Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-07-08T07:46:00+02:00

L' eau, le mil, le bois

Publié par divagations-et-balades

Un village africain

 

 

          La vie, dans un village coincé entre fleuve et désert, dépend de trois impératifs : l' eau, l' aliment et le bois pour faire le feu pour le cuire. tous les trois sont assurés par les femmes du village.

L' eau : il faut, parfois, aller la chercher très loin, et il n' est pas rare de rencontrer, marchant au bord de la piste, une femme portant une calebasse sur la tête, revenant d' un invisible puits.

Top-018.jpg

Top-019.jpg

L' eau est plus précieuse que l' or dans cette Afrique saharienne et subsaharienne. Bien sûr, il y a Sa Majesté le Fleuve, mais la pureté de son eau n' est pas garantie, alors.........mieux vaut ne pas en boire.

L' aliment : il y a le produit de la pêche, et celui de la chasse, mais ce sont là travaux d' homme. Les femmes s' occupent de l' aliment traditionnel de base : le mil. Il s' agit d' une espèce de millet, céréale cultivée dans toute l' Afrique subsaharienne, appelée parfois sorgho, quand elle est à gros grains, mais qui, en réalité est une autre céréale.

250px-Sorghum_bicolor03.jpg

dans le village, généralement au milieu de la place centrale, des femmes se réunissent autour d' une énorme calebasse, et, munies de gros bâtons, pilent le mil selon un rituel entrecoupé de rires et de bavardages.

Top-020.jpg

Parfois, c' est seule devant sa case qu' elle pile le mil familial.

Top-021-copie-2.jpg

Le bois: quand on a un peu de chance, il y en a tout près du village;

Top-022.jpg

mais le plus souvent, comme pour l' eau, il faut marcher le long de la piste pour aller le quérir quelquefois très loin, et le ramener en gros fagots sur la tête.

Top-023-copie-2.jpg

Il n' est pas étonnant que ces femmes aient un port de reine.

Parfois, il faut même traverser le fleuve.

Ainsi va, ( allait ? ) la vie ordinaire de ces femmes de ce coin du Niger.

A plus tard ............

 

( la photo du sorgho vient de Wikipedia, le dessin du livre " l' Afrique Noire " éditions Odé 1952 )

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

kasimir 08/07/2012 16:39


ce mil à gros grains, qui n'est pas du mil,


ne serait-ce pas le sorgho ?

sittelle 08/07/2012 12:12


Malgré la beauté des paysages, des femmes, des costumes, je me sens coupable avec notre facilité (récente tout de même, je n'avais pas l'eau courante étant enfant) à laisser couler un robinet...
et tout de même, en Afrique le soleil permettrait d'utiliser des fours solaires maintenant. La vie de nos soeurs affricaines est bien difficile. Bon dimanche, mes amitiés; merci Simone !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog