Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-07-25T06:45:00+02:00

Les Colosses chanteurs

Publié par divagations-et-balades

Le Temple de millions d' années

 

 

          Sur la route qui mène à la nécropole thébaine, sur la rive occidentale du Nil, on peut voir deux gigantesques statues qui semblent en garder l' entrée. Ce sont, comme les ont nommés les Grecs : les Colosses de Memnon. Ils étaient dressés devant un temple immense, aujourd' hui disparu, à la gloire d' Amenhotep III, ou Amenophis III, qui fut un grand pharaon guerrier de la XVIIIème dynastie.

Ils représentent Pharaon, assis sur son trône.

Top-copie-2.jpg

Sur chaque côté de ses jambes sont représentées sa Mère Moutemouia et son épouse l' Impératrice Tiyi.

Ces statues sont monolithiques et d' une hauteur d' environ dix huit mètres chacune. L' un d' eux a perdu tête et buste à la suite d' un violent tremblement de terre, survenu vers l' an moins vingt sept. Le Grec Strabon, qui les a visitées peu après, en témoigne. Il a été restauré dans l' Antiquité. Il existe une autre version qui dit que cette statue aurait été détruite par le roi achéménide Cambyse II qui n' était qu' un malotru sans aucune piété. Mais ce n' est qu' une légende.

Il y a une autre légende qui me plait beaucoup, et que Strabon a rapporté, et tint, un temps,comme véridique : au lever su soleil, la statue se mettrait à chanter, un son assez sec, comme une corde de lyre qui se rompt dira Pausanias, comme une voix humaine dira Tacite.

Ce prodige attira de nombreux " touristes ", tel Pline l' Ancien, Philostrate.........Ce dernier en fit une description qui touche au merveilleux : " au lever du soleil, les yeux de la statue deviennent brillants, et dès que le premier rayon atteint sa bouche, elle se met à parler; ceci, sans doute, pour honorer la Divinité.

Pour les Egyptiens, bien sûr, ces statues sont celle d' Aménophis III; pour les Grecs, il s' agissait de Memnon, héros de la guerre de Troie, et son cri serait celui qu' il poussa en retrouvant sa mère.

Seul, Strabon devint sceptique, et on soupçonna que des prêtres se cachaient derrière les statues et produisaient eux-mêmes le son.

Actuellement, on pense qu' il est du à la dilatation brusque du quartzite dont sont faites ces statues, sous l' effet du soleil.

Mais on sait bien que notre époque a perdu le sens du merveilleux !!!!

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

hélène 26/07/2012 09:25


Toujours du merveilleux dans tes voyages et la légende des pierres qui chantent, phénomène naturel sans doute me fait plonger dans le rêve...et la musique...çà réveille!


 


Bises et merci.


Hélèn

kas 25/07/2012 18:56


des pierres qui chantent ?


et ce serait le soleil qui leur taperait sur le caillou ?


pourquoi pas.


Ces jours ci, en tout cas il vaut mieux rester à l'ombre.


Votre reportage photo se concilie bien avec la chaleur de ces jours si :


on s'y croirait !

Ramon 25/07/2012 17:14


C'est vrai que nous avons perdu le sens du merveilleux!


On ignore qu'il y a en chacun de nous un enfant qui sommeille


et que les enfants ont besoin du merveilleux!


Très beau reportage.


j'adore!


Ce Strabon était quand même un sacré bonhomme!


Là, il parlait des colosses égyptiens


Quelques années plus tôt (ou peut-être après?) Il était venu dans le golfe de Fos et avait décrit une ville engloutie, Stomalimnos... Pratiquement plus personne ne connaît ce détail. J'ai cherché
à savoir et j'ai trouvé des éléments troublants (qui d'ailleurs n'intéressent personne) et j'ai l'impression que Stomalimnos a bel et bien existé!


Les savants d'autrefois voyageaient sacrément beaucoup!


Bonne soirée,


Amitiés,


Ramon

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog