Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-09-04T06:34:00+02:00

Le temps oriental

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Aujourd'hui, je voudrais vous faire partager un texte, extrait d' un livre de Jeanne Terracini : " Si bleu le ciel, si blanche ma ville ", et qui participe tellement de ma philosophie personnelle. Ce livre est dans ma bibliothèque depuis sa parution en mil neuf cent quatre vingt seize; c' est un chant pour une ville qui me tient à coeur, Alger, celle d' avant....Depuis, je le ressors de temps en temps, pour relire, en particulier ce passage sur le temps oriental.

1-IMG_2759.JPG

          " Autrefois, il n' y avait pas d' heures, mais des lunes et des ombres longues ou courtes. Le temps était approximatif, capricieux, anarchique. Léger comme un danseur à l' aube, il s' appesantissait à midi et se métamorphosait pendant que le soir rongeait son corps impatient de se dissoudre dans l' infini de la nuit.

          Voué au hasard, il engendrait des instants uniques, séparés par des intervalles plus ou moins longs, ou bien, il se multipliait en parcelles qui s' incrustaient dans la durée comme des pierres semées sur la couronne du jour.

          L' intrusion des horloges et des carillons, avec leurs sonneries qui s' ébranlaient toutes ensemble,

1-P9044158.JPG

interrompit une méditation séculaire et pour la plupart, la pulsation de ce coeur mécanique devint une réalité obsédante..............

          ............Relégué dans un enclos, cerné de tic-tac et mal nourri par la succession monotone des jours, le temps oriental dépérit, se ratatina, prit un aspect terne et se rida sous les hâchures fines et régulières des secondes.............

          ............Il s' agit d' un temps subtil que l' on vit en profondeur, d' une minute aristocratique qui se détache de la procession, arrête sa course et reste magnifiquement suspendue dans l' espace. Une de ces minutes immobiles qu' il faut des heures pour traverser ".

1-IMG_2526.JPG

Voir les commentaires

commentaires

passion 20/02/2014 18:02


Vrai ! mais je suis sûre que tu comprends ...


 La vie a tellement changé depuis ces aventures où l'on se retrouvait hors du temps justement... et c'était déjà irréel... des impressions si intenses et pourtant si floues!


Encore de "l'impalpable"


Bisous

passion 20/02/2014 05:47


"une de ces minutes immobiles qu'il faut des heures pour traverser"......


Que rajouter aprés une aussi belle phrase?


C'est magifique et si proche de cette philosophie rencontrée sous une tente berbère perdue au milieu de nulle part ... il y a si longtemps.... peut-être dans une autre vie.... tellement tout ça
me semble irréel! oui, c'était vraiment dans un de ces temps qui ont disparu... je ne sais même plus si c'était moi !!!


bisous et merci

divagations-et-balades 20/02/2014 12:13



J' espère que tu te retrouves !!! C' est vrai que parfois, les choses vécues paraissent irréelles, mais c' est illusoire car elles sont en nous.


Bises



sittelle 05/09/2012 11:50


C'est juste et beau... le compte des heures a préparé les systèmes que nous subissons maintenant et qui détruisent les gens, leur âme, leur esprit, en les culpabilisant s'ils n'adhèrent pas "aux
nécessités  modernes"... il nous reste le rêve, les arts, la poésie mais est-ce que les enfants auront le temps de les apercevoir ? en maternelle un peu mais après ?  merci Simone, mes
amitiés

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog