Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-04-08T17:14:16+02:00

Quand le chat n'est pas là.....

Publié par divagations-et-balades

          La rumeur en a couru de sommet en sommet, faisant frissonner les Pyrénées d'une onde d'allégresse........Les Humains ont disparu......La chance !!!

          Dans l'air tiède d'un printemps tout neuf, ils ont montré le bout de leur museau, avec prudence d'abord, les petits restant dans la tanière.

          Etait-ce possible qu'ils puissent enfin se promener en sécurité ? Mieux, qu'ils soient devenus les maîtres absolus de ces montagnes, où ils pourraient vagabonder tranquilles ?

          Les Humains ont disparu !!! Peut-on y croire ? N'est-ce pas encore un nouveau piège inventé par cette race maudite ?

          Les mères ont patrouillé, élargissant sans cesse leur périmètre, humant l'air si léger au-dessus des cimes, scrutant le fond des vallées.

          Et l'évidence fut là, les emplissant d'une onde de joie puissante, plus de doute possible : les Humains ont disparu !

          Que sont-ils devenus ? Un monstre venu du ciel les aurait-il terrassés ? Ou bien, emplis de terreur, sont-ils calfeutrés dans leurs tanières ?

          Mais qu'importe ! Un vent de liberté parcourt la montagne, les mères, rassurées, appellent les oursons, et ceux-ci connaissent pour la première fois de leur vie, le plaisir intense de la balade en liberté, dans la paix et la sécurité.

          Profitez-en bien mes amis Ours, cela risque de ne pas durer....... Ils reviendront !!!!

photo prise par une caméra automatique en Cantabrie. Relayée par Sud-Ouest.

photo prise par une caméra automatique en Cantabrie. Relayée par Sud-Ouest.

Voir les commentaires

2020-04-05T18:02:06+02:00

Vous venez à la fête ?

Publié par divagations-et-balades

          Au début des années 70, nous avions passé un mois de vacances au Kénya. Notre camp de base était un hôtel situé sur une plage à quelques kilomètres au nord de Monbasa.

          Un jour, en fin d'après-midi, un autochtone nous avait abordés pour nous inviter à une fête qui aurait lieu en début de soirée, dans un village de la brousse voisine. Il se proposait de nous y emmener.

          Sans plus réfléchir nous avons accepté. Après une marche d'une vingtaine de minutes, en file indienne sur un sentier très étroit, nous sommes arrivés au village.

Vous venez à la fête ?

          Un petit groupe de danseuses attendait manifestement d'entrer " en scène ";

Vous venez à la fête ?

          Nous arrivions à temps car les trompettes annonçaient le début du spectacle.

Vous venez à la fête ?

          Un jeune homme sauta dans le cercle formé par les spectateurs et se livra à quelques acrobaties;

Vous venez à la fête ?

          Puis, le premier groupe de danseuses fit son show;

Vous venez à la fête ?

          Pendant ce temps, un autre groupe plus restreint, palabrait sous un arbre, apparemment impatient de montrer son savoir-faire;

Vous venez à la fête ?

          Ce qu'elles firent alors que le rythme des tambours et des trompettes se faisait de plus en plus obsédant.

Vous venez à la fête ?

          Leur succédèrent les cracheurs de feu, faisant passer des frissons chez les enfants;

Vous venez à la fête ?

          Et enfin arriva le " clou " du spectacle : le passage sous la barre où il fallait montrer sa souplesse et son agilité;

Vous venez à la fête ?

          Le rythme des tambours prenait une intensité dramatique alors que l'homme se trouvait pratiquement à l'horizontale sous la barre;

 

Vous venez à la fête ?

          Le spectacle était terminé et nous avions passé un bon moment. On nous remit sur le sentier avec recommandations d'être rentrés à l'hôtel avant la nuit.

          J'espère que cette escapade africaine aura été une parenthèse agréable dans le confinement.

Voir les commentaires

2020-04-04T16:48:00+02:00

Expliquez-moi !

Publié par divagations-et-balades

          Oui, expliquez-moi pourquoi on enlève aux médecins le droit de prescrire du Plaquénil (hydroxychloroquine), ce qui est déjà scandaleux en soi, sous prétexte que ce produit n'a pas l'AMM dans l'indication du coronavirus, et pourquoi on peut prescrire du Rivotril, un anti-épileptique, selon le décret du 28/03/2020 :

          Par dérogation à l’article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, la spécialité pharmaceutique Rivotril® sous forme injectable peut faire l’objet d’une dispensation, jusqu’au 15 avril 2020, par les pharmacies d’officine en vue de la prise en charge des patients atteints ou susceptibles d’être atteints par le virus SARS-CoV-2 dont l’état clinique le justifie sur présentation d’une ordonnance médicale portant la mention “Prescription Hors AMM dans le cadre du covid-19”. 

          Pour être brève : un médicament qui donne des résultats très prometteurs dans le traitement du Covid-19 est interdit car " hors AMM " pour cette indication, alors qu'un médicament qui peut tuer car induisant une dépression respiratoire, (contre laquelle on lutte dans les cas graves d'infection au Covid-19), ou ayant des risques d'arrêt cardiaque, et ce, principalement chez les personnes âgées, (voir le Vidal : effets indésirables), peut, lui, être prescrit hors AMM dans cette indication ? Expliquez-moi avant que je ne me fasse des idées.

          Expliquez-moi aussi comment l'épidémie ralentit en Allemagne alors qu'elle flambe en France :

     * plus de 6500 morts

     * plus de 1400 décès dans les EHPAD

          Et là se greffe une question supplémentaire qui m'interpelle :

   * Comment peut-on laisser à l'abandon les personnes âgées qui, pour leur malheur, résident dans les EHPAD

          Il fut un temps, et ceux de ma génération l'ont connu, où l'on respectait les vieillards, et quand l'heure pour eux était venue, les enfants les prenaient avec eux, il n'était pas question de les mettre en maison spécialisée, la meilleure soit-elle, où, isolés du monde, ils déclinaient rapidement. 

          (J'ai été médecin dans deux de ces maisons, j'ai côtoyé la détresse puis le déclin de ces hommes et de ces femmes, coupés de leurs repères, de leurs souvenirs, et trop souvent abandonnés. Combien de pleurs ai-je du consoler avec de pauvres mots, qui ne ramenaient pas les enfants oublieux, habitant parfois à moins de cinq kilomètres).

          Le monde change, et la personne âgée n'est plus ce grand-père et cette grand-mère, qui avaient connu une époque à laquelle on n'avait accès qu'à travers eux. Ils avaient l'aura de qui a traversé la vie en accumulant les expériences dont ils nous faisaient profiter, de qui a connu un passé qui nous était inaccessible, et qui nous le léguaient afin que l'on puisse construire notre avenir.

          Dans toutes les civilisations, ils étaient les Sages, respectés et souvent vénérés. Ils le sont encore en Afrique, chez les Amérindiens. Dans ces civilisations, on pleure davantage le vieillard qui meurt que le nouveau-né dont on pense qu'il n'a pas conscience de sa mort et qui n'a encore rien accompli.

          Chez nous c'est l'inverse. On pleure le nouveau-né qui aurait pu avoir une vie merveilleuse, et du vieillard qui meurt, on pense qu'il a assez vécu. De toute façon, il ne rapporte rien et coûte cher à la Sécu, et à qui, entre parenthèses, il a cotisé toute sa vie professionnelle, pour que, justement, on prenne soin de lui le moment venu.

          ALors, on n'honore plus, on ne respecte plus, on vit détaché du passé, en zombie du présent, et l'on marche vers un avenir gris, parmi des Humains gris, dans l'univers d'Êtres interchangeables de la mondialisation peut-être pas si heureuse que ça. On a juste oublié : 

 Qu'un vieillard qui meurt est une bibliothèque qui brûle

Voir les commentaires

2020-04-01T16:03:02+02:00

Le jour où fondit la Lune

Publié par divagations-et-balades

          Depuis des temps immémoriaux, le Soleil et la Lune se partageaient le Ciel. Et même, au fil du temps, ils étaient tombés amoureux l' un de l'autre.

          Le Soleil flamboyait pendant la journée, la Lune régnait la nuit, ce qui ajoutait à son mystère.

          L' harmonie qui existait entre eux semblait éternelle, et pourtant.......

          ........Pourtant advint un jour maudit où, étourdiment, la Lune empiéta sur le temps diurne du Soleil;

Le jour où fondit la Lune

          Celui-ci, jaloux de ses prérogatives, entra dans une colère brûlante, et ne pardonna pas ce qui, pour lui, était un affront.

          Alors, fou de rage, il lança des langues de feu d'une intensité telle qu'il incendia le Ciel et la Terre, faisant fondre au passage, la pauvre Lune et la belle Vénus venue lui rendre visite.

Le jour où fondit la Lune

          Sur Terre, les ténèbres se firent plus noirs encore, leur opacité sombre engendra des peurs et les rêves se firent cauchemars.

                  La Terre avait perdu sa Lune !!!

          Mais voilà que de très très loin s'éleva la voix d'un enfant : 

                              POISSON D'AVRIL 

        Mais oui......Mais c'est bien sûr !!!! Nous sommes le 1er avril !!!!

Voir les commentaires

2020-03-29T18:30:26+02:00

La France a peur !

Publié par divagations-et-balades

          Mais ils n'ont pas honte ! La France a peur, mais à qui la faute ?

          A ce gouvernement qui nous annonce que nous allons connaître la même situation que l' Italie ou l' Espagne, qu'un pic est devant nous, mais qui ne fait rien pour l'empêcher ? Il est débordé et nous donne le vertige.

          A ces incompétents qui s'en prennent au Pr Raoult, parce qu'il se comporte en vrai médecin dont le seul souci est celui de soigner ceux qui se présentent devant lui victimes du virus chinois, en interdisant toute prescription du plaquenil, donc la chloroquine, sous prétexte qu'il ne satisfait pas à " l'Evidence Based Medicine " ? Ils veulent des études cliniques !!! OK !  Alors, combien de morts en attendant les résultats ? parce que cela ne se fait pas en un jour les études cliniques.

          Le plaquenil n'est pas sorti du chapeau du Pr Raoult. C'est déjà un vieux médicament. Oui, il a des effets secondaires, mais on prend des précautions, je l'ai déjà dit, et de toute façon, ceux-ci n'interviennent qu'au cours du temps long comme on dit pour être à la mode. Dans le cas qui nous occupe le traitement ne dure qu'une dizaine de jours.

          Les antiviraux " classiques " sont inefficaces. Alors, on laisse mourir les gens ? le serment d' Hippocrate serait-il devenu le serment d' Hippocrite ?

          Un certain laboratoire propose un traitement à 300€, et cela lui a valu un saut prodigieux en Bourse.......Le Pr Raoult serait-il le vilain empêcheur de danser en rond ? Pardon, en ronds ?

          Petite question à tous ces médecins (!) qui hantent les radios et les plateaux TV : Si, à D. ne plaise, le virus vous atteint, allez-vous refuser la chloroquine parce que son action n'a pas fait l'objet d'une étude clinique en bonne et due forme dans cette indication ?

        Vous allez donc mourir en héros de la médecine scientifique ! mais ne savez-vous donc pas que beaucoup de nos remèdes sont issus de l'empirisme ? Si des esprits curieux n'avaient pas existés, beaucoup d'entre eux n'existeraient pas non plus.

          Tenez, (je mets l' OM de côté qui m'énerve dans le monde normal), et j'envie les Marseillais d'avoir chez eux un homme tel que le Pr Raoult. Chapeau Monsieur ! Vous mériteriez d'être adoubé comme un preux. 

          

La France a peur !

Voir les commentaires

2020-03-27T18:40:25+01:00

POLEMIQUE

Publié par divagations-et-balades

          Nous assistons à une partie de ping-pong verbal qui frise la polémique au sujet du traitement par la chloroquine entrepris par le Professeur RAOULT à Marseille.

          Celui-ci est un virologue qui fait autorité sur le plan international, on ne peut donc le suspecter de rechercher la gloire, par contre, on peut, sans risque je crois, penser qu'il sait ce qu'il fait.

          J'ai rouvert mon Vidal.

          Oui, l'hydrochloroquine n'est pas un traitement anodin, elle a des effets secondaires non négligeables et connus.

          Parmi ceux-ci les plus importants sont :

     * les risques au niveau de la rétine

     * les risques de neuro-myopathies

     * le risque d'un érythème généralisé

     * le risque de toxicité hématologique

          C'est vrai, ce n'est pas rien MAIS, en médecine il y a ce que l'on appelle : Evaluation du Bénéfice/Risque.

          Tous ces risques-là ne sont pas obligatoires, le terme " risque " dit bien ce qu'il veut dire. Par contre, le risque majeur du coronavirus est : La Mort.

          Il m'est arrivé de prescrire du " plaquenil " par exemple. Son principe actif est l'hydrochloroquine. Dans ces cas-là je faisais ce que faisaient tous mes confrères, je prenais des précautions.

          C'est ce que fait le Professeur RAOULT, et je suis sûre qu'il a aussi évalué le fameux principe du Bénéfice/Risque.

          C'est exact que sur le plan méthodologique, le nombre de malades qu'il a traité n'est pas significatif. Mais combien mourraient si on attendait le résultat d'une étude de plusieurs mois minimum et conforme à la règle ?

          Nous sommes en guerre a dit le Chef, et dans ces cas-là on ne perd pas de temps pour organiser la défense et prendre les armes que l'on a sous la main et que l'on pense efficace.

Wikipedia - Coronavirus

Wikipedia - Coronavirus

Voir les commentaires

2020-03-26T14:51:59+01:00

La vie ne vaut rien....

Publié par divagations-et-balades

          A l'heure où ce virus meurtrier accomplit sa chevauchée fantastique autour du monde, où l'on détrousse les infirmières de leurs masques et matériel médical, où de faux gendarmes essaient de nous escroquer en nous verbalisant et tentant de nous faire payer une amende en direct, où les bas instincts de l' Être Humain se réveillent, car ils ne dorment jamais que d'un oeil;

          A l'heure où notre liberté de circuler est soumise à un permis et réduite dans un temps qui s'allonge, pourquoi ne pas penser à ce monde dont une entité sournoise et microscopique essaie de nous priver, à la beauté délicate que nous offre le soleil apparaissant dans le ciel matinal après son mystérieux voyage nocturne, et que l'on se croit au premier matin du monde;

La vie ne vaut rien....

          A sa splendeur quand, le soir venu, il va plonger dans l'océan, là-bas, derrière les pins et les dunes;

La vie ne vaut rien....

          Et à la grandeur sublime de ces arcs-en-ciel jumeaux, qui en vain, depuis sans doute des millénaires, essaient de nous montrer une verticalité de plus en plus ignorée,

La vie ne vaut rien....

          Ou qui, par une arche impeccable, voudrait nous enseigner ce qu'est vraiment être relié.

La vie ne vaut rien....

          Et que dire de ce désert liquide qui vient lécher nos côtes, cet océan aux couleurs changeantes,

La vie ne vaut rien....

          On le croit impassible, et pourtant, il peut entrer en de terribles colères, et quand on le voit noircir à l'horizon, mieux vaut ne pas le défier.

La vie ne vaut rien....

          Et ces roses,encore cachées dans un monde primordial mais qui déjà, préparent leur éclosion magique pour nous dire que Oui, si la vie ne vaut rien,

                 RIEN NE VAUT LA VIE !

La vie ne vaut rien....

Voir les commentaires

2020-03-24T10:19:38+01:00

In Memoriam

Publié par divagations-et-balades

          Je ne les connaissais pas, mais ils étaient mes Confrères.

          Nous appartenons tous à la même grande famille de la Médecine.

         Nous avons tous prêté le même serment, celui qu' Hippocrate nous a légué, et en choisissant ce métier, nous en acceptions par avance les victoires et les échecs, et le fait que , parfois, nous pourrions avoir à en payer le prix terrible de nos vies.

                 MAIS PAS COMME CELA.

          Si nous comprenons que nous puissions être vaincus par une bactérie impitoyable, ou un virus meurtrier, il nous est difficile d'accepter que nous puissions mourir à cause de la folie imprévoyante d' hommes incompétents qui n'ont pas su nous protéger dans notre travail pour tenter de sauver nos semblables.

          Dormez en paix Chers Confrères, mais c'est à nous qu'il appartient désormais de poser les questions et d'en exiger les réponses.

          Mais, soyez sûrs d'une chose :

                 NOUS NE VOUS OUBLIERONS PAS

Voir les commentaires

2020-03-22T14:52:55+01:00

Et en même temps.....

Publié par divagations-et-balades

          La nature poursuit sa joyeuse marche en avant, comme pour nous dire qu'à travers son immanence réside notre espérance.

          Une chape de plomb s'appesantit sur nos têtes, veut faire ployer nos genoux. Le malheur étend son voile noir et veut éteindre nos regards, mais, dans son éternelle et annuelle renaissance, la nature, imperturbable, refait chanter ses couleurs.

          De la fleur la plus humble à l'arbre le plus sophistiqué, elles sont là, encore un peu timides, mais promesses d'un éclaboussement en gestation.

          Regardez-les, elles ont un message : celui que la vie est plus forte que tout,

Et en même temps.....Et en même temps.....

          Et ne s'arrêtera pas.

Et en même temps.....Et en même temps.....Et en même temps.....

          Voilà, bon courage à tous, en attendant de régler les comptes, et que ces images soient pour vous

                 " un peu de soleil dans l'eau froide ".

(Pardon Françoise pour ce vol d'un titre).

Voir les commentaires

2020-03-21T18:41:44+01:00

Asylum

Publié par divagations-et-balades

          Je crois que nous vivons une période où la folie semble gagner des galons.

          Mais que se passe t-il dans certaines têtes ? Ignorance du sens des mots ou de certains acronymes pourtant familiers...............Malheureusement.

          Ainsi SDF. Je croyais bêtement que tout le monde, et surtout ceux que leur fonction amène sans doute à les rencontrer, savait que cela signifiait " Sans Domicile Fixe ".

Asylum

          Et voilà qu'au journal de TVLibertés hier soir, j'ai vu des images sidérantes : 

Asylum

          Et où peuvent-ils se confiner les SDF ? Dans une encoignure de porte ? Sous l'arche d'un pont ? En plus, à Lyon, ils ont le choix entre plusieurs ponts.......La chance !!! 

          Et l'amende, comment vont-ils la payer ?

                        Parce que, si 135€ ils avaient,

                 Chambre d'hôtel ils auraient pu payer !

          En attendant on fait quoi ? On rit de la bêtise humaine ? Ou on pleure parce qu'elle se double d'inhumanité ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog