Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2014-04-14T10:47:35+02:00

La Capitale des Gaules

Publié par divagations-et-balades

          D' abord, il y a eu le voyage-plaisir. pas longtemps, le trajet dure une heure à une heure dix minutes selon les vents, mais, j' adore l' avion, encore plus que je déteste le train. J' en ai pris de toutes sortes, même les plus rigolos, comme cet hydravion de la compagnie Antilles Airboats.

 

La Capitale des Gaules

          Celle-ci appartenait à l' actrice Maureen O'Hara, qui fut, au cinéma des années trente à soixante dix, la partenaire privilégiée de John Wayne, et l' actrice fétiche de John Ford, comme ici dans Rio Grande.

Rio Grande, western 1950 ( Image Wikipedia )

Rio Grande, western 1950 ( Image Wikipedia )

          Maureen O'Hara, reine du technicolor, était une belle rousse irlandaise, dont un journaliste avait dit un jour, qu' elle était plus éblouissante qu' un coucher de soleil.

Le Cygne noir 1942 ( Image Wikipedia )

Le Cygne noir 1942 ( Image Wikipedia )

          Cet hydravion était rafistolé avec des bouts de ficelle. La porte ne fermait pas et s' ouvrait rythmiquement, nous expédiant, à chaque ouverture, de gros paquets d' eau de mer, car le pilote, pour nous faire plaisir, faisait du rase-vague pour nous faire voir les requins.

          Pour aller à Lyon, bien sûr, le vol fut moins pittoresque. L' avion était un sage Embraer brésilien, qui ne nous a même pas fait danser la samba.

          J' étais donc partie un jour avant le séminaire, pour pouvoir visiter le Vieux Lyon et Fourvière. Et c' est pour cela que, depuis hier, je marche comme Robocop, car mes mollets sont comme de la pierre, aprés les avoir  sollicités pendant à peu prés cinq heures sans m' arrêter.

          Première étape : tout en haut de la colline de Fourvière d' où la vue sur la ville est superbe.

 

    

 

La Capitale des Gaules

          D' habitude, m' a dit le chauffeur de taxi qui m' a amenée de l' hotel à la Basilique, ( car, maligne, je préférais descendre que monter cette colline abrupte ), on voit les Alpes Mais, ce jour-là, une brume à l' horizon rosé, m' en a empêchée.

La Capitale des Gaules

          En orientant un peu différemment l' objectif, il me semble discerner une légère ligne plus sombre,

La Capitale des Gaules

          Mais, n' est-ce pas mon imagination ?

          Je suis au pied de la célèbre Basilique de Fourvière; l' heure est venue d' aller la visiter.

          Alors, à bientôt !

Voir les commentaires

2014-04-09T16:56:45+02:00

Pas de doute ! Le printemps est arrivé !

Publié par divagations-et-balades
Pas de doute ! Le printemps est arrivé !

Pas de doute ! Le printemps est arrivé !

Voir les commentaires

2014-04-09T13:31:24+02:00

Le rêve passe...

Publié par divagations-et-balades

          J' aime me lever de bonne heure, pour plusieurs raisons, et, l' une d' elles est pour traquer le lever du soleil, qui, souvent, nous offre des spectacles grandioses.

          Et hier matin, se fut magnifique et incandescent. Vite, l' appareil photo.

         

 

          

Flèches blanches

Flèches blanches

          J' étais éblouie. Ce n' était pas qu' un banal lever de soleil, car deux flèches blanches avaient l' air de faire la course, en transperçant les légers nuages.

Le rêve passe...

          Elles se dirigent vers le sud, venant du nord. Quelles sont' elles ? Des avions ? Ou quelques magiciens parcourant l' aurore sur des flèches d' argent pour enchanter le ciel ?

          Où vont' ils ? Avions ou magiciens, ils emportent nos rêves. Ils tracent dans le ciel une trajectoire rectiligne, et, si on a la chance de les apercevoir, ils nous emmènent avec eux.

          Je saute pour m' accrocher à l' un d' eux. Celui qui est en tête va trop vite, est trop haut; d' ailleurs, il disparait déjà. Mais, je réussis à attraper le second. Je vogue dans un océan d' or, juchée sur cette flèche comme une sorcière sur son balai.

 

Le rêve passe...

          Mon rêve devient d' Afrique, continent que colore la laterite rougeâtre.

          Quand souffle le vent du désert sur ces terres désolées, aux confins du Niger et de l' Algérie saharienne, on est vite soi-même maquillée de cette terre rouge orangé, qui s' infiltre dans les pores, et il faut ensuite des jours avant d' en être débarrassée malgré les douches. Je le sais, cela m' est arrivé.

          Dans le rêve, le déplacement est instantané. Il suffit de penser à un endroit, et, pouf.....on y est !

          Il y a un instant, je me promenais dans l' oasis de Nefta, le long de ces sources ténues qui font vivre les Hommes, ou, dès que l' on s' aventure un peu dans le chott El Djerid asséché, tout proche, on peut voir les mirages, ces pièges sahariens qui faisaient marcher, encore et encore, ces caravanes qui apportaient le sel.

 

Nefta, sud tunisien

Nefta, sud tunisien

          Et maintenant, où suis-je ? Ces tours carrées.....Je suis dans la vallée du Todra ! Ainsi, j' ai sauté sans transition du sud tunisien au sud marocain. Je suis dans l' un de ces ksour qui parsèment la vallée, le long de l' oued aux eaux si claires, mais si traitres aussi, car, si la neige a été abondante sur le Haut Atlas où il prend sa source, la fonte peut entrainer une montée spectaculaire, soudaine et impitoyable des eaux qui noient les malheureux imprudents qui se promenaient par là.

 

Ksour, vallée du Todra

Ksour, vallée du Todra

          Ces images qui flottent devant mes yeux sont des souvenirs évanouis du temps de ma jeunesse, qui reprennent une vie éphémère.

          J' entends tout à coup une musique dont je reconnais les sons lancinants. C' est une musique du désert, celle des musiciens ambulants, entendue un jour à Beni Abbès, l' oasis blanche, qui s' étend au bord de l' oued Saoura s' insinuant au travers des dunes roses du Grand Erg Occidental, où il va vite se perdre.

          De là était parti Laperrine, en route pour Taoudeni, l' enfer du sel.

 

Le rêve passe...

          Le désert s' étend, immense, infini. C' est la terre d' un dieu solitaire, jaloux et impitoyable. Il est fait aussi peut-être, pour ces hommes solitaires, qui, dune aprés dune, tentent de fuir un soleil meurtrier.

Le chamelier solitaire

Le chamelier solitaire

          C' est une terre nue, sous un ciel nu, où nous sommes confrontés à nous-mêmes. Certains ne le supportent pas. Un jour, j' y avais amené une amie pour qu' elle en ressente la grandeur, l' impression de grandir soi-même jusqu' aux limites de l' Univers. Elle s' était sentie écrasée, angoissée, et nous avions du repartir très vite.

          Ce minaret trapu, dressé au sommet d' une colline conique, cette ville aux toits blancs étalée à ses pieds : Ghardaïa, la perle du Mzab, celle qui m' a faite rêver dans mon enfance, et où je suis allée, quand l' Algérie était en pleine tourmente. Le Corbusier se serait inspiré de ses maisons.

 

Le rêve passe...

          Ghardaïa, avec ses murailles ocrées est un ksar, un gros village fortifié. Elle est la capitale du Mzab, longée par l' oued éponyme, pratiquement toujours à sec.

          Pour moi, et je ne sais toujours pas pourquoi en réalité, Ghardaïa est mystérieuse. Peut-être parce que là se trouve la piste qui part vers le Hoggar, terre gardée par des Génies, et qui inspira, dit' on, Pierre Benoît quand il écrivit " l' Atlantide ". Parce que le mot " Mzab " contient en soi une part du mystère de cette langue mouzabite qui l' a nommé. Ou bien parce que l' épicier mozabite du coin, me racontait des histoires invraisemblables.

          Dans l' Algérie de mes souvenirs, Ghardaïa aura toujours une place particulière, celle des rêves d' enfant réalisés.

          Elle est inscrite au patrimoine mondial de l' UNESCO.

          ll faudrait peut-être que je retombe sur terre, sinon, je serai en retard. Allez, je décroche, comme disent les pilotes de chasse.

          Tiens ! Un autre avion trace sa trajectoire. Celui-ci part vers le nord. Aucun risque que j' essaie de m' y accrocher !!!

Fin du voyage

Fin du voyage

( Les photos sont de moi, les images sont extraites d' un de mes livres " l' Afrique du Nord ", éditions Odé, 1952)

Voir les commentaires

2014-04-08T09:00:58+02:00

In Memoriam !

Publié par divagations-et-balades

          Il avait trois ou quatre ans; il était disponible, fidèle, jamais malade, et voilà qu' en ce jour funeste du 7 avril 2014, il a succombé à une noyade.

          Pendant un moment, grâce à la technologie moderne, j' ai cru que je pourrais le ranimer, et que, tel l' oiseau Phénix, il renaitrait ......de son eau. Mais non, hélas !

          Alors, comme il était, je crois, d' origine chinoise, en tout cas, extrême-orientale, je l' ai délicatement couché sur du tissu rouge, parce que c' est une couleur porte-bonheur, au cas où il aurait une vie future.

Le Gisant

Le Gisant

         A part ça, l' ordinateur semble guéri des accès de la mauvaise fièvre qu' il trainait depuis février, dans une heure ou deux lui sera greffé un nouveau modem car l' autre a été atteint par la contagion, et l' imprimante, je l' espère, reprendra vie.

        Je pourrai à nouveau surfer sur la toile, imprimer mes sottises, ou autres choses plus sérieuses, ça m' arrive, communiquer avec mes amis, et les autres....

        Donc, tout va bien. YOUPI !

 

YOU KNOW WHAT ? I'M HAPPY

YOU KNOW WHAT ? I'M HAPPY

Voir les commentaires

2014-04-05T18:19:00+02:00

La minute philosophique du samedi soir

Publié par divagations-et-balades

 

 

          Il arrive, dans la vie quotidienne que l' on s' arrête cinq minutes, pour se laisser un peu aller en roue libre, car, aprés tout, nous sommes des êtres pensants, même si nous n' avons pas toujours la souplesse du roseau.

220px-Blaise_Pascal_Versailles.JPG

          Brrr !!! Je n' aurais pas aimé l' avoir comme prof de maths; ce regard ne me dit rien qui vaille, et merci, j' ai eu assez d' heures de colle comme ça.

          Mais, voilà, dans ces moments où le cerveau fait un peu ce qu' il veut, nous nous mettons à cogiter. Et, c' est souvent la fameuse interrogation qui nous vient à l' esprit, ou à ce qui nous en sert :

                                       Qui suis-je ? D' où viens-je ? Où vais-je ?

          J' entends quelques ricanements, et croyez-moi, je sais d' où ils viennent, et il se reconnaitra !!! " La pauvre, à son âge, voyez où elle en est ! ".

          Pour les deux premières interrogations, on peut savoir, ou faire semblant. Mais la troisième ?

          Ceux qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, auront vite fait de répondre :

tombe.jpg

          Un peu simpliste, non ? Bon, d' accord, c' est ce qui se passe tous les jours; je ne vais pas le nier. Mais, c' est mon corps hors d' usage qui sera là, mais moi, dans tout ça ! Mes idées, mes pensées, mes amours, mes amitiés, mes élucubrations même ! Envolées ?

          Un jour, je saurai, c' est sûr. Oui mais, en attendant, on peut supputer quand même !

          Il parait qu' il y a eu un certain Lazare de Béthanie..........

250px-Juan_de_Flandes_001.jpg          Coucou ! Me revoilà ! Je m' ennuyais un peu, et il faisait un peu froid ! Il n' empêche qu' il a réussi ! Mais, s' il faut en passer par la case tombeau......Ce n' est pas très intéressant.

          Alors, décidément, je préfère Woody Allen. Il ouvre d' autres perspectives, et ma réponse à la troisième interrogation, je vais toute entière la mettre dans une projection identique à la sienne : un futur très long, et si vous me demandez ce que j' aimerais que l' on dise de moi dans cent ans, comme lui, je répondrais simplement que je suis bien conservée pour mon âge.

images--1-.jpg

Voir les commentaires

2014-04-03T18:14:00+02:00

Et si la folie......

Publié par divagations-et-balades

 

          Nous y voilà, la folie me guette. Je la sens qui investit le terrain, peu à peu, et pourquoi ? Les pannes qui s' acharnent sur moi, et pour changer, aujourd'hui, c' est le modem qui me persécute.

folie000.jpg

          Alors, plus de WiFi. Pour l' ordinateur, pas en cause pour une fois, pas de problème, je branche le cable et le tour est joué; mais halte-là, ce n' est pas si simple, car la connexion est limitée. Donc, ni imprimante, ni scanner, ni rien du tout, car elle est uniquement WiFi ! C' est sioux !

          Jusqu' à maintenant, je n' avais que quelques grains de folie, plus ou moins gros, qui virevoltaient gentiment dans ma tête !

folie-00A-copie-1.jpg

          Mais là, je vais craquer ! Pourvu que ce soit en mode " folie douce " pour ne pas avoir d' ennuis !

          Oui mais, que va t' il se passer si je ne contrôle plus ?

          Oh ! j' ai une idée ! Si je faisais un petit strip-tease ?

folie-A.jpg

          Quand même ! J' ai passé plus de deux heures avec la hot-line, et le problème n' est pas résolu. Un technicien viendra samedi avec un nouveau modem. Il a de la chance que se ne soit pas à l' heure du match !!! Et je fais quoi, en attendant ?

          Oh ! J' ai des envies de meurtre; on ne me fera rien puisque je suis folle !

folie-00C-.jpg

          La preuve, un fou-rire me prend. Eh ! Il n' y a pas de quoi ! C' est une semi-paralysie qui m' atteint là ! Je suis vraiment dingue, voilà que j' ai l' envie irrésistible de me déguiser.

folie-00C.jpg

          Tout ça est bien irritant savez-vous ! Les machines n' ont pas le droit de nous ennuyer ainsi, en cascade, comme si elles se donnaient le mot. A toi, à moi !

          Tiens, j' en ai assez. Je vais m' habiller et aller faire un golf. J' appelle un copain golfeur, et hop !

folie-00D.jpg

          Bonne année ! Quoi ? C' est passé ?

folie-00A.jpg

Voir les commentaires

2014-04-01T14:30:00+02:00

La main magique

Publié par divagations-et-balades

 

          La première que j' ai eu, je la porte autour du cou, au bout d' une chaîne marocaine, vieille de plus de cent ans, seul souvenir tangible d' une de mes grands-mères. Elle vient d' une petite boutique de la rue Bab Azoun, dans " l' Alger d' avant ", dont elle est le seul souvenir tangible avec un odorant collier d' ambre.

Curiosites-1620.JPG

          Elle y côtoie une étoile d' or qui vient de Jérusalem.

          Son origine est très ancienne; on la retrouve au temps de la religion punique où elle était associée à Tanit, déesse tutélaire de Carthage, quatre cents ans avant J.C.

          Son nom ? " khamsa " ou " khomsa ", mot dérivé de " cinq " en hébreu et en arabe. Elle n' est pas un signe à connotation religieuse, comme la Croix chrétienne ou l' Etoile de David, encore que celle-ci est peut-être davantage symbole du Judaïsme et d' appartenance à un peuple. Mais, elle n' est pas non plus équivalente à une patte de lapin.

          Elle est commune au Moyen-Orient, ( Egypte, Israël ), et aux pays du Maghreb. Les Juives la portent en bijou, les Musulmans d' Afrique du Nord, la peignent au-dessus de la porte de leurs maisons.

          Mais tous les Musulmans ne l' acceptent pas. Les Sunnites, très rigoristes, la rejettent, car seul Allah peut protéger les Croyants. Les Chiites y voient un lien avec D. et sur les doigts sont parfois gravés les cinq noms sacrés : Mohamed, Ali, Fatima, Hassan et Hussein.

          Bien des pays arabes, telle l' Arabie Saoudite par exemple, ne la connaissent pas.

          Pour les Juifs, chacun des cinq doigts correspond à l' un des cinq livres de la Torah.

          En français, on la connait sous le nom de " main de fatma " , mot dérivant de Fatima, nom de la fille du Prophète, déformé par les oreilles européennes.

          Si l' on regarde cette main, on constate qu' elle a deux pouces,

Curiosites-1620-copie-1.JPG

il s' agit donc de deux mains superposées; mais alors, il manque un doigt à chaque main ! car, si deux mains sont superposées, il devrait y avoir quatre doigts et deux pouces. En fait, tout est dans la représentation : cinq doigts représentent une main, deux pouces représentent deux mains.

          En Israël, les khamsas sont souvent bleues.

Curiosites-1561.JPG

          Celle-ci veille dans ma chambre. Elle porte en médaillon deux lettres du mot " mazal " qui veut dire chance.

          Celle de la chambre de ma soeur, également israélienne, est différente, en ce sens qu' une bénédiction est écrite sur la face.

Curiosites-1562.JPG

          Souvent, la bénédiction est au verso.

Curiosites-1565.JPG

          Cette bénédiction ne lui donne pas de caractère religieux, c' est une simple protection contre le mauvais oeil, ou contre quelque djinn à la facétie méchante.

djinn.jpg

          Bien des Européennes, surtout en France, portent des mains de fatma, sans trop savoir ce que c' est exactement, uniquement comme un bijou original, ou en joli porte-clefs.

Curiosites-1563.JPG

          Ou bien celle-là, qui porte le mot " mazal " en entier.

Curiosites-1564.JPG

          En fait, la khamsa est un symbole ethnique et culturel que se partagent Juifs et Arabes.

          En Israël, dans certains hôtels, comme le Hilton ou le David intercontinental à Tel Aviv, on trouve, à son arrivée dans sa chambre, un petit sachet bleu-nuit à l' intérieur duquel vous attend une petite représentation en argent de la khamsa, offerte par la bijouterie Stern .......dont une boutique est dans la galerie de l' hôtel.

Curiosites-1628.JPG

          A bientôt ! Vos commentaires font toujours plaisir et s' en est un autre de vous répondre !


Voir les commentaires

2014-03-30T10:45:00+02:00

La magie de la main

Publié par divagations-et-balades

 

          Il existe un outil vraiment magique, inégalé à ce jour, et auquel, jamais un autre outil ne pourra se comparer, car, celui-ci, sait aussi traduire les sentiments et les émotions. (Surtout pour nous, gens du sud, qui avons tendance à parler avec les mains).

          Mais, ce n' est pas tout, cet outil magique a été scruté depuis la nuit des temps, car il contiendrait notre destin.

          Il s' agit de notre main, et des lignes qui traversent notre paume. Non, non, je ne verse pas dans les divagations de foire, j' ai d' antiques et solides références.

          Moïse, le libérateur, a dit : " la loi du seigneur sera écrite sur ton front et dans ta main ".

170px-Moises-Michelangelo-SPV.jpg

          Même la Bible aborde le sujet. Dans le livre de ce pauvre Job, prototype de l' homme sur qui fondent toutes les épreuves et tous les malheurs,

Job.jpgil est dit : " D. a mis dans la main de tous, des signes, afin que chacun connaisse son destin".

          Ainsi donc, la lecture des lignes de la main s' intégrait à la Connaissance. On sait même, que cette lecture était très ancienne, puisque, longtemps avant les temps bibliques, les médecins chinois s' en servaient pour le diagnostic des maladies de leurs patients.

          Anaxagore, philosophe présocratique qui vivait à Athènes au Vème siècle avant JC, disait que la main est le livre dans lequel se cachent tous les secrets de la vie d' un être humain.

anaxagore.jpg

          Durant toute l' Antiquité, les lignes de la main étaient un élément important de la vie des hommes. D' après elles, Jules César se vit prédire sa mort aux Ides de Mars. Auguste, Virgile, Gallien, Marc Aurèle......y croyaient tous fermement.

          Puis, naquit le Christianisme, et la lecture des lignes de la main devint affaire de sorcières durant tout le Haut Moyen Âge. Elles furent pourchassées, livrées à la vindicte populaire,

salem

et menées joyeusement au bûcher.

sorcieres.jpg

          A cette époque, couraient les rumeurs les plus extravagantes. Ainsi, la main d' un pendu avait une valeur extrême, car il se disait que, si on la desséchait dans du salpêtre, il en coulait un élixir qui permettrait de connaitre l' avenir de celui qui le boirait.

          Cependant, quelques médecins du XVIème siècle, tel Paracelse, utilisaient encore la lecture des lignes de la main pour étayer leur connaissance de leurs patients et leurs diagnostics.

          Au XVIIIème siècle, un certain Joseph Balsamo, comte de Cagliostro, aventurier sicilien, immortalisé par Alexandre Dumas, parasita, avec grand succès, la cour de Louis XVI. Il avait inventé un système de voyance basé sur " la main de Fatima ". ( A ne pas confondre avec la main de Fatma, dont je parlerai bientôt ). Mais.....il finit en prison où il mourut.

220px-Giuseppe_Balsamo.jpg

          De nos jours, où le cartésianisme triomphant fait ricaner de beaucoup de choses, la lecture des lignes de la main, n' est plus que le fait des Diseuses de Bonne Aventure.

bonne aventure

          Mais, au moins, ne les brûle t' on plus !


Petit détail curieux :

          Il a été constaté, que les lignes de la main, apparaissent aux alentours du deuxième mois de grossesse, et qu' elles s' effacent quelques instants après la mort.

          De même, si un accident blesse profondément une main et détruit les lignes, celles-ci réapparaissent à l' identique, une fois la main cicatrisée.

 

( Les images sont de Wikipedia, et je me suis inspirée du livre du Docteur Roger Halfon, que j' ai eu la chance de côtoyer quelques années, alors que, jeunes médecins, nous travaillions pour le même laboratoire ).

image0-copie-3

 

                 

Voir les commentaires

2014-03-25T07:56:00+01:00

OUBLI !

Publié par divagations-et-balades

 

         

 

 

                         Ah ! J' ai oublié le vin blanc

 

lotte.gif

 

 

          Eh oui ! dans la recette précédente, j' ai oublié le vin blanc. Il faut l' ajouter en même temps que le jus des oranges.


Voir les commentaires

2014-03-25T07:23:00+01:00

Bonus : Lotte à l' orange

Publié par divagations-et-balades

 

          Il y a quelques jours, recevant des amis, j' avais décidé de faire une recette concernant mon poisson favori : la lotte à l' orange. Recette prise sur cette véritable Bible culinaire qu' est Marmiton, mon site de cuisine préféré.

          Je dois dire que nous nous sommes régalés, et que le plaisir des yeux accompagnait celui des papilles.

          Allez, je vous donne la recette, pour vous éviter de chercher.

Préparation : 15 minutes

Cuisson :       30 minutes

Ingrédients ( pour 4 personnes) :

* 8 beaux morceaux de lotte. ( il m' en a fallu 2 grosses )

* 2 échalotes

* 4 oranges ( non traitées, sinon les laver )

* 1 cuillère à soupe de beurre

* 1 verre de vin blanc sec

* 2 cuillères à soupe de crème fraiche

* curcuma

* sel et poivre

Préparation :

* Mettre les morceaux de poisson à cuire 10 minutes dans un court bouillon ( avec thym et laurier )

* Hacher les échalotes

* Prélever le zeste d' une des oranges.

* Faire revenir les échalotes et les zestes dans le beurre avec curcuma, sel et poivre

* Quand les échalotes ont blanchi, ajouter les morceaux de poisson égouttés, et le jus des 4 oranges

* Laisser mijoter environ 20 minutes

* En fin de cuisson, ajouter 2 cuillères à soupe de crème fraiche.

          Dans la recette originale, ce plat est servi avec du riz blanc. J' ai préféré le riz noir, pensant que le contraste avec le jaune du curcuma serait plus joli.

Bonus-recettes-1536.JPG

          Mais attention, le riz noir exige au moins 50 minutes de cuisson. Il faut y penser à temps.

Bon appétit !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog