Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-10-05T09:40:07+02:00

Le prince et le paysan

Publié par divagations-et-balades

          Il y a très longtemps, un prince décida d' acheter les quatre plus beaux chevaux des quatre royaumes qui entouraient le sien. Il voulait le plus bel attelage pour son lourd carrosse de bois précieux.

Le prince et le paysan

          Il acheta donc quatre magnifiques étalons dans les meilleurs haras des quatre capitales voisines. Vite, il les attela à son carrosse et résolut de revenir en son château en traversant une forêt fort épaisse et sombre.

 

Le prince et le paysan

          Mais voilà qu' en chemin, le carrosse et les chevaux s' enfoncèrent dans une énorme mare de boue. Le prince fouetta ses chevaux qui, au lieu de tirer le carrosse, continuèrent à s' enfoncer.

          Plus il essayait de se sortir de ce piège d' eau et de boue, et plus tout l' équipage s' enfonçait. Le prince avait de la boue jusqu'à la ceinture, les chevaux se débattaient et hennissaient, mais en vain, rien n' y faisait.

          Soudain arriva une méchante carriole tirée par deux chevaux qui avaient l' air bien fatigués. Dans la carriole, un vieux paysan ne paraissant guère plus fringant.

Le prince et le paysan

          Mais, c' était un brave homme qui ne pensait qu' à faire le bien. Voyant le prince et ses chevaux en si fâcheuse posture, il proposa son aide.

          Le prince éclata de rire. " C' est avec ces deux bêtes harassées que tu veux m' aider, toi, le paysan ? ".

          " Oui mon Prince " répondit-il.

          " Alors, viens " dit le prince, avec un petit sourire ironique.

          Le paysan attacha alors une corde entre sa carriole et l' attelage du prince, puis, d' un coup de fouet, entraina ses deux chevaux qui, soudain, devinrent deux formidables bêtes de trait.

          Aprés des efforts incroyables, ils réussirent à sortir de la mare de boue, les quatre chevaux, le lourd carrosse et le prince.

          Celui-ci était fort surpris mais heureux. Il dit au paysan : " moi, avec ces quatre superbes chevaux je n' ai pas réussi, et toi, avec ces deux haridelles, tu as réussi. Explique-moi ".

Le prince et le paysan
Le prince et le paysan
Le prince et le paysan
Le prince et le paysan

          Alors le paysan lui dit : " vos chevaux sont beaux, forts, éclatants, mais, chacun vient d' une écurie différente, ils ne se connaissent pas, ils ne s' aiment pas; quand vous en fouettez un, les trois autres rient et sont contents de voir le quatrième souffrir, par contre, mes chevaux à moi sont frères;

Le prince et le paysan

          Ils viennent de la même mère, de la même écurie, et, ils s' aiment. Quand l' un souffre, l' autre vient à son secours, et de deux, ils deviennent trois, quatre, cinq, dix peut-être.

Le prince et le paysan

          Cela s' appelle la Fraternité, être toujours là l' un pour l' autre, l' un avec l' autre, comme les cinq doigts de la main, formant un poing. Et c' est de là que vient la force que rien ne peut briser !

 

( Cette histoire est une adaptation de celle que vient de raconter pour la fête de Kippour, un ami israélien ).

Les images viennent de Wikipédia.

Voir les commentaires

2014-10-03T08:28:44+02:00

Le rosier fou vous salue bien !

Publié par divagations-et-balades

          Vous rappelez-vous de ce fou qui avait donné naissance à une " rose-oursin " ?

          Que s' était-il passé pour que ce rosier, pourtant d' une bonne famille, les Pierre de Ronsard, présente aux yeux du monde éberlué, cette formation bizarre et hirsute ?

cf le rosier fou

cf le rosier fou

          Pas laide d' ailleurs, mais, qui posait la question inquiétante de la possible animalisation de la plante.

          Alors ce matin, en faisant mon tour de jardin, j' ai pensé que je devais peut-être aller voir ce qui se passait, car je l' avais bien négligé depuis quelque temps.

          Au premier abord, j' ai été rassurée. Parmi les roses normalement fanées, j' ai eu la surprise d' en voir une, magnifique, tendant ses pétales au soleil du matin.

Le rosier fou vous salue bien !

          Mais, en regardant mieux, je l' ai vue, l' intruse, l' air sarcastique dans son coin, trop prés à mon goût de cette belle rose. Et si elle la contaminait ?

Le rosier fou vous salue bien !

          Car, elle est toujours là, avec son allure de hérisson roulé en boule. Elle me parait quand même moins fringante, la couleur moins vive. Est-ce un effet du vieillissement ? Ne serait-elle donc pas immortelle !

          Ou alors, je suis abusée par le contre-jour. Je m' approche.

Le rosier fou vous salue bien !

          Oui, elle s' est un peu ratatinée; peut-être parce que, si les journées sont chaudes, les petits matins accusent l' automne et réapprennent la fraîcheur de l' aurore.

          Va t-elle passer l' hiver ?

          Et bien sûr me dit-elle d' un ton pincé, qu' est-ce que tu crois ?

          Allons bon ! la voilà qui parle maintenant ! Je m' en vais, je n' ai pas envie de me disputer le soleil à peine levé.

          Mais...........je l' aurai à l' oeil !!!

Voir les commentaires

2014-09-30T21:58:18+02:00

Tunisie romaine : Sbeïtla

Publié par divagations-et-balades

          Au temps des Romains, elle s' appelait Sufetula.Elles fut fondée par eux au temps des Flaviens, sans doute dans la deuxième moitié du 1er siècle, quand les armées romaines venaient de pacifier la région, en proie aux attaques des Maures, ainsi qu' elles nommaient les Barbares africains. Elle se situe dans la partie centrale de la Tunisie.

Wikipedia

Wikipedia

          Comme dans toute cité romaine, le Capitole en représentait le centre religieux. Il était constitué de trois temples séparés, dédiés à la triade capitoline : Jupiter, Junon et Minerve.

Wikipedia

Wikipedia

          Sous l' arche de cet arc d' Antonin le Pieux, on aperçoit le plus important de ces temples capitolins.

Tunisie romaine : Sbeïtla

          Cet arc d' Antonin permet d' accéder au forum, autre lieu capital de la cité romaine.

Tunisie romaine : Sbeïtla

          On trouve aussi, à Sbeïtla, les vestiges d' un bâtiment incontournable: les Thermes Publics.

          On y devine encore la trace des Thermes d' été, et, en plus petit, des Thermes d' hiver.

          Mais, le monument le plus beau et le plus admiré de Sbeïtla, est sans conteste, l' Arc de Dioclétien.

Tunisie romaine : Sbeïtla

          Il s' agit d' une porte monumentale de plus de cinq mètres d' ouverture, encadrée de deux pieds massifs où se trouvent deux niches qui, sans doute, abritaient des sculptures. On voit aussi, de chaque côté, deux pilastres posés sur des colonnes corinthiennes, supportées par deux piédestaux.

          Cet arc, assez rustique, est dédié aux empereurs de la première Tétrarchie mise en place par Dioclétien à la fin du IIIème siècle, pour faire face aux invasions barbares.

          On a découvert ces dernières années, au sud et à l' est de Sbeïtla, deux mosaïques dont certains disent qu' elles raconteraient la légende de Bellerophon, le héros grec, qui, aprés avoir apprivoisé Pégase, le cheval ailé à la fontaine de Styrène, aurait, grâce à lui, tué la Chimère, monstre femelle à l' apparence terrifiante.

          Elle était l' enfant difforme de la Femme Serpent Echidna et de Typhon dont les cents gueules vomissaient du feu.

          Chimère avait trois têtes : de lion, de chèvre et de serpent, et, était pourvue d' ailes de dragon.

Wikipedia

Wikipedia

          Elle avait pour frères et soeurs, les Cerbères, l' Hydre de Lerne, les Harpies et le Sphynx.

          La Chimère adorait semer la terreur dans le voisinage, crachait du feu, et avait la déplorable habitude de dévorer tout humain qui, pour son malheur, croisait son chemin.

          Mais, heureusement, vint Bellerophon.......

Voir les commentaires

2014-09-28T20:21:09+02:00

Tunisie romaine : El Djem

Publié par divagations-et-balades

          Quand on va de Tunis à Sfax, à peu prés aux deux tiers de la route, se trouve El Djem.

Wikipedia

Wikipedia

          Là, se trouve le site probablement le plus connu de la Tunisie romaine: Le Colisée d' El Djem.

Tunisie romaine : El Djem

          Superbement conservé, il est le plus grand amphithéâtre de tout l' Empire Romain, après celui de Rome et celui de Capoue.

          El Djem, qui s' appelait Thysdrus au temps des Romains, avait possédé deux autres amphithéâtres. Le premier, datant du premier siècle avant J.C. était assez rudimentaire, mais, avait cependant une cavea creusée dans le roc de la seule colline de la région.

          On pense qu' il fut construit par des émigrés italiens venant faire leur métier de gladiateurs.

          Suite à sa détérioration, un deuxième amphithéâtre fut aménagé, en remblayant la colline de façon à allonger le grand axe de l' arène.

          Le Colisée que nous connaissons daterait de deux cent trente huit aprés J.C., mais, ceci est controversé. Quoi qu' il en soit, il figure parmi les mieux conservés de ce type de construction. Il est le seul, avec le Colisée de Rome, à posséder encore intacte, une façade à trois niveaux de galeries.

          L' arène était coupée en deux par deux galeries perpendiculaires. La plus petite desservait les gradins, la plus grande comportait huit cellules où étaient entreposés les cages des animaux et les cadavres des gladiateurs tués.

Sa construction en grès de la région, lui donne cette belle couleur

Sa construction en grès de la région, lui donne cette belle couleur

          On le nomme parfois " Ksar de la Kahena " du nom d' une princesse juive berbère qui, au VIIème siècle, avait pris la tête de la résistance à l' envahisseur musulman. Elle avait commencé à guerroyer contre eux dans sa Numidie natale, ( région des Aurès en Algérie actuelle ), et remporta deux victoires contre les armées Omeyyades. Puis, vaincue et traquée, elle se réfugia, avec ses partisans, à El Djem, transformé en forteresse.

          Elle y résista aux armées arabes pendant quatre ans.

Photo prise à Kenchela, en Algérie

Photo prise à Kenchela, en Algérie

          On dit qu' elle aurait été trahie par son jeune amant, qui l' aurait décapitée, ( mode ancienne !), et qui aurait offert sa tête au chef des armées arabes. Celui-ci l' envoya tel un trophée au calife Abd El Malik en Syrie.

          Le Colisée d' El Djem a été classé au patrimoine mondial de l' UNESCO en mille neuf cent soixante dix neuf.

   

Voir les commentaires

2014-09-27T08:28:55+02:00

Légionnaires.........En avant

Publié par divagations-et-balades

          Les Romains, ces grands marcheurs, décidèrent un jour de traverser la mer et, d' aller conquérir les terres d' Afrique.

image Wikipedia

image Wikipedia

          Il y avait en Tunisie, terre la plus proche, une cité qui faisait grincer les dents à Rome, et l' énervait beaucoup : Carthage; laquelle cité avait eu, pour reine et fondatrice, une certaine Didon, qui, à ce moment-là, portait encore son nom phénicien d' Elysha.

image Wikipedia

image Wikipedia

          Arrivant de Phénicie pour échapper à la tyrannie de son frère Pygmalion, elle avait quémandé, auprés des seigneurs locaux, un bout de terre pour s' installer.

          " Autant qu' une peau de boeuf peut contenir " dit-elle, maligne, pour ne pas leur faire peur. Mais, elle découpa la peau en fines lanières, qui, mises bout à bout, délimitèrent ce qui allait devenir la grande Carthage.

          Elle épousa un roitelet local du nom de Barca. ( ou baraq en hébreu et en arabe, ce qui signifie foudre ou éclair).

          Un certain Hamilcar Barca, fut le général qui affronta plus tard les Romains au cours de la première Guerre Punique.

Wikipedia

Wikipedia

          Rome convoitait la Sicile......Les Carthaginois aussi, et, pas de chance, ils avaient une longueur d' avance.

          Que faire sinon la guerre ?......Dont acte...........et, les Cathaginois furent vaincus.

          Les deux républiques, romaine et carthaginoise, se disputaient, en fait, la prépondérance en Méditerranée. Cathage n' allait pas en rester là, Rome non plus. Lors, deux autres Guerres Puniques les opposèrent. Hannibal avait succédé à son père Hamilcar. Mais, en dépit de ses éléphants, Hannibal fut vaincu.

Wikipedia

Wikipedia

          A la fin de la troisième Guerre Punique, qui fut très courte, les Romains mirent le siège devant Carthage, et, finalement, la détruisirent. Mais les Romains sont des bâtisseurs, et, ils reconstruisirent Carthage, ( c' était la moindre des choses quand même ! ), et, ce sont ces ruines romaines que l' on peut visiter au nord de Tunis.

          Ce sont les premières de la Tunisie romaine.

En face, on aperçoit une montagne à deux cornes : le Djebel Bou Kornine
En face, on aperçoit une montagne à deux cornes : le Djebel Bou Kornine

En face, on aperçoit une montagne à deux cornes : le Djebel Bou Kornine

          C' est à cette balade au coeur de la Tunisie romaine que je vous convie. M' y suivrez-vous ?

          A bientôt !

Voir les commentaires

2014-09-25T10:08:06+02:00

La pensée du jour

Publié par divagations-et-balades

          " Rien n' est plus sot que de traiter avec sérieux les choses frivoles. mais rien n' est plus spirituel que de faire servir les frivolités à des choses sérieuses ".

 

          Celui qui a dit ça, a vécu de mille quatre cent soixante neuf à mille cinq cent trente six, et fut l' un des plus grands humanistes de la Renaissance.

          J' ai fait sa connaissance, peut-être en philo, à travers " l' Eloge de la folie ". Ce titre m' enchantait; en le lisant, on n' était pas déçu, il s' agit d' une fiction burlesque dans laquelle Erasme fait parler la déesse de la folie. Celle-ci critique de manière satirique et virulente, les théologiens, les Maitres, les Moines, les Courtisans......

          Eclectique, Erasme a écrit un " savoir vivre à l' usage des enfants " qui a fait référence pendant plusieurs générations.

          Il avait pris pour devise : " Je ne fais de concession à personne ". A ceux qui lui reprochaient l' orgueil de celle-ci, il répondait avec subtilité que cette devise était celle du dieu Terminus, représentant la mort, et qu' en fait, c' était la mort qui parlait et non lui, Erasme.

          Erasme avait un ami, tout comme Montaigne avait La Boétie. Il s' agissait de Thomas More, historien, philosophe et humaniste anglais.

          

Image Wikipedia

Image Wikipedia

          Après avoir désavoué le divorce du roi Henri VIII, et l' autorité religieuse qu' il s' était arrogé, il fut exécuté comme traitre. Erasme en fut très affecté : " Dans l' exécution de More, je meurs moi-même un peu, nous étions deux amis ayant une seule âme entre nous ".

          Erasme mourut un an aprés. En mille cinq cent quarante trois, ses livres furent brûlés en public à Milan, en même temps que ceux de Martin Luther.

Image Wikipedia

Image Wikipedia

Voir les commentaires

2014-09-23T18:57:44+02:00

Par la Porte Prison

Publié par divagations-et-balades

          Aujourd'hui, j' aborde la vieille ville par une porte massive et un tantinet rébarbative;

Par la Porte Prison

          Ce n' est pas étonnant, j' apprends par une enseigne proche que c' est la Porte Prison.

Par la Porte Prison

          Oh ! Attention ! N' est-ce pas dangereux de franchir cette porte ? Ne cache t' elle pas une cohorte de gendarmes prêts à fondre sur l' imprudent promeneur et à l' envoyer dans un cul de basse fosse ? Comme ça, pour le plaisir !

          Taratata ! comme disait Scarlett, si c' est l' aventure qui est derrière cette porte, allons-y !

Par la Porte Prison

          Eh bien voilà ! C' est fait ! Un petit regard en arrière....mais non, aucune herse n' est tombée pour m' empêcher de m' échapper. pas le moindre gendarme à l' horizon, la Porte Prison doit être désaffectée. Youpi ! Je vais pouvoir continuer la balade.

          Tiens, un appartement à vendre ! Bien situé, à côté d' un marchand de musique.

Par la Porte Prison

          Je remonte une rue dans laquelle il me semble apercevoir un beau bâtiment. Elle longe apparemment la cathédrale.

Par la Porte Prison

          Un bel immeuble ancien se devine dans cette rue; je crois qu' il vaut la peine que je m' approche.

Par la Porte Prison

          Je ne sais ce que c' est, mais, peut-être que quelque vannetais me lira et pourra me le dire. Voyons-le de plus près.

          Il est magnifique !

Par la Porte Prison

          Une jeune dame inconnue, qui semblerait vouloir jouer les stars, prend la pose devant moi.

Par la Porte Prison

          Au bout de la rue, une place; laquelle ? Mais qu' importe, je me promène au hasard des rues de Vannes.

Par la Porte Prison

          Avoir la sensation de se perdre dans une ville inconnue, ou presque, est assez excitant. Allez, je tourne là, eh ! mais c' est ma rue aux caramels ! Je sens qu' il va y avoir une escale !

          Cette grille sur la droite,

Par la Porte Prison

          C' est un petit castelet, château Gaillard, je crois, qui abrite le musée d' Histoire et d' Archéologie.

Par la Porte Prison

          Au bas de la rue, la place des Lices; je reprends la rue Saint Vincent et me retrouve face au port de plaisance.

          Le ciel s' est chargé davantage. Il est superbe avec ses nuages qui noircissent de plus en plus. Il est breton....( Je vais encore m' attirer des foudres ). Je décide d' aller au bout du port, si je prends la douche ...tant pis.

          J' ai eu raison d' y aller. Le ciel semble prêt à écraser la ville; l' eau, vert sombre, reflète les mâts des bateaux en tremblotant.

Par la Porte Prison

          Je crois que ce ciel pesant va finir par me tomber sur la tête, et, qui sait, m' engloutir ! Hop ! Je rentre, ce n' est pas loin, au bout du quai.

Voir les commentaires

2014-09-21T20:09:29+02:00

Vannes.....au hasard

Publié par divagations-et-balades

          Le hasard est un bon copain, et, j' aime bien quand il me prend par la main, pour vadrouiller sur les routes, ou dans une ville, peu familières.

          Nous sommes à Vannes, la Gwened bretonne, et à partir de la place des Lices, je tourne à gauche et.....en avant !

Vannes.....au hasard

          Tiens ! Une crêperie ! Décidément, aucune tentation ne me sera épargnée. La crêpe est mon gâteau préférée ! Mais je préfère les miennes, telles que ma mère m' a apprise à les faire.

          J' arrive à la cathédrale. Il y a foule. Le mois d' août est le mois des mariages en Bretagne.

Vannes.....au hasard

          Cette cathédrale, dédiée à Saint Pierre, a peut-être été construite sur les traces d' une première église, détruite en neuf cent dix neuf, lors des invasions normandes. La construction d' une nouvelle cathédrale, de style roman, fut impulsée par l' évêque Judicaël et son frère, Geoffroi 1er, duc de Bretagne.

          Trop petite, elle fut reconstruite en style gothique aux XVème et XVIème siècles, car il y avait afflux de pèlerins venant se recueillir sur le tombeau d' un saint espagnol venu mourir à Vannes, Saint Vincent Ferrer, enterré dans le choeur.

Vannes.....au hasard

          Les deux tours sont différentes. La tour romane, côté nord, a été conservée.

          En tout, la construction de cet édifice a duré sept siècles. J' avais un jour visité l' intérieur avec mon ami; hélas, ce jour-là, nous n' avions ni lui ni moi, emporté nos appareils photos. J' y reviendrai donc un jour.

          Le nez au vent, je continue ma promenade entre ces belles maisons à colombages rouges.

Vannes.....au hasard

          En me retournant, je vois le porche de la cathédrale; il date du XIXème siècle.

Vannes.....au hasard

          Et, que je suis sur la place Henri IV. En face, une rue; est-ce celle où se trouve ce restaurant indien où mon ami et moi allions parfois diner quand nous étions à Vannes ?

Vannes.....au hasard

          C' est peut-être plutôt celle-ci ?

Vannes.....au hasard

          A moins que......

Vannes.....au hasard

          Assez cherché pour aujourd'hui ! Je vais aller manger une glace au caramel au beurre salé. Vous venez ? Ou on se retrouve aprés ?

Voir les commentaires

2014-09-20T14:29:51+02:00

L' Histoire ensevelie

Publié par divagations-et-balades

          Dans mes livres d' écolière, ils se succédaient, figures presque légendaires. Ils étaient les bâtisseurs de la France, les héros de notre histoire commune, ceux de l' Histoire par laquelle nous savions que nous étions français. Ils étaient notre héritage, et, inconsciemment, nous en étions fiers.

          Et voilà qu' aujourd'hui, j' apprends qu' on les dilue dans le temps, qu' ils pâlissent tellement que les écoliers ne les voient plus, et ne les connaissent plus, eux, les fondateurs du pays dans lequel ils vivent. Comment vont' ils inventer demain si aujourd'hui on gomme leur passé ?

          En disparaissant des livres d' Histoire, ils en sortent peu à peu, au profit de celles d' autres civilisations. Ne peut' on apprendre les Histoires étrangères sans anéantir la nôtre ? Sans prendre le risque insensé de nous faire, nous aussi, sortir de l' Histoire ?

          Depuis la sortie de l' école, je les avais, croyais-je, oubliés. Mais ils sont tous là, au fond de moi, comme, j' en suis sûre, au fond de mes compatriotes, vivants témoins d' un passé que nous n' avons pas connu, mais que la simple évocation de leurs noms fait briller.

     * Clovis : il fut le premier roi des Francs, instituant la dynastie des Mérovingiens.

Image Wikipedia ( comme les suivantes )

Image Wikipedia ( comme les suivantes )

          Il cassa la tête du soldat qui brisa le fameux vase de Soissons qu' il convoitait.

            Il est le premier à sortir des livres d' Histoire.

     * Charles Martel : de lui non plus il ne faut plus apprendre l' histoire. Il était pourtant un véritable héros pour les écoliers que nous étions.

L' Histoire ensevelie

          Et 732 comme 1515, étaient de ces dates mythiques que chacun retenait sans problème.

     * Louis IX, devenu plus tard Saint Louis, est indissociable du chêne sous lequel il rendait la justice et guérissait les écrouelles.

L' Histoire ensevelie

     * Bertrand du Guesclin, le dogue noir de Brocéliande. C' est là qu' il défit et rançonna les Anglais. Fut' il aidé par Merlin ?

L' Histoire ensevelie

          Il était, à mes yeux, un héros formidable, presque surnaturel.

     * Jeanne d' Arc, la Pucelle d' Orléans, Jeanne, la bonne Lorraine, comme disait Brassens.

L' Histoire ensevelie

          Elle bouta les Anglais hors du royaume, mais, finit mal ! Quelle ingratitude !

     * François 1er : l' homme de 1515; il fut un géant flamboyant, dit, entre autres, le roi au grand nez Pas faux !

L' Histoire ensevelie

          Son règne est émaillé de sa rivalité avec Charles Quint, et des intrigues du roi Henri VIII d' Angleterre, quand il ne jouait pas les " Barbe Bleue ".

          C' est sous son règne que débuta la Renaissance française. Il fit venir des artistes italiens célèbres, Benvenuto Cellini, et surtout Léonard de Vinci, qu' il installa au Clos Lucé, tout près du château royal d' Amboise.

          C' est François 1er qui commença la collection des oeuvres d' art des rois de France, que l' on peut toujours admirer au Louvre.

     * Henri IV : le bon roi Henri qui aimait tant la poule au pot, ( moi aussi ), et pour qui Paris valait bien une messe.

 

L' Histoire ensevelie

          Il signa l' Edit de Nantes qui mit fin à vingt ans de guerre de religion. Il fut assassiné par Ravaillac, le seize mai mille six cent dix. Encore une date aisément mémorisable.

     * Richelieu. Il fut pendant dix huit ans, jusqu' à sa mort, le principal ministre de Louis XIII. Retors et intransigeant, il fut l' homme de la " raison d' état ".

L' Histoire ensevelie

          Il fut l' inventeur du premier " tour de vis fiscal ", ce qui le rendit très impopulaire.

          Il créa une armée de terre et une marine de guerre permanentes. Il rétablit l' autorité du roi dans le royaume et abaissa l' orgueilleuse maison d' Autriche.

     * Napoleon 1er. Autre grande figure de notre Histoire. Adulé ou détesté, il n' était pas homme des demi-mesures.

L' Histoire ensevelie

          Il fut le premier et le plus grand de nos deux empereurs.

     * Napoleon III. Neveu du précédent, Louis Napoleon Bonaparte fut le premier président de la République Française, puis, empereur des Français. Sa moustache était peut-être plus conquérante qu' il ne le fut lui-même.

L' Histoire ensevelie

     * Et, enfin, le dernier à, passer à la trappe : Charles de Gaulle, l' homme du 18 Juin 1940, le fondateur de la Vème république, sous laquelle nous vivons encore. Il fut aussi l' homme du mensonger " Je vous ai compris ", qui laisse une trace de feu dans le coeur de beaucoup.

 

L' Histoire ensevelie

          Grands ou petits, aimés ou non, tous ces hommes ont marqué et fait l' Histoire de notre pays, et sa grandeur, alors, méritent' ils d' être effacés de nos livres ? Que les écoliers ne les étudient plus ? Et, pourquoi ceux-là ?

          Comment ose t' on nous couper de notre passé ? Au nom de quoi ?

          Comment ne pense t' on pas qu' en le perdant, nous disparaitrons ?

          Excusez-moi, mais je suis indignée, révoltée. Un jour de 1495, une partie de mes ancêtres fuyant l' intransigeance, a choisi de venir vivre dans ce pays, pour son humanisme, sa culture, sa liberté, une autre partie, pour les mêmes raisons a fait le même choix au XIXème siècle. Ils se sont battus pour que ce pays reste ce qu' il était, parce qu' il était devenu le leur, que diraient' ils si tout ce qu' ils ont appris et respecté était escamoté ? Mis à mort ?

 

         

Voir les commentaires

2014-09-18T15:49:13+02:00

Aquitaine.....Je t' aime !

Publié par divagations-et-balades

          Ce matin, dans cet état un peu crépusculaire qui précède le réveil, l' envie impérieuse m' est venue de parler de l' Aquitaine. Un texte s' est même imprimé dans ma tête, qui.........s' est effacé à mon réveil total. Je vais malgré tout abandonner Vannes pour aujourd' hui, et parler de l' Aquitaine.

          Aquitaine, la terre des eaux. Des centaines de millénaires avant nous, la mer des Faluns la recouvrait, laissant, en se retirant, un sol qui, bien plus tard, ferait sa richesse.

          L' Aquitaine ne quitte pas la mer des yeux.

Aquitaine.....Je t' aime !

          Elle n' a pas oublié l' intimité de leurs rapports. De ses longues plages de sable blond, du haut de ses dunes, ou des rochers de sa côte basque, elle contemple ce vaste océan qui s' en va la tromper avec les rives des Amériques.

          L' Aquitaine, ce sont aussi des lacs emprisonnés derrière les dunes, qui ont empêché les esteys d' aller se fondre dans l' océan.

Aquitaine.....Je t' aime !

          C' est la terre des grands espaces, de l' horizon que rien ne semble limiter, des routes qui paraissent sans fin, une terre de liberté et qui en a transmis le goût aux hommes qui l' habitent.

Aquitaine.....Je t' aime !
Aquitaine.....Je t' aime !

          L' Aquitaine, c' est la plus grande forêt d' Europe, qui aligne ses pins à l' infini, qui, coquette, selon les saisons, se pare du jaune sombre des ajoncs, du jaune d' or des genêts, ou du rose des bruyères. Mais qu' un soleil parfois impitoyable brûle la peignant de couleurs insolites.

Aquitaine.....Je t' aime !

          Et de l' autre côté des deux grands fleuves qui la coupent en deux, sont les molles ondulations d' une terre verdoyante, et des falaises abruptes où le génie de l' homme a bâti des châteaux vertigineux.

Aquitaine.....Je t' aime !

          Aquitaine, où la mer et la montagne conjuguent le plaisir des Aquitains.

Aquitaine.....Je t' aime !
Aquitaine.....Je t' aime !

          Où la campagne leur offre la variété de ses produits qui assurent leur subsistance.

          Aquitaine, dont les terres riches ou caillouteuses se combinent pour donner un vin sans doute, et sûrement dit-on ici, le meilleur du monde. Merci aux Bituriges Vivisques.

          Aquitaine, terre de convoitise, terre d' invasion : Sarrazins, Romains, Anglais et finalement Français, mais terre aquitaine avant tout.

          Parfois, le ciel se déchire et nous tombe sur la tête, dans un fracas cosmique. Mais très vite, il sait se faire pardonner en nous faisant le cadeau d' un arc en ciel parfait dans un ciel en technicolor.

Aquitaine.....Je t' aime !

          Et, elle s' est donnée une sublime capitale : Bordeaux, le port de la Lune, qu' un intendant du roi, génial, a doté de monuments remarquables, un théâtre monumental,

Aquitaine.....Je t' aime !

          Une superbe place de la Bourse, encore magnifiée par son miroir d' eau,

Aquitaine.....Je t' aime !

          De larges avenues, la plus grande place d' Europe, et, à côté de ces splendeurs XVIIIème, le vieux Bordeaux, quartier de charme, gardé par des portes médiévales aux armes du roi d' Angleterre.

          Aquitaine..........je t' aime !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog