Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-08-23T05:59:00+02:00

Les enfants perdus du Soleil

Publié par divagations-et-balades

 

 

          " De deux choses lune, l' autre, c' est le soleil " a dit Prévert.

          On raconte, qu' en ce temps-là, le soleil n' existait pas encore, et la Terre était plongée dans d' effrayantes ténèbres.

Top.jpg

Quatre dieux Aztèques, très vieux et très anciens, décidèrent alors de créer un soleil. mais, voyons, de quelle couleur allaient' ils le peindre ? Ils se disputaient à ce sujet, alors, il fut décidé que chacun allait faire un essai, et, ensuite, ils choisiraient.

Le premier, Tlaloc, était dieu de la pluie. Il habitait au sud du ciel; il tira son soleil des eaux; il était d' un bleu magnifique, et le monde entier devint bleu;

Top-copie-1.jpg

mais, hélas, il se mit aussitôt à pleuvoir sans cesse, pendant des jours et des jours, et ce déluge fit mourir tout ce qui vivait sur Terre, sauf les poissons.

Le deuxième, Xipe Totec, dieu du feu, habitait à l' ouest du Ciel. Il fit un soleil rouge comme du feu, et se dit qu' il allait briller très longtemps.

Coucherdesoleil.jpg

Et le soleil brillait, brillait, rouge comme une énorme flamme. Les années passèrent. Le soleil rencontra un jour, par hasard, alors qu' il traînait avant d' aller se coucher, s' amusant à incendier la mer, une jeune déesse vêtue d' or pâle; elle brillait doucement la nuit et s' appelait Lune. Il en tomba amoureux, quand il la surprit, en train de se baigner dans une flaque, vestige du déluge.

PA292589.JPG

Instantanément, elle fut subjuguée par l' allure royale et resplendissante du soleil. Ils se marièrent et eurent beaucoup d' enfants-étoiles, qui avaient l' éclat cristallin et froid de leur mère, et la brillance de leur père. Comme leur mère, ils  aimaient se baigner dans la mer, mais adoraient y rester le jour, pour intriguer les hommes. Ceux-ci avaient construit des bateaux, et allaient sur l' eau dans l' espoir d' attraper les étoiles, mais jamais ils n' y parvenaient.

contes-et-autres-recits-2630.JPG

La nuit, ils profitaient de ce que leur père ne pouvaient pas les voir, pour filer brusquement pour de folles promenades à travers la galaxie.

Mais, voilà qu' un jour, à force de flamber dans le ciel, et de faire des flammes toujours plus hautes, le soleil s' embrasa lui-même. Il brûla pendant des jours et des jours, jusqu' à ce qu' il ne resta plus de lui, qu' un morceau, noirci et informe.

Autour de lui, le monde avait replongé dans des ténèbres glacées; tout disparaissait; la lune perdit son éclat et mourut de frayeur; les enfants-étoiles s' éteignaient, les uns après les autres. Dans un dernier sursaut, le soleil prit, tout contre lui, ceux qui restaient encore, et, avant de mourir, leur transmit son ultime et fragile lumière.

On peut les voir encore, clignoter tels des diamants, obstinément, dans les bras noirs de leur père, frêle promesse d' un possible renouveau.

contes-et-autres-recits-2013.JPG

Dans le monde des Hommes, on était le vingt et un décembre deux mil douze !

(inspiré d' une légende aztèque)

Voir les commentaires

commentaires

kas 23/08/2012 21:13


un peu effrayante cette histoire


dans le fond, comme c'est , c'est peut-être ce qu'il a de mieux...


profitons-en

sittelle 23/08/2012 14:31


Chic on va enfin savoir ce qui se passe... de "l'autre côté" ! Sinon, ce sera pour le 21.12.2112 ?  " Zig et zig et zag, la mort en cadence..." bonne musique, merci Simone, mes amitiés


 

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog