Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2017-06-06T08:07:24+02:00

Au coeur de l' île

Publié par divagations-et-balades

          En sortant du restaurant chinois, le vent exprimait une mauvaise humeur certaine, aussi j' abandonnais la côte et filais vers les montagnes.

         La route grimpait doucement à travers un magnifique paysage.

Au coeur de l' île

          La végétation était exubérante et semblait l' oeuvre d' un paysagiste fou.

Au coeur de l' île

          Parfois, une échancrure dans la montagne laissait voir, Ô miracle ! un coin de ciel bleu.

Au coeur de l' île

         Dans cette luxuriance folle, les fleurs poussaient n' importe où;

Au coeur de l' île

          Puis, on arrivait soudain dans un endroit plus policé, où quelques petites maisons, appelées ici " cases " quelle que soit leur taille, se cachaient dans la verdure ou sous des tunnels fleuris.

Au coeur de l' île

          Dans un isolement un peu hautain, se trouvait une case plus grande, en bois peint en rouge traditionnel, avec ses festons de bois blanchi.

Au coeur de l' île

          A l' un de ses angles, quelque chose m' intriguait que je distinguais mal.Le téléobjectif me permit de voir ce qui me paraissait être un petit autel.

Au coeur de l' île

          Quelques kilomètres plus loin, une construction un peu bizarre attisa ma curiosité. C' était, me dit-on, une vieille distillerie. J' avais atteint le cirque de Salazie. On y cultivait toujours la canne à sucre pour fabriquer du rhum essentiellement, et cette spécialité qui fait partie de la culture de l' île : le rhum arrangé dans lequel se mêlent les parfums d' épices et de vanille.

Au coeur de l' île

          Je vous laisse fantasmer dessus.........parce qu' il le vaut bien !!! (Dans les gâteaux en ce qui me concerne).

A bientôt ! 

Voir les commentaires

2017-06-04T05:09:00+02:00

Pensée du dimanche 04/06/17 - Bande d' irresponsables !

Publié par divagations-et-balades

          C' était il y a quelques années, peut-être une dizaine. J' étais dans un de mes remplacements bretons.

          Un jour arriva à la consultation, une jeune femme avec sa gamine de neuf ans. Sa mère m' expliqua que sa fille était déprimée et pleurait beaucoup, sans vouloir dire pourquoi.

          Restant en tête à tête avec la fillette, elle finit par me dire qu' elle avait entendu à la télévision, un vieux monsieur dire qu' à cause du réchauffement climatique et de l' indiscipline des gens et de certains états, nous serions tous morts aux environs de l' année 2020, et, me dit-elle en larmes, je voulais devenir docteur des animaux et je ne pourrai pas puisque je serai morte et mon papa et ma maman aussi.

          Bouillant de rage intérieurement, j' entrepris de la rassurer, et de lui promettre qu' elle soignerait bien les animaux un jour, et que ce vieux monsieur avait dit ça exprès pour faire peur aux gens parce que c' était un affreux bonhomme. Il s' agissait de Michel Rocard, si je me souviens bien.

          Aujourd'hui, ça recommence. L' humanité va disparaître parce qu' elle ne pourra plus se reproduire à cause du réchauffement climatique. (Doit-on vraiment le déplorer en pensant à certains ?)

          Alors la même fureur me reprend. Savent-ils ce qu' ils disent ces crétins pour qui le climat est le seul moyen d' exister ? Savent-ils, et se soucient-ils, de l' impact de leurs paroles apocalyptiques sur l' esprit des enfants qui les entendent ? Savent-ils qu'ils leur volent la capacité de se projeter dans l' avenir, et leur avenir même ?

          Les sottises ont fleuri avec eux : il ne pleuvra plus jamais......ceux qui voudront skier devront aller dans l' Himalaya, car ici il ne neigera plus...... les coquelicots disparaîtront (!)........ils ont même oser nous faire le coup du Perito Moreno.

          Celui-ci est un glacier immense, sur le lac Argentino en Patagonie.

Wikipedia

Wikipedia

          Il se caractérise par le fait que, par vêlage, il détache d' énormes blocs de glace dans le lac. Et ceci de façon cyclique, en moyenne tous les quatre ou cinq ans. A n' importe quelle période de l' année.

          C' est d' ailleurs un point touristique connu, les visiteurs ont droit alors à un spectacle impressionnant. Des passerelles en bois ont même été aménagées pour les touristes.

Wikipedia

Wikipedia

          Bien sûr, on nous a présenté un de ces effondrements spectaculaires comme une conséquence du réchauffement climatique, ce qui était d' une honnêteté remarquable et discrédite plutôt la théorie !

          Je ne nie pas le réchauffement, mais l' importance de la culpabilité humaine. Claude Allègre, s' était élevé contre les interprétations délirantes de Nicolas Hulot, (qui n' hésite pas à polluer davantage et augmenter l' effet de serre, en circulant préférentiellement en hélicoptère), mais Claude Allègre, vrai scientifique, a disparu de la circulation.

          Aliénor d' Aquitaine, quand elle avait du aller vivre à Paris, après son mariage avec le roi de France, s'y plaignait de la puanteur des rues et regrettait le parfum des orangeraies qui entouraient Bordeaux en ce temps-là. Il faisait donc plus chaud que maintenant.

          J' ai appris, en cours d' Histoire, qu'il y avait, au temps de Louis XIV, une mini-glaciation. Il y a eu réchauffement ensuite, et l' humanité a survécu.

          Et je ne parle pas de ceux qui ont mis fin aux époques glaciaires. Comment diantre ont-ils pu se produire sans activités humaines. Ils ont du être importants pour venir à bout de l' immensité européenne des glaces. Et nous sommes là. Il est vrai que les hommes des cavernes faisaient du feu à tort et à travers !

          Faut-il donc que les hommes politiques ou autres, nous méprisent à ce point pour essayer de nous faire avaler n' importe quoi.

          Nous sommes peut-être un peuple bas du front, mais eux.......quelle bande d'irresponsables !

 

Voir les commentaires

2017-06-03T08:38:15+02:00

Côte réunionnaise

Publié par divagations-et-balades

          Avant de partir à La Réunion, je m' étais un peu renseignée pour savoir où j' allais installer " ma base ".

          J' avais opté pour la côte ouest, qui, ironie du sort, aurait du être la plus ensoleillée. C' est à Boucan Canot, près de Saint Gilles, que j' avais loué un petit appartement avec une jolie vue sur la mer.

Côte réunionnaise

          A partir de là, je suis allée me promener. Tout d' abord, j' ai suivi la côte, et je me suis arrêtée souvent, car, même si je me disais qu' il manquait ciel bleu et mer étincelante, j' en appréciais malgré tout la beauté.

Côte réunionnaise

          Le décor avait parfois une dimension tragique. Cela était du à tous ces blocs de lave noire provenant de la lave en fusion qui se déversait, faisant bouillir la mer, pratiquement à chaque éruption du volcan,

Côte réunionnaise
Côte réunionnaise

          Pour devenir plus riant quelques kilomètres plus loin.

Côte réunionnaise

          Le sable était parfois d' une étrange couleur ferrugineuse.

Côte réunionnaise

          Mais ce n' était presque qu' illusion, car très vite, la côte redevenait sauvage et un brin menaçante.

Côte réunionnaise

          Et décidément d' humeur inhospitalière, si ce n' était pas la lave, des rochers transformaient la plage en chaos.

Côte réunionnaise

          Le temps ayant passé, je décidais d' aller m' installer dans un petit restaurant chinois qui avait l' air sympa.

Alors, à plus tard !

Voir les commentaires

2017-05-30T13:25:49+02:00

Les temples tamouls de La Réunion

Publié par divagations-et-balades

          Quand j' étais allée à La Réunion, ce n' était pas le bon moment. Nous étions début janvier, mois pendant lequel je ne faisais un remplacement que vers la fin, et, j' arrivais entre deux cyclones. La queue de l' un, et les prémices du suivant. Aussi n' ai-je eu droit qu' à un ciel, au mieux laiteux, pendant tout mon séjour.

Les temples tamouls de La Réunion

          Et j' étais partie seule, car j' étais seule à avoir des vacances à ce moment-là.

          Vu le temps maussade, je décidais de partir en exploration à défaut de bains de soleil et de mer. A Saint Gilles, j' achetais un guide de l'île, je louais une voiture et, en avant !

          Il m' apparut très vite que les édifices religieux étaient nombreux, et que, quatre religions cohabitaient : le Christianisme, l' Hindouisme, l' Islam et le Taoïsme chinois.

          Le premier temple que je vis était hindou et c' était à Saint André; il était incroyablement coloré et massif.

Les temples tamouls de La Réunion

          Le guide m' apprit qu' on l' appelait " Le Colosse " et que c' était un temple tamoul. Les Tamouls sont rattachés à l'hindouisme, et ce sont les Indiens, arrivés de Pondichéry et Madras, qui introduisirent cette religion, quand ils vinrent, après abolition de l' esclavage, comme travailleurs engagés dans l' île.

          Les Tamouls, improprement appelés ici " Malbars ", ne viennent donc pas de la côte de Malabar, mais de la côte française de Coromandel. Très peu sont repartis à la fin de leur contrat, soit parce qu' ils étaient trop pauvres pour ça, soit, au contraire, parce qu' ils s' étaient considérablement enrichis.

         Restant fidèles à leur religion, ils construisirent des temples imposants ou plus discrets.

Les temples tamouls de La Réunion
Les temples tamouls de La Réunion

          Derrière l' un d' eux se trouvait un petit édifice rectangulaire, les angles étant formés de grosses colonnes rouges jumelles. Etaient-ce des offrandes ou une exposition de turbans posées sur une sorte d' autel ?  

Les temples tamouls de La Réunion

          A Saint Pierre, le temple est d' un style tout à fait différent. C' est un " kovil ", mot tamoul signifiant " demeure de la divinité ".

          A l' entrée, une pancarte à destination des visiteurs :

Les temples tamouls de La Réunion
Les temples tamouls de La Réunion

          Certains de ces temples, tel le Colosse, sont décorés de magnifique façon, avec un souci du détail assez remarquable. Ils sont dédiés à Shiva, Brahma ou Vishnou.

Les temples tamouls de La Réunion

          Enfin, dans l' ouest de l' île, niché dans un jardin à la végétation luxuriante, celui que je trouve le plus beau et le plus imposant :

Les temples tamouls de La Réunion

          Légèrement à gauche, on aperçoit un mât et un pavillon. Ce sont le mât et le pavillon de Nargoulan. On les retrouve en fait devant tous les temples tamouls de l' île. Au sommet du mât, une main tournée vers le ciel. Lors des cérémonies, on y installe un oriflamme à cinq, sept ou neuf couleurs.

          Les fidèles tamouls l' appellent le " dieu du pavillon " ou encore : " le Nargoulan ". Celui-ci est très important à La Réunion, on le prie juste après le dieu Ganesh, le dieu Eléphant, fils de Shiva et de Parvati, symbôle de sagesse et d' intelligence, le dieu le plus vénéré en Inde.

Wikipedia

Wikipedia

          Mais qu' est donc ce Nargoulan pour être ainsi vénéré ?

          Son histoire a été recueillie par M. Barat, professeur à l' université de La Réunion, auprès de Daniel, prêtre à Villèle, et que moi, je dois à Wikipedia :

          " Ce sont les Sikhs qui sont venus de l' ,Inde et qui sont arrivés à La Réunion. Ils étaient lascars et adoraient Allah. A bord du bateau sur lequel ils sont venus,se trouvait un homme appelé Nargoulan. Ils aimaient bien Nargoulan. Ils l' estimaient en tant que chef. Au moment où la femme de Nargoulan était sur le point d' accoucher,un violent cyclone a éclaté. Ils ont demandé à Dieu de les faire arriver à terre,de faire en sorte que Nargoulan vive parce que, s' il mourrait,il n'y aurait plus personne pour les diriger.Le bateau s'est écrasé, mais ils sont quand même arrivés à terre.La femme de Nargoulan a eu son enfant.Nargoulan est allé mettre un pavillon devant la mosquée parce qu'il n'y avait pas de Sikhs dans l'île.Les Musulmans ont refusé parce que ce n' est pas écrit dans le coran, vous comprenez.Ils sont donc venus le planter devant la pagode malbar, parce que les Malbars recevaient tout le monde,ils " ramassaient " tout le monde pour les amener dans leur religion.Ainsi, les Malbars se mirent également à prier Allah.Nargoulan planta un mât comme celui de son bateau. Il mit le même drapeau avec les cinq doigts d' Allah.Il sacrifia des boucs. Actuellement,nous sacrifions des boucs et nous faisons du briyani que nous offrons à Nargoulan ".

          Le briyani est un plat indien succulent à base de riz basmati et de poulet ou de mouton, et parfumé d'un tas d'épices odorantes. J' en donnerai la recette un de ces jours.

A bientôt !   

Voir les commentaires

2017-05-28T09:35:26+02:00

Pensée du dimanche - 28.05.17

Publié par divagations-et-balades

          En parlant de lui, Julien Gracq dénonçait " son agressivité pure, gratuite, incongrue " et " sa personnalité aux arêtes tranchantes comme un rasoir ".

          Lui, c' est Georges Clémenceau, dit " le Tigre ",  à cause de sa férocité verbale et de son ironie redoutable.

Wikipedia

Wikipedia

          Cet homme, à l' air de brave grand-père, était en effet redouté à l' égal d' un tigre. Il n' aimait pas cette comparaison et cet animal dont il disait : " Il est tout en mâchoire et peu de cervelle, cela ne me ressemble pas ".

          Issu d' une lignée de médecins et médecin lui-même, il fit une grande carrière politique, comme quoi, la médecine mène à tout.

          A l' Assemblée Nationale, où il me semble, d' après certains vieux documentaires, que l' esprit y flottait un peu plus haut que de nos jours,, certaines de ses formules sont restées célèbres.

          J' aime bien celle-ci :

          " La démocratie, c' est le pouvoir pour les poux de manger les lions ".

Pensée du dimanche - 28.05.17

Voir les commentaires

2017-05-26T09:46:24+02:00

Les fraises et moi

Publié par divagations-et-balades

          J'aimais beaucoup les fraises, mais ça...........c' était avant. Et je ne remonte pas aux fraises de mon enfance, et ce n' est pas la nostalgie de celle-ci, d' ailleurs, ma soeur est comme moi et m'imite dès que, en en ayant goûté trois ou quatre, elles finissent à la poubelle.

          Oh ! Elles sont jolies à voir, rouges, luisantes.....trop grosses.

Les fraises et moi

          Nous avons tout essayé : gariguettes, cléry, mara des bois....même les fraises de Plougastel dont je m' étais régalée en Bretagne lors d' un dîner chez des amis, quand je faisais mes remplacements là-bas.

          Préparées au sucre roux et additionnées de crème fraîche, nous avions essayé de les manger au goûter. Beurk ! Encore acides.

          J' allais jeter aussi celles qui restaient, quand j' ai pensé à aller regarder sur le site du fidèle Marmiton. Et là, je tombe sur une recette : verrines aux madeleines et aux fraises. Voilà qui est séduisant, et je décide de donner une dernière chance aux fraises restantes, avant de me convertir définitivement aux fraises tagada.

          Alors je vous explique :

          La recette est pour huit personnes  et, n' étant que deux, je me suis livrée à de savants calculs !

          Mais, ne sachant pas combien vous êtes, je livre la recette originale :

* 250g de fraises

* 250g de mascarpone

* 100g de sucre en poudre

* 3 oeufs

* 12 madeleines

          Préparation :

* Couper les fraises équeutées en morceaux. (En garder quelques-unes entières pour la déco).

* Séparer les blancs des jaunes d' oeufs et monter les blancs en neige;

* Dans un saladier, mélanger le mascarpone avec les jaunes d' oeufs et le sucre.

* Incorporer les blancs en neige.

Les fraises et moi

* Dans le fond des verrines, émietter des madeleines.

* Recouvrir de la préparation et de morceaux de fraises,

* Emietter à nouveau des madeleines.

Les fraises et moi

* Terminer par une couche de crème au mascarpone.

* Réserver au frais pendant 3h minimum.

* Au moment de servir, décorer de fraise(s) entière(s).

* Servir très frais.

Les fraises et moi

          On peut éventuellement ajouter un coulis.

          Voilà, j' avais préparé ces verrines pour avant-hier soir, et.........nous les avons oubliées au réfrigérateur. Mais nous les avons mangées pour le goûter d' hier.

CONCLUSION : Ce serait délicieux..... si on les préparait avec un autre fruit. 

          C' est dit, demain je vais aller m' acheter des fraises tagada.

Voir les commentaires

2017-05-24T14:07:46+02:00

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

Publié par divagations-et-balades

          Le lendemain matin, le jour se levait à peine quand Ali se rendit au lieu de rendez-vous.

          il trouva le jeune nubien en train de grimper au mat, la felouque était pratiquement prête au départ. 

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Provisions et boisson avaient déjà été embarquées, le grand voyage vers le delta allait commencé.

          Détendu, Ali regardait, avec intérêt, le paysage qui déroulait des millénaires d' histoire humaine.

          A sa gauche, le désert lybique avait échangé ses dunes de sable contre des monts de grès roux. Il aperçut soudain un dromadaire arrêté sur la crête; le chamelier, immobile, paraissait les observer, puis, tourna bride et s' éloigna vers l' immensité mystérieuse du désert.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

           Nul sur la felouque, ne s' aperçut qu' ils étaient suivis; nimbé d' un flou qui, pensait'il allait le dissimuler, nageait, sans bruit, le crocodile qui, la veille, avait raté Ali de si peu.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Portée par le courant, et un léger khamsin qui soufflait de Nubie, la felouque avançait vite; déjà apparaissaient les ruines gigantesques de l' Ancien Empire.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Ali regardait, émerveillé, écrasé par leur puissance. On passait devant le temple d' Amon à Karnak, et il vit les deux obélisques jumeaux que la reine Hatshepsout avait fait ériger mille cinq cents ans avant J.C. et dont des millénaires plus tard il ne resterait qu' une seule.

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          Puis, ce fut Thèbes et la Vallée des Rois.

          Ali, dans sa felouque, savait' il qu' il longeait le royaume des morts dont les Colosses de Memnon étaient les gardiens ?

L' aventureux retour d' Ali - chapitre 6

          La chaleur devenait de plus en plus pesante, et, Ali s' endormit. Pendant ce temps............le crocodile suivait toujours !

Voir les commentaires

2017-05-21T08:57:46+02:00

La pensée du dimanche - 21/05/17

Publié par divagations-et-balades

      " Ceux qui décideront de rester humains et qui refuseront de s' améliorer auront un sérieux handicap. Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur ".

                                            Ken Warwick

          Vous ne le connaissez pas ? Moi non plus. Je viens juste de faire sa connaissance; il est cybernéticien et chantre du transhumanisme.

          Vous savez, ce mouvement " culturel " et international qui dit que grâce aux sciences et aux techniques on peut améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement, la mort, sont inutiles, donc, les biotechnologies actuelles et futures doivent permettre de changer tout ça.

          Cette " philosophie " dans son acception actuelle , date des années mille neuf cent quatre vingt. Le terme de " transhumanisme " a pris naissance en mille neuf cent cinquante sept. Aujourd'hui, d' ailleurs, on tend à lui substituer le terme de " posthumanisme ".

          En fait, c' est la version moderne de la quête de l' immortalité, l' Epopée de Gilgamesh du XXIème siècle.

          Un autre farouche défenseur de cette théorie est Ronald Bailey qui dit que ce mouvement incarne les aspirations les plus audacieuses et les plus " parfaitistes " de l' humanité.

          J' ai cherché à quoi ressemblaient ces déjà posthumains, les voici :

 

Wikipedia  ( clic D sur les images pour les voir en entier )Wikipedia  ( clic D sur les images pour les voir en entier )

Wikipedia ( clic D sur les images pour les voir en entier )

          Heureusement, certains gardent la tête à l' endroit, tel Francis Fukuyama, philosophe et essayiste américain qui, dans son ouvrage : " la fin de l' homme ", exprime ses inquiétudes face aux applications possibles des biotechnologies sur l' être humain. Il est un ennemi acharné du transhumanisme.

          Moi, qui ai pourtant toujours été à la recherche de la moindre nouveauté électronique ou technique, j' avoue que je n' adhère pas du tout à ce mouvement quitte à paraître rétrograde...........ou ringarde.

          Comme je reste toujours médecin, j' aimerais que l' on arrive à supprimer souffrance et maladie, mais pas à ce prix-là, parce que cette théorie trouve en moi un drôle d' écho qui en fait surgir une autre proférée par un autre fou :

Wikipedia

Wikipedia

          Aryens......Sous-hommes.......Lebensborn, ces maternités monstrueuses où des femmes blondes, triées sur le volet, venaient donner naissance à des bébés aryens blonds aux yeux bleus, enfants de géniteurs SS eux-mêmes triés sur le volet, et qui devaient constituer la race supérieure.

          Ah ! Si Hitler avait eu la technologie d' aujourd'hui !!!!

          La guenon du futur vous souhaite un bon dimanche.

Wikipedia

Wikipedia

Voir les commentaires

2017-05-18T06:32:07+02:00

Mélancolie bretonne

Publié par divagations-et-balades

          C' était un de ces jours gris de début de printemps qui ressemble à l' hiver. La Bretagne est reine dans l' art de peindre, poétiquement, le décor aux couleurs de la mélancolie.

          Et pourtant, nous étions encore dans les jours heureux. Au temps du " nous ". Il avait décidé de me faire connaître quelques coins secrets du golfe du Morbihan, la petite mer.

          D' abord, un de ces endroits où la mer s' engouffre dans les terres pour aller flirter avec les ajoncs, qui, timidement, commençaient à s' épanouir.

Mélancolie bretonne

          Elle s' était déguisée en lac, pour faire croire à son innocence. J' étais sûre que des korrigans se cachaient dans cette lande. Le Petit Peuple est devenu invisible, mais il existe encore. Mine de rien, pour ne pas me faire traiter de folle une fois de plus, mon regard se mit à fureter à droite et à gauche, guettant le moindre frémissement des plantes. Et soudain, je le vis. Il faisait la sieste appuyé contre un tronc.

Mélancolie bretonne

           J' avais une envie folle d' aller lui promener une petite branche d' ajonc sous le nez. Je devais avoir la tête de celle qui prépare un mauvais coup, car, tout à coup, il me regarda de cet oeil soupçonneux que je connaissais bien. A tout hasard il me dit : " n'y pense même pas ".

          Bon, si on ne peut plus s' amuser ! Mais il avait raison sans le savoir, car les korrigans sont parfois méchants et adorent tourmenter les humains.

          Poursuivant la promenade, nous voilà arrivés au bord de l' océan. Nous sommes dans un monde où la limite entre le ciel et la mer se réduit à une mince ligne verte.

Mélancolie bretonne

          L' ambiance est crépusculaire et......incite au romantisme. Elle me fait penser à Victor Hugo. Peut-être était'il sur une grève semblable, à Guernesey, quand il a écrit " Les Châtiments ".

          Je pensais que chez nous, en Gironde, les rives sauvages de l' océan avaient malgré tout, un air plus aimable, plus doré, plus....voluptueux, plus trompeur.

          La côte devient encore plus sauvage, caillouteuse, déchirée, belle. Pour prendre des bains de soleil, il y a mieux, mais devant ce paysage tourmenté, on prend mieux la mesure de la puissance de la mer.

Mélancolie bretonne

          Le vent se fait plus violent, nous mord le visage. Nous allons rentrer. Je n' ai rien fait pour le dîner. Et si nous allions dans ce petit restaurant afghan où l' on s' était régalé ???

         Mais ça, c' était avant.

Voir les commentaires

2017-05-13T19:17:06+02:00

L' aventureux retour d' Ali - Chapitre 5

Publié par divagations-et-balades

          Au terme d' un voyage assez facile, Ali arriva dans une petite cité au bord de la mer Rouge.

          Il se dit que le plus simple pour trouver un marin, était d' aller dans une de ces tavernes que l' on trouve dans tous les ports du monde connu.        

L' aventureux retour d' Ali - Chapitre 5

          A force d' interrogations, de discussions, il finit par trouver un homme qui faisait le trafic entre l' Arabie heureuse et l' Egypte. Il consentit à lui faire traverser le bras de mer, et à le déposer dans un petit port de pécheurs nommé Barânîs.

Wikipedia

Wikipedia

          La traversée n' était pas sans péril, car, cette mer était infestée de pillards.

          Le bateau du marin était un zaroug, petit boutre très rapide et pour cela, favori des pillards de ces contrées.

, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27120994

, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27120994

          Ils en rencontrèrent plusieurs, mais au grand étonnement d' Ali, aucun ne les attaqua. Il finit par comprendre que le marin qui l' avait accepté à son bord, était lui-même un pillard. En fait, Ali lui servirait de caution s' ils étaient arraisonnés par la police maritime; le marin dirait qu' il assurait le transport des voyageurs.

          Enfin, ils accostèrent à Barânîs. A nouveau, Ali devrait traverser un désert pour rejoindre la ville d' Assouan, sur le Nil. Là, il espérait trouver une felouque pour l' emmener vers la grande mer bleue, qui, loin vers l' occident, baignait les côtes de son pays.

         Après une marche harassante, il arriva au bord du fleuve-roi.

L' aventureux retour d' Ali - Chapitre 5

          Fou de joie, il se jeta à l' eau et s' ébroua dans sa fraîcheur bienfaisante. Mais, de l' autre rive, des femmes lui faisaient des gestes frénétiques en criant. Il ne comprenait pas ce qu' elles voulaient dire, quand, soudain, un frémissement dans l' eau attira son regard.

          Epouvanté, il n' eut que le temps de grimper sur la rive, un crocodile avait jeté son dévolu sur lui pour son repas du soir.

          Un long moment après, revenu de sa frayeur, Ali se mit en quête d' un batelier. Il en aperçut deux ou trois en train de discuter au bord de l' eau.

L' aventureux retour d' Ali - Chapitre 5

          Il s'approcha, et les palabres recommencèrent. C' était un long voyage qu' il leur demandait d' entreprendre. Enfin, l' un d' eux, un jeune nubien déluré accepta.

          Rendez-vous fut pris pour l' aube suivante.

         Y serait-il ?

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog