Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-03-15T15:12:00+01:00

Saint Martin de Blanquefort

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

                    Ce matin, j' ai accompagné ma soeur chez l' ophtalmo à Blanquefort. Pendant qu 'elle attendait son tour, je suis allée me balader un peu, pour le plaisir de marcher sous la pluie,oui, comme vous allez le voir sur les photos, il pleut ! D' une façon assez inhabituelle, mais comme c' est Météo France qui l' a dit ce matin à la télé, c' est vrai.

                    Le clocher de l' église se dressait tout à côté, tour carré surmonté d' un clocher à huit pans.

1-IMG_4916.JPG

                    Pour tout dire, je le trouve laid. Je décidais malgré tout de faire le tour du bâtiment. Pas plus beau, à mon goût; quoique....à bien le regarder, pas si laid que ça !

1-IMG_4914.JPG

                    Allons voir la façade; en fait, cette église a une architecture qui me plait de plus en plus.

1-IMG_4918.JPG

                    Une surprise m' attend. Sur le frontispice une inscription en ........ hébreu. Yod, Hé, Vav, Hé, Yahvé en français. C' est la première fois que je vois une inscription en hébreu sur le mur d' une église ! Inscrite dans un triangle; celui de la Trinité ? Mais le Judaïsme ne la reconnait pas ! C' est mystérieux ! Malheureusement, je n' ai rien trouvé concernant cette église, mis à part le fait qu' elle a été construite entre mil huit cent six et mil huit cent seize.

1-IMG_4920.JPG

                    Je décide alors de rentrer, et là, deuxième surprise ! Je m' attendais à une église banale, sans grand charme, et, voyez; comme quoi, à mon étonnement, j' avais des idées préconçues.

1-IMG_4921.JPG

                    Un passage de mosaïque conduit de l' entrée vers l' autel;

1-IMG_4922.JPG

                    Il est jalonné de croix pattées. Est-ce une église templière ? J' en verrai d' autres tout à l' heure.

                    Il y a une nef centrale et deux nefs latérales de chaque côté; des rangées de colonnes qui me font un peu penser à une mosquée. Réminiscence du passé sarrazin de Blanquefort ?

1-IMG_4940.JPG

1-IMG_4929.JPG

                    Tous les plafonds sont peints; celui de la nef principale, plus richement que ceux des nefs latérales.

1-IMG_4923.JPG

1-IMG_4926.JPG

1-IMG_4927.JPG

1-IMG_4928.JPG

1-IMG_4933.JPG

                    Il y a une belle chaire baroque;

1-IMG_4934.JPG

surmontée d' un groupe sculpté; on voit à nouveau les croix pattées, celles-ci rouges, comme celles des chevaliers du Temple.

1-IMG_4935.JPG

                    Les c hemins de croix sont sur plaques de cuivre.

1-IMG_4938.JPG

                    Une colonne décorée, la seule de cette église, dont la facture est plutôt moderne.

1-IMG 4939

                    L' orgue se trouve dans une sorte d' alcove, elle aussi décorée

1-IMG_4931.JPG

                    Mais le temps passe, il ne faut pas que j' oublie ma soeur. Je laisse donc cette église surprenante, qui n' est qu' à cinq kilomètres de chez moi.

Voir les commentaires

2013-03-14T14:32:00+01:00

Il était une fois....

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

 

1-IMG_4557.JPG

                    Trois grandes familles ont été successivement, propriétaires de ce château :

* Les La Fite, dont le dernier représentant mâle mourut à Paris en, mil sept cent quarante. La première référence connue de ce domaine, remonte à mil deux cent trente quatre, avec Gombaud de Lafite, abbé au Monastère de Vertheuil, au nord de Pauillac. Vertheuil : une perle du Médoc

1-IMG_4558.JPG

* Les de Ségur, qui, à partir du XVIIème siècle, prirent possession de la propriété vinicole, et du manoir du XVIème siècle, qui existe toujours.

1-IMG_4564.JPG

                    C' est à partir de mille six cent quatre vingt que Jacques de Ségur planta le vignoble important dont la production fut introduite à la cour de Versailles, par le duc de Richelieu, à qui son médecin l' avait prescrit comme tonique. Ceci se passait vers mille sept cent soixante. Celui-ci apprécia fort le remède, si l' on en juge par ses paroles : " J' ai découvert que le vin de Château Lafite est un cordial généreux, délicieux et comparable à l' ambroisie des Dieux de l' Olympe " (Source : site château Lafite Rothschild). Avait' il goûté l' ambroisie ?

                    Toujours est' il que Louis XV fut conquis et que Mesdames de Pompadour et du Barry, s' en firent servir à chacun de leurs soupers.

                    A la fin du XVIIème siècle, Alexandre de Ségur épousa l' héritière du Château Latour, établissant ainsi une histoire viticole commune. C' est son fils, Nicolas Alexandre, qui, plus tard, sépara les deux seigneuries.

                    En mille sept cent quatre vingt sept, Thomas Jefferson, futur président des Etats Unis, séjourna à Bordeaux. Il visita les plus grands négociants des Chartrons, et, sa vie durant, resta un fidèle des grands vins de Bordeaux, dont il mit Lafite au premier rang.

                    Ruiné, le marquis de Ségur dut vendre propriété et château. Trois négociants hollandais en furent successivement, et brièvement, les propriétaires, dont le dernier se nommait :...............Franckenstein.

1-340px-Frankenstein_1831_inside-cover-001.jpg

                                                                                     ( image Wikipedia )

                    Mais non.....qu' est-ce que je dis ? Ce n' est pas le héros de Mary Shelley ! le Hollandais a un " c " en plus.

* Puis la propriété et le château, passèrent aux mains du baron James de Rothschild en mille huit cent soixante huit. La famille en est toujours propriétaire de nos jours, et en a conservé la tradition d' excellence.

1-220px-James_de_Rothschild.jpg

                                                                                        ( image Wikipedia ).

          Le domaine est très important; cent soixante dix huit hectares, dont cent trois de vignes. L' importance des chais, aux murs roses, en atteste.

1-IMG_4560.JPG

                    Lafite Rothschild, vin de roi, est  parmis les cinq crus du Médoc, classés Premiers Grands Crus, en mil huit cent cinquante cinq.

                    Pour la petite histoire, la fite, en gascon, la hite, signifie : " la butte ". La situation des vignes, sur une croupe ensoleillée corrobore cette étymologie.

Voir les commentaires

2013-03-13T09:31:00+01:00

Rien n' est perdu....

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link  

 

 

 

                    Oui, je sais, l' hiver tente un retour en force, et il neige chez beaucoup de mes amis du....nord. Chez nous, lundi a été une vilaine journée, je l' ai racontée. Il fait plus froid et le printemps semble bien avoir été bouté hors de nos frontières; et pour un peu, si on n' était pas si farouchement optimiste, on croirait qu' il ne reviendrait jamais.

                    Mais que nenni ! Voyez, hier, plus de couleurs, une grisaille loin de nous griser, pluie et vent, et aujourd'hui, mardi, la promesse que rien n' est perdu. Et n' allez pas me dire que les promesses n' engagent que ceux qui les écoutent, parce que la nature, elle, ne ment jamais.

                    J' étais allée faire des commissions, comme on dit chez nous, et en revenant, j' ai encore fait appel à mon portable pour nous redonner l' espérance.

1-DSC00347.JPG

                    L' éphémère tulipier lui-même est au rendez-vous dans un jardin inconnu;

1-DSC00345-001.JPG

                    Et cet arbuste qui refleurit et que le propriétaire de la maison ne verra plus, car il était notre voisin, décédé brusquement il y a quelques mois.

1-DSC00351.JPG

                    Et voici l' opulent camélia, toujours fidèle au rendez-vous annuel;

1-DSC00350.JPG

                    Les humbles primevères piquètent le sol. Elles aussi portent témoignage.

1-DSC00349.JPG

                    Tous nous disent : allons, courage ! le Printemps vaincra !

Voir les commentaires

2013-03-11T18:57:00+01:00

Jour de colère

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link     link

 

 

                    Les jours se suivent....etc.....chacun connait la suite. J' ai voulu vérifier la justesse de ce dicton, alors, vieux pantalon, coupe vent souvenir de Bretagne, et, en avant toutes, à nouveau cap à l' ouest. pas folle, l' amie parisienne n' a pas voulu venir.

                    Le c iel est sombre, la forêt est sombre, à peine éclaircie par sa garde prétorienne d' ajoncs aux épines acérées. Et me voilà encore face à l' océan.

1-IMG_4881.JPG

                    Je reçois de plein fouet des giclées d' eau de pluie et d' embruns mélangés, en une minute, je suis mouillée comme une poule, et l' appareil photos aussi. Pourvu qu' il soit un minimum étanche ! Mais je suis venue aussi et surtout pour prendre quelques clichés. L' objectif dégouline, je ne sais ce que ça va donner. On verra bien !

1-IMG_4890.JPG

                    Où est cette aimable beauté que l' océan avait avant-hier ? Aujourd'hui, tout a l' air dramatique, point de contemplation sereine, mais la perception inquiétante qu' il est une puissance infernale qui pourrait décider de me broyer à tout moment.1-IMG_4906.JPG

                    Finies les couleurs de turquoise et d' émeraude, aujourd'hui, j' ai l' impression de vivre dans un monde en noir et blanc.

1-IMG_4908.JPG

                    Parfois il devient noir, pour paraitre encore plus maléfique et engendrer la peur.

1-IMG_4904.JPG

                    Quand il se frange de mousse blanche, est-ce pour mieux nous tromper ? nous faire croire qu' il est incapable de véritable violence ?

1-IMG_4894.JPG

                    Mais il est bien noir, derrière cette mousse ! Alors, il se fait calin sur la plage et caressant sur les pierres;

1-IMG_4903.JPG

                    Il ne faut pas le croire, très vite la mauvaise humeur reprend le dessus;

1-IMG_4902.JPG

                    Et moi, je suis de plus en plus trempée, les cheveux dégoulinants, les vêtements à tordre, et je crains un peu pour l' appareil photos. Allez, je rentre à la maison, d' ailleurs, le marchand de gaufres n' est pas là. Dommage ! elles sont excellentes, et ma soeur avait passé commande.

                    N' y aurait' il pas un léger éclaircissement dans le ciel ? Mais oui, un rayon de soleil filtre à travers une petite flaque de ciel bleu; il fait briller les ajoncs. Stop, photo.

1-IMG_4911.JPG

                    Je finis sur une note plus aimable, mais peut-être éphémère !!!

Voir les commentaires

2013-03-10T10:37:00+01:00

Erratum

Publié par divagations-et-balades

Hou ! Une vilaine faute : lire " puissé-je savoir..." et non "puissai' je savoir..."

 

 

                                                                                                    

 

 

 

                                                 SORRY  

Voir les commentaires

2013-03-10T09:01:00+01:00

Contemplation

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link      Pour aider des animaux : link

 

 

                    Hier, grand ciel bleu, dix neuf degrés.....juste ce qu' il fallait pour répondre à l' appel de l' océan. Alors, je suis allée chercher l' amie parisienne, et....hop ! Cap à l' ouest ! Après la traversée de la forêt, verte de pins, jaune de mimosas sauvages et rousse de fougères mortes, nous entendons son rugissement puissant voler vers nous au-dessus de la dune, et, soudain, nous le voyons, d' une beauté à couper le souffle. Je râle un peu, car je n' ai pas emporté mon appareil photo. Mais j' ai mon téléphone.........On verra bien !

1-DSC00323.JPG

                    La marée est haute et forte, elle monte très haut sur le sable d' une plage pourtant très grande. Il y a une symphonie de couleurs éblouissante, quelque chose de magique qui nous cloue le bec. De toute façon, nos voix humaines sont couvertes par celle des vagues. Elles sont la respiration immémoriale de la mer.

                    Nous nous installons sur les énormes pierres, vestiges d' un blockhaus que l' océan a fini par détruire. Là, en silence, chacune de nous s' est laissée imprégner de cette magie pour un moment d' éternité.

1-DSC00341.JPG

                    Je vous l' offre, et puissai-je savoir vous en transmettre toute la musique;

1-DSC00339.JPG

1-DSC00338.JPG

                    Le soleil luit sur le vieux socle de béton. Un grand morceau de bois s' est échoué, semblable à un serpent figé que les vagues malmènent. D' où vient' il ? A t' il traversé la grande mer depuis des terres lointaines ?

1-DSC00335.JPG

1-DSC00332.JPG

                    Par son mouvement toujours renouvelé, toujours le même, et, jamais semblable, l' océan oblige l' être humain à s' arrêter et contempler sa magnificence. La Méditerranée n' a pas ce pouvoir de subjuguer et presque d' asservir. Sauf, peut-être, quand brusquement elle se déchaîne, comme à Aïn Taya, en Algérie, où elle avait failli me noyer.

1-DSC00331.JPG

1-DSC00322.JPG

                    Cet aller-retour perpétuel, cette alternance de calme et de fracas, finissent par devenir envoûtants, et à la longue, obsédants. Comme si, en nous, une marée originelle accordait son rythme à celui des vagues. Un flux et un reflux de pensées télescopiques s' amusent dans ma tête.

                    Le serpent de bois a été bouté sur le béton. Les amateurs de bois flotté seront contents de la rencontre. Mais attention, la mer peut le reprendre si vite !

1-DSC00318.JPG

                    Dommage ! Il va falloir partir. La parisienne a du mal à s' arracher au spectacle, moi aussi, mais j' ai une grande chance, je peux revenir quand je veux; elle regagnera Paris dans trois jours............La pauvre !!!

                    Last glance on the silver coast !!!

1-DSC00316-copie-1.JPG

Voir les commentaires

2013-03-09T07:02:00+01:00

Un monde dangereux

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

                    Dans ce parc ornithologique, tout n' est pas qu' ordre et beauté, calme, et peut-être, volupté. C' est aussi un monde dangereux, car il y a des hôtes indésirables. je n' en ai pas vu, car, ils se cachent sournoisement, mais tout le monde sait qu' ils sont là.

                    D' abord, la sinistre tortue de Floride.

1-IMG 4806

                    N' a t' elle pas une tête d' hybride de serpent ? Elle a été in troduite de façon malveillante sur ce site. Ses couleurs à base de jaune, en accentuent le côté maléfique.

1-tortue-de-Floride-2.jpg

                                                                                         ( Image Wikipedia )

                    Originaire, comme l' indique son nom, du sud-est des Etats Unis, elle est très agressive vis à vis de la gentille cistude d' Europe, qui me rappelle la " Rosalie " de ma jeunesse, et la " Rosalie II " que j' avais au Maroc.

1-cistude.jpg

                                                                                        ( Image Wikipedia )

                    Ensuite, il y a la redoutable grenouille-taureau, qui mugit presque comme un bovin.

1-IMG_4808-001.JPG

                    Elle a été observée pour la première fois dans le parc en mil neuf cent quatre vingt dix neuf. Cette grenouille énorme, mesurant jusqu' à plus de quarante centimètres et pouvant peser plus de deux kilos, est particulièrement farouche et agile. Elle fait des dégâts considérables car elle mange sans distinction, tout ce qui est vivant et plus petit qu' elle. Pas folle !!!  Mais pas seulement, elle peut semer la terreur car on l' a vue avaler des poules.

                    Vue de face, elle est impressionnante.

1-grenouille-taureau.jpg

                                                                                      ( image Wikipedia )

                    Elle est une compatriote de la tortue précédente. Un châtelain français l' avait introduite en France, pour agrémenter son parc. Lors d' un hiver rigoureux, elle s' était échappée et était venue se réfugier en Gironde. Elle se nourrissait de bébés alligators quand elle était dans son pays d' origine. Les alligators adultes en raffolent, et vengent ainsi leurs petits, en la gobant. Chez nous, elle avale tout, y compris les grenouilles locales et les rainettes. La conséquence en est que les moustiques, n' ayant plus leurs prédateurs naturels, prolifèrent à nouveau dans la région.

                    Cette grenouille-taureau ne peut que prospérer chez nous, car elle n' a pas de prédateurs. Et, à moins d' importer quelques gentils alligators !!!!!!!!

                    Autre hôte indésirable : le ragondin, ou castor des marais. Il aime les eaux douces ou saumâtres. Il a donc tout ce qui lui faut au parc du Teich. Il est marron et dodu.

1-IMG_4809-001.JPG

                    On le reconnait à ses grandes dents orange.

1-Nutria-orange

                                                                                    ( image Wikipedia )

                    Comme il a l' esprit taquin et joueur, il se plait à détruire les nids des oiseaux aquatiques, à dégrader les berges en creusant des terriers de six à sept mètres de long, à surconsommer les espèces végétales aquatiques, et, quand il veut bien rigoler, il transmet quelques maladies amusantes comme la douve du foie ou la leptospirose.

                    Originaire d' Amérique du sud, il est classé dans le top dix des espèces exotiques les plus nuisibles en Europe. Et nous en avons hérité !!!!!!

                    Mais il n' y a pas que les animaux. Une jolie fleur jaune, la Jussie rampante, est elle aussi redoutable.

1-250px-Jussie_rampante_Montpon_Chandos_-17-.jpg

                                                                                     ( image Wikipedia )

                    Apparue dans la réserve au début des années quatre vingt dix, elle a été, dans un premier temps, éradiquée par une submersion d' eau salée. Mais, elle est revenue. Depuis, tous les ans, on effectue un arrachage manuel systématique de la moindre pousse, car, du fait de sa prolifération très rapide, cette plante envahissante provoque la disparition de la bio-diversité dans tous les plans d' eau de faible profondeur qu' elle colonise.

1-250px-Jussie_rampante_Montpon_Chandos_-2-.jpg

                                                                                 ( image Wikipedia )

                    Imaginez ce que deviendraient les plans d' eau du Teich, si on la laissait faire comme dans l' image ci-dessus !

1-IMG_4760.JPG

1-IMG_4821.JPG

                    Comme quoi, rien n' est parfait, même dans les petits paradis !                                                    

Voir les commentaires

2013-03-08T07:02:00+01:00

Un monde paisible

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link

 

 

                    Nous avons continué notre balade dans le parc ornithologique du Teich. Un monde sauvage

                    La marée descendait dans le Bassin d' Arcachon, et ceci est moins favorable à l' observation des oiseaux, à moins de rester, dans le silence, à l' abri des cabanes, scrutant le paysage sans nous montrer par les ouvertures.

1-IMG_4773.JPG

                    Patience et silence ! Deux choses dont je suis capable, moi qui ai toujours la bougeotte, mais qui ont du être façonnées par mon métier, qui en requiert beaucoup. Patience dont l' amie parisienne est dépourvue, formatage de la capitale où l' on court sans arrêt, surtout dans les couloirs du métro, où il y a pourtant une rame toutes les deux minutes !

                    Nous nous sommes quand même bien promenées dans ce lieu de paix et de beauté, "simple et tranquille" comme disait le poète.

1-IMG_4772.JPG

                    Un arbre a dessiné son reflet dans l' eau nuageuse, avec la délicatesse de l' art chinois;

1-IMG_4756.JPG

                    Nous ne voyons pas d' oiseaux, à part quelques canards, mais nous imaginons ces paires d' yeux qui nous observent quand nous nous penchons sur l' eau;

1-IMG_4783.JPG

                    Je suis sûre qu' ils sont là, tapis dans ces buissons aquatiques,

1-IMG_4781.JPG

                    où le soleil est retenu captif.

1-IMG_4780.JPG

                    Nous traversons un petit pont enjambant un canal qui se prend pour un bayou de Louisiane.

1-IMG_4838.JPG

                    Et nous tombons en arrêt devant une pancarte :

1-IMG_4839.JPG

                    Chut !!! Eloignons-nous sur la pointe des pieds, et prenons un autre chemin................et paf ! Deux avions militaires de la base de Cazaux, toute proche, déchirent le silence dans un double mugissement de fou.

Voir les commentaires

2013-03-07T07:34:00+01:00

Un monde sauvage

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link      

 

 

                    Hier, dans la douceur voilée d' un Printemps encore fragile, météo dixit, je suis allée au Parc Ornithologique du Teich. J' étais accompagnée de l' amie parisienne, venue deux semaines dans sa maison de Bordeaux, évacuer les miasmes de la capitale.

                    Ce parc occupe la rive gauche du delta de la Leyre, rivière sauvage, à son débouché sur le Bassin d' Arcachon.

1-IMG_4738.JPG

                    Il s' agit d' un vaste espace naturel, composé de différents plans d' eau, alimentés depuis le Bassin par un système d' écluses.

1-IMG_4765.JPG

                    Les ajoncs en fleurs y mettent une note de couleur joyeuse.

1-IMG_4763.JPG

1-IMG_4759.JPG

                    La végétation des prairies est contrôlée par des chevaux et des moutons, que nous avons entendu bêler sans les voir. La forêt est laissée à la nature.

                    Tout au long de l' année, on y trouve de très nombreuses espèces. Il y a les oiseaux qui y vivent en permanence, comme les cigognes blanches, la grande aigrette, les goélands leucophée ou marin etc .... les migrateurs qui viennent nicher sur la réserve, tels le milan noir, la gorgebleue à miroir blanc, le loriot d' Europe......et les migrateurs en escale régulière, comme la grue cendrée, le circaète Jean-le-Blanc, l' échasse blanche...........

                    Trois sentiers s' enchaînent ou se visitent séparément : le sentier de la cigogne, le sentier de l' oie et celui du rouge gorge. Ils permettent de parcourir les six kilomètres qui font le tour du parc. Enfin, vingt cabanes d' observation les jalonnent.

                    Nous avons commencé par le sentier de la cigogne, dont on aperçoit les vastes nids ronds au milieu des pins.

1-IMG_4742.JPG

                    L' une d' elle dort, et ne s' est pas réveillée, mais, sur un autre nid, l' occupante des lieux prenait son élan pour s' élancer dans un vol horizontal,

1-IMG_4745.JPG

vers une prairie pour y prendre une collation.

1-IMG_4747.JPG

                    Une autre picorait plus loin, au bord d' un plan d' eau.

1-IMG_4823.JPG

                    Perchée sur son nid, une autre cigogne jouait les vigies;

1-IMG_4748.JPG

                    Picorait dans sa réserve;

1-IMG_4746.JPG

                    S' ébrouait, me faisant croire qu' elle allait s' envoler, ce que j' attendais, l' appareil en mode rafale.

1-IMG 4752

                    Mais elle a préféré continuer son repas, à moins que, quelque chose, en bas, n' ait attiré son attention.

1-IMG_4754.JPG

                    Quand à la première, elle picorait toujours la prairie.

1-IMG_4755.JPG

                    Nous allons laisser ces oiseaux mythiques à leurs occupations, et continuer notre visite, dont je m' aperçois que nous l' avons commencée à l' envers. Mais quelle importance !!!

Voir les commentaires

2013-03-05T07:20:00+01:00

Les crottes d' âne de Sittelle

Publié par divagations-et-balades

voyage cambodge

link     link

 

 

                    Ayant déjà, je le crains, une assez bonne idée de l' étendue de ma gourmandise, Sittelle, l' amie blogueuse qui avait mis cette recette des petits beignets du nord sur son site, m' a dit, sachant que je ne résisterai pas à les faire : " Prends- en des photos " . Voilà, je les ai fait, et voici les photos.

                    D' abord, les ingrédients :

1-IMG_4719-copie-1.JPG

                    On les met tous dans un saladier, et on mélange bien pour obtenir la pâte; je vais la pétrir davantage;

1-IMG_4717.JPG

                    Etape suivante : Il faut mettre l' huile à chauffer;

1-IMG_4720.JPG

                    Quand elle est bien chaude, faire des petites boules avec une cuillère et les plonger dans la friture;

1-IMG_4723.JPG

                    Pendant qu' ils dorent, je mets de la cassonade dans un plat, pour les rouler dedans.

1-IMG_4721.JPG

                    Waouh ! ils prennent une belle mine !

1-IMG_4722.JPG

                    Et voilà :

1-IMG_4724.JPG

                    Mais la gourmande bien réveillée en moi, trouve que la cassonade ne tient pas bien sur les beignets, alors je fais une petite entorse à la recette originale : je saupoudre de sucre glace. Ces " crottes d' âne " sont très différentes des beignets que nous faisons chez nous.

1-IMG 4725

                    Sittelle nous dit que ces beignets sont un dessert préparé pour la veille de Noël, et peuvent s' accompagner de confiture. mais pourquoi attendre Noël ???

Bon appétit !!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog