Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2012-07-03T06:39:00+02:00

Rencontre

Publié par divagations-et-balades

link  link

 

 

        Sur la petite place du Chapelet, se trouve une statue de Goya qui monte une garde vigilante devant un bâtiment construit entre mil six cent quatre vingt quatre et mil sept cent quatre sept, et faisant partie d' un ancien couvent dominicain. Il s' agit de la Cour Mably.

Gironde-2-1339.JPG

Gironde-2-1333.JPG

Devenu Bien National sous la Révolution, ce bâtiment fut le siège du premier club politique à Bordeaux. Réaménagé entre mil huit cent quatre vingt quatre et mil huit cent quatre vingt sept, il abrita la Bibliothèque Municipale et le Musée Lapidaire. Actuellement, il est occupé par la Cour des Comptes d' Aquitaine, et la salle Capitulaire reçoit de nombreuses manifestations culturelles : concerts, expositions de peinture ou sculpture temporaires.........

Gironde-2-1337.JPG

Un beau fronton sculpté surplombe l' entrée monumentale;

Gironde-2-1338.JPG

Gironde-2-1340.JPG

Passé le pas-perdu, on accède dans la cour, cernée de galeries; Ici aussi ont lieu des manifestations culturelles; apparemment il y en a une de prévue ce soir.

Gironde-2-1348.JPG

J' aime bien traverser cette cour quand je vais dans ce quartier, et que je vais rejoindre le parking des Grands Hommes. J' emprunte donc la galerie qui longe la salle Capitulaire, et...........j' aperçois une silhouette masculine, assise par terre, dos appuyé contre une colonne, en train de lire. Il me semble quand même un peu bizarre,

Gironde-2-1344.JPG

et pour cause, c' est une sculpture !

Gironde-2-1345.JPG

Son visage porte un masque d' argent sur lequel, le soleil illuminant le livre, renvoie des reflets bleus.

Que lit' il ?

Gironde-2-1346.JPG

Son corps lui-même est un livre, il est couvert d' écritures que je ne peux pas lire,( je n' ai pas les bonnes lunettes, et de toute façon c' est écrit trop petit), mais je pense que ce sont des extraits du livre qu' il tient devant lui : " lettre à un otage "

Saint Exupéry avait écrit ce texte en préface pour le livre commis par un de ses amis, Léon Werth. Mais c' était en mil neuf cent quarante, son ami était juif, et le livre n' est jamais paru. Saint Exupéry a remanié la version, supprimé toute référence directe à son ami qui est devenu le symbole du français otage de l' occupant.

Un petit texte est imprimé et collé au mur ,

Gironde-2-1347.JPG

avec quelques vers signés de l' artiste qui a sculpté ce personnage.

Mais je dois poursuivre ma route; un petit coup d' oeil en arrière pour envoyer un salut muet à cet insolite lecteur.

Gironde-2-1349.JPG

A bientôt !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

kasimir 03/07/2012 22:51


je comprends que vous passiez par là, plutôt que selon un autre itinéraire qui n'aurait que l'intérêt de relier un point à un autre.


Ce parcours est chargé de sens, et une ouverture active au rêve, à une sorte de dialogue avec d'autres personnes, et à travers le temps.


C'est très impressionnant.

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog