Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-06-10T16:51:12+02:00

Sur la piste de Santa Fe

Publié par divagations-et-balades

          Qui n'a pas rêvé des Indiens, des cow-boys, des bisons....et des merveilles de l'Ouest américain ? Les livres, les films, les chansons même...

          Quand j'étais enfant, c'était une vraie mythologie qui s'était construite autour, et une fois de plus je me disais : " Quand je serai grande, j'irai..."

          Et j'y suis allée, plus d'une fois même,parce que, si le Sud Profond des Etats-Unis comblaient mon côté romantique, l' Ouest me fascinait par son côté sauvage. Et en particulier, au Nouveau Mexique et en Arizona, le territoire des Navajos.

          Ce sont des pasteurs nomades dont les jeunes filles gardent les moutons.

Sur la piste de Santa Fe

          On les rencontre surtout dans la région de Monument Valley, non loin des " Four Corners " où, fait unique aux Etats-Unis, quatre états : L' Utah, le Colorado, l' Arizona, et le Nouveau Mexique, s'y rencontrent en un point unique.

Sur la piste de Santa Fe

          Les femmes tissent des couvertures très colorées sur des métiers qui datent du fond des âges,

Sur la piste de Santa Fe

          Ou fabriquent des bijoux de turquoise qu'elles vendent sur les trottoirs de Santa Fe.

Sur la piste de Santa Fe

          Je n'avais évidemment pas résisté à la tentation !

Sur la piste de Santa Fe

          Santa Fe, fondée en mille six cent dix, est la plus vieille capitale d'état des Etats-Unis. Le nom sous lequel elle fut fondée demeure, mais bien sûr, on le réduit à Santa Fe et cela se comprend car le nom complet est : La Villa Real de la Santa Fe de San Francisco de Asis.

          C'est effectivement un peu long !

          Les Espagnols, maîtres de ce Nuovo Mexico y établirent un centre commercial important qu'illustre ce Trading Post datant de mille six cent trois.

Sur la piste de Santa Fe

          John Ford, grand maître des westerns, en tourna plusieurs dans cette région et Santa Fe y fut souvent mentionnée.

          La cathédrale Basilique est évidemment consacrée à St François d' Assise.

Sur la piste de Santa Fe

          Sa construction commença en mille huit cent soixante neuf pour se terminer en mille huit cent quatre vingt sept.

          Une première église en adobe avait été construite lors de la fondation de la ville en mille six cent dix. Elle fut remplacée en mille six cent trente. Mais....cinquante ans plus tard, les Indiens Pueblos dont c'était le territoire, firent entendre les tambours;

Sur la piste de Santa Fe

          Et commencèrent les chants et les danses de guerre.

Sur la piste de Santa Fe

          Ils se révoltèrent contre les Espagnols et détruisirent l'église. Terrorisés, ceux-ci s'enfuirent.

          Mais, ils revinrent, et rebâtirent l'église en mille sept cent quatorze. Puis, ils repartirent, chassés par les Américains.

          En mille huit cent cinquante arriva un évêque français. C'est lui qui fit bâtir la cathédrale actuelle, et c 'est ainsi qu'existe en Amérique du Nord, le seul édifice religieux de style néo-roman ainsi que des vitraux importés de France.

          Un petit Cocorico ????

Voir les commentaires

2020-06-07T13:53:31+02:00

Trace de France

Publié par divagations-et-balades

          L'ennui du rangement a, parfois, une contrepartie plaisante : les vieilles photos retrouvées.

          Alors que j'allais porter au centre de recyclage, les trente années de garde obligatoires expirées, un tas de vieux documents de ma vie passée, un éclair coloré a frappé mon regard : une carte postale; au dos, un fort joli timbre du Vietnam.

Trace de France

          Cette belle carte, et un texte sympathique, m'étaient adressés. A ma grande honte, la signature ne m'évoque rien.

          La photo, par contre, montre un beau bâtiment blanc, dans ce style colonial que nous avons laissé à travers le monde.

Trace de France

          Moi qui, bêtement, ne marque jamais mes photos, j'apprécie les cartes postales car je sais au moins, ce qu'elles représentent.

          Et c'est ainsi que j'ai fait la connaissance du Musée Cham

       Vite........Wikipedia !

          Et je tombais sur une culture qui m'était inconnue : La culture Cham du Royaume de Champa. Celui-ci, apparemment très ancien, puisque pendant longtemps on a cru que les Chams avaient été chassés de Chine par les empereurs Han vers 206 avant J.C. Mais on sait aujourd'hui, qu'ils étaient arrivés par la mer, et que leur culture était d'inspiration hindouiste.

          Leur écriture était le sanskrit, ils appliquaient le système des castes, la crémation au son des tambours, et ils étaient divisés en deux clans : le clan de la noix de coco au nord du pays, et celui de la noix de bétel qui en contrôlait le sud.

       Le nom de Champa provient d'une région de l'ancien Bengale. Les Chams ont laissé un héritage historique et culturel à travers l' Art Champa.

          Cet art s'exprimait surtout par l'architecture et la sculpture, et c'est à un Français, Henri Parmentier, que l'on doit sa connaissance et sa pérennité.

          Cet archéologue-architecte a passé sa vie en ce qui était alors l' Indochine, se consacrant à l'étude et la restauration des temples Chams et Khmers.

 

Dongson*vmvn sur Wikipedia vietnamien

Dongson*vmvn sur Wikipedia vietnamien

          Les Chams utilisaient pour leurs temples, une pierre rouge qui, à mon avis en magnifiait la beauté, contrairement aux Khmers qui utilisaient une pierre grise et dont l'exemple le plus fameux est celui du splendide temple d'Angkor Vat.

 

Trace de France

          C'est en mille neuf cent deux que Parmentier imagina le Musée des Antiquités Cham. Celui-ci fut créé en mille neuf cent quinze, et porta tout naturellement le nom de son initiateur jusqu'en mille neuf cent soixante trois.

          Situé dans la ville de Dâ-Nang, l'ancien Tourane du temps des Français, il abrite la plus grande collection au monde des sculptures de la civilisation cham.

          Celles-ci sont manifestement d'inspiration hindouiste, signant l'origine lointaine des Chams.

          Ici le dieu Ganesh fils de Shiva et Parvati, " celui qui détruit les obstacles ", symbole aussi d'intelligence; 

Trace de France

          Et là, les gestes gracieux d'une déesse...ou d'une danseuse ?

Trace de France

          Merci à celui qui m'a envoyé cette carte, qui, des années après me permet de découvrir une culture dont je ne savais rien.

          Pourquoi ne suis-je pas allée au Vietnam où j'aurais pu admirer ce qui est malgré tout, une trace de la France ?

Voir les commentaires

2020-06-02T18:04:02+02:00

Dies Irae

Publié par divagations-et-balades

          Non, je ne me prends pas pour Zarathoustra, mais il n'empêche, la colère finit par me submerger.

          J'ai essayé de la contenir par l'ironie, mais le spectacle que donnent les habitants de ce pays rendent vains tous mes efforts. 

          Je suis née libre, dans un pays libre, au sein d'un peuple qui avait appris au monde LA LIBERTE;

          C'était un peuple fier et frondeur, qu'un président, sorti du chapeau d' un sorcier malfaisant, a traité de Gaulois réfractaires, avant de le déclarer inculte, illettré, fainéant, coupable de crime contre l'humanité.........

          Et tout cela sans entraîner la moindre réaction opposante.

       Ce peuple, déjà à genoux, est, depuis quelques mois victime d'un ennemi monté en épingle : un virus pour lequel a été décidée une approche spéciale.

          Au lieu de laisser faire les vrais médecins dont c'est le métier, le pouvoir politique s'est emparé du pouvoir médical sans se rendre compte qu'il se déguisait en Diafoirus.

          Au lieu d'isoler les premières victimes, de les soigner, et de mettre en place des mesures prophylactiques, on a laissé s'étendre la contamination et, pour 1% de la population atteinte, on a isolé le peuple entier.

          Et le peuple s'est laissé voler :

     * sa liberté de circulation en violant la constitution

     * sa liberté de voir ses parents, ses enfants, ses amis....

     * sa liberté de travailler, ruinant ainsi son économie " en même temps " que celle du pays entier,

     * sa liberté de se distraire

     * sa liberté de se faire soigner de la façon la plus efficace possible, en discréditant, pour des raisons finalement pas si obscures, un médicament connu et en vente libre depuis de nombreuses années, qui, prescrit à bon escient, s'est révélé le plus efficace.

     * sa liberté d'expression, que vient achever l'inique et révoltante loi Avia dont on déplore déjà qu'elle ne s'intéresse pas aux messageries privées.

         Et que se passe t-il ?

         RIEN ! Le peuple accepte tout sans broncher.

      Comment en est-on arrivé là ? Comment, et par quel tour de passe-passe, ce président controversé a t-il maintenant le pouvoir quasi absolu ?

         Il me semble y voir deux raisons somme toute assez classiques :

     * la propagande de la peur doublée d'une infantilisation du peuple,

     * la peur elle-même qui précipite les gens à en faire encore plus qu'on ne leur en demande.

          Et voilà comment d'un peuple libre on fait un peuple soumis. 

 

Dies Irae

          Et d'un peuple soumis un peuple méfiant; pas vis-à-vis du pouvoir qui le soumet, mais méfiant vis-à-vis de ses semblables qu'il ne faut plus toucher, embrasser ou seulement approcher de trop près.

Dies Irae

          Et puisque soumettre est à la mode, je veux juste soumettre deux pensées à méditer.

     * La première est d'Aldous Huxley :

          " La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter ".

     *la seconde est de Friedrich von Schiller :

          Les grands arrêteront de dominer quand les petits arrêteront de ramper ".

          SINON................

Dies Irae

          TROP TARD !!!!!!!!!!!

Voir les commentaires

2020-06-01T16:30:42+02:00

Voyage à l'origine des rêves

Publié par divagations-et-balades

          Il était né en mille huit cent quatre vingt treize, et jusqu'en deux mille cinq il a fait rêver des millions d'enfants bordelais.....et j'en ai fait partie.

          Il y a à Bordeaux, un magnifique jardin public, j'en ai déjà parlé. Il présente plusieurs visages : prairie fleurie où l'on fait du farniente au soleil pour les uns,

Voyage à l'origine des rêves

          Palmeraie exotique pour les autres,

Voyage à l'origine des rêves

           Pour moi, c'était l'étang, et surtout le Petit Mousse qui voguait dessus pour un voyage de douze minutes, pendant lesquelles ont germé, je crois, tous mes rêves de voyages et ma vadrouille pendant trente à quarante années de ma vie.

          L'étang n'était pas très grand mais il y avait une île, et le Petit Mousse en faisait le tour.

Voyage à l'origine des rêves

          Parfois, l'étang devenait romantique et les arbres suspendaient leurs branches au-dessus de l'eau, se donnant des airs de mousses espagnoles du Sud profond des Etats-Unis.

Voyage à l'origine des rêves

          Le Petit Mousse avait donc fait son dernier voyage en deux mille cinq. 

Photo archive journal Sud-Ouest

Photo archive journal Sud-Ouest

          On se demandait ce qu'il était devenu. Où avait-il pris sa retraite ?

          C'est dans le journal de ce jour que j'en ai eu la réponse. Il a failli disparaître. Des passionnés, vieux enfants reconnaissants, se sont groupés, ont tenté de le restaurer, mais se fut impossible. Trop vieux et trop usé. De plus, non conforme aux normes modernes. Il transportait quarante enfants, la loi actuelle n'en permet que vingt deux.

          Alors, il va aller rejoindre le musée de la Mer de Bordeaux.

          Mais que les enfants se rassurent, le Petit Mousse II va bientôt prendre son service de fabricant de rêves.

Voir les commentaires

2020-05-27T13:27:05+02:00

la pigne amoureuse

Publié par divagations-et-balades

          Le soleil, enfin, avait réchauffé ses rayons qu'il dardait sur la terre depuis son royaume d'azur.

          Un jardin, minuscule point sur la planète, était tout en émoi.

          Cette partie du jardin contenait beaucoup d'arbres, et parmi ceux-ci, un grand pin frappé jadis par un grand vent furieux qui cherchait à l'abattre. Le grand pin avait résisté mais au prix de la perte de cet élancement droit vers le ciel dont il était si fier.

la pigne amoureuse

          Chaque matin, à son lever, le soleil venait caresser le grand pin et le nimber d'or. Tout près de lui vivait un rosier qui, chaque jour, était plus beau que la veille.

la pigne amoureuse

          Quand on passait près du grand pin, on entendait jacasser et rire sous cape. De qui donc se moquait-on ? Car on se moquait c'est sûr. Et qui donc osait ?

          C'étaient les jeunes filles du grand pin.

la pigne amoureuse

          Que se passait-il donc ?

          J'allais vers le cèdre proche où Dame Pie faisait semblant de dormir pour mieux espionner le voisinage.

la pigne amoureuse

        Je lui demandais d'aller se renseigner. Bonne détective, elle revint bientôt me raconter une drôle d'histoire.

          Vivant en solitaire au bout d'une branche, une vieille pigne était tombée amoureuse de quatre jeunes roses.

la pigne amoureuse

          Les jeunes pignes se moquaient d'elle :

     * Tu es vieille et laide, tu n'es même plus capable de porter des pignons, faut-il que tu sois devenue folle pour penser que ces jeunes roses vont faire attention à toi et, pire, répondre à tes sentiments !

          La vieille pigne haussait les épaules et laissait parler ces sottes; au prix d'un prodigieux effort, elle avait réussi à se rapprocher d'assez près pour engager la conversation avec les jeunes roses.

la pigne amoureuse

          Car, Dame Pie s'était trompée faute d'aller voir sous la surface des choses.

          En vérité, les roses, un jour, avaient interpellé la vieille pigne :

     * Grand-mère du monde, lui dirent-elles, tu es la plus âgée des plantes de ce jardin, et tu vis près du ciel, tu dois en connaître des choses ! Tu ne voudrais pas nous les enseigner ?

          La vieille pigne était très émue. Elle avait en elle un besoin de transmettre son savoir, mais les jeunes pignes, trop sottes, ne pensaient qu'à jouer avec le vent et les oiseaux.

          La demande des jeunes roses la comblait. Elle se rapprocha donc pour leur enseigner la beauté du monde. L'or du soleil, le bleu du ciel, la pâleur d'opaline de la lune, l'océan vert et bleu qui mugit sourdement là-bas, au-delà des grands pins.

la pigne amoureuse

          Elle leur chanta la splendeur des roses, et la distinction cireuse et parfumée de la fleur de magnolia.

la pigne amoureuse
la pigne amoureuse

     * Et les humains ? dirent les roses.

          Ah ! Les humains ! dit la pigne. Ce sont de fragiles créatures qui vivent au ras du sol. Ils ne savent plus que " la parole est au coeur du silence " et parlent souvent pour ne rien dire.

          Ils sont dans le Kali Yuga, l'Ere sombre, et se croient devenus des dieux. Ils ont perdu le contact avec nous, les plantes, dont l'origine divine nous donne le pouvoir de les guérir de tant de maux. Mais ils ont perdu le discernement, et nous pleurons de ne plus être reconnues.

          Ils croient que les parchemins universitaires sont suffisants, mais ils ont perdu la dimension sacrée de leur humanité.

          Ils ne savent plus d'où vient leur souffle de vie, et dans leur fol orgueil, ils ne savent plus, hormis quelques poètes anciens, que " la vie est comme un incendie.Flammes que le passant oublie, cendres que le vent disperse. Un homme a vécu ".

          Ainsi parlait la vieille pigne, et les jeunes roses l'écoutaient avec avidité, sans savoir qu'elles représentaient l'espoir que l'antique sagesse, à nouveau, vienne habiter le monde.

Voir les commentaires

2020-05-24T14:36:18+02:00

J'y crois pas !!!

Publié par divagations-et-balades

          Pendant le repas, dans notre salle à manger d'été,

J'y crois pas !!!

          j'ai machinalement levé la tête et.........là............je les ai vues.............les Duègnes !

          La première était juchée sur la cheminée; elle avait un oeil rond auquel rien ne devait échapper.

J'y crois pas !!!

          Instantanément, j'ai su qu'elle était là en mission, pour s'assurer que cette fois, je ne dévierais pas de ma route.

          Elle est restée un grand moment, sa tête décrivant une trajectoire panoramique, et, avec une précision de métronome, son oeil rond venait se poser sur moi.

          Je déteste être espionnée !

          Elle a du le sentir, car soudain, elle s'est envolée pour se perdre très vite dans l'azur.

          Bon vent ai-je pensé, tout en la regrettant car elle était quand même belle dans sa robe blanche. Nous continuions à manger une de nos salades des jours de chaleur,

J'y crois pas !!!

          Quand, relevant la tête, je n'en cru pas mes yeux, j'ai vu la deuxième sereinement installée sur la cheminée. l'oeil trompeusement vague, mais je ne suis pas dupe,

J'y crois pas !!!

          Ainsi je suis surveillée; c'est cet oiseau redresseur de route qui les a sûrement mandatées.

          Il ne me fait donc pas confiance ?

Voir les commentaires

2020-05-24T09:53:25+02:00

Rappel à l'ordre

Publié par divagations-et-balades

          Il était là, perché sur le rebord de la baignoire des oiseaux, et il me fixait d'un regard sévère.

Rappel à l'ordre

          Bon ! Qu'est-ce que j'ai fait (ou pas) encore ?

          Ce n'est pas la première fois qu'il apparaît dans ma vie, et chaque fois, je dois le reconnaître, c'est pour me rappeler à l'ordre.

          J'aurais du me méfier. Déjà, il y a quelques jours, un chat inconnu était apparu et m'avait fixée de son regard clair dans lequel luisait comme un avertissement.

Rappel à l'ordre

          Alors j'ai réfléchi et je me suis aperçue que j'avais un peu dévié de ma route et que je ne me souciais plus autant d'aller voir sous la surface des choses. Etais-je en train de perdre le sens de la quête ? Ou celui du temps ?

          J'ai oublié que " chaque début porte en soi sa fin " et que celle-ci se rapproche chaque jour, parce que le temps se rétrécit à mesure que l'on avance, et qu'il y a encore tant de choses à apprendre !!!

          Alors j'ai renoué avec une période qui fut riche en quête du savoir, et le confinement aidant, j'ai plongé dans les bibliothèques de la maison pour retrouver une série de livres lus entre vingt et trente ans auparavant, des livres dans lesquels la soif de connaissance qu'éprouvaient certains esprits curieux du Moyen-Âge, les poussait à partir à sa recherche vers les lieux où s'enseignait la Médecine car, quoi de mieux que la Médecine pour allier connaissance et humanisme. Du moins en ce temps-là.

          Et je les ai relus. Sinoué, Amin Maalouf, Claude Grellet... Et j'ai suivi les traces, de Tolède à Fès, de Bagdad à Ispahan, puis à Samarcande.... De Moïse Ben Maïmon à Ibn Arabî en passant par Ali l'alchimiste........D'Avicenne à Omar Khayam....Et j'ai recréé le lien.

          Alors.....merci l'Oiseau et merci le Chat de m'avoir remise sur le chemin.

Voir les commentaires

2020-05-20T17:25:23+02:00

Faut rigoler .......

Publié par divagations-et-balades

;

          C'est presque ma devise : Ne jamais rater une occasion de rigoler.Alors, merci à la mairie de mon bled qui m'en donne une aujourd'hui.

          La mairie de Bordeaux a acheté un très grand nombre de masques et les distribue aux Bordelais; Elle a confié aux maires des localités de Bordeaux Métropole, le soin d'en distribuer à leurs administrés.

          Posté le 4 mai dernier dans notre localité même, ma soeur a reçu le sien aujourd'hui.

          Je l'ai vue s'esclaffer en lisant la lettre d'accompagnement, qu'elle m'a tendue entre deux hoquets de rire; j'ai lu et.......l'ai rejointe dans son hilarité. Mais, lisez vous-même :

Faut rigoler .......

          Mais non, vous ne rêvez pas; ces masques censés nous protéger des méfaits de ce vilain virus sont......à usage non sanitaire !!!!!!

Faut rigoler .......

          Alors deux questions bêtes et méchantes :

               DE QUI SE MOQUE T-ON A VOTRE AVIS

              ET A QUOI SERVENT-ILS DONC ?

Voir les commentaires

2020-05-15T09:18:51+02:00

Le monde d'après et le retour de la fée Clochette

Publié par divagations-et-balades

          Ce matin, en écoutant la radio dans ma voiture, j'ai entendu des choses fort réjouissantes sur notre avenir immédiat et lointain.

          D'abord, tout le monde le sait, le monde d'après ne sera pas comme le monde d'avant. et d'après ce qui se disait à la radio, nous ne serons pas loin du paradis sur Terre.

          En effet :

     * Nous allons retrouver le respect de la nature, laisser nos voitures au garage et prendre les vélos. Ils ne polluent pas et sont bons pour la santé. Les octo et nonagénaires y trouveront une seconde jeunesse.

     * Tout le monde va être beau et gentil, car finis les égoïsmes, nous allons retrouver le sens de la solidarité, de l'entraide............. Nous étions donc devenu si moches !

     * La convivialité va régner....etc....

          D'accord, mais......

     * J'ai fait hier matin, vingt cinq minutes de queue devant la poste du village. Au moins deux mètres entre chaque ......patient. Tous masqués, sauf une gauloise réfractaire vers qui des regards courroucés ont convergé. La gauloise, c'était moi. Et j'étais une vilaine récidiviste car deux jours auparavant, au même bureau de poste, la cerbère femelle qui en gardait l'entrée, avait poussé un cri horrifié en tendant vers moi ses mains en forme de repoussoir. C'était " vade retro Satanas ". Et comme je n'avais pu m'empêcher de rire, elle avait vociféré : " elle rit alors que nous allons tous mourir "; ça c'est sûr, un jour.......Pffuitt !!!!

     * Je me suis faite éjectée d'un magasin, parce que, à la caisse, la personne qui était devant moi s'est retournée furibarde en me disant méchamment : " Vous n'êtes pas à un mètre, reculez ". Effectivement, je n'étais qu'à quatre vingt dix centimètres environ. Honte sur moi, mes yeux avaient mal mesuré; mais j'ai une excuse......je suis myope. Mais comme je ne peux pas m'empêcher de dire des sottises, je lui ai demandé si elle avait bien signalé la barrière pour que le virus ne franchisse pas la ligne fatidique, parce que le nuage de Tchernobyl........ Et puis, en plus, je n'ai pas de masque !!!!

          Bref, pour l'instant, (du moins je l'espère), je vois une société de gens sans visage, des regards qui se détournent ou bien vous toisent avec, même, une sorte de haine voyant en l'autre le tueur potentiel, des gens exaspérés par des queues insensées comme aux beaux jours des années quarante, par les filtres à l'entrée de certains magasins où l'on ne peut rentrer qu'à la sortie de qui vous a précédé. Sans compter ceux qui sont claquemurés derrière une porte qui ne fait que s'entrebailler pour vous donner ce que vous êtes venu chercher.

          Enfin, en attendant l'idyllique convivialité etc... de l'âge d'or promis, c'est plutôt l'agressivité qui se fait jour. Il ne m'étonne pas que les ventes de Prozac soient en plein boum.

          Ce n'est que le monde d'après basé sur la peur savamment distillée par un gouvernement qui peut ainsi transformer des Gaulois ex-réfractaires, en moutons bien obéissants. Merci à lui et merci au chef.

          J'aimerais bien qu'on nous rende le monde d'avant, quand les gens se parlaient, se souriaient, quand on ne faisait pas la queue, quand on pouvait aller à la plage quand l'envie nous en prenait.........mais pour ça, peut-être faudrait-il le retour de la fée Clochette pour nous sortir de la Nef des Fous.

 

Le monde d'après et le retour de la fée Clochette

Voir les commentaires

2020-05-10T17:30:21+02:00

La méditation du lundi : L' Histoire peut-elle bégayer ?

Publié par divagations-et-balades

          Toutes les informations contradictoires proférées par celle-ci ou celui-là, mais tous membres du gouvernement ou apparentés, ont fini par me rappeler un livre lu il y a plusieurs décennies : Les origines du totalitarisme de Hannah Arendt. 

       Le retrouver dans les bibliothèques de la maison est ardu, mais j'ai des carnets où je prends des notes, des citations, et ceux-ci sont plus faciles à trouver.

          Cette allemande, née au début du siècle dernier, disparue en mille neuf cent soixante quinze, avait fait de brillantes études à la prestigieuse université de Heidelberg, où elle était entrée sur la recommandation de Martin Heidegger, avec qui elle eut, à dix neuf ans, une liaison secrète car il était marié et père de famille.

La méditation du lundi : L' Histoire peut-elle bégayer ?
La méditation du lundi : L' Histoire peut-elle bégayer ?

          D'origine juive, elle s'impliqua dans le mouvement sioniste allemand, ce qui, en mille neuf cent trente trois n'était pas très bien vu. Elle fut arrêtée par la sinistre Gestapo, et miraculeusement relâchée grâce à la sympathie d'un policier.

          Elle quitta aussitôt l' Allemagne, pour la France d'abord, puis pour les Etats-Unis quand l'armée nazie entra dans notre pays.

          Elle devint une fine observatrice des deux régimes totalitaires du temps : celui de Hitler et celui de Staline. Elle s'attacha à en étudier les mécanismes afin de répondre à la question :

        COMMENT UN PEUPLE SE TROUVE T-IL ASSERVI ?

          Il faut dire qu'elle avait eu un bon modèle. Ecoutons-la

          Qui veut prendre un pouvoir total sur les citoyens d'un pays possède une arme efficace : le mensonge au service de la propagande.

          Mais, disait Hannah Arendt, ce mensonge permanent doit être assez subtil pour ne pas être trop facilement dénoncé, alors, on noie le peuple sous un déluge d'informations contradictoires, mêlant le vrai et le faux à tel point que plus personne ne sait que penser.

          La confusion s'installe alors, les citoyens se découragent, plus rien n'a de sens car on peut penser tout et son contraire. La critique devient donc impossible, de même que la résistance. Et pour peu que la peur s'en mêle, l'hystérie collective n'est pas loin.

          Le pays est en perte de sens. Je vais finir par cette citation d'Hannah Arendt : 

          " Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus en rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé, non seulement de sa capacité d'agir, mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez ".

Peut-être à méditer !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog