Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2019-02-28T17:54:34+01:00

Les oiseaux des Marais - 1ère partie.

Publié par divagations-et-balades

          Toute l'année de nombreux oiseaux viennent s'ajouter aux sédentaires et s'installer dans les étangs des Marais. Ces migrateurs, soit reviennent d' Afrique au printemps, soit viennent du nord et de l'est de l'Europe fuyant les hivers trop rudes de ces régions.

          Parmi les sédentaires, il y a la poule d'eau; nichant dans les feuillages au bord des étangs, elle est très fidèle à son territoire.

Les oiseaux des Marais - 1ère partie.

          Elle a une caractéristique amusante : elle hoche la tête en permanence quand elle nage. Héritage lointain des dinosaures ?

          On la confond facilement, quand on n'est pas initié (!), avec le foulque macroule. Celui-ci se distingue de la poule d'eau par son bec blanc surmonté d'une plaque frontale également blanche, et des yeux ronds et rouges. 

Les oiseaux des Marais - 1ère partie.

          Ce foulque a mauvais caractère et n'aime pas que l'on s'introduise dans son territoire, même si les intrus sont des congénères. Si ceux-ci ne se montrent pas intimidés par les postures des occupants des lieux, le conflit est inévitable et les oiseaux s'affrontent en se donnant des coups de pattes et en criant de manière assourdissante.

          Les foulques ne viennent chez nous que pour passer l'hiver. En général, dès la fin du mois de février, ils repartent chez eux dans le nord de la France.

          Les canards souchet font de même; ils viennent du nord et de l'est de l'Europe pour passer l'hiver dans nos multiples étangs et lacs.

Les oiseaux des Marais - 1ère partie.

          Si les mâles sont bien colorés, les femelles sont beaucoup plus ternes. (J'entends des voix : "normal, les mâles sont naturellement plus beaux dans toutes les espèces, humaine en particulier"(laugh) Désolée Messieurs, mais c'est faux, c'est pour passer inaperçues aux yeux des prédateurs pendant la période de reproduction

          Sur le plan des couleurs, le canard souchet a un concurrent sévère : le martin-pêcheur.

Les oiseaux des Marais - 1ère partie.

          Celui-ci est de l'espèce européenne. Il existe un martin-pêcheur d' Amérique, beaucoup moins coloré, mais dont cependant la tête est surmontée d'une grande huppe bleue, souvent hérissée, et qui part du nez pour se terminer sur la nuque.

Photo Mike Baird – Baywood CA 12506

Photo Mike Baird – Baywood CA 12506

          Le sexe du martin-pêcheur européen se différencie par la couleur du bec : presque noir chez le mâle, il est orangé chez la femelle.

          Se nourrissant de petits poissons et de petits animaux aquatiques, il habite prés des étangs et des lacs où sa présence est un gage de la qualité des eaux.

          Ayant repéré sa proie dans l'eau, et se prenant pour un pélican, il plonge en percutant violemment la surface. La proie attrapée, il l'avale tête la première dans le sens des écailles. Si par cas elle n'est pas dans le bon sens, il la lance en l'air et, avec une phénoménale adresse, la rattrape dans le sens qui lui convient et l'ingurgite d'un seul coup.

          Ce martin-pêcheur est un sédentaire qui habite en permanence dans les Marais.

          En Europe, cet oiseau est menacé par la destruction des zones humides et par la pollution des eaux. En France, il bénéficie d'une protection totale depuis un arrêté ministériel du 17 avril 1981.

          Bien d'autres oiseaux peuplent ces marais, nous les verrons plus tard.

A bientôt donc.

Voir les commentaires

2019-02-24T09:37:09+01:00

La pensée du dimanche - 24/02/2019

Publié par divagations-et-balades

          Plutôt que "la pensée", je devrais dire que je mets mon grain de sel. Que voulez-vous, je ne peux pas m'en empêcher. Je sais, nos lumineux médias n'ont parlé que de ça pendant quelques jours, alors, arriver tel Jean Chrysostome pour en rajouter !!!!!!

          De quoi je parle ? Ah oui, je ne l'ai pas dit, mais d' Alain Finkielkraut bien sûr.

La pensée du dimanche - 24/02/2019

          Agrégé de Lettres modernes, titulaire d'une maîtrise en philosophie, il a été professeur dans plusieurs établissements tels : l' Ecole Polytechnique, l' Université californienne de Berkeley, il est Docteur Honoris causa de l' Université de Tel Aviv, officier de la Légion d' honneur, académicien, et.......de confession juive. Nous y voilà !

          C'est en tant que tel qu'il a subi cette odieuse agression la semaine dernière. Evidemment, elle a un écho en moi puisque je suis porteuse de la même tare originelle. Et c'est là que je décide de mettre mon " grain de sel " surtout en entendant ces mots : La France est à nous.

          Ces mots-là, on me les a dit et je les ai entendus. Dans un de mes remplacements réguliers de plusieurs années dans la région parisienne, une patiente tunisienne m'a dit un jour : " Tu sais ma fille, la France maintenant, elle est à nous ". Dans tes rêves, lui avais-je répondu; mais elle avait insisté : " Allons, tu le sais toi que là où il y a une mosquée c'est territoire musulman, et nous en avons plus de deux mille cinq cents, alors ! ". C'est malheureusement vrai; une mosquée n'a rien à voir avec une église ou une synagogue, ce n'est pas que religieux.

          Une autre fois, revenant chez moi au terme d' un remplacement de quelques semaines, toujours en région parisienne, je décidais de faire un petit détour par Chambord, car je n'avais jamais vu le célèbre château.

       

La pensée du dimanche - 24/02/2019

          Me mêlant à une cohorte de visiteurs, je me trouvais juste derrière deux femmes voilées dont l'une disait à l'autre : " Tu vois, tout ça c'est à nous maintenant ". Là encore, je n'ai pas pu m'empêcher de réagir. D'abord surprise parce que j'avais compris, alors qu'elle se croyait, comme la plupart de ses coreligionnaires, bien à l'abri dans sa langue, elle m'a insultée, alors....j'ai fait de même.

          Mais le pire, et là les choses ont failli mal tourner, c'est le jour où m'a été refusé la priorité sur un pont étroit avec ces mots : " Laisse passer les maîtres ". Ils étaient trois qui se sont mis à m'insulter avec ces mots choisis de la langue arabe, que mon frère, ma soeur et moi on se disait quand on se disputait, ce qui nous faisait de suite rigoler et arrêter la dispute. Mais là, comme je répliquais avec des horreurs identiques, ils sont devenus hystériques, et.......j' ai pensé qu'il valait mieux que je parte, étant en grosse infériorité numérique, et les menaces se faisant plus précises.

          Je pense à cette phrase d' Alain Finkielkraut lors de sa réception à l' Académie Française :

          " J'ai découvert que j'aimais la France le jour où j'ai pris conscience qu'elle aussi était mortelle et que son 'après' n'avait rien d'attrayant ".

          Avant tout cela, je ne posais pas la question de savoir si j'aimais la France, tellement c'était naturel. Mais j'ai découvert moi aussi qu'elle était mortelle, et que, peut-être, de sa vie ou de sa mort dépendrait mon sort.

          Quelqu'un s'est étonné un jour parce que je n'avais ni menton en galoche, ni grandes oreilles ni nez crochu, alors comment savoir ce que j'étais vraiment ? Je me suis donc excusée de ne pas ressembler aux caricatures de la propagande nazi, mais me suis montrée rassurante en disant qu'il y avait une façon très simple d'être reconnue, il suffisait de remettre ça :

          

La pensée du dimanche - 24/02/2019

          On l'a gardée.......en cas........

Voir les commentaires

2019-02-21T16:10:19+01:00

Les chevaux des marais

Publié par divagations-et-balades

          J'ai laissé derrière moi la cabane aux poules d'eau, et j'arpente à nouveau le chemin sans fin, toujours flanqué de ses copies liquides.

Les chevaux des marais

          Ces verts, ces bleus, cette rousseur m'enchantent. Et, rousse elle aussi, voilà qu'apparaît une cabane à laquelle on accède par un petit chemin caillouteux et un petit pont de bois.

Les chevaux des marais

          Evidemment, j'entre. Que vais-je découvrir cette fois ? Un autre univers de terres rousses éparpillées sur l'eau des marais.

Les chevaux des marais

          Et des chevaux qui paissent paisiblement.

Les chevaux des marais

          C'est tout un univers de prairies dont l'humidité est attestée par les joncs.

          Ici, le vert remplace parfois le bleu, mais l'harmonie des tons est toujours aussi belle;

Les chevaux des marais

          Mais il ne faut pas s'y tromper, l'eau n'est jamais très loin, nous sommes dans les marais !!!

Les chevaux des marais

          On dirait qu'une fine couche de terre recouvre l'eau. Cela me rappelle le marais d'Okeefenockee dans le nord de la Floride. On l'appelait " le pays de la terre qui tremble " selon la traduction de ce nom indien. On n'avait pas le droit de poser le pied sur le sol, car la croûte de terre trop mince, tremblait et le pied pouvait passer à travers, de plus, c'était le royaume des alligators qui, l'air endormi mais cependant méchamment gourmand, nous regardaient marcher sur les passerelles de bois. (cf le marais d'Okeefenockee d'avril 2013).

 

Les chevaux des marais

          La terre tremblerait' elle aussi dans les marais de Bruges ? Il semble que non, les chevaux paraissent bien stables sur leurs pattes. Il est vrai qu'ils en ont quatre, ça aide !!!

Les chevaux des marais

          Ces marais sont d'une richesse incroyable, car il n'y a pas que les poules d'eau, foulques.... chevaux....Il y a aussi une autre vie cachée, tellement bien cachée que je n'ai pu la découvrir qu'à travers les images exposées dans les cabanes. Et il y a celles que j'ai ratées d'une semaine qui sont reparties chez elles après leur séjour hivernal :

Les chevaux des marais

A bientôt !

Voir les commentaires

2019-02-19T13:34:16+01:00

L'île des poules d'eau

Publié par divagations-et-balades

          D'abord, une grande étendue d'eau bleue sous le ciel immaculé, frangée d'herbes rousses et d'arbres de couleur fauve.

et toujours clic gauche pour agrandir les photos.

et toujours clic gauche pour agrandir les photos.

          C'est le royaume des poules d'eau, mais aussi des canards souchets, des foulques macroules et des sarcelles d'hiver.

          Par-ci, par-là, des bois morts hérissent la surface de l'eau et servent de plongeoirs, ou de reposoirs, pour les oiseaux.

          ici, une poule d'eau et une sarcelle;

L'île des poules d'eau

          Là, peut-être des foulques !

L'île des poules d'eau

          C'est un peu chacun chez soi, tandis qu'au fond, glissent tranquillement ceux qui me paraissent être des canards souchets qui, de loin, ont l'air de vouloir qu'on les prenne pour des cygnes.

L'île des poules d'eau

          Ces canards souchets, originaires de Russie et de pays du nord et de l'est de l'Europe, présentent, bizarrement, des analogies avec...........les baleines.

          Leur bec, très perfectionné, rappelle les fanons des baleines; les bords sont garnis de courtes lamelles qui s'imbriquent les unes dans les autres, et qui jouent un rôle de tamis retenant les substances nutritives tandis que leur langue épaisse chasse l'eau. 

L'île des poules d'eau

          Parfois, les souchets tournent en rond pour concentrer leur nourriture et là encore, les baleines font de même en formant des pièges de bulles.

          Cette poule d'eau solitaire qui fait des ronds dans l'eau, veut-elle les copier ?

L'île des poules d'eau

          Et il y a les îlots où l'on se réunit pour jacasser, ou qui sait ? pour tenir conseil.......ou conciliabules !

L'île des poules d'eau
L'île des poules d'eau
L'île des poules d'eau

          J'ai du mal à m'arracher à la contemplation de ces oiseaux, mais il y a le long ruban du chemin et encore quelques centaines de mètres à parcourir.

          Que vais-je découvrir encore ???

Voir les commentaires

2019-02-16T18:05:07+01:00

La pensée du dimanche 17/02/19

Publié par divagations-et-balades

          Aujourd'hui, je suis allée sonner chez Monsieur de La Rochefoucauld pour en rapporter une pensée qui me plaît bien. Rien d'étonnant à ça quand on sait que mon ami m'a répété, du premier au dernier jour " tu es folle ", (mais d'un ton qui voulait dire " continues "), et qu'une de mes amies, elle aussi disparue, quatre jours avant lui, avait l'habitude de me présenter aux siens en disant : " C'est Simone, elle est folle ". Je suis sûre que certains l'ont cru.

          Vous connaissez Monsieur de La Rochefoucauld, l' homme aux Maximes !

Wikipedia

Wikipedia

          De son nom complet : François VI, duc de La Rochefoucauld, prince de Marcillac.

          Eh bien je me demande s'il n'était pas lui-même un peu fou ! Très jeune, il se mêla activement à toutes les intrigues de son époque. Il prit part, entre autres, au complot de Gaston de France et de la duchesse de Chevreuse contre le Cardinal de Richelieu. Cela lui valut disgrâces multiples, emprisonnement à la Bastille, exil....Il participa à la Guerre de Trente Ans, combattit lors de la Fronde......Quand Richelieu mourut, il revint à la Cour, mais....transferra son animosité sur Mazarin......

          Et un jour, il s'assagit. Il devint l'ami de Madame de Sévigné et surtout de la Comtesse de La Fayette. Et.... il devint moraliste en écrivant ses Maximes d'où je tire celle-ci qui ne pouvait donc que me plaire :

          " Sans un grain de folie, il n'est point d'homme raisonnable "

De femme non plus, et d'ailleurs, comme disait je ne sais plus qui : Si l'on est un peu fêlé, c'est pour laisser passer la lumière.

Et ça aussi me plait bien. Eloge de la folie quoi !!!!

A bientôt

Voir les commentaires

2019-02-14T18:49:23+01:00

Les Marais de Bruges

Publié par divagations-et-balades

          Non, pas la "Venise du Nord" là-haut, loin, en Belgique, mais une agréable commune de la grande ceinture bordelaise.

          Au XIXème siècle, les Grands Marais de Bordeaux s'étendaient ici, sur une superficie de plus de trois milles hectares. Depuis des siècles, l'homme y élevait des chevaux, des sangsues médicinales, chassait, pêchait et récoltait des joncs.....

          Cet espace libre et sauvage a failli disparaître à cause de l'urbanisation galopante, mais, heureusement, ici, les gens n'apprécient pas beaucoup que l'on civilise trop leur environnement, et, comme pour nos plages sauvages et infinies, on s'est mobilisé pour préserver ce qui restait de cet univers d'eau et de terre, et en mille neuf cent quatre vingt trois est née la :

Les Marais de Bruges

          Après avoir laissé la voiture sur un petit parking, et au bout d'environ deux cents mètres, on arrive à la barrière d'entrée dans la réserve, face à un long chemin rectiligne qui semble sans fin.

Les Marais de Bruges

          Il est bordé de part et d'autre par des chemins liquides parallèles dans lesquels le ciel et les arbres enchevêtrés se noient, grisés d'azur.

Les Marais de Bruges
Les Marais de Bruges

          En me retournant, j'aperçois la Maison des Marais devant laquelle je suis passée avant d'accéder à la barrière.

Les Marais de Bruges

          Tout en poursuivant mon chemin, j'admire le spectacle à la fois si semblable et différent, des contorsions des branches dans l'eau, tantôt alignées comme à la parade,

Les Marais de Bruges

          Tantôt prenant un malin plaisir à brouiller le monde d'en-haut et le monde d'en-bas.

Les Marais de Bruges

          Et......je marche, je marche.... et tout-à-coup, sur ma gauche, une vieille cabane en planches :

Les Marais de Bruges

          J'entre; un couloir sombre qui part vers la gauche, j'ai l'impression qu'il m'avale; une autre porte et me voilà dans une galerie où une enfilade de rectangles vitrés doit permettre d'observer les poules d'eau.

          Le temps de changer d'objectif, et je reviens. 

 

Note : Me revoilà après 15 jours de pseudo-silence; en fait, pendant tout ce temps, par une facétie d'Overblog, je n'avais plus accès à mon blog. Je n'étais plus reconnue, et pourtant j'avais enregistré mes identifiants, et depuis des années ça marchait; et les mails de réinitialisation n'arrivaient jamais. J'étais près de laisser tomber quand aujourd'hui le miracle s'est produit, grâce à Julie du staff Overblog, qui a réussi à me dépanner.
J'ai donc le plaisir de vous retrouver

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog