Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2012-02-14T07:43:00+01:00

Voyage au pays magique

Publié par divagations-et-balades

link

 

 

                    Dans mon enfance de dévoreuse de livres, j' avais lu une histoire qui m' avait transportée dans un lieu mystérieux nommé Brocéliande. Y habitaient des fées et un enchanteur. Leurs noms chantaient dans ma tête, Morgane, Viviane, Merlin...... Bien des années plus tard, lors de mes fréquents séjours de labeur en Bretagne, j' ai appris que Brocéliande était la forêt de Paimpont, et que ce n' était pas si loin que ça de l' endroit où je me trouvais. Ma première visite a tourné court. Il tombait des cordes; toujours optimiste, je me disais: " ça va s' arrêter " , mais non, et il m' a fallu battre en retraite. La deuxième tentative a été la bonne, et me voilà devant l' entrée du royaume enchanté.

P7271026.JPG

P7271032.JPG

Un centre d' accueil, où l' on peut s'informer sur le parcours pédestre, se remémorer l' histoire arturienne et ceux qui ont hanté ces lieux dans des temps si anciens, que l' on aurait pu les oublier.

P7271027.JPG

Sortant du bâtiment, je me trouve au bord d' un lac que je nomme de suite " lac de Viviane " car, en fait, c' est son domaine, puisque née au Château de Comper dont les ruines sont toutes proches.

P7271030.JPG

P7271028.JPG

La légende raconte que Merlin, amoureux fou de Viviane, lui construisit, en une nuit, un palais de cristal, invisible aux yeux des mortels, au fond du lac. C' est pour cela que Viviane est aussi appelée " la Dame du Lac ".

          Mais maintenant, je m' enfonce dans cette forêt mystérieuse, avec au fond du coeur, la petite crainte informulée de m' égarer dans le Val sans Retour. J' arrive dans une clairière ronde, où, au milieu d' un cercle de neuf pierres magiques, se dresse un tombeau rudimentaire : le Tombeau de Merlin, où Viviane le retient prisonnier pour l' Eternité.

P7271025.JPG

Merlin avait été bien mal inspiré de confier à Viviane certains de ses secrets, et, en particulier, celui du moyen de retenir un  homme à jamais. Profitant du sommeil de Merlin, Viviane avait utilisé la magie. Les fées peuvent être redoutables, même si l' on est sage et magicien, mais que l' on soit fou amoureux d' elles.

A suivre les découvertes en pays magique.

Voir les commentaires

2012-02-13T16:09:00+01:00

En bateau.....(suite)

Publié par divagations-et-balades

link

Repas terminé, nous sommes repartis. La rivière alors, s' élargissait dans sa course vers la mer où elle allait bientôt s' anéantir.

Top-8-copie-1.jpg

Et nous sommes arrivés à l' écluse. Pas question pour nous de la franchir, la pénichette craint l' océan.Nous avons mis pied à terre un moment, pour regarder les autres bateaux aller vers ce qui nous était interdit.

Top-9-copie-1.jpg

Top-10-copie-1.jpg

Puis, sagement, nous avons pris le chemin du retour.

Il avait été décidé que nous prendrions ensemble le repas du soir, à bord du bateau, revenu à son mouillage habituel.

Top-copie-1.jpg

Et la soirée s' est terminée, aussi agréablement que l' avait été cette journée trop courte. Un magnifique coucher de soleil est venu la couronner.

Voir les commentaires

2012-02-13T09:13:00+01:00

En bateau.....

Publié par divagations-et-balades

                    Eh ! oui !   Aujourd'hui, je vous emmène en bateau.....

                    Il y a quelques années m' avait été offerte une balade en pénichette sur la Vilaine.  

Top-12.jpg

Nous sommes partis vers neuf heures; c' était l' été, et il faisait un beau temps breton, avec un vrai ciel bleu, il est vrai parsemé de quelques nuages un peu gris par endroit, mais c' était plus joli pour les photos.

          La Vilaine, pour ce que j' en ai connu ce jour-là, porte mal son nom. Après avoir quitté le petit port de Bocquereux, et des rivages assez inhospitaliers,

Top-3-copie-1.jpg

le Capitaine, qui connaissait bien sa rivière, nous a fait voguer dans un décor beaucoup plus romantique.

Top-5-copie-1.jpg

et a pris des bras insoupçonnés de la rivière, où je me disais que la magie bretonne devait y cacher des korrigans, lutins et autres personnages du Petit Monde secret, qui peuplaient cette terre en des temps immémoriaux.Top-6-copie-1.jpg

Top-7-copie-1.jpg

Je me disais que l' eau calme de ce fleuve devait cacher dans ses profondeurs, toute une vie magique et mystérieuse.

Le temps avait passé sans que je m' en rendis compte, et je réalisai que j' avais faim, quand nous avons accosté sur le sable d' une petite crique qui semblait parfaite pour un pique-nique.

Top-4-copie-1.jpg

Une table et des chaises y étaient même à notre disposition. Alors....Halte repas ! A tout à l' heure !

Voir les commentaires

2012-02-12T07:39:00+01:00

la bastide ronde (suite)

Publié par divagations-et-balades

          ...............Jetant un long regard circulaire sur cette belle place, j' aperçois sur ma gauche un beau batiment ancien : la Mairie;

P2032928.JPG

je m' en rapproche un peu,

P2032929.JPG

de l' angle de la Mairie, posée sur ses gros piliers rugueux, part une petite ruelle qui paraît sympathique, et je me dirige vers elle  derechef; P2032930.JPG

Au bout, une placette, puis, la rue vire à droite, devient une autre ruelle, et je me retrouve sur la place centrale. Un coup d' oeil à droite me permet d' admirer la galerie circulaire, bordée d' arcades à piliers carrés, avec ses poutres au plafond.

P2032933.JPG

Vers la gauche, de vieilles maisons dont l' une à colombages bleus; ici, les arcades sont arrondies.

P2032921.JPG

Une autre maison est si vieille qu' il a fallu lui offrir un bâton de vieillesse.

P2032936

          Et voilà, j' ai fait le tour de cette curieuse bastide ronde, fondée entre 1289 et 1292 par Edouard 1er, Roi d' Angleterre et Duc d' Aquitaine, par la grâce de son ancêtre, AliénorEdouard 1er

Au moment de reprendre ma voiture, que j' avais laissée à l' extérieur de la bastide, j' aperçois une énorme balance dont je ne sais trop ce qu' elle peut serrvir à peser.

P2032938.JPG

Si quelqu' un peut me renseigner ? Car cette bastide était engourdie dans le froid hivernal, et je n' ai rencontré personne à qui j' aurais pu poser la question.

Voilà terminée la balade à Fourcès. J' espère qu' elle vous aura plu. Alors, une petite trace !!!!!!!!

Voir les commentaires

2012-02-11T08:28:00+01:00

Une bastide ronde

Publié par divagations-et-balades

                    Le temps est redevenu superbe, bleu et glacé, et j' ai la bougeotte. J' avais entendu parler d' une bastide étrange, Fourcès, qui se situait dans le Gers, à un peu plus de cent kilomètres de chez moi. Une balade..........N' étant pas en remplacement cette semaine, j' en ai donc profité.

Hop ! En voiture !

                    L' arrivée à Fourcès ne paie pas de mine. Une église sur le bord  de la route, en dehors et tournant le dos au village, qui s' arrondit derrière la boucle aquatique formée par la rivière Audouze.

P2032915.JPG

P2032916.JPG

Je prends une petite rue qui m' amène à la place centrale, effectivement toute ronde, ornée de vieilles maisons dont certaines à colombages de bois, ou de pierre pour les plus récentes.

P2032918.JPG

P2032919.JPG

Face à moi, s' ouvre, de l' autre côté de la place, une ruelle qui semble aboutir à une tour. Je m' avance donc et tombe en arrêt devant une porte tour carrée typique, mais qui est aussi un beffroy avec son horloge et un joli clocheton pyramidal à son sommet.

P2032922.JPG

Par une plaque apposée sur un mur proche, j' apprends que cette tour se nomme : Tour de l' Horloge. Franchissant la porte, je me retrouve en pleine campagne. Cette bastide n' a que deux accès.

P2032923.JPG

Je reviens donc sur mes pas, et rejoins la place centrale.

P2032925.JPG

Je fais une petite halte, le temps de me remplir les yeux de l' harmonie de cette place. A lors.........à suivre, et j' espère vous retrouver car, je n' en ai pas fini avec cette bastide dont la rondeur est inhabituelle et rare.

Voir les commentaires

2012-02-10T08:01:00+01:00

Les Trois Châteaux

Publié par divagations-et-balades

                    Roulant sur une route gersoise, j' ai aperçu, de mon oeil aux aguets, un château tout blanc sur un promontoire sur ma droite. Une petite route y montait, sur laquelle, bien sûr, je me suis engagée aussitôt.P2032909-1.JPG

Une pancarte indiquait " Estillac ". Ce château est classé aux Monuments Historiques. Il appartint au XVIème siècle, à Blaise de Monluc qui était un chef de guerre et un mémorialiste, qui s' illustra pendant les guerres d' Italie et de Religion. La partie la plus ancienne date du XIIIème siècle; Blaise de Monluc le fit " moderniser " par des ingénieurs militaires italiens.

                    Reprenant ma route, j' entrais dans le pays d' Albret, et bientôt, dans sa capitale : Nérac. Là, se trouve le Château dit " d' Henri IV ". En réalité, il appartenait à sa Mère, Jeanne d' Albret, qui y tenait sa cour. Il s' agit d' une bâtisse de style Renaissance, construite entre les XIVème et XVIème siècles, sur l' emplacement d' une demeure seigneuriale du XIème. Il n' en reste plus qu' une aile et une tour, surplombant la rivière Baïse.P2032912-1.JPG

                    Quelques kilomètres plus loin, un autre château a attiré mon regard. Lui aussi tout blanc, sur une colline assez loin sur ma droite. Malheureusement, de l' endroit où je me trouvais, il n' y avait pas de route allant vers ce château. De plus, j' étais sur une route assez dangereuse, sans bas-côtés stables et suffisamment larges. Ne voyant rien venir à l' horizon, ni devant, ni derrière moi, je suis descendue de voiture pour prendre une photo à la hâte.

P2032913.JPG

                    J' ignore tout de ce château, il va donc rester le " Château Inconnu ". Mais peut-être que l' un de mes visiteurs va le reconnaître........... et nous dire quel est' il ?

                    Merci d' avance

Voir les commentaires

2012-02-09T15:39:00+01:00

Petit Bonus : Dame Carcas......La légende ?

Publié par divagations-et-balades

                    Au cours de ma balade à Carcassonne, je suis passée par une rue dont le nom est : " rue de Dame Carcas ". Ce nom m' a interpellée car je trouvais qu' il fleurait bon une histoire, ou même, qui sait ? une légende.

lP2032901

Revenue à mon hotel, j' ai interrogé la réceptionniste; elle m' a raconté l' histoire que son grand'père lui avait racontée quand elle était petite fille.

          La scène se passe au temps de Charlemagne.

Charlemagne-imperator.jpgCelui-ci, avec une puissante armée, vint mettre le siège devant la Cité, afin de la reprendre aux Sarrazins qui l' avaient conquise. Le siège fut très long. Le chef sarrazin fut tué, et son épouse, la princesse Carcas, révéla courage et ruse. Pour faire croire que les défenseurs étaient encore nombreux, elle habilla des mannequins de paille et les plaça sur les remparts et en haut des tours de guet, en les déplaçant constamment.

          Au début de la sixième année, alors que tous étaient exsangues et moitié morts de faim, elle prit le dernier pourceau, le gava du dernier sac de blé, et le jeta par-dessus les remparts. Le pourceau s' écrasa devant les assaillants, le blé se répandit amenant la stupéfaction de Charlemagne et de ses compagnons. Ils se dirent que, si les assiégés se permettaient de nourrir des porcs avec du blé, et de les jeter hors des remparts, c' est qu' ils ne devaient manquer de rien, et que poursuivre le siège était folie. Charlemagne se retira donc avec son armée. Voyant cela, les assiégés furent saisis d' une grande joie et Dame Carcas alla sonner les cloches de la Cité pour manifester la grande liesse et la victoire.

          Charlemagne, évidemment, entendit sonner les cloches et dit à ses lieutenants : " Carcas sonne "; et c' est ainsi que la Cité prit le nom de Carcassonne.

          La Dame Carcas a bien mérité le nom d' une rue, le nom d' une friandise, spécialité de la ville, et, sa statue en buste devant la Porte Narbonnaise.

Dame_carcas.jpg

          Ainsi s' achève la légende. mais ce n' est qu' une légende et je trouve que c' est dommage. Je la laisserais bien pour vraie, mais l' Histoire est là pour contredire les histoires. En effet, Charlemagne n' a jamais mis le siège devant la Cité, c' est son père, Pépin le Bref, qui reprit la ville aux Sarrazins, en 759.

          Mais comme les carcassonnais, je tiens cette histoire pour vraie, car j' aime les légendes et les mystères, et tant pis pour ceux qui ne veulent s' en tenir qu' à la stricte vérité historique. Cette légende est due à l' imagination humaine, et, à mon avis, pour cela, elle mérite de continuer à vivre.

          En sortant de la Cité, transie de froid et inondée de neige, je n' ai pas vu cette statue de la Dame Carcas, quelques mètres à l' extérieur de la Porte Narbonnaise, alors je suis allée à sa recherche sur Wikipédia, ce qui m' a permis de vous la présenter.

J' espère que vous aimerez son histoire !!!

Voir les commentaires

2012-02-09T07:36:00+01:00

Mais le vent ne cesse pas....

Publié par divagations-et-balades

          ............ et puisque le temps ne s' améliore pas, la jeune Aude repart poursuivre son rêve. Une ruelle attire son attention, un petit pont couvert relie deux maisons, tel un mini Rialto vénitien.

Carcas-20.JPG

Sur son chemin, elle a croisé le " Grand Puits ", l' un des vingt deux puits qui alimentaient la Cité. Il parait que les Wisigoths, que la rumeur de l' arrivée d' Attila effrayait, y auraient jeté le trésor dérobé au Temple de Salomon à Jerusalem. Des fouilles nombreuses y ont été faites......... sans succès..........( ? ).

Carcas-22.JPG

          Mais voilà que la visite touche à sa fin. Aude a fait le tour de la Cité. Un dernier regard à de curieuses vieilles demeures,

P2032894.JPG

Un discret hommage à Monsieur Marcou, qui fut sans doute un maire éminent, puisque sa statue orne la place qui porte son nom.

P2032906.JPG

Et Aude se retrouve face à la Porte par laquelle elle était entrée.

P2032907

Elle s' arrête un instant sur le Pont Levis; Il y a, entre deux rangées de remparts, un espace nu, assez large, où parait' il, avaient lieu joutes et tournois.

P2032908.JPG

Un dernier regard aux formidables remparts, et la visite est achevée.

P2032890.JPG

P2032880.JPG

J' espère que cette visite vous a plu. Merci de l' avoir faite avec ....Aude. Une petite trace ???

Voir les commentaires

2012-02-08T07:55:00+01:00

De nos jours........la jeune Aude......

Publié par divagations-et-balades

             ........... admirait de loin la cité de Carcassonne qui semblait un peu irréelle dans le flou que lui donnait la neige, qui commençait à tomber en flocons légers.

P2032874.JPG

Etait-ce son prénom médiéval qui lui donnait le goût de tout ce qui touchait au Moyen-Âge, et ce désir brûlant de visiter Carcassonne ? La voilà donc, grimpant vers les remparts, insouciante à la neige, qui l' effleurait de petites étoiles blanches aussitôt disparues.

P2032878.JPG

Elle est maintenant au pied des imposants remparts, et de la Porte Narbonnaise, coiffée de rouge, par laquelle elle va pénétrer dans la Cité.P2032882.JPG

P2032883.JPG

Une jolie rue s' offre à elle, et l' invite à aller plus avant. Ses vieilles maisons et ses boutiques colorées l' enchantent.

P2032886.JPG

Un virage à droite, et le Château Comtal, ou du moins ce qu' il en reste, se dresse devant elle.

P2032887.JPG

Personne dans les rues; il est vrai qu' un vent violent et glacial les balaie sans répit, et elle commence à se sentir transie, mais rien ne lui ferait renoncer à sa visite. Elle en avait trop rêvé. Mais le froid finit par avoir raison d' elle; une boutique accueillante va l' abriter, le temps de se réchauffer, et, qui sait ? que le vent cesse !

P2032889.JPG

A bientôt pour la suite de la visite. Merci de m' accompagner !

Voir les commentaires

2012-02-07T07:46:00+01:00

En ce temps-là......Dame Aude.......

Publié par divagations-et-balades

          ..............pressait le pas vers le Château Comtal où sévissait le Sénéchal que le Roi de France, Saint Louis, avait installé dans la Cité, après que Simon de Montfort, qui l' avait prise en 1209, et fait prisonnier Raymond de Trencavel, vicomte de Carcassonne, la lui eut donnée en 1226.

P2032893.JPG

Son coeur battait fort car elle était en retard pour payer son impôt, et on disait le Sénéchal fort peu amène. Elle aurait bien voulu, au moins ce jour, avoir le courage de la Dame Carcas. En passant devant la Basilique Saint Nazaire et Saint Celse, elle s' arrêta pour une courte prière, sans même avoir le coeur d' en admirer la masse imposante et le magnifique portail dont les gargouilles semblaient prendre le visage du Sénéchal devant qui elle serait dans moins de dix minutes.

P2032898.JPG

P2032899.JPG

Elle passa en hâte, et frissonnante, devant le logis de l' Inquisiteur qui jugeait les hérétiques, et devant le Palais Episcopal;

P2032896.JPG

Puis, avec une larme de peine et de regret, devant la demeure du Sire de Trencavel, où il se réfugiait quand le Château était vraiment trop froid.

Carcas-16.JPG

Elle arriva, enfin, au Château Comtal où elle put s' acquitter de sa dette envers le Roi.

Ce jour-là, le Sénéchal était de plaisante humeur.

A bientôt pour la suite de la balade......Et merci de votre visite.

Laissez-moi une petite trace !!!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog