Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-03-15T06:49:00+01:00

Un peu de gourmandise

Publié par divagations-et-balades

          Il y a longtemps que je n'ai pas fait étalage de ma gourmandise, alors je vais vous donner la recette d'un de mes plats préférés et que nous avons mangé hier soir :

 Un curry de pois chiches au beurre de cacahuètes

       Pour deux personnes, il faut :

     * Une gousse d'ail et 1/2 oignon, tous les deux finement hachés,

     * Du paprika et du curry, du sel et du poivre,

     * de l'huile d'olive,

     * 100 ml de lait de coco,

     * quelques brins de coriandre pour la décoration,

          Et ceci : 

Un peu de gourmandise

     * On fait revenir ail et oignon dans de l'huile d'olive, et on ajoute paprika et curry. Bien mélanger.

     * Puis on ajoute 150 g de pulpe de tomate, sel et poivre, et on laisse mijoter 5 mn.

     * Au bout de ce temps, on ajoute 300 g de pois chiches et 100 ml de lait de coco. On laisse cuire à couvert pendant 10 mn.

     * Quand c'est bien chaud, on ajoute 50 g de beurre de cacahuètes, et on mélange bien, toujours sur le feu.

Un peu de gourmandise

     * On décore avec quelques brins de coriandre, c'est plus joli..........je n'en avais plus, tant pis, mais... cela ne m'a pas empêchée de me régaler.

Un peu de gourmandise

Bon appétit !

(Cette recette provient du site " Marmiton ". Une vraie mine !)

 

Voir les commentaires

2020-03-13T14:49:33+01:00

Pourquoi ce sort funeste ?

Publié par divagations-et-balades

          ......Qui me fait vivre en cette horrible période ? L'ai-je mérité par d'affreuses turpitudes dans une vie antérieure ?

          En guise de punition, me voilà contemporaine du coronavirus, et le pire.......j'ai plus de soixante dix ans !

          Ah ! c'est bien ma chance !!! A mon âge, vivre la plus grande crise sanitaire depuis un siècle !!!

          Quoi !!! Vous doutez ? Mais c'est le Président qui l'a dit voyons ! L'avez-vous déjà pris en flagrant délit d'erreur ?

          Bien sûr que je vais lui obéir, je vais rester chez moi. Les courses ? Tant pis je n'avais qu'à faire des réserves. La ferme du samedi matin ? Je n'irai pas bien entendu, je n'ai pas envie d'être contaminée par les poules.

          Vous imaginez le nombre de virus se baladant dans les travées du supermarché ? J'en tremble parce que hier matin je suis allée acheter du lait de coco en revenant de chez le poissonnier. Oh ! Misère !

          Et le facteur qui m'a apporté un paquet recommandé ! Malheur ! Il n'avait pas de masque, et combien de personnes l'ont touché ce paquet ? Dois-je le brûler ? Je vais demander au Président.

          Heureusement qu'on l'a !!! Il fait tout pour nous protéger. J'aurais du compter le nombre de fois qu'il a répété ce mot pendant son intervention, mais je n'écoutais que d'une oreille; c'est bête !

          Enfin, heureusement que les plus de soixante dix ans, vous savez, les plus fragiles, pourront quand même aller voter. Il l'a dit : " Rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes ".On sait tous que les virus sont interdits d'entrée dans les bureaux de vote. Et puis......ce sont surtout les personnes âgées qui votent pour lui. Il faut les excuser.......à leur âge......

          Enfin bref, confinons-nous, le Président nous protège. A bientôt, si j'en réchappe !!! 

Zorro est arrivé....é...é

Pourquoi ce sort funeste ?

laughfrownlaugh Je m'en vais prendre un bain de forêt avec mon chien....

Voir les commentaires

2020-03-10T16:03:08+01:00

En garde !

Publié par divagations-et-balades

          Il était une fois, un mousquetaire chinois qui décida de conquérir le monde. Son chef tenta bien de l'en dissuader, car il avait besoin de tout son effectif, mais, ce soldat rebelle et mégalomane n'en fit qu'à sa tête et s'évada de ses quartiers.

          Certains voulurent le retenir de force. Devenu fou, il les passa au fil de son épée.

          Alors, le grand chef des mousquetaires avertit le monde entier qu'un guerrier fou s'était échappé, et qu'il était immensément dangereux.

          Aussitôt, les rois et princes de tous les pays, au lieu de rassurer leurs peuples, engendrèrent une panique que les scribes officiels répandirent avec une joie mauvaise, en tenant, au jour le jour, le décompte des gens occis par ce vindicatif chinois, et promettant une catastrophe telle, que l'on se demandait si l'humanité allait survivre à l'extermination entreprise par cet individu, rendu dément par toutes les tentatives de l'arrêter.

          L'avenir devenait sombre et menaçant.

En garde !

          Paniqués, les humains se précipitaient vers les supermarchés, faisant moult provisions de peur d'être obligés de se terrer chez eux. Ils achetaient des masques de carnaval, espérant passer inaperçus. La vie s'arrêtait.....On ne pouvait plus se réunir à plus de mille personnes. A neuf cent quatre vingt dix neuf, on pouvait être à, peu près tranquille, mais à mille, on risquait tout simplement la mort, car le mousquetaire chinois s'énervait en proportion.

          En fait, le monde était devenu fou. Aussi fou que le mousquetaire chinois, beaucoup plus disaient ceux qui avaient raison gardée.

          En Gaule, les druides-médecins tentaient, en vain, de calmer le bon peuple.

          C'est un gros imbécile monté en épingle, disaient les plus sensés; les plus courageux s'interrogeaient sur la vraie raison de ce déferlement de peur entretenue, somme toute on n'avait à faire qu'à un seul homme.

          Comme dans toute attaque par un illuminé, disaient-ils, les plus faibles meurent; c'est le triste lot de ceux qui ne savent pas, ou ne peuvent pas se défendre.

          Les plus sages recouraient à la magie ancestrale. S'ils avaient la chance de vivre à proximité d'une forêt de pins, ils allaient en respirer les effluves balsamiques au cours de " bains de forêt ". Ce rituel faisait grandir leur force intérieure, et fortifiait leurs muscles. Ainsi, non seulement la forêt les cachait aux yeux du fou, mais aussi leur donnait la capacité de s' en défendre.

         

En garde !

          

          Le mousquetaire, qui avait pris le nom latin du célèbre aurige Coronavirus, pour mieux tromper l'adversaire, n'y survivrait pas si fantaisie lui prenait de s'y introduire. La magie ancestrale des arbres le soumettrait à un bombardement d'essences aromatiques qui, très vite, le ferait s'écrouler, mort.

          Et pour peu que les humains se lavent les mains.........Ses jours sont d'ores et déjà comptés.  

Voir les commentaires

2020-03-06T19:08:24+01:00

Rouerie

Publié par divagations-et-balades

          Qui aurait pensé en voyant cette petite boule de poils au regard si candide, qu'il se montrerait aujourd'hui un petit monstre de rouerie ?

Rouerie

          J'explique : aujourd'hui, comme chaque jour, nous sommes allés nous balader. Nous sommes partis profitant d'une belle éclaircie.

          Au début, il a bien essayé de me rejouer le chien de traîneau en tirant comme un dingo sur sa laisse,mais une dizaine de " Et alors " d'un ton sec, comme on m'a appris à le dire à son école, l'ont vite remis dans le droit chemin.

          Donc, j'avais à mes côtés, trottinant sagement, un chien civilisé et dompté, (enfin...presque !), quand soudain, une cataracte nous est tombée sur la tête, avec une brutalité sournoise.

          Et c'est là que s'est révélée la vraie nature de cet animal :

          Nous longions une haie très compacte de troènes quand nous avons vu un trou au ras du sol. Oscar y est entré assez profondément.

          Tant mieux me suis-je dite, il va y faire ses besoins, et je n'aurais pas, sous ce déluge, à m'agenouiller pour ramasser ses crottes. (Je suis devenue experte).

          Mais, je trouvais qu'il mettait bien longtemps, je l'ai appelé, suavement, comme appris à son école.........point de chien. Alors, j'ai écarté les branches et...... j'ai vu ce cabot, couché, tranquille, bien à l'abri alors que je dégoulinais de partout.

          Ah ! l'infâme animal ! A mon tour j'ai tiré sur la laisse pour le sortir de là. Pas question que je sois la seule à me mouiller quand même !

          C'est un fox-terrier et fox......c'est le rusé renard. Je crains qu'il n'en ait hérité de quelques gènes !!!!

Voir les commentaires

2020-03-05T15:16:09+01:00

Le feu est à l'orange

Publié par divagations-et-balades

          Bonjour à tous,

          Ce n'est pas mon habitude de repasser de vieux articles, mais.....l'actualité parfois le justifie, et c'est peut-être le cas aujourd'hui.

          Néanmoins, pas de panique au sujet du fameux coronavirus, la grippe classique pour l'instant, tue davantage, et a les mêmes cibles. Tiens ! on n'en parle plus. Dépassée la bonne vieille grippe, hop ! à la trappe, et place au jeune.

          Et n'oubliez pas, les antibiotiques sont inefficaces sur les virus !

          Et rions un peu, pour détendre l'atmosphère !

Le feu est à l'orange
Le feu est à l'orange

          J'ai conscience de jouer les " rabat-joie " mais............nous sommes en guerre, et ce sont les bactéries qui l'ont déclenchée.

          Ont' elles donc décidé de se débarrasser de l'humanité ? oui, peut-être, car elles sont entrées en résistance vis-à-vis de tous nos médicaments, même les plus performants.    

          Alors, médecins, chercheurs.....commencent à s'inquiéter, la prochaine épidémie mondiale se profile et on la craint catastrophique, faisant des dizaines de millions de morts.

Le feu est à l'orange

          En 2015, au Sommet Mondial sur les Maladies infectieuses à Boston, on a tiré la sonnette d'alarme; la gravité de la sur-utilisation des antibiotiques est devenue évidente. Pourtant, (mais on va dire que je prêche pour ma paroisse), nous, les médecins homéopathes, disions depuis des années, que l'on pouvait soigner autrement les affections courantes sans avoir recours aux antibiotiques, qui, de toute façon, sont inefficaces sur les maladies virales. Mais.........on nous traitait de charlatans irresponsables, déjà !!!

          Mais voilà :

* 13600 Français sont morts en 2015 à cause de l'antibio-résistance;

* Il y avait, la même année, pour la même raison, 700000 morts dans le monde

          Et le phénomène s'amplifie à vitesse supersonique.

      Mais qu'est-ce qu'il leur prend aux bactéries ?

          On les trouve partout :

* dans l'atmosphère,

* dans le sol

* au fond des océans

* même dans la mer Morte où aucune autre forme de vie ne s'y trouve.

Le feu est à l'orange

          Et elles sont beaucoup plus nombreuses que nous, les Humains. Un gramme de sol en contient, en moyenne, quarante millions. Dans notre corps, elles seraient entre quarante et mille milliards, on ne sait pas encore le nombre exact, mais en tous cas, elles sont plus nombreuses que nos propres cellules.

          Certaines sont "sympas" et empêchent même la prolifération des "méchantes". Mais il ne faut pas s'y fier. Les bactéries communiquent entre elles, elles sont en compétition pour la nourriture,(nous), et quand les méchantes sont assez nombreuses......l' équilibre se rompt et toutes deviennent virulentes.

      En fait, comme chez les humains, les bandes sont plus violentes et agressives que les individus isolés.

          J'ai parlé de l'incroyable vitesse d'adaptation des bactéries. Les Américains et les Israéliens ont réussi à la filmer. En dix jours, elles s'adaptent à des doses d'antibiotiques multipliées par mille.

          Depuis 1987, aucun antibiotique nouveau n'a été découvert. Il faut dix ans pour en développer un, à condition que l'on ait trouvé une molécule intéressante, et de toute façon plus on utilise d'antibiotiques, plus les bactéries deviennent résistantes. 

          A l'hôpital, déjà, des patients meurent d'affection différente de celle pour laquelle ils ont été hospitalisés. Ce sont les fameuses maladies nosocomiales.

          Et ces bactéries nous menacent partout.

* Dans les végétaux que nous mangeons, arrosés par des eaux contaminées. (Il y en a environ un milliard dans un litre d'eau de rivière).

* 61% des viandes que l'on achète sur le marché en sont porteuses.

          La France est championne de l'antibio-résistance par abus des antibiotiques, pas seulement du fait des médecins, mais aussi par l'élevage industriel.........

          Si nous continuons ainsi, on pense que d'ici 2050, c'est-à-dire demain, une personne saine sur deux cents mourra d'une infection bénigne antibio-résistante.

          Certaines maladies sont déjà revenues, par exemple la tuberculose, et sous une forme nouvelle contre laquelle le BCG n'a aucune efficacité.

        ALORS ! N'AVONS-NOUS AUCUNE CHANCE ? 

          A notre petit niveau individuel, nous avons des moyens d'agir, au moins pour essayer de ne pas exciter leur appétit :

* Booster nos défenses immunitaires et nos capacités de réaction : Vitamine C à hautes doses, (je viens d'apprendre que le scorbut frappe à nouveau en France, merci les pesticides et autres), vitamine D à hautes doses aussi, échinacea, propolis....

* Mesures d'hygiène drastiques au quotidien et dont la première est toute simple : se laver les mains. Elémentaire me direz-vous.........et pourtant.....29% des hommes et 8% des femmes ne se lavent pas les mains en sortant des toilettes.

* Se changer de chaussures en rentrant à la maison; On ramène des tas de choses sur la semelle de ses souliers !

* Désinfecter régulièrement le frigo, les poignées de portes, le volant de la voiture...

* Penser au nombre de bactéries qui nous guettent sur les poignées de caddies ou l'anse des paniers de supermarchés. Alors lavez-vous les mains en rentrant chez vous. 

          Mais attention, il ne faut pas devenir maniaque ou obsédé car un environnement trop propre fragilise. Les dermatologues disent même que l'on se lave trop ce qui détruit le film hydrolipidique protecteur de notre peau.

          Et qu'est-ce qu'elles croient les bactéries ? Que nous allons les laisser gagner la guerre parce qu'elles ont annihilé les fleurons de nos armes de défense ?

          Nous sommes plus malins que ça nous, les Humains, nous avons nos armes secrètes :

* L'antibiotique d'avant les antibiotiques : l' argent colloïdal, abandonné après la découverte des sulfamides et de la pénicilline, mais qui revient en force, sûr de sa revanche.

* Les merveilleuses huiles essentielles. Sachez que quelques gouttes d' HE de sapin baumier ou d'eucalyptus dans un diffuseur sauront vous protéger des pathologies hivernales, tout en embaumant votre maison.

 

 

Le feu est à l'orange

          Et si vous ramenez quand même une infection, quelle qu'elle soit, elles sauront vous soigner. Certains médecins hospitaliers à l'esprit ouvert, ont déjà recours à elles.

     ALORS,PAS DE PANIQUE.NOUS N'AVONS PAS ENCORE PERDU !

                      MAIS LE FEU EST A L'ORANGE

Voir les commentaires

2020-03-01T10:41:52+01:00

La pensée du dimanche - Ainsi va la vie

Publié par divagations-et-balades

          Si l'on réfléchit, c'est bizarre la vie. Dès nos premiers jours, notre mémoire se met en ordre de marche pour enregistrer toutes ces choses qui vont faire notre vie. Une succession hétéroclite de joies et de peines, de rencontres et d'oublis, de temps d'école et de vacances, de promesses et de déceptions....de naissances et de morts, toutes deux sources de grands mystères; de quoi ma vie sera t-elle faite ? Qu'est-ce que la mort ? Les deux sont fascinantes parce qu'inconnues à la base.

          Sont-elles les deux faces de la même pièce ? Un jour, je saurai.........ou pas. Zut !

          Il y a quelques jours, c'était " son anniversaire ". Quatorze ans déjà que je ne peux plus lui souhaiter de vive voix. Alors, j'allume une bougie et peut-être en voit-il la flamme qui lui dit que je ne l'oublie pas.

          C'est une bougie mémorielle, et sa flamme contient tous les souvenirs. Tout ce qui a fait que notre vie était singulière, toute cette accumulation de choses insignifiantes et précieuses.

          Comme le chantait Dean Martin : " Memories are made of this ".

          Et je me rappelle cette phrase de Victor Hugo : 

       " Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout où je suis "

La pensée du dimanche - Ainsi va la vie

Voir les commentaires

2020-02-25T16:20:51+01:00

La légende des mousses espagnoles

Publié par divagations-et-balades

          En Floride, certains arbres se parent d'étranges mèches de cheveux qui dégringolent de leurs branches.

La légende des mousses espagnoles
La légende des mousses espagnoles

          Mais que sont-elles ? Et, d'où viennent-elles ?

          Je vais vous en conter l'histoire.

          C'était il y a bien longtemps, un rustre, venant de la lointaine Espagne, voyageait en Floride. En ce temps-là, les Indiens Séminoles n'en étaient déjà plus tout à fait les maîtres.

Wikipedia

Wikipedia

          Ils connaissaient cet étranger nommé Gorez Goz, et en avaient peur car sa langue était fourchue et son coeur était dur, uniquement intéressé par le gain.

          il avait jeté son dévolu sur une jeune indienne, qu'il acheta pour quelques centimètres de ruban et un pain de savon. (Hum ! Que dire des vendeurs !).

Wikipedia

Wikipedia

          La pauvre fille était terrorisée par cette brute barbue, et.......s'enfuit par delà les collines, les champs et les clairières.

          Evidemment, l'infâme Gorez Goz se lança à sa poursuite. A la fin, n'en pouvant plus et sur le point d'être rattrapée, la jeune indienne grimpa à un arbre. Mais l'horrible bonhomme l'avait vue, et lui aussi grimpa à l'arbre. Elle était perdue.

          Non, car elle plongea dans la rivière, préférant un bain matinal à cet affreux escroc barbu.

          Et les ennuis de celui-ci commencèrent. Son vilain plan était tombé à l'eau, c'est le cas de le dire.

          Il voulut prendre le même chemin que la jeune fille, mais.......il s'accrocha par les poils de son menton, et les branches le retinrent par sa barbe qu'il portait fort longue.

          La jeune indienne fut sauvée. Le barbu perdit la vie.

          Mais sa barbe vit toujours, pour qui sait regarder, sous la forme de ces mousses espagnoles qui pendillent.

La légende des mousses espagnoles

Voir les commentaires

2020-02-23T06:36:00+01:00

Et une de plus !!!!

Publié par divagations-et-balades

          je veux parler des bourdes macroniennes.Celle-ci date de plusieurs jours mais......il m'a fallu le temps de me calmer, sinon.......je lui aurais dit des sottises peut-être rédhibitoires. Et qui sait ? Peut-être aurais-je été embastillée.

Et une de plus !!!!

          Qu'a t-il dit encore, ce génie de la bourde ? Il a comparé la colonisation en Algérie à......la Shoah !!!

      Mais comment osez-vous, Monsieur le Président ?

          Entre ça :

extraite du livre "Algérie française "

extraite du livre "Algérie française "

          et ça :

Wikipedia

Wikipedia

          Expliquez-moi ce qui vous autorise à pratiquer l'amalgame, pour employer un mot à la mode.

          Ceci ?

extraite du livre " Algérie française "

extraite du livre " Algérie française "

          Ou cela ?

Wikipedia

Wikipedia

          Vous savez ce qu'est l' Algérie, Monsieur le Président ?

          Non, ce n'est pas pour un coup d'éventail que la marine de Charles X fit voile vers El Djezaïr, mais pour mettre un terme à la piraterie barbaresque qui écumait la Méditerranée. Mais il n'était pas question de s'arrêter là, car tout aurait recommencé les Français partis. Alors, comme le disait Metternich : 

          " Si vous vous borniez à détruire les places barbaresques sans rien changer à l'état du pays et sans rien créer qui puisse subsister, votre expédition n'aurait servi à rien ".

          Alors, les Français sont restés et l' Algérie est devenue française. je passe sur l'épisode Abd El Kader et sa smala, car selon vous, apparemment, en même temps que la conquête commença le crime contre l'humanité.

          Mais c'est vrai ça. On a construit des ports, des routes, des hôpitaux, des dispensaires dans le bled, on a asséché la Mitidja et éradiqué la malaria.

          Les tribus ont cessé de se battre, on a construit de belles villes, introduit l'agriculture...........

          Mais quoi ! Tout ceci n'est que légende. En réalité on a perpétré un véritable génocide !

          Si c'est vous qui le dites, ce doit être vrai, et moi, quand je déambulais rue Michelet ou allais manger une glace square Bresson avec mes copains, j'avais la berlue, je fantasmais, mais la bombe de l' Otomatic me réveillait. C'est vrai, il y avait crime contre l'humanité, une Shoah en marche. Mais......dans quel sens ?

          Au fait, en 1830 l'Algérie n'était pas un état indépendant; le dey d' Alger était vassal du sultan de Constantinople.

          Tenez, Monsieur le Président, je vous fait un cadeau, pour vous prouver que vous avez tort. Ce qui est étonnant non ?

          Voici ce qu'a dit Aït Ahmed, chef du FLN, pas spécialement notre ami, mais qui a du réfléchir :

                    " L' Algérie au temps des Français, c'était un paradis ".

          Wouah ! le fou !

          Et un autre de nos " amis " des années 50/60, qui lui aussi doit être fou, Ferhat Abbas, qui a rapporté les propos d'un ministre syrien en visite à Alger, après l'indépendance bien sûr :

                    " L'oeuvre de la France ici est admirable. Si elle était restée vingt ans de plus,elle aurait fait de l'Algérie l'équivalent d'un pays européen

          Drôle de Shoah et de crime contre l'humanité, n'est-ce pas Monsieur le Président ?

          J'ai juste une petite suggestion :

   Et si vous arrêtiez de dire des bêtises ! 

    et accessoirement de susciter et/ou attiser rancoeur et

               haine à l'égard de notre pays.

 

( Les citations sont tirées du livre de José Castano ; " Et l'Algérie devint française " qu'il m'avait gentiment dédicacé, et dont je recommande vivement la lecture à notre Président ).

Voir les commentaires

2020-02-21T10:18:06+01:00

La cité dortoir

Publié par divagations-et-balades

          Ce XXIème siècle a perdu tout sens poétique; il n'est que matérialisme et..... avidité de certains maires à trouver de nouvelles recettes. Il est vrai que l'état a fortement obéré les ressources des communes.

          Quoi qu'il en soit, mon village n'en est plus un, définitivement. Il a profondément changé de visage, et même si notre lieu d'habitation nous en protège, nous déplorons tous la défiguration du centre du bourg et de ses alentours.

La cité dortoir

          Les immeubles et les cités y poussent comme de mauvaises herbes, et en plus on les peint de vilaines couleurs.

La cité dortoir
La cité dortoir

          Les magasins s'alignent dans un côte à côte hétéroclite.

La cité dortoir

          Les magasins sympas : la mercerie....la quincaillerie-droguerie.....et même le café où les vieux messieurs allaient taper la belote, ont disparus. mais il y a des banques et des agents immobiliers qui viennent nous casser les pieds pour nous convaincre de vendre notre maison : " Vous feriez une bonne affaire, nous avons des clients très sérieux......".

La cité dortoir
La cité dortoir

          Il y a l'inévitable super-marché et sa station service associée. Bon, c'est vrai, c'est commode ! Mais chez les petits commerçants qu'il a remplacés, on pouvait gagner un peu de temps plaisir en discutant jusqu'à se rendre compte qu'on allait être sacrément en retard et s'enfuir en courant.

La cité dortoir

          Et....il y a la route qui traverse la commune. Comme nous sommes loin de cette image....Une seule 2CV osait s'y aventurer......Le rêve !

La cité dortoir

          La route filait droit vers les grands espaces du Médoc. Et maintenant ???

La cité dortoir

          Un flot quasiment ininterrompu de voitures, de camions. Route des plages et de Soulac oui, mais aussi route du Verdon et de son avant-port. Ici aux heures " calmes ".

La cité dortoir

          Et puis....une vraie plaie......les ronds-points qui sur le territoire communal sont multipliés par quatre......moche,

La cité dortoir

          Ou un peu plus romantique;

La cité dortoir

          Quand on l'a dépassé, la route trace son chemin à travers bois;

La cité dortoir

          Et plus loin, une route étroite part en zigzaguant à travers la forêt pour me ramener chez moi, à l'écart des ...." vilaineries " architecturales du XXIème siècle.

Ouf !

Voir les commentaires

2020-02-18T10:36:57+01:00

Les quartiers résidentiels

Publié par divagations-et-balades

          Ils témoignent encore d'une certaine douceur de vivre. Les rues tranquilles sont bordées de maisons individuelles entourées de leur jardin. Il y a des fleurs, des arbres, certains majestueux.

Les quartiers résidentiels

          Les rues sont rarement droites, ce qui ajoute au charme de l'endroit. Même si, bêtement, j'ai choisi le plus vilain jour de la semaine pour faire mes photos. Cela les rend mélancoliques.

Les quartiers résidentiels

          Les maisons sont toutes différentes, selon le goût ou la fantaisie des propriétaires.

Les quartiers résidentiels
Les quartiers résidentiels

          On y trouve même une certaine rusticité !

Les quartiers résidentiels

          Il y en a qui ont l'air de ne pas être tout à fait d'ici avec leur toit pentu.

Les quartiers résidentiels

          Puis, on arrive à l'entrée du domaine privé où nous habitons. 

Les quartiers résidentiels

          C'est un domaine à l'américaine corrigé de fantaisie gauloise. Les rues tournent sur elles-mêmes, débouchent sur des ronds-points surprenants. Les maisons sont orientées de telle façon que l'intimité de chacun est préservée. La forêt le cerne, plus ou moins proche, mais la plus lointaine est à dix minutes à pieds.

          Quelquefois, des sangliers curieux viennent nous rendre visite et saccagent les jardins....un tout petit peu !!!

          Un petit paradis......oui mais......aujourd'hui..........

A suivre !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog