Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016-04-16T09:15:10+02:00

Splendeur d' avril

Publié par divagations-et-balades

         Chez nous, les levers et couchers de soleil sont souvent magnifiques. Cependant, hier matin, le lever du soleil m' a semblé particulièrement beau, et je ne résiste pas au plaisir de le partager.

clic gauche pour agrandir la photo

clic gauche pour agrandir la photo

         Je l' ai photographié au fil des minutes qui le changeaient sans cesse.

Splendeur d' avril
Splendeur d' avril

         Le ciel paraissait peint à grands coups de pinceau.

Splendeur d' avril

         Puis, les couleurs ont commencé à se diluer un peu;

Splendeur d' avril

         Et se sont mises à pâlir.

Splendeur d' avril

         Devenant de plus en plus pâles.

Splendeur d' avril

         Et il ne resta plus, très haut dans le ciel vers l' ouest, que des nuages roses pour témoigner de cette fugitive splendeur.

Splendeur d' avril

Voir les commentaires

2016-04-13T14:34:44+02:00

Au hasard de mes lectures....

Publié par divagations-et-balades

         .....Je suis tombée sur un texte de Paul Valéry qui me semble tellement d' actualité, bien qu' écrit en mille neuf cent dix neuf, que j' ai eu envie de le partager.

         " Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles. Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers......... descendus au fond inexplorable des siècles avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies........, avec leurs grammaires, leurs dictionnaires...........Mais ces naufrages, après tout, n' étaient pas notre affaire. Elam, Ninive, Babylone étaient de beaux noms vagues, et la ruine totale de ces mondes avait aussi peu de signification pour nous que leur existence même.

         Mais, France, Angleterre, Russie, ce seraient aussi de beaux noms. Et nous voyons maintenant que l' abîme de l' histoire est assez grand pour tout le monde........".

         Et Gilles Cosson a ajouté : " L' âme européenne agonise en mille neuf cent dix neuf ".

Au hasard de mes lectures....
Au hasard de mes lectures....

Voir les commentaires

2016-04-11T05:13:44+02:00

Nouvelles de la grive....

Publié par divagations-et-balades

         Du temps avait passé. L' évanouissement de la grive avait fait place à un coma dans lequel son esprit s' égarait.

          Il lui semblait maintenant planer dans un espace cotonneux, avec les ailes du condor. Le monde défilait lentement, loin, très loin sous elle, et elle se sentait en sécurité dans une sorte de cocon gris au coeur bleu.

Image Wikipedia arrangée

Image Wikipedia arrangée

         Gautama Bouddha, rongé d' inquiétude, essayait d' entrer en contact avec l' esprit de la grive, car il en était sûr désormais, seule la grive pouvait empêcher les deux fous de détruire l' Âme du Monde.

         Mais l' esprit de la grive dérivait toujours dans ce monde vide, et, se disait Bouddha désespéré, elle était un oiseau primitif.

         Or, le temps pressait ! Tohu et Bohu poursuivaient leur chemin. Mais, fort heureusement, la Folie les accompagnait, et ils riaient, chahutaient et batifolaient le long du chemin.

         Et voilà qu' ils décidèrent de faire une pause.

         OUF ! se dit Bouddha. Un répit !

(à suivre)

Voir les commentaires

2016-04-09T13:53:42+02:00

Le château du Hamel

Publié par divagations-et-balades

         Laissant derrière moi Monclaris et le mystérieux sieur Castéra, je passais par Castets en Dorthe, le Casthèts Andorta gascon. Dans cette langue, Castets est une forteresse, ou, du moins, un château fort.

         C' est là que finit le canal latéral à la Garonne, ( plus sobrement nommé désormais : canal de la Garonne ), en venant mourir dans le fleuve éponyme. A partir de Toulouse et jusqu' à la Méditerranée, il devient canal du Midi, et les deux forment le canal des Deux Mers.

         A Castets en Dorthe vécurent, le grand-père paternel de François Mauriac y exerçant le métier de tonnelier, et deux anciennes célébrités du showbiz : Myr et Myroska.

          Et il y a le château du Hamel.

Le château du Hamel

          Situé sur une hauteur qui domine la vallée de la Garonne, il fut édifié au XIVème siècle, à la demande de Raymond Guilhem de Goth, neveu de Bertrand de Goth, archevêque de Bordeaux, plus connu sous le nom de Clément V quand il devint le premier des sept papes à avoir refusé Rome pour s' installer en Avignon. 

Wikipedia

Wikipedia

          Le château fut réaménagé au XVIème siècle, par un certain Jean de Fabas, décédé en mille six cent quatorze.

         Ce Jean de Fabas est un personnage intéressant.

         Quoique catholique, il soutint les Protestants dans les guerres du Midi.

          Il combattit à la fameuse bataille de Lépante, contre la flotte du Grand Turc, qui fut, en mille cinq cent soixante et onze, la plus grande bataille navale depuis Arctium.

Wikipedia

Wikipedia

          Y rencontra-t-il " le Manchot de Lépante ? ". Celui qui fut surnommé ainsi n' est autre que le père de Don Quichotte : Miguel de Cervantès, qui perdit sa main gauche dans la bataille.

         .

Portrait imaginaire.Il n' existe aucun portrait authentique

Portrait imaginaire.Il n' existe aucun portrait authentique

          Puis, il se convertit au calvinisme. Serviteur fidèle d' Henri de Navarre, il contribua à la victoire de Coutras où celui-ci écrasa l' armée royale commandée par le duc de Joyeuse qui y laissa la vie.

         Devenu Henri IV, Henri de Navarre nomma Jean de Fabas, gouverneur du Condomois, du Bazadais et du pays d' Albret; de plus, sa seigneurie de Castets en Dorthe fut érigée en vicomté. Et, comble de la consécration, il fut autorisé à porter les armes des comtes de Foix.

Wikipedia

Wikipedia

          Son fils, Jean de Fabas II, bon sang ne saurait mentir, fut un protagoniste majeur du Siège de La Rochelle;

Wikipedia

Wikipedia

         Le château du Hamel fut à nouveau réaménagé au XVIIème siècle. Il a été inscrit aux Monuments Historiques en mille neuf cent soixante trois.

         Etant toujours habité, il ne se visite pas. Dommage !

(A plus tard !!!).

Voir les commentaires

2016-04-07T18:43:56+02:00

La planque de l' aumônier du roi

Publié par divagations-et-balades

          D' abord, il y a eu le brouillard, quand la Nationale 113 frôlait de trop près la Garonne, puis, sous le ciel clair retrouvé, les petites routes sinueuses du Réolais.

         Je profitais de la visite à des amis, dans l' Entre-Deux-Mers, pour aller un peu plus loin, à Sigalens, petite bourgade aux confins orientaux de la Gironde, et plus précisément au lieu-dit Monclaris, où se situent une vieille église et son mini-cimetière, inscrits l' une et l' autre aux Monuments Historiques depuis mille neuf cent quatre vingt sept.

         Après que mon GPS ait tenté une nouvelle fois de me perdre, la vieille église m' est apparue, juchée sur sa butte.

La planque de l' aumônier du roi

         Elle a été construite entre les XIIIème et XIVème siècles. Restaurée deux fois, vers mille six cent quatre vingt et mille huit cent vingt deux, il semble qu' elle ait été abandonnée à son triste sort, après la mort de son dernier curé en mille huit cent trente trois, et la construction au XVIIIème siècle, d' une autre église à un peu plus de trois kilomètres de là.

La planque de l' aumônier du roi

         Cette vieille église abandonnée se nomme Saint Martin de Monclaris. Sa nef s' est effondrée; par une ouverture mal refermée, dans le mur latéral, j' ai pu apercevoir l' état de dénuement total de l' intérieur.

La planque de l' aumônier du roi

         A l' avant du bâtiment, un clocher pignon sur lequel se trouve le portail d' entrée, fermé bien sûr, sous un auvent de bois qui n' est sûrement pas d' origine.

La planque de l' aumônier du roi

         En arrière, au centre du corps de l' église, un deuxième clocher, triangulaire, comme pour beaucoup d' églises anciennes de la région.

La planque de l' aumônier du roi

         Selon l' antique tradition, un mini-cimetière jouxte cette église. Celui-ci aussi est abandonné. Quelques stèles subsistent, la plupart cassées et rendues moussues par le temps.

La planque de l' aumônier du roi
La planque de l' aumônier du roi

         Une autre, plus imposante, à moitié mangée par la végétation, et à la pierre rongée par les années.

La planque de l' aumônier du roi

         J' éprouvais une sorte de sentiment de profanation en pensant que je marchais sur des corps enfouis sous mes pieds.

         Mais c' est une autre stèle qui est une curiosité de ce cimetière lilliputien : celle où repose le sieur Bertrand François Castéra.

La planque de l' aumônier du roi

         Qu' avait donc de particulier cet homme, mort presque centenaire à quatre vingt dix huit ans, en mille huit cent trente trois ?

         Non seulement il fut le dernier curé de Saint Martin de Monclaris, mais, et surtout, il fut aumônier à la cour de Louis XVI.

La planque de l' aumônier du roi

          Je n' ai trouvé aucune indication sur lui, alors, fidèle à cette imagination que je déployais quand je n' avais pas appris mes leçons, qui me valait les félicitations du prof qui m' interrogeait..........assorties d' un zéro et de trois heures de colle, j' ai pensé qu' il avait du fuir au moment de la Révolution, quand on avait la décapitation facile, et qu' il était venu se planquer, loin de Paris, dans sa probable région d' origine, car Castéra est un nom qui fleure bon la Gironde, et le Sud-Ouest en général.

                            SIC TRANSIT GLORIA MUNDI

         Sur ce, je suis repartie, car j' étais invitée à manger l' omelette-gâteau d' Eliane dont je vous avais parlé et donné la recette en bonus, il y a deux, trois ou quatre ans.

         Un petit mot quand même sur Sigalens. Ce nom vient de " Situs Alanorum " ce qui signifie " lieu des Alains ". Ceux-ci étaient un peuple scythe venu du Caucase. A-t-on vu un jour, débouler en Gironde, une horde de ces effrayants cavaliers cataphractaires, terrorisant nos ancêtres !

La planque de l' aumônier du roi

          Au fil du temps, le nom initial se transforma en " Sit Alanus ", et, les Romains partis, en " Sig Alens " et finalement en Sigalens, qui est aussi le nom gascon.

A bientôt !

Voir les commentaires

2016-04-05T05:05:16+02:00

Les humbles beautés du ras du sol

Publié par divagations-et-balades

          Dès qu' un tout petit bout de printemps pointe son nez, elles sont là, nous apportant leur joliesse et l'espérance en les beaux jours qui nous sont à nouveau offerts.

         Elles ????

         D' abord, Mademoiselle la Pâquerette :

Les humbles beautés du ras du sol

          Toute modeste et menue qu' elle soit, elle a quand même inspiré le poète :

                    Pâquerette, pâquerette,

                   Il y a des gouttes d' eau   

                        Sur ta collerette

                      Et tu plies un peu le dos

                    Pâquerette, pâquerette

                       Le beau soleil printanier

                   Viendra-t-il les essuyer ?

         Et le savez-vous ? Mademoiselle Pâquerette porte aussi un nom savant : Bellis Perenis. Elle joue un rôle dans la circulation capillaire. J' en donnais, entre autres, à ceux de mes patients qui avaient la maladie de Raynaud. Elle peut remplacer l' arnica en cas de traumatisme, si l' on n'en a pas, mais à l' octave inférieur. 

         Seule dans son coin, il y a cette jeune folle qui s' envole au moindre souffle;

Les humbles beautés du ras du sol

         Elle avait connu son heure de gloire, quand l' éditeur Larousse l' avait choisie comme logotype, faisant d' elle une ambassadrice du savoir, semant à tout vent.

Wikipedia
Wikipedia

Wikipedia

         Mesdames les primevères, très coquettes, s' habillent de rose et de blanc.

         Elles aussi connurent la gloire, car, dans le calendrier républicain, le premier jour du mois de germinal était nommé : " jour de la primevère ".

Les humbles beautés du ras du sol

         Quand elle s' appelle " primula officinalis ", elle devient remède dans les cas de bronchite, par exemple, car elle a des vertus anti-inflammatoires et expectorantes. On lui prête aussi des vertus diurétiques et antispasmodiques.

         Dans ces cas où elle exerce la médecine, elle a une blouse jaune.

Les humbles beautés du ras du sol

         Et il y a la jeune snobinette. On l' appelle : " Lunaria Annua ", mais elle est plus connue sous le nom de " Monnaie-du-Pape ", ou, quelquefois de " Médaille de Judas " ou d' " Herbe aux Ecus ".

          Elle fleurit d' abourd sous forme de délicates fleurs de couleur rose-mauve ou blanche, ce qui est beaucoup plus rare.

Les humbles beautés du ras du sol
Les humbles beautés du ras du sol

          Puis donnera un fruit rond, qui, une fois séché, prendra l' aspect d' écu argenté qui donne son nom à la plante.

Les humbles beautés du ras du sol

         Mais, pourquoi " Monnaie-du-Pape " ? Tout simplement à cause de l' aspect de son fruit et parce qu' elle était très cultivée dans les jardins de curés.

         Et il y a les autres, qui reviennent fidèlement chaque année, et qui sont un peu moins ras-du-sol.

* Le muscaris, 

Les humbles beautés du ras du sol

* Les giroflées

Les humbles beautés du ras du sol

* Eh oui ! je sais, il est loin d' être ras-du-sol, mais je l' aime : le genêt.

Les humbles beautés du ras du sol

         Que toutes celles que je n' ai pas vues parce que trop petites ou trop modestes, me pardonnent, et puis ce n' est pas ma faute, je suis un peu miro.

Voir les commentaires

2016-04-01T18:23:25+02:00

Les chaumières de Brière

Publié par divagations-et-balades

         Quand on va se balader du côté de Saint Lyphard, dans le parc naturel de la Grande Brière, on a la chance d' apercevoir ces maisons typiques de la région : les chaumières. Ces demeures traditionnelles représentent 60% des chaumières françaises.

         Tantôt elles s' exhibent, en belles alanguies, tantôt il faut les dénicher derrière de hautes clôtures, ou enfouies sous la verdure.

         Voici d' abord la maison du Père Félix, la première chaumière que j' ai vue et presque la seule avec des volets rouges.

Les chaumières de Brière

          " Presque " car j' en ai vu une autre, accompagnée de sa jumelle en bleu, et je dois dire que je préfère celle-ci.

Les chaumières de Brière

         Ces toitures de chaume, outre le fait qu' elles sont généralement belles, présentent l' avantage d' être chauffantes et isolantes. Les chaumiers vont tirer leur matière première des nombreuses roselières des marais.

         On dit qu' il existe trois mille chaumières dans le Parc de la Brière. Je n' en ai pas vu autant bien sûr, mais voyez quand même ces quelques spécimens.

Les chaumières de Brière
Les chaumières de Brière

         Les pignons sont souvent aveugles, ce qui permet l' accolement de plusieurs maisons et l' économie des murs.

Les chaumières de Brière
Les chaumières de Brière

         La chaumière typique a une porte, une fenêtre, pas trop grande à cause des impôts sur les ouvertures que les habitants devaient payer autrefois, et une lucarne.

Les chaumières de Brière

         Ces chaumières sont pratiquement toutes orientées au sud, et des avancées du toit permettent d' atténuer l' éclat de la lumière.

Les chaumières de Brière

         Il doit quand même faire bien sombre à l' intérieur, surtout quand elles se cachent derrière une végétation assez fournie.

Les chaumières de Brière
Les chaumières de Brière

         Mais toutes, orgueilleuses ou modestes, donnent à cette région des marais de la Brière, un charme incomparable.

Voir les commentaires

2016-03-30T11:50:47+02:00

la grive et le Bouddha (suite 3)

Publié par divagations-et-balades

         " Vite, réveilles-toi, dit Gautama à la grive, les deux fous sont prêts à refaire l' expérience, mais je crains qu' ils ne fassent une grosse sottise ".

         " Pourquoi dis-tu ça ? " dit la grive, sentant enfler la vaguelette d' inquiétude qui était tapie en elle.

         " Je t'explique, dit Gautama : l' Oeuf Cosmique doit être séparé en deux parties avec beaucoup de soin; la partie supérieure forme le Ciel et la partie inférieure, la Terre. mais, regarde comment agissent ces deux fous, n' importe comment........"

         A peine eut' il dit cela, que le ciel s' embrasa.

image télé modifiée

image télé modifiée

         En même temps, on entendit les sifflements de mille serpents en colère. C' étaient tous les vents qui tourbillonnaient, chacun dans un sens différent.

         Puis, la Terre trembla, et des immeubles s' écroulèrent, dans un épouvantable fracas?

la grive et le Bouddha (suite 3)

         Les deux fous avaient déchaîné la folie et le chaos. La désolation s' étendait sur le monde. De rougeoyant, le ciel, peu à peu, devenait noir.

image télé modifiée

image télé modifiée

         Humains et animaux, en proie à une terreur absolue, redevenaient sauvages.

         Bouddha et la grive étaient atterrés. Les deux idiots riaient à en perdre haleine. Ils étaient en train de détruire le monde, certes imparfait, mais dont on avait l' habitude, pour ce monde terrifiant de noirceur et qu' ils ne maîtrisaient pas.

         L' Homme était en train de devenir un loup pour l' Homme, et les animaux s' entre-dévoraient.

         " Mais, ne peut-on donc rien faire ? " gémit la grive.

         " Laisse-moi réfléchir, dit Bouddha, peut-être y a-t'il un moyen de contrer ce funeste résultat ".

         Il fallait faire vite; la noirceur s' étendait à une vitesse effrayante, mangeant, non seulement les couleurs, mais aussi toutes les symboliques et les beautés de l' Âme du Monde. Bientôt, tout allait s' éteindre.

image télé modifiée

image télé modifiée

         C' est alors que Gautama, perdant sa légendaire impassibilité, sauta en l' air en s' écriant : " J' ai trouvé ! ".

         " Quoi ? Quoi ? Dis vite ! " dit la grive trépignant presque sur place.

         " Eh bien, voilà, dit Bouddha, en fait, tout dépend de toi ".

         " De moi !!! Mais je ne suis qu' un oiseau de modèle primitif, c' est toi-même qui l' as dis ".

         " Justement. Il faut rétablir l' amitié dans le monde,...."

         " L' amour ", interrompit la grive.

         " Non, j' ai bien dit l' amitié; l' amour est trop fragile et demande beaucoup d' entretien; pour l' amitié, une goutte de rosée suffit pour lui assurer l' Eternité. Mais, pour la retrouver et la remettre dans le monde, tu dois aller chercher la fleur bleue du souvenir ".

         " D' accord ", dit la grive dont l' inquiétude était proportionnelle à l' urgence de la situation. " Où est-elle ? ".

         " Dans les Montagnes Bleues de la Terre du Milieu " dit Bouddha.

         " ????????? ". La grive resta bec bé.

         "Allons, dépêche-toi, dit Gautama avec impatience, ne vois-tu donc pas que bientôt il sera trop tard ? "

         La grive partit à tire d' ailes, l' esprit tendu vers les Montagnes Bleues, priant ardemment pour être guidée et arriver vite.

         Elle vola longtemps, et, tout à coup, devant ses yeux éblouis......

Wikipedia

Wikipedia

         En rase-motte, et à toute allure, elle les survola, regrettant de ne pas avoir l' oeil de l' aigle, mais......qu' était donc cette petite lueur qui semblait lui faire signe ? Elle s' en approcha et vit avec bonheur que c' était la fleur bleue du souvenir.

         " Cueille-moi vite, et emporte-moi " dit la fleur.

         Et la grive reprit son envol. A bout de souffle, elle arriva enfin aux pieds de Bouddha et y déposa son précieux fardeau.

la grive et le Bouddha (suite 3)

         Bouddha prit délicatement la fleur, souffla trois fois dessus en échangeant avec elle des paroles sibyllines, et............le miracle s' accomplit.

         Une lueur bleue déchira le noir du ciel, et commença à grandir, grandir, jusqu' à bientôt le recouvrir presque en entier.

image télé

image télé

         Les vents cessèrent de tourbillonner, les immeubles cessèrent de s' effondrer et la Terre de trembler. Les animaux s' apaisèrent, et le sourire refleurit sur les lèvres des Hommes.

         " Bien, dit la fleur, je peux maintenant rentrer chez moi, mais.....ne m' oubliez plus ! ". Et elle partit, faisant un dernier adieu qui ralluma un grand soleil dans le ciel.

Image télé

Image télé

         La grosse bêtise des deux fous était réparée. Mais, au fait, vous avais-je dit leurs noms ? Ils se nomment Tohu et Bohu.

         " Mais....j' y pense....dit la grive, en bon oiseau primitif, que font ces deux fous pendant que l' on fête le retour de l' amitié ? "

         " C' est vrai ça ! " dit Bouddha, en remettant son sonotone pour écouter ce que disaient les deux fauteurs de troubles, qu' il imaginait bien marris de leur échec.

         La grive le vit pâlir soudain, et vaciller sur ses jambes.

         " Quoi ? Quoi ? Que font-ils ? " dit-elle, sentant le froid de la peur surgir à nouveau au fond de son âme.

         " Ah ! Quel malheur ! s' exclama Bouddha, ils sont partis en expédition vers les Montagnes Bleues, pour arracher la fleur du souvenir, et l' empêcher d' intervenir à nouveau lors de leur prochain essai. Quand à toi, ma pauvre amie......" Bouddha se tut, la voix étranglée par l' émotion.

         " Quoi moi !!! Dis-moi Bouddha, que me réservent-ils ? Parle enfin ! ".

         " Ils ont mis ta tête à prix pour te transformer en pâté ".

         A ces mots, la pauvre grive s' évanouit, tout en pensant que Tohu et Bohu, ne comprenant rien à l' amitié, il était urgent de se débarrasser d' eux de manière radicale.

         Il en allait de sa vie, quand même !

Voir les commentaires

2016-03-28T17:28:31+02:00

La grive et le Bouddha (suite 2)

Publié par divagations-et-balades

          Ivre de bonheur et d' espérance, la grive atterrit dans un champ de fleurs.

La grive et le Bouddha (suite 2)

         Un peu étourdie de ce qui lui arrivait, elle chercha Bouddha des yeux. Il était là, à quelques mètres, toujours à la même place, et, dans la même position.

          " Bonjour ! " dit-elle; Bouddha leva alors une paupière lourde, et le regard un peu embrumé, répondit :

          " Ah ! Te revoilà, enfin, il y a un grand moment que je t' attends ".

          " Comment ? dit la grive interloquée, mais je t' interpellais et tu ne me répondais jamais, tu ne daignais même pas lever un oeil sur moi ! J' ai eu tellement peur que je me croyais devenue invisible ".

          " Ah ! Excuse-moi alors, dit Bouddha, je pensais que tu pratiquais la télépathie ! Tu es un modèle d' oiseau assez primitif ".

         Vexée, la grive se demandait si elle n' allait pas planter là ce Bouddha discourtois. Mais, elle était curieuse de connaître ce qui s'était passé dans la nuit, et ce vieux sage devait le savoir . Elle lui raconta donc ce qu' elle avait vu dans le ciel.

          " Je vois, dit Bouddha, ces deux fous font encore des expériences ! ".

          " Quels vieux fous ? " dit la grive, sentant une petite vague d' inquiétude l' envahir sournoisement.

          Alors, Bouddha raconta :

         " Deux Bouddhas qui avaient étudié les sciences anciennes dans de vieux grimoires sanskrits, s' étaient mis dans la tête d' aller voler l' Oeuf Primordial et de refaire le monde.

         Ces deux fous faisaient partie des Saptarishi, les sept Grands Sages, qui sont représentés par les sept étoiles de la Grande Ourse. Ils avaient, à ce titre, la confiance de Brahma, et c' est ainsi qu' ils parvinrent à voler l' Oeuf Cosmique.

         Celui-ci était magnifique, fait d' or resplendissant, si brillant, qu' il les aurait trahis à coup sûr, si ces deux voyous ne l' avaient pas déguisé.

         Cachée par Bouddha, la grive les vit en train de rigoler, l' Oeuf posé derrière eux.

La grive et le Bouddha (suite 2)

         Ils avaient le rire satisfait de qui a fait une bonne blague.

         " N' approche pas trop, dit Gautama à la grive, sinon les cloches-sentinelles vont se mettre à sonner et nous serons découverts ".

         " Des cloches-sentinelles ! dit la grive. Où donc ? "

         " Là, ne les vois-tu pas ? Il y en a des dizaines qui tinteront toutes ensembles ".

La grive et le Bouddha (suite 2)

         Ils sont aussi gardés par deux dragons, et par un chat géant, qui, je l' espère pour toi, ne te reniflera pas.

La grive et le Bouddha (suite 2)
La grive et le Bouddha (suite 2)

         " Que préparent-ils ? Entends-tu ce qu' ils disent ? " demanda la grive.

         " Attends, je mets mon sonotone, dit Gautama en fixant le petit appareil dans son oreille. Oh!Oh! Ils vont refaire une expérience ce soir. Reste avec moi, nous serons aux premières loges ".

         " D' accord ! C' est bien aimable à toi. En attendant, je vais aller faire une petite sieste dans ce beau tulipier. Tu me réveilleras le moment venu. A tout à l' heure ".

         Et la grive s' envola dans l' arbre, choisit une place confortable, et s' endormit aussitôt.

La grive et le Bouddha (suite 2)

(A suivre.....)

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog