Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-11-01T10:50:00+01:00

La ville qui ne dort jamais

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link link

          Il n' y a pas que New York pour être ainsi qualifiée, Tel Aviv aussi ne dort jamais. Il y a dans cette ville une extraordinaire énergie, en même temps qu' une certaine douceur orientale. Tel Aviv, la " Colline du Printemps ", est née en mil neuf cent neuf, et cette ville originelle se voulait un peu  à l' image des villes européennes, que les pionniers avaient laissées derrière eux. Maisons basses et toits rouges.
1-Top-copie-2.jpg
De nombreux artistes s' y sont installés. Peu à peu, la ville s' est agrandie, elle s' étend maintenant sur quatorze kilomètres le long de la mer.
Ce premier quartier, Névé Tsedek, est plein de charme, avec ses maisons anciennes, ses petites rues tranquilles où l' on flâne nez au vent.
1-medley-photos-428.jpgParfois, une bâche est tendue au-dessus de la rue, pour protéger la mini-terrasse d' un petit café des ardeurs du soleil de......novembre.
1-medley photos 432
A côté de ce havre de calme, il y a la ville moderne, trépidante, toute blanche, bordée de bleu par la Méditerranée, coiffé de bleu, par un ciel que l' on imagine immuable. Blanc, bleu, les couleurs d' Israêl.
Il y a ces grands immeubles modernes qui lui donnent un air de Miami Beach quand on est sur le front de mer;
1-ph-10020-copie-1.jpg
de jolies places où chante l' eau des fontaines;
1-ph-10021.jpg
des rues calmes avec de belles maisons d' où dégringolent des bougainvillées;
1-Top-003-copie-1.jpg
et des arbres, apportant leur fraîcheur;
1-Top-004-copie-1.jpg
1-PIC00517.JPG
de larges avenues bordées d' arbres, et sur un côté, des flamboyants qui offrent la splendeur de leurs fleurs dès le Printemps.
1-PIC00490.JPG
1-Top-005-copie-1.jpg
les immeubles d' affaires, et les grands hôtels internationaux,
1-Top-006-copie-1.jpg
Le " David Inter-Continental " face à la mosquée Hassan Bak, reconstruite à l' identique, aprés qu' elle ait été détruite par la seule bombe égyptienne tombée sur la ville pendant la guerre de mil neuf cent quarante huit.
1-Top-007.jpg
Les tours d' habitation, le pays est petit, en superficie, et il faut bien construire en hauteur pour accueillir les nombreux immigrants.
1-Photo-374.jpg
Et, la plage, longue et blonde,
1-Top-008.jpg
au bord de laquelle, le samedi aprés-midi, des groupes se forment pour chanter et danser la hora, parce que, comme il a été écrit devant les ruines du Delphinarium, où tant de jeunes vies ont été fauchées : " Nous n' arrêterons pas de danser ".
1-Top-009.jpg
La ville a été classée à l' UNESCO.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

ce 01/11/2012 16:54


je ne m'appelle pas " ce "


mais kas !

ce 01/11/2012 16:50


ce chant me bouleverse


il me transporte là bas avec une force extraordinaire


je ne connais pratiquement pas Tel Aviv


mais je suis resté deux jours  dans la petite station voisine


(où j'ai failli me noyer dans les rouleaux de la plage) 


oui, ton  article me bouleverse,


et me fait oublier mes minuscules petites misères présentes !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog