Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-07-28T09:32:00+02:00

Bienvenue au Japon.....

Publié par divagations-et-balades
voyage cambodge
voyage france
 
          Dès l' entrée, en passant sous le " torii " de bois rouge, nous savons que nous entrons dans un sanctuaire shintoïste.1-IMG_8541.JPG
          Une agréable sérénité habite ce lieu, vestibule d' un jardin que l' on imagine un peu magique;
1-IMG_8544.JPG          Sur les bords d' un petit étang rempli de nénuphars,( Fleur d' eau ), les traditionnelles lanternes de pierre, elles aussi, caractéristiques du sanctuaire shinto.
1-IMG_8543.JPG          Je n' ai pas vu, ou su voir, les fameux " chiens coréens ", gardiens du sanctuaire. En réalité, ce sont deux lions identiques, à ceci prés, que l' un a la gueule ouverte, car il doit prononcer la première lettre de l' alphabet sanskrit, début de toute chose, et l' autre, a la gueule fermée, prononçant la dernière lettre, symbolisant la fin de toute chose.
          Au VIIème siècle, le bouddhisme a fait son apparition au Japon, bousculant un peu le shintoïsme, ou " voie des dieux ", religion traditionnelle ancienne. Les " Kamis ", divinités Shinto, devinrent des êtres surnaturels, participant du cycle karmique, et qui protégèrent le bouddhisme lui permettant de s' épanouir.
          Et le Bouddha veille sur l' étang et les jardins.
1-IMG_8548.JPG          Sa position du lotus, son éternelle méditation, trouvent un écho sur cet étang, et dans le murmure cristallin de l' eau, au rythme duquel coulent ses pensées.
          Est' il Siddhärtha Gautama, le pur et parfait, père du bouddhisme ? Bouddha vient d' un mot sanskrit signifiant " éveil ". Un bouddha serait donc un " éveillé ", celui qui, par sa profonde sagesse, a atteint le nirvana, ou transcendé la dualité, samsara.
1-IMG_8551.JPG          Y a t' il une vie dans cette immobilité figée pour l' éternité ? Oui, sans doute puisque Bouddha peut mourir.
          Comme nous tous, je pense, je suis passée par l' âge rebelle au cours duquel j' ai cherché autre chose que ce que mes traditions familiales m' inculquaient. J' ai lu " le pélerinage aux sources " de Lanza Del Vasto, " Siddartha " vieux livre de Hermann Hesse, je rêvais d' aller en Inde, dans un ashram, et j' ai vu, bien sûr et bien aprés, le film " Little Buddha " de Bertolucci.   
          De cette époque, il me reste un Bouddha ventru, en bois sombre, qui semble joyeux de me retrouver aprés toutes ces années d' indifférence à son égard.
1-IMG_8775.JPG          Dans ce lieu, tout respire la beauté sereine, l' ataraxie,( qui me tue disait le Nathanaël d' André Gide). Où que l' on soit on entend des bruits légers de cascade. Ils accompagnent nos pas autour de l' étang aux eaux figées. On n' a plus envie de parler, seulement de regarder et d' écouter.
1-IMG_8546.JPG1-IMG_8550.JPG1-IMG 85501-IMG_8552.JPG1-IMG_8554.JPG          Mais ici, une prière muette s' exprime; nous n' allons pas la déranger. Alors nous partons, presque sur la pointe des pieds.
1-IMG_8553.JPG          Vous étiez au Japon......sur Garonne, dans les jardins de Beauchamp, joyau serti dans les confins de Marmande. 

Voir les commentaires

commentaires

Passion 07/08/2013 07:37


Merci de penser à moi en écrivant ce texte parce que moi , je pensais à " Elle" en le lisant... et pour t'en remercier je t'envoie(par mail), une dernière photo recue, pour que tu la devines,
quand tu seras dans "ses" jardins.....

Passion 03/08/2013 06:55


Tout bruit qui ne vient pas du ciel, de la terre ou de l'eau, devient incongru dans ce lieu où régne la beauté et la paix!!!


Avec toi et ton reportage, le billet pour le Japon est gratuit.... dommage que tu n'es pas rencontré une frimousse au teint de porcelaine .....

divagations-et-balades 03/08/2013 15:08



Oui, et j' ai pensé à toi en écrivant ce petit texte



Ramon Basagana 29/07/2013 21:06


Fasciné par ce reportage.


Ce boudha omniprésent, éveillé, et néanmoins plongé dans cet univers impalpable qui nous échappe et dont nous nous sentons si proches...


J'ai connu aussi cette période: l'attrait de l'Inde, des valeurs authentiques, de la méditation transcendentale... Je considère que ce fut une chance, que d'avoir ressenti ces émotions-là. Elles
nous plongeaient dans une sorte de jeunesse perpétuelle... qui perdure...


En les revivant, j'ai vraiment l'impression d'avoir toujours vingt ans...  


Bonne soirée, Simone,


Amitiés,


Ramon

divagations-et-balades 30/07/2013 08:38



Merci Ramon


Je vois que nous avons connu les mêmes attraits de jeunesse. Vous avez peut-être raison, ils nous valent une jeunesse qui perdure. Mais un jour je me suis dite que si D.ieu avait prévu pour moi
que je m' immerge complètement dans le bouddhisme, il m' aurait fait naître en Inde ou en Chine ou au Japon. Alors je suis restée une orientale occidentalisée.


 



kas 28/07/2013 20:43


c'est à Marmande ?


OK, la prochaine fois, je vais acheter les tomates  


en même temps que je visiterai ce jardin


Zanquiou  6 Mône. 


 

divagations-et-balades 29/07/2013 10:49



you're welcome Mr K 



nath p 28/07/2013 14:59


J'aime beaucoup , toute cette eau c'est zen ! merci pour cette belle promenade bisou nath p

divagations-et-balades 28/07/2013 18:54



Oui, quand il y a de l'eau c' est toujours plus agréable et là c' était vraiment zen. Ce jardin est classé jardin remarquable; il le mérite. Son créateur propriétaire déplorait qu' il ne soit pas
très connu et visité. C' est dommage, car il a encore d' autres avantages et décors dont je parlerai. Il est vrai qu' il faut le dénicher. ( rue des Isserts à Marmande, si tu as envie....) 



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog