Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-01-25T09:29:00+01:00

Bonus : Une soupe berbère

Publié par divagations-et-balades

 

voyage cambodge

link    link

 

 

                    Nous étions dans un village, accroché à une épaule d' Atlas, loin vers le sud, près de la frontière algérienne. Il était tard, la nuit était presque entièrement tombée, et il aurait été imprudent de reprendre la route. celle-ci nous avait donné du souci pour arriver là; en fait elle était plus une piste, assez mauvaise d' ailleurs, qu' une route.

                    C' est un ami marocain qui nous avait convaincu de venir ici, village natal de la bonne de son enfance, qui s' y était retirée quelques années auparavant.

1-Top-003-copie-6.jpg

                    Nous avons fini par la dénicher, et lui avons fait la surprise de débarquer, car, évidemment, point de téléphone pour la prévenir. Elle nous a reçus avec beaucoup de gentillesse et d' émotion de revoir le garnement qui lui en avait fait voir de toutes les couleurs. De suite, elle nous a invités à rester c hez elle, à notre grand soulagement, car où aurions-nous pu aller ? et elle nous a préparé un repas sommaire, mais délicieux : une soupe harira. La meilleure que nous ayons jamais mangée.

                    Ce n' était pas une véritable harira m' ont dit plus tard des amies marocaines à Casa, il y avait de la semoule et pas de viande. Tant mieux, je n' aime pas la viande, surtout le mouton, même s' il n' est qu' agneau. Je l' ai trouvée savoureuse, le cumin dominait et c' est mon épice préférée.

1-soupes-001.jpg

                    De toute façon, c' était une soupe " pauvre " de montagnards berbères, qui n' avait rien à voir avec la soupe harira sophistiquée des villes du nord.

                    Elle m' en avait expliqué la recette; je l' avais notée sur une feuille volante qui, évidemment, s' est si bien envolée que je ne l' ai jamais retrouvée. Mais, j' ai essayé de la refaire, et le résultat n' était pas si mauvais. Il faut des pois chiches, des lentilles, de l' oignon et une branche de cèleri. Jusque-là c' est classique.......mais il y a les épices..... gingembre, cannelle, paprika, curcuma, cumin.....de l' huile d' olive bien sûr et de la semoule fine.

                    On fait revenir l' oignon émincé et le cèleri haché menu. On laisse cuire jusqu' à ce que l' oignon soit transparent et le cèleri tendre.

                    On ajoute alors les pois chiches, les lentilles et les épices. Et de l' eau bien sûr. On laisse mijoter à feu doux et à couvert jusqu' à ce que les légumes secs soient bien tendres. On ajoute de l' eau si besoin.

                    Puis, on ajoute la semoule. Il faut remuer sans arrêt jusqu' à épaississement, environ dix à quinze minutes. On ajoute alors le jus d' un citron, de la coriandre fraîche ciselée, du sel et du poivre et........c' est fini.

                    Il ne reste plus qu' à déguster, en fermant les yeux pour se retrouver dans ce village dont j' ai malheureusement oublié le nom; mais c' est facile, depuis Taroudant, prenez la direction du sud-est et des montagnes et grimpez.................

 

Et pour les amateurs de folklore.........

 

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

sittelle 25/01/2013 15:07


Des (ex)voisins-amis sont Berbères; magnifiques cheveux blonds frisés et yeux bleus pour les filles, amies de mes filles... j'aime bien ta recette, je vais la noter et elle va rejoindre le
classeur que je commence avec tes conseils !


Les chants sont beaux; et je trouve que les chants orientaux de Méditerranée, tout autour, sont bien adaptés aux voix, naturels, sans prise de tête pour les chanter ! Bon après-midi; il fait de
plus en plus froid... Amitiés

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog