Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-07-03T07:29:00+02:00

Goya le bordelais

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Francisco José Goya y Lucientès vécut les quatre dernières années de sa vie à Bordeaux, au cinquante sept cours de l' Intendance, fuyant la politique réactionnaire et anti-libérale du roi Ferdinand VII.

1-Goya-Bx.jpg

          Il y mourut le seize avril mille huit cent vingt huit. Il fut inhumé au cimetière de la Chartreuse, et, en mille huit cent quatre vingt dix neuf, ses restes furent transférés dans l' église San Isidro de la Florida à Madrid, sous une coupole qu' il avait lui-même décoré des années auparavant.

          Goya n' aimait pas les Français, et par les fameux tableaux " Dos de Mayo et Tres de Mayo ", il avait glorifié les actes héroïques de l' insurrection madrilène contre " le tyran de l' Europe ".

1-783px-Francisco_de_Goya_y_Lucientes_026.jpg

                                          Dos de Mayo - Wikipedia

          Goya suivit une cohorte d' Espagnols qui vinrent trouver refuge à Bordeaux, quand leur opposition à la politique du roi de leur pays devint trop dangereuse.

          Il fut donc adopté, au point même de lui avoir élevé une statue en plein centre de la ville, non loin du logis qu' il occupa.

1-IMG_1339.JPG

          C' est ici qu' il peignit son oeuvre peut-être la plus énigmatique : la Laitière de Bordeaux, actuellement à Madrid, au musée du Prado.

1-goya-la-laitiere-de-bordeaux580.jpg

                                                                      Wikipedia

          Aprés la mort de Goya, son fils, Javier, trouva dans son appartement, des albums de dessins dont la plupart sont au Prado. Une série, cependant, connut un destin bizarre et un peu rocambolesque. On la croyait disparue en mille neuf cent quarante cinq, à Berlin, dans l' incendie de la maison d' un collectionneur. Puis, en mille neuf cent quatre vingt seize, on apprit qu' elle se trouvait dans les réserves du musée de l' Ermitage à Saint Petersbourg. Elle y est toujours......au secret.

          En mille neuf cent sept, un érudit, Paul Lafond, avait réalisé un album à partir de dessins appartenant à des collectionneurs espagnols.

          Ces dessins provenaient des déambulations de Goya dans Bordeaux, en observant la vie des rues, et la croquant en quelque sorte, sur le vif.

          Les dessins suivants sont extraits du journal Sud-Ouest du trente juin dernier.

Le montreur de crocodile :

1-Top.bmp.jpg

Des scènes de patinage sur les places, lors du terrible hiver de mille huit cent vingt six;

1-Top.jpg

Et, ce que Goya appelait " el castigo francès " : le châtiment français.

1-Top-001-copie-1

          La maison que Goya occupait est actuellement le siège de la " Casa Cervantès ". Il s' agit de la première institution dans le monde, créée par l' Espagne en mille neuf cent quatre vingt onze, pour l' enseignement de la langue espagnole et la promotion de la culture ibérique et hispano-américaine.

          Un beau livre d' art, paru il y a trois jours, montre les trente huit dessins de la vie bordelaise de Goya.

1-goyaportada3.jpg                                                                 Wikipedia




Voir les commentaires

commentaires

omni tech support guides 28/10/2014 13:40

These are really beautiful works. I really appreciate your efforts for posting this so that everyone can learn from it. I think you have done a great job making this one of the best artist site I have ever visited in my life.

Simone 29/10/2014 19:51

It's very kind of you. I'm pleased that you appreciate my work.Thanks a lot.
You're welcome on my blog.
Cordially
Simone

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog