Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2021-11-28T10:41:58+01:00

Mimiqui, reviens vite !

Publié par divagations-et-balades

          Il s'appelle Mimiqui, et les humains et lui étaient inséparables. Il avait pour habitude d'exprimer nos pensées, et pour cela, il mettait sur nos visages une petite grimace, dont il avait toute une collection.

     * tantôt gentille : 

Toutes les images viennent de Wikipedia

Toutes les images viennent de Wikipedia

     * tantôt apitoyée,

Mimiqui, reviens vite !

     * tantôt un peu fachée,

Mimiqui, reviens vite !

          Mais toujours exprimant des sentiments humains, comme un code permettant de les déchiffrer.

          Les enfants, avant que de savoir parler, savent d'instinct en faire grand usage :

     * pour nous séduire,

Mimiqui, reviens vite !

     * ou nous énerver et nous amener à une sorte de reddition :

Mimiqui, reviens vite !

          Quelquefois, les circonstances obligent à garder un visage impassible, et nous mettons un voile sur Mimiqui, mais cela est exceptionnel, car l' Être humain a besoin de chaleur et d'exprimer ses sentiments.

          Mais voilà que des esprits pervers veulent chasser Mimiqui et en attendant, tentent de le cacher sous un morceau de tissu.

          Alors, les Êtres humains commencent à se méfier les uns des autres, se meuvent dans les rues comme  des zombis, on ne se touche plus, on n'échange plus, les sentiments sont gommés en même temps que les mimiques qui, jusque là, les exprimaient. Le pire, on ne se sourie plus.

          Les codes vont se perdre, et nous ne serons plus que les ombres de ce que nous étions. 

          Allons-nous dire adieu à Mimiqui qui savait nous exprimer ce moteur de notre humanité : l' Amour ?

Mimiqui, reviens vite !

          A moins d'un coup de pied pour briser ce mortel sortilège et que les Ombres redeviennent des Hommes !

Voir les commentaires

2021-11-23T16:31:59+01:00

Froid et douceur

Publié par divagations-et-balades

          Le ciel est d'un bleu pur et le soleil.......de glace.

Froid et douceur

          Il fait anormalement froid pour la période dans laquelle nous sommes. Il paraît que l'hiver austral a été particulièrement froid, et qu'au Brésil, plusieurs épisodes de gelées ont mis à mal les plantations de café.

          Je déteste le froid, même ensoleillé, et j'ai besoin de quelques douceurs en compensation. C'est ainsi qu'en ce moment, je cuisine beaucoup au miel, et comme je suis sympa, (🤣) je vais vous donner ma recette de midi : le curry de pois chiches coco-miel.

          C'est tout simple et nous nous sommes régalées.

          Il vous faut :

     * des pois chiches évidemment; j'ai pris des pois chiches en boite;

     * du lait de coco

Froid et douceur

     * du miel; il vient d'un petit apiculteur près de chez moi, et peut-être les abeilles sont-elles celles qui viennent butiner mes fleurs !

Froid et douceur

     * du curry,

Froid et douceur

          et de l'huile d'olive, un oignon haché, deux gousses d'ail écrasées, une tasse de bouillon de légumes, du sel, du poivre, et j'y ajoute du piment d'Espelette ou du poivre de Cayenne.

            - je fais légèrement caraméliser l'oignon avec sel et poivre; environ 10mn

            - puis le curry et l'ail, et je remue pendant 20 à 30 secondes

            - j'ajoute le bouillon de légumes; bien mélanger.

            - puis les pois chiches, le miel, le lait de coco et le piment.

            - j'amène à ébullition, puis je baisse le feu et laisse mijoter pendant environ 15 mn

            - je sers les pois chiches sur un lit de riz

Froid et douceur

          Voilà, nous les avons mangés avec du dos de saumon au miel. Allez, je vous donne aussi la recette: 

     * on prépare une marinade avec trois cuillères à soupe d'huile d'olive, une cuillère à soupe de moutarde, trois cuillères à soupe de miel, une cuillère à café de baies roses.

     * il suffit d'en enduire le saumon, de le laisser mariner pendant une heure et de le passer à la poêle.

 

Froid et douceur

         Et voilà comment je me console, un peu, du froid !

Voir les commentaires

2021-11-21T17:28:28+01:00

La pensée du dimanche 21/11/21 - Les deux niveaux de l'étude

Publié par divagations-et-balades

          Comment ça deux niveaux !!!

          N'y a t-il pas trois niveaux dans le système français : primaire, secondaire et supérieur ?

     * Le premier permet d'acquérir des connaissances de base, essentielles pour se diriger dans la vie et assurer notre existence.

     * Le second permet l'ouverture au monde par l'apprentissage des langues étrangères et l'accès à d'autres cultures;

     * Le troisième est celui de la spécialisation et du choix.

          Alors.....que signifient ces deux niveaux ?

          Pour répondre, ou essayer, à cette question, peut-être faut-il se situer sur un autre plan. Le système ci-dessus en étant le premier niveau, le deuxième serait plus personnel et impliquerait la distinction entre des connaissances et La Connaissance.L'une est somme de savoirs, l'autre....peut-être simplement la conscience.

      Depuis la nuit des temps, l' Être humain a tenté de connaître et comprendre le monde qui l'entoure, d'accéder à La Connaissance, et pour cela, il a suivi le principe écrit au fronton du Temple de Delphes : Connais-toi toi-même et tu connaitras l'Univers et les dieux.

          Pour cela, il n'a pas ménagé ses efforts. Rappelons-nous ces étudiants du Moyen-Âge allant traquer le savoir à travers l'Europe et même jusqu'en Afrique du Nord ou en Orient, à pieds bien sûr, et cette quête, souvent dangereuse, les révélait à eux-mêmes.

          Ces efforts sont donc nécessaires, voire indispensables à qui veut atteindre la Connaissance. J'en ai retrouvé la notion à travers maints ouvrages, même écrits très loin dans le temps. Efforts dont la Connaissance est la récompense.

          C'est ainsi que la phrase qui sera la pensée de ce jour est extraite d'un livre ancien, que l'on pense originaire de l'Irak des Abassides, datant du IXème ou Xème siècle : Ikhwan Al Sala

Wikipedia

Wikipedia

          Ou " Epîtres des Frères en pureté ", somme de cinquante deux épîtres philosophiques allant des mathématiques à la magie, en passant par les sciences naturelles, psychologiques et théologiques, et dont le talisman est peut-être cet effort dont parle cet ouvrage dans cette phrase : 

          " Qui n'a pas supporté l'effort de l'étude ne pourra savourer la joie de la connaissance ".

Voir les commentaires

2021-11-17T05:22:00+01:00

Tanger la mystérieuse

Publié par divagations-et-balades

          Je la regardais grandir sur cette rive africaine, depuis le bateau qui, pour la première fois, nous emmenait au Maroc.

          Elle n'était pas encore marocaine mais ville internationale, carrefour du monde, le plus court chemin, disait-on, entre l'Amérique et l' Inde.

          La médina, étincelante de blancheur, descendait en cascade vers la mer, et me rappelait l'autre ville blanche : Alger. Mais la ressemblance s'arrêtait là, à cette image un peu rêvée en blanc et bleu du ciel et de la mer.

          J'y suis repassée plusieurs fois, mais les meilleurs souvenirs sont cette vision et les premiers porteurs d'eau avec leur clochette et les timbales brinquebalantes qui ornaient leur costume.

carte postale

carte postale

          Tanger fut fondée par Antée, fils du dieu de la mer : Neptune. Il lui donna le nom de Tingis, dérivé de celui de son épouse Tingo.

          Les navigateurs phéniciens vinrent établir des comptoirs sur cette rive des Portes d'Hercule et Tingis devint alors, jusqu'à l'époque romaine, la capitale de la Maurétanie Tingitane.

          C'est une ville étrange. Est-elle espagnole ? Marocaine ? Les deux à la fois.

     * Espagnole par ces cafés de l'avenue d'Espagne, où je me régalais de Horchata de Chufa, dont j'ai oublié le goût depuis si longtemps.

     * Marocaine, par les charmeurs de serpents qui, bercés par le son hypnotique des tambourins, se laissaient manipuler devant nos yeux ébahis.

Tanger la mystérieuse

     *Les deux, par ces rues où se mêlait une foule hétéroclite, le Petit Socco,  forme espagnole de petit souk.   

Tanger la mystérieuse

          Et le Grand Socco, auquel on accédait par une porte monumentale.

Tanger la mystérieuse

          Au Grand Socco, viennent vendre des tissus, les paysans rifains de la région de Chefchaouène reconnaissables à leur grand chapeau.

Tanger la mystérieuse

          Dans l'Antiquité, Tanger dansait autour du Veau d'Or, ce parfait symbole de cupidité.

Tanger la mystérieuse

          Est-ce à cause de ce lointain héritage qu'elle est devenue au XXème siècle une capitale mondiale de " échange des monnaies " ?

          Mais peut-être chacun voit-il en Tanger ce qu'il a envie d'y voir ? Quant à moi, j'avais plutôt envie de dire, comme Pierre Loti 

                         " Que c'est loin l'Espagne ! "

Tanger la mystérieuse

Voir les commentaires

2021-11-14T06:53:00+01:00

La pensée du dimanche 14/11/21 - Vigilance

Publié par divagations-et-balades

          Il nous parait très âgé, presque inoffensif, et pourtant, depuis la nuit des temps, il est l'incarnation du mal.

          Il est invisible, mais il nous voit et nous guette en permanence, prêt à fondre sur la moindre faille, ne serait-ce que le sommeil, de préférence anesthésique et collectif.

La pensée du dimanche 14/11/21 - Vigilance

          Il est d'aspect effrayant, cependant, au fil du temps, il semble avoir été plus ou moins oublié. L'humain de l'ère moderne n'a plus peur de lui. Les enfants eux-mêmes, n'en parlent pratiquement plus. Sinon.....pour rire et éprouver cette peur délicieuse que l'on adore étant enfant.

          Tout cela n'ajoute t'il pas à sa fureur naturelle ? Attention, car ne plus le citer ne signifie pas qu'il n'existe plus et qu'il ne peut plus interférer dans nos vies.

          Son palmarès est impressionnant : meurtres, viols, guerres, trahisons, méfaits multiples.......et même, sans doute, toutes les catastrophes naturelles ou non. Son esprit mauvais ne cesse de planer au-dessus de la Terre.

          Brantôme l'avait bien compris et avait lancé un message d'alerte, il est vrai qu'il vivait à cheval entre XVIème et XVIIème siècles, époque où le diable était encore bien présent dans la vie des gens.

          Pierre de Bourdeilles dit Brantôme, était militaire, il avait participé au siège de La Rochelle. Il était aussi écrivain, plutôt spécialisé dans les thèmes légers, comme l'atteste cette phrase extraite de son livre : Les vies des dames galantes : 

     " Si tous les cocus et leurs femmes qui les font se tenoyent tous par la main et qu'il s'en pust faire un cerne, je croy qu'il seroit assez bastant pour entourer et circuire la moitié de la Terre ".

La pensée du dimanche 14/11/21 - Vigilance

          Mais, n'oublions pas le militaire en lui, alors il avait lancé cette alerte qui est toujours valable de nos jours et qui nous intéresse, nous, Français : 

  " Quand le Français dort, le diable berce la France ".

Voir les commentaires

2021-11-11T15:02:42+01:00

11 novembre 1918

Publié par divagations-et-balades

          Elle s'achevait enfin, c'était la Der des ders, et le monde respirait. Je suppose qu'on faisait partout la fête.

          Mon père et ma mère étaient alors trop petits pour se le rappeler. Mon grand-père était laconique  à ce sujet, désillusionné et plein d'amertume. Mes grands-mères ? Un monstre était passé par là, suscitant l'impensable : la suite de la Der des ders, et il m'avait volé mes grands-mères.

          Par trois fois, un vent mauvais soufflé par le peuple de ce monstre, avait voulu détruire et annexer notre pays, par trois fois, il avait échoué; aujourd'hui, notre drapeau flotte toujours dans le ciel, et le vent est son allié.

11 novembre 1918

          En ce jour, nous qui sommes là, sachons dire merci à ceux qui nous ont gardé un pays et sans qui je n'aurais peut-être jamais existé :

     * Le poilu de 14/18

     * Le soldat de 39/45 qui a su résister malgré la défaite et reconquérir le pays

Wikipedia
Wikipedia

Wikipedia

Voir les commentaires

2021-11-10T10:33:12+01:00

Le point central

Publié par divagations-et-balades

          Je suis abasourdie ! Il a fallu attendre le XXIème siècle, pour, enfin, savoir exactement ce que sont les deux individus qui constituent la race humaine.

          Pourtant, c'est là que se trouve son point central !

          Jusqu'à ce jour, nous n'avions à notre disposition qu'une définition assez sommaire pour identifier les deux principales catégories d'êtres vivant sur cette planète : Homme pour l'une, Femme pour l'autre.

Le point central
Le point central

          Outre des caractéristiques physiques distinctes, il nous semblait, ignares que nous sommes, que cela suffisait.

          Quelle erreur grossière ! Avons-nous donc toujours une mentalité préhistorique ?

          Heureusement, il y a parmi nous des Êtres privilégiés qui réfléchissent à l'humaine condition. Et, à force de réflexions, ont réussi à mettre le doigt sur le point central, le seul qui compte et qui nous donne la notion exacte de ce que nous sommes : l' Utérus.

Wikepedia

Wikepedia

         Nous l'avons trouvé en larmes d'être ainsi propulsé sur le devant de la scène, lui qui, depuis des millénaires, vivait caché aux yeux de tous.

         Mais voilà, il était débusqué, et grâce à ces Êtres privilégiés et réfléchis, nous pouvions enfin, caractériser la race humaine.

          Les deux personnages principaux ont donc maintenant la juste dénomination :

     * Personne avec un utérus

     * Personne sans utérus

          Y a t'il une hiérarchie entre les deux ? Il semble que oui, d'après ces Êtres de réflexion. Je n'en crois pas mes oreilles ! Je suis surtout mortifiée de constater mon ignorance crasse de ce sujet pourtant fondamental.

          " Mais qu'en termes savants ces choses-là sont dites " J'espère que l'on me pardonnera ce modeste plagiat de Molière, mais je suis tellement époustouflée par tant de finesse scientifique !!!

          Les Féministes, car c'est d'elles qu'il s'agit, sont vraiment les Femmes savantes du XXIème siècle.

          Saluons-les, bien bas !!!!

                         " Et la peste soit d'elles "

                             🤬

Voir les commentaires

2021-11-07T18:16:41+01:00

La pensée du dimanche 07/11/21 - Ombre et lumière

Publié par divagations-et-balades

          Nous sommes, nous les humains, tellement habitués à l'alternance jour/nuit, que nous ne faisons plus attention qu'il s'agit aussi d'une alternance lumière/obscurité.

          Ceux qui ont la chance d'habiter la campagne, et assez loin de toute agglomération, ont aussi la chance de voir alterner lumière et ténèbres.

          Pendant quelques heures sur vingt quatre, nous évoluons, sans y penser, dans la lumière. Cette clarté nous permet de voir les gens et les choses, de nous orienter....d'admirer....Nous la devons au soleil autour duquel nous tournons de façon immuable........enfin......peut-être. Parfois, il rend le monde fantasmagorique. Puis, sa journée finie, il cède peu à peu la place à l'obscurité, non sans avoir au préalable, peint le ciel de lueurs d'incendie.

La pensée du dimanche 07/11/21 - Ombre et  lumière

          Et l'obscurité s'étend, plongeant toute chose dans une informité illusoire. Si on la laissait faire, elle deviendrait ténèbres, mais la lune est là, nous envoyant sa pâle lumière, mais cependant suffisante pour les dissiper....un peu.

La pensée du dimanche 07/11/21 - Ombre et  lumière

          Cette grosse bougie, allumée à des milliers de milliers de kilomètres, a ce fantastique pouvoir de chasser les ténèbres qui veulent envahir le monde, les transformant en simple obscurité.

          Simple ? Pas tout à fait, car l'obscurité est multiple, elle a des degrés qui vont de la pâleur maladive au sombre tragique, et comme dit un inconnu qui était sans doute un peu poète : 

     " Il faut beaucoup d'obscurité pour créer les ténèbres, mais la simple lueur d'une bougie suffit à les dissiper ".

La pensée du dimanche 07/11/21 - Ombre et  lumière

Voir les commentaires

2021-11-03T15:25:20+01:00

Escapades

Publié par divagations-et-balades

          Mon ami et moi, quand nous étions étudiants,avions l'habitude de faire des escapades un peu folles, et le plus souvent impromptues.

          Il nous arrivait parfois de décider brusquement d'aller à San Sebastian pour......acheter des allumettes;

          Mais, il y en a en France direz-vous ! Oui, mais..... en Espagne, les allumettes pouvaient s'allumer sur la semelle des chaussures, comme le faisaient les cowboys dans les westerns, et mon ami adorait ça. Moi, c'était plutôt pour le chocolat à la cannelle accompagnés de churros bien croustillants; Et je connaissais une petite rue, non loin de la célèbre Concha,où un petit salon de thé......

Wikipedia

Wikipedia

          En ce temps-là, il n'y avait pas encore d'autoroute, mais il n'y avait pas de limitation de vitesse non plus, alors........Je me souviens d'un motard qui nous avait arrêté en nous demandant si on se croyait en Alfa Romeo; (nous étions ce jour-là partis avec la Fiat 500 de mon ami). Malgré son coup de pied sur ma cheville, car il se méfiait toujours de ce que j'allais dire, j'avais répondu " non, mais on s'entraine parce qu'on en aura une un jour ". Le flic avait ri et un peu morigéné les deux idiots. C'était chouette en ce temps-là !

          Puis il y eut la grande escapade qui dura tout un week-end prolongé : Paris, pour aller voir je ne sais plus quel match du tournoi des cinq nations, mon ami étant grand fan de rugby, 

Escapades

          Moi, j'aime bien aussi, quoique plutôt footeuse.

          Mais, comme il aurait été trop simple de reprendre directement la route de Bordeaux, nous avions décidé de faire un petit détour par la Normandie pour voir le Mont Saint Michel.

 

carte postale

carte postale

          Nous avions été fascinés par la magie de cet endroit merveilleux. Nous avions erré dans ces ruelles, le nez en l'air, sans faire attention au chemin que nous empruntions et sans souci de ne pas se perdre.

          Comment ne pas s'incliner de respect pour ces artisans du Moyen-Âge, qui ont construit cette merveille.

          Hélas, le temps nous manquait; il fallait rentrer à Bordeaux et ne pas abuser de la gentillesse du copain qui prenait les cours pour nous. A charge de revanche, rassurez-vous !

          Court passage à St Malo, où, pendant qu'il était allé faire pipi dans les rochers, j'avais changé la voiture de place, et attendu, cachée, le moment où il revenait pour prendre la photo de sa perplexité devant la place vide.

Escapades

          Bien sûr, il m'avait traitée de folle, une fois de plus; mais qui partageait toutes mes folies sans faire trop d'objections ????

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog