'un jour, il vit courant dans une forêt, une petite fille en pèlerine rouge. Elle allait chez sa grand-mère malade et lui portait quelques douceurs pour la réconforter. Mais un loup, qui avait grand faim et de grandes dents, arriva le premier chez la grand-mère, et, après l'avoir croquée, s'installa dans son lit espérant manger la petite fille pour dessert.

La pensée du dimanche 30/09/18 - Et si les robots...

          Une autre fois, il vit un ogre horrible égorger ses propres filles pour les manger. Il est vrai que c'était une terrible erreur, résultat d'une mystification.

La pensée du dimanche 30/09/18 - Et si les robots...

          Et D. se disait que tout allait bien; les loups mangeaient les vieilles dames, les ogres mangeaient les enfants et parfois, les hommes se faisaient des guerres meurtrières. C'était bien car, ainsi, il n'y aurait pas de surpopulation.

          Mais voilà qu'un jour une voix l'interpella : 

          " D. pourquoi n'as-tu pas créé un prédateur pour l'homme ? "

          La question amusa D. qui répondit : 

          " Parce que celui-là, je l'ai fait assez stupide pour pouvoir s'éliminer tout seul ".

          Je ne sais pas qui a énoncé cette phrase, et je ne sais plus dans quoi je l'ai lue. Mais qu'importe, elle m'a entraînée dans certaines élucubrations étranges.

          Et si les post-humains, bioniques aux organes interchangeables, vivant bien au-delà des limites humaines traditionnelles, décidaient un jour de se débarrasser de la sous-race des humains ordinaires, parce qu'il existe en biologie un principe dit de l'exclusion concurrentielle qui dit que deux espèces en compétition pour les mêmes ressources ne pourront pas coexister longtemps et que l'une exterminera l'autre  

          Qui serait le plus fort ? celui qui aurait perdu une bonne part de son humanité, ou celui qui saurait puiser dans les sentiments humains la force qui le ferait triompher ?

          Et si les robots apprenaient un jour à se répliquer eux-mêmes, sans avoir besoin des hommes ? Et s'ils se révoltaient contre les humains cherchant à les exterminer ?

          Qui des robots ou des hommes seraient alors les plus forts ?

          Qui donc parlait de lendemains qui chantent ???

Voir les commentaires

2018-09-28T14:50:03+02:00

Souvenir en l'air

Publié par divagations-et-balades

          Depuis que le plafond de ma chambre m'est presque tombé sur la tête, pendant l'orage de grêle mémorable du quinze juillet dernier, je fouine toujours dans la pièce à la recherche de ce qui a échappé au cataclysme.

          Parmi les quelques rescapés, une photo en noir et blanc, datant de mille neuf cent cinquante sept, quand j' étais encore dans les " petites classes " de la fac de médecine.

          Débarrassée des examens de juin, je pouvais partir en vacances l'âme en paix. En juillet, j'allais travailler dans le Cabinet de mon père, afin de gagner l'argent qu'il allait me donner pour partir en voyage. C'était traditionnel ; " Tu veux partir en voyage ma fille ! OK, mais tu dois le gagner ".

          Cette année-là, je partis aux Baléares en septembre, avec une amie qui, déjà, était d'enfance, et avec laquelle je rigole bien encore de nos jours. Deux vieilles biques qui ont oublié que les années passent et qui croient qu'elles ont toujours 12 ans. C'est chouette !

          Je laissais derrière moi un pauvre garçon qui, collé en juin, devait repasser les examens en septembre/octobre, et qui n'appréciait pas que je parte à un moment aussi proche de la date fatidique, car il avait décrété qu'il ne pouvait pas réviser sans moi. Ce fut ainsi pendant toute la durée de nos études. Il détestait ce cursus médical que son père l'obligeait à suivre.

          Bordeaux / Barcelone, puis un bateau jusqu'à Palma de Mallorca.

Souvenir en l'air
Souvenir en l'air

          Le séjour fut agréable. Pollença, Valldemossa et sa célèbre chartreuse où George Sand et Frédéric Chopin passèrent un hiver que j'imagine passionné. Jorge Luis Borgès et sa famille y vécurent en ville, et plus près de nous Michael Douglas et son épouse Catherine Zeta-Jones.

          On admira la sérénité du jardin qui agrémentait la cellule de Chopin et qui, peut-être, lui inspira ses plus beaux préludes.

Souvenir en l'air

          A Porto Cristo, nous visitâmes une grotte, Las Cuevas del Hams, qui avait de superbes stalactites cristallines, qui, en se reflétant dans l'eau du lac souterrain nommé " Mer de Venise ", devenaient stalagmites.

Souvenir en l'air

          Mais la photo qui a fait émerger ces souvenirs est celle d'un avion. Un vieux Douglas DC 3 de la compagnie Ibéria. Cet appareil avait une histoire. Sorti d'usine en mille neuf cent trente six, il participa à la Seconde Guerre Mondiale. Les Douglas DC 3 furent achetés par l'armée de l'air américaine en mille neuf cent quarante et un, car elle manquait d' avions de transport, les efforts de production portant surtout sur les avions de combat.

          J'avais décidé de ne pas rallier Barcelone en bateau avec tout le monde mais, de prendre l'avion. J' en brûlais d'envie depuis longtemps. J'avais failli faire tomber par la fenêtre, une vieille demoiselle amie de mes parents, en train de laver ses vitres, en lui disant abruptement : " Blanche, je sais ce que je ferai quand je serai grande, hôtesse de l'air ". Affolée, elle était vite partie voir ma mère pour la supplier de m'enlever de la tête une idée aussi dangereuse.

          Et j'y étais. Il était là, devant moi, un peu pataud avec ses petits rideaux aux hublots, et le premier d'une longue série.

Souvenir en l'air

          Depuis, j'ai volé dans des engins de toutes sortes, mongolfière, hélicoptère, petits avions ou énormes machines volantes, même des hydravions pilotés par d'anciens militaires casse-cous. Mais c'est dans celui-ci que j'ai pris mon baptême de l'air. Alors je suis très contente de l'avoir retrouvé. J'irais presque à dire " merci les grêlons ! ".

Voir les commentaires

2018-09-25T17:59:11+02:00

La léthargie du tournesol

Publié par divagations-et-balades

          Tous les jours, je vis pendant au moins une heure, une vie de tournesol. Je prends mon bain de soleil et me déplace en même temps que lui, là-haut dans le monde bleu céleste.

          Et pendant ce temps, mon cerveau vagabonde, saute d'une idée à l'autre, et peut-être même, se permet le luxe de n'en avoir aucune. Je suis devenue une chose écologique.

          Aujourd'hui, ce vagabondage m'a ramenée sur les rives du Canal Latéral à la Garonne, dans un décor onirique qui convenait très bien à ma léthargie physique. 

La léthargie du tournesol

          L'eau, je crois, est l'interface entre deux mondes, et dans cet état second dans lequel le soleil finit par me plonger, je ne sais plus si je suis dans le monde de dessus ou celui de dessous.

La léthargie du tournesol

          Mais qu'est-ce que cela peut faire ! Ils sont jumeaux et aussi beaux l'un que l'autre.

          Celui du dessous est peut-être plus paisible ! Mais rien n'est moins sûr si des humains l'habitent !

          Le sentier qui suit le canal est bien de notre monde.

La léthargie du tournesol

          Mais l'autre est là, copiant fidèlement les arbres et les bouées de pierre servant d'amarres pour les bateaux.

La léthargie du tournesol

          Il copie aussi notre technologie.........à moins que ce ne soit le contraire ! Dans le monde onirique, tout est possible !

La léthargie du tournesol

           Mais que s'est-il passé ? La copie n'est pas parfaite et tremblote, brouillée. L'eau du dessus a brisé les lignes.

La léthargie du tournesol

         Et, tout à coup, les bateaux sont là, pour poursuivre le rêve.

La léthargie du tournesol

          C'est drôle ! Je m'endors un peu...........Au revoir !

Voir les commentaires

2018-09-23T19:06:17+02:00

la pensée du dimanche 23/09/18 - Ehpad du futur

Publié par divagations-et-balades

          Quelquefois dans l'Histoire, naît un visionnaire; Georges Bernanos en quelque sorte en fut un. Peut-être à son insu.

          Mais, il n'est pas connu pour cela. Il est un écrivain hanté par les péchés de l'Humanité, le combat spirituel du Bien et du Mal. Ces thèmes sont les fondements de ses romans peut-être les plus connus : Sous le soleil de Satan et Journal d'un curé de campagne.

          Georges Bernanos, né en mille huit cent quatre vingt huit, a donc fait la Première Guerre Mondiale, où il a été plusieurs fois blessé.

          Il est mort relativement jeune, en mille neuf cent quarante huit. D'un naturel pessimiste, il commença à écrire " Sous le soleil de Satan " en mille neuf cent vingt, encore très marqué par la guerre. Pour lui, à cette époque, le monde avait un visage qui devenait hideux. Il pensait aussi que sa vie serait courte et disait ne pas vouloir mourir sans avoir témoigné.

          En mille neuf cent trente et un, il écrit un livre polémique dans lequel il exprime mépris de la bourgeoisie et détestation des Juifs; il y fustige aussi un patriotisme " perverti " qui humilie l'ennemi allemand vaincu au lieu de le respecter. Ses idées étaient-elles toutes respectables ?

          En mille neuf cent trente huit, en exil volontaire aux Baléares pour raison financière, il publie un autre roman très connu : Les Grands Cimetières sous la Lune. Celui-ci est un pamphlet violent contre le franquisme.

          Mais, j'ai parlé de son côté visionnaire, et j'ai trouvé une de ses phrases qui l'illustre plutôt bien, surtout quand on pense qu'elle a été émise il y a plus de soixante dix ans :

     " Cette civilisation mécanique finira par promener autour de la Terre, dans un fauteuil roulant,une humanité gâteuse et baveuse torchée par des robots ".

 

la pensée du dimanche 23/09/18 - Ehpad du futur

Voir les commentaires

2018-09-20T18:36:55+02:00

Faut-il avoir peur ou s'insurger ?

Publié par divagations-et-balades

          Quand l' URSS avait implosé, j'avais dit, comme une boutade, " Vous verrez, il y aura le principe des vases communicants et l' Ouest deviendra l' Est  ". Evidemment, on m'avait dit que j'étais dingue. Et je n'y croyais pas moi-même bien sûr.

          Et pourtant !!! Depuis quelques années, des petits signes, ici ou là, auraient du nous interpeller. Ils montrent que peu à peu, l'avis du peuple ne compte plus. Il est de plus en plus méprisé, depuis le :

Faut-il avoir peur ou s'insurger ?

          Jusqu'à ces qualificatifs insultants dont Sa Majesté Macron 1er l'a affublé.

Faut-il avoir peur ou s'insurger ?

          Mais aujourd'hui, c'est un coup de tonnerre qui a éclaté, et qui, à mes oreilles, résonne comme un coup de semonce :

          La Cour d'Appel de Versailles ordonne une

     expertise psychiatrique de Marine Le Pen 

          Alors nous y voilà !!! Parce qu'elle a montré, (comme un tas d'autres citoyens de ce pays, dont je fais sans doute partie), des images qui ne plaisent pas.......à qui ??? Au pouvoir en place ? A ces juges qui n'ont pas hésité à dresser un " Mur des cons " ?

          Voilà que penser autrement que ce qui est décrété, ou seulement dire la vérité, va maintenant nous conduire, non pas au tribunal mais à l'asile !!!

          Madame Le Pen mettrait en péril des mineurs ! En effet, selon l'intitulé du délit qui lui est reproché : Diffusion de message violent susceptible d'être vu ou perçu par un mineur, ( art. 227-24 du code pénal), on se demande si elle a toute sa tête ?

          Alors, il faut qu'ellle se soumette à un examen psychiatrique afin de déterminer : Si elle est en mesure de comprendre les propos et de répondre aux questions. En bref, savoir si oui ou non elle est débile, ou en instance d' Alzheimer.

          Que cette décision d' expertise psy intéresse Marine Le Pen ou qui que se soit, ne fasse pas se dresser, comme un seul homme,toute la classe politique et tous les citoyens de ce pays, me sidère. Je pense immédiatement à Soljenitsyne et à L'archipel du goulag. 

Faut-il avoir peur ou s'insurger ?

          Je sais, on va dire que j'exagère, que de telles extrémités n'arriveront jamais en France, que c'est impossible....etc....Et puis, on a autre chose à faire que de s'occuper de ce qui arrive à Marine Le Pen. Alors ! ... Laissons faire ! De toute façon, ceux qui ont décidé qu'il lui fallait être examinée, sont des experts, des bien-pensants....Alors !.......Laissons-les faire !

          Mais laissez-moi rappeler quelque chose, ou plutôt quelqu'un :

Faut-il avoir peur ou s'insurger ?

          Son nom est Martin Niemöller.Il était pasteur protestant. En mille neuf cent trente sept, il ne faisait pas bon vivre en Allemagne quand on n'était pas d'accord avec l'idéologie dominante. C'était son cas. Il fut arrêté et envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen, puis, en mille neuf cent quarante et un, transferré à Dachau. Il fut libéré à la chute du régime nazi en mille neuf cent quarante cinq.

          Lorsque, avant même leur prise de pouvoir, les nazis commencèrent leurs exactions en Allemagne, la majorité, ayant autre chose à faire, se contenta de regarder et de laisser faire. Et puis un jour, sans l'avoir réalisé, ils avaient perdu leur liberté, les cinglés avaient pris le pouvoir et ils se trouvaient sous la botte d'un régime abominable.

          Ce fut ainsi en Russie, en Chine....la majorité n'était pas concernée.....les gens avaient laissé faire.....et la dictature s'installa.

          L'indifférence peut être mortelle. Ecoutons Niemöller dire ce qui arriva :

     * Quand ils sont venus chercher les communistes, je n'ai pas protesté, je ne suis pas communiste.

   * Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n'ai pas protesté, je ne suis pas juif.

   * Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n'ai pas protesté, je ne suis pas syndicaliste.

   * Quand ils sont venus chercher les actholiques, je n'ai pas protesté, je ne suis pas catholique.

   * Et lorsqu'ils sont venus me chercher, il n'y avait plus personne pour protester.

          Alors !!!

 

Faut-il avoir peur ou s'insurger ?

          L' acceptation de tout et n'importe quoi amènera à la dictature qui bâillonnera.........et enverra en psychiatrie ceux qui penseront autrement. 

Voir les commentaires

2018-09-18T18:27:18+02:00

Mariage aquatique

Publié par divagations-et-balades

          Comme j'ai beaucoup râlé ces derniers jours, j'ai pensé qu'une petite balade au bord de l'eau serait un baume sur ma mauvaise humeur. (Toute relative et strictement réservée à la politique).

          C'est à Castets en Dorthe, ancien castrum médiéval, que le canal Latéral à la Garonne rejoint celle-ci,

Mariage aquatique

          à l'écluse cinquante trois.

Mariage aquatique

          Sur la façade de la maison éclusière, se trouve l'échelle des crues de la Garonne depuis le début du XIXème siècle jusqu'à nos jours.

          Certaines, telle celle de mille neuf cents, ont été dévastatrices, montant à treize mètres de hauteur.

Mariage aquatique
Mariage aquatique

          A l'endroit où le canal se déverse dans la Garonne, la dénivellation est très importante; il me semble qu'elle est égale à huit mètres, mais je ne saurais l'affirmer, ne me le rappelant pas exactement.

Mariage aquatique

          Ce canal Latéral va jusqu'à Toulouse où il se prolonge par le canal du Midi qui aboutit à Sète. A eux deux, ils forment le Canal des Deux Mers, joignant l' Atlantique à la Méditerranée.

          Le canal du Midi est le plus ancien, car construit au XVIIème siècle par Pierre Paul Riquet, qui avait relevé pour ce faire une sorte de défi. Le canal Latéral l'a complété au XIXème siècle.

          Vers l'aval, on aperçoit, enjambant la Garonne, le pont Eiffel.

Mariage aquatique

          Construit en mille neuf cent cinq, il ne l'a pas été par Eiffel lui-même, mais " à la manière de...." avec ses techniques.

          Vers l'amont, le canal prend un aspect romantique, avec des rives inclinant aux rêveries des promeneurs, solitaires ou non.

Mariage aquatique

          Nous irons bientôt !

Voir les commentaires

2018-09-14T18:34:42+02:00

Trop c'est trop !!!

Publié par divagations-et-balades

          Et ça m'énerve !

          Alors, non content d'être allé raconter à Alger cette infecte bêtise du crime contre l'humanité perpétré par la France en " colonisant l' Algérie ", notre vénéré petit Président en rajoute en allant encore faire repentance auprès de la famille d' un homme qui avait choisi de soutenir les ennemis de son pays; or, je vous le rappelle, nous étions en guerre, et en temps de guerre, soutenir les ennemis de son pays s'appelle trahison et sauf erreur de ma part, celle-ci était punie de mort.

          C'est logiquement ce qui est arrivé à cet homme. La règle est d'assumer les conséquences de ses actes.

          Je me permets de rappeler à Monsieur le Président, qu'il y a eu à Alger, une certaine voiture verte, dont certains se souviendront sans doute, qui parcourait la rue Michelet, et dont les occupants enlevaient, au hasard, un européen sur le trottoir, que l'on retrouvait le lendemain coupé en morceaux dans un sac.

          Je me permets de lui rappeler aussi les disparus d' Oran que l'on n'a jamais retrouvés, et tous les autres, assassinés par le FLN, à qui, à travers votre repentance permanente vous rendez, en quelque sorte, hommage.

          Je n'ose penser que ce serait une forme de trahison morale.

          Déjà, votre  prédécesseur avait cette funeste habitude de la repentance, vous la perpétuez, et pensez-vous qu'elle participe de la grandeur de la France ? Non, bien au contraire, elle ne fait que conforter le fait que ce peuple auquel vous vous adressez, se persuade de plus en plus de notre faiblesse.

          Qu'êtes-vous en train de faire de ce pays, Monsieur le Président ? Non content de mépriser son peuple, vous le salissez.

          Les mânes du Colonel Bigeard doivent se retourner dans sa tombe, et je ne peux que me rappeler ce qu'il a dit :

Trop c'est trop !!!

Voir les commentaires

2018-09-12T18:49:13+02:00

Décidément, Monsieur le Président !

Publié par divagations-et-balades

          J'ai peur que vous ne compreniez pas bien, ou alors.........vous le faites exprès, poursuivant peut-être même quelque sombre dessein.....

          Ainsi donc, vous voulez organiser l' Islam de France !!!! Oula ! Qu'est-ce que je fais ? Je ris ou je pleure ?

          Allez, je pleure, surtout quand je vois que c'est Monsieur El Karoui qui se charge de vous conseiller sur ce problème. Tiens ! Karoui....ça me fait penser que mon tapis de Kairouan a été très abimé par la chute du plafond de ma chambre. Maudite grêle ! Pardon, je suis hors du sujet.

          Je crains que malgré votre pensée complexe et votre intelligence tant vantée, (un peu moins on dirait !), ce Monsieur El Karoui ne soit en train de vous enfumer, grâce à ce principe si commode de la taqiya qui fait du mensonge autorisé une arme redoutable contre qui ne connait rien. Et je crois que c'est votre cas, Monsieur le Président, du moins en ce qui concerne l'Islam.

          Il n'y aura jamais d' Islam de France. Il y a l' Islam tout court, celui de la Oumma. Point. Et ne me parlez surtout pas d' islamisme, je vais devenir enragée.

          Cela me rappelle un article que j'avais écrit en août 2016. A ce moment-là, vous ne vous occupiez que de l'économie dans le gouvernement précédent, et peut-être un peu aussi de la préparation du hold-up de 2017. Alors je vais me permettre de redire certaines phrases écrites dans cet article : (" Assiégés ")

          " Si nos zélites s'étaient donnés la peine de connaitre l'adversaire à travers son histoire, sa mentalité et son livre sacré, si elles avaient compris qu'il n'est pas question de religion, mais d' un système politico-religieux qui régit tout acte de la vie du croyant et que son obligation divine est de transformer le Dar El Harb en Dar Al Islam, et surtout qu'il ne respecte que la force, on n'en serait certainement pas là.

          L' Islam est insoluble dans ce qui n'est pas lui ".

          Alors, l' Islam de France !!!!!!!

          Pour un peu je jouerais la Castafiore... Ah ! Je ris........

          Dites Monsieur le Président, croyez-vous que cette organisation que vous prônez va arrêter les coups de couteau, (Frappes-les au cou...), les voitures-bélier, les viols, les vols et autres joyeusetés ?

          N'entendez-vous pas rigoler dans ces zones de non-droits que vous, et vos prédécesseurs, leur avez abandonnées ?

          Encore quelques mots déjà écrits en 2016 : (Jour de colère ")

            " Maintenant ils ont compris que nous avions capitulé. Ils ont compris que nous sommes le maillon faible.Ils ont compris que l'on préfère pleurnicher que de se battre....ou essayer de trouver des arrangements avec eux, ce qui déjà pour eux équivaut à une soumission.

          Alors, l' Islam de France !!!!!!!

         Et puis voilà-t-il pas que votre ministre de l'Education, qui jusque-là paraissait relativement sensé, déclare chez Bourdin, qui n'en revient pas, que vous voulez imposer à nos enfants, l'étude de l'arabe dès le CP !

         Et qui voit-on venir vous soutenir et appuyer cette sottise ? L'inénarrable Jack Lang, sorti pour l'occasion de son placard.

         Il est vrai que l'arabe est une langue qui leur sera très utile dans leur carrière future, pour lire, dans le texte, des travaux scientifiques, pour faciliter le commerce international....

         Et moi, avec mon esprit borné de reliquat du monde ancien, je me dis, en constatant effarée combien notre langue maternelle est malmenée aujourd'hui, que l'on ferait mieux de bien apprendre le français à nos chères têtes blondes !(Oula, ne suis-je pas en train de discriminer ?).

        A moins que.............nos enfants n'aient à vivre en......Francarabia ?

Décidément, Monsieur le Président !

Voir les commentaires

2018-09-09T08:02:06+02:00

Je vous demande de vous arrêter !

Publié par divagations-et-balades

          C'est à toutes nos " zélites " écolos que je m'adresse, pour leur raconter une petite histoire vraie.

          Il y a une dizaine d'années, au cours de mon remplacement habituel chez un confrère breton, j' avais reçu en consultation, une jeune femme accompagnée d'une gamine de onze ans.

          La dame m'expliqua que sa fille pleurait beaucoup et parlait de sa mort prochaine.

          A onze ans !!!! mais qu'avait' il donc pu se passer ?

          Je demandais à la mère de me laisser un peu seule avec sa fille. Je ne vais pas refaire la consultation, mais simplement en donner la conclusion.

          La jeune patiente pleurait car elle avait entendu un vieil homme dire à la télévision, qu'à l'horizon de quelques années, moins de dix, la terre serait devenue inhabitable et que nous serions tous morts, par la faute de la façon dont nous malmenions notre planète.

          Elle pleurait son avenir saccagé : " Je ne pourrai jamais devenir vétérinaire, parce que, à dix neuf ans je serai morte ".

          Le vieil homme était Michel Rocard. Depuis, malheureusement, il a fait des émules, et nous entendons régulièrement, des inconscients venir nous annoncer les pires catastrophes, et l'avenir terrifiant auquel nous sommes promis.

          Ces calamiteux se rendent' ils compte de l'impact de leurs paroles sur l'esprit des enfants, et même sur celui de certains adultes sans réflexion qui pleurnichent qu'ils ne veulent pas mourir étouffés, voire, carbonisés.

          Un journal, dont je tairais le nom par une mansuétude qu'il ne mérite pas, a même osé ce titre racoleur : 

          La canicule annonce t'elle la fin du monde ?

       Rien que ça !!!

          Je me rappelle la chaleur des étés de ma jeunesse. On ne pouvait pas poser les pieds nus sur le sable de la plage.....En mille neuf cent quatre vingt dix, les grands voiliers de la Cutty Sark étaient venus à Bordeaux, il faisait 40° à l'ombre. En deux mille trois, il a fait plus chaud que cette année, et il y a eu quinze milles morts en France....

          Eh oui ! L'été, il fait chaud, plus ou moins selon les années, d'une façon tout à fait normale.

          Cette année, l'hémisphère nord a chaud, mais l'hémisphère sud se gèle.

* Pourquoi ne nous dit-on pas que la couche de neige est si épaisse dans les      Andes que les animaux meurent de faim, ne trouvant rien à manger sous cette épaisseur ? Même chose en Australie où les kangourous aussi meurent de faim et de froid ?

* Pourquoi ne nous dit-on pas que l'Antarctique a connu cette année un record de froid absolu, mesuré par la NASA, avec -98° C en juin, et -100° C en juillet ?

* Pourquoi ne nous dit-on pas que, contrairement à ce que nous racontent ces cavaliers de l'Apocalypse, loin de fondre, la banquise en Antarctique s'est accrue de dix huit mille kms carrés, et qu'elle se reconstitue dans l'hémisphère nord, malgré la chaleur de l'été ?

          Ce n'est pas moi qui le dis, c'est encore la NASA, se basant sur les photographies de ces zones prises depuis leurs satellites.

          Alors, je vous demande de vous arrêter de vouloir paniquer tout le monde. Au cours de son histoire, la Terre a connu bien pire, et l'Homme s'est toujours adapté, sinon.......nous ne serions pas là.

      Vous ne le savez peut-être pas, mais ...les calamités c'est vous !

      Et, comme ça, en passant, arrêtez de nous mentir !

Voir les commentaires

2018-09-07T09:58:57+02:00

Quand j'étais espionne....

Publié par divagations-et-balades

          En ce temps-là, la guerre froide avait remplacé la guerre chaude, et le fou sanguinaire disparu dans les ruines fumantes de son bunker, un autre, d'un genre différent, avait pris sa place. On l'appelait le Petit Père des Peuples, et il vivait dans un pays mystérieux dont nul ne pouvait plus sortir.

          Alors, des espions partaient, vêtus de manteaux couleur de muraille pour qu'on ne les voit pas. Et moi, déjà en proie à des idées folles, j'aurais bien voulu aller voir là-bas ce qu'il s'y passait. Je m'imaginais, nouvelle Mata Hari, me faufilant subrepticement dans les couloirs du Kremlin, et ramenant, triomphante, en Europe de l' Ouest, des photos inédites.

          Et j'étais équipée......J'avais un mini appareil photos, né en mille neuf cent cinquante cinq dans ce qui était l'Allemagne de l'Ouest, et c'était tout ce qu'il fallait pour mes activités secrètes !

Quand j'étais espionne....

          Il tenait dans la paume de ma main.....et sa marque : Petie kamera. On ne pouvait mieux tomber. Il possédait une focale fixe de 25mm f9, une vitesse d'obturation unique de 1/50 et une lentille achromatique.

Quand j'étais espionne....

          Il pouvait prendre seize photos, avec, évidemment, un film en rouleau. Il possédait même un étui en cuir, comme des grands frères plus huppés.

Quand j'étais espionne....

          C'était vraiment un appareil amusant, et il faisait de vraies photos, étonnamment nettes de 90 cm à l'infini.

          Je m'étais bien amusée avec aux sports d'hiver, à Barèges, puis, je l'avais abandonné.Mais quand je revois les photos, je me dis que ce n'était vraiment pas si mal, même si elles étaient petites. (14,5 cm sur 14,5).

Quand j'étais espionne....
Quand j'étais espionne....
Quand j'étais espionne....

          Bien que l'on ne trouve plus de films pour cet appareil, je suis contente de l'avoir retrouvé.

          Au fait, je ne suis jamais allée espionner le Petit Père des Peuples.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog