Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-08-10T16:47:00+02:00

Romantisme sur Baïse

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

voyage france

link

 

 

          Si la Baïse évoque le Léthé, ( La rivière aux illusions ) ses rives sont bien gersoises. Passé le pont Neuf, nous longeons d' abord le grand mur qui soutient la ville haute de Nérac.

1-IMG_8851.JPG

          Puis, à notre gauche, s' ouvre le sentier qui va suivre la rive; il servait de chemin de halage jusqu' au début du XXème siècle.

1-IMG_8852.JPG

          Toujours à notre gauche, nous longeons maintenant un grand parc : le parc de la Garenne. Entre les arbres, se laisse apercevoir une maison en bois, rouge et blanche. C' est une ancienne guinguette où les néracais allaient danser le samedi soir. Actuellement, elle a été transformée en restaurant.

1-IMG_8864.JPG

          Ces rives sont très romantiques, et la rivière semble fuir vers quelque destination mystérieuse.

1-IMG_8867.JPG

          Voilà que nous arrivons à un embranchement, avec sens obligatoire vers un couloir sombre, à droite;

1-IMG_8870.JPG

          A gauche, un petit barrage;

1-IMG_8871.JPG

          Un vieux moulin à eau s' étonne de voir son jumeau dans le miroir jaune-vert de la rivière.

1-IMG_8872.JPG

          Plus loin, les ruines du château du village de Nazareth où Michel Polnareff a vu le jour.

1-IMG_8890.JPG

          Nous continuons notre route aquatique ; des branches mortes jouent à se multiplier dans l' eau complice.

1-IMG_8907.JPG

          Une petite construction s' élève sur notre droite. C' est la fontaine de Fleurette. On subodore aussitôt une histoire romanesque, et nous l' avons. Ce coquin d' Henri de Navarre a donc eu plus de quarante maîtresses durant sa jeunesse néracaise. Et, il y a eu Fleurette, jeune fille de quinze ans, follement amoureuse du béarnais de dix neuf ans, avec qui elle avait rendez-vous un soir, dans ce bois de la Garenne. Hélas ! il n' est pas venu, car le lendemain, il devait épouser la future reine Margot. Connaissant le lascar, sa famille l' avait retenu au château. De désespoir, Fleurette se jeta dans la rivière, et, se noya. Le futur Henri IV, pas vert-galant pour rien, fit édifier cette fontaine en souvenir de la belle, et lui donna son nom.

1-IMG_8909.JPG

          Une âme pas du tout romantique, présente sur le bateau, gâcha l' histoire en disant que la noyade n' était qu' une légende, et que Fleurette mourut à cinquante sept ans, après avoir eu une kyrielle d' enfants.

          J' ai décidé de ne pas croire cette briseuse de rêve, et c' est sur cette amourette romantique, digne de Paul et Virginie, que se termine la balade d' aujourd'hui.

          Sauf qu' Henri IV, lui, n' aurait pas succombé au chagrin !


         

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

kas 10/08/2013 20:34


AH.... MICHEL POLZARETH est né ici....


grâcz à toi je commence à connaître les chanteurs


merci, romantique Simone

divagations-et-balades 11/08/2013 10:41



Dis donc, Polzareth est un peu  " has been " maintenant. . Moi, je l' ai toujours trouvé un peu trop efféminé, mais
bon, il n' est pas Clément V, alors, va savoir !!!



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog