Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-12-25T14:54:19+01:00

Les conseils du Dr Knock

Publié par divagations-et-balades

          Trop tard pour le réveillon de Noêl, mais il en reste un : le 31 décembre. Alors, les bons docteurs qui désormais, gouvernent notre vie, ont pris un peu de leur précieux temps, pour nous donner quelques conseils judicieux, résumés dans un joli tableau :

Les conseils du Dr Knock

          Quelques commentaires sans paroles :

Les conseils du Dr Knock
Les conseils du Dr Knock
Les conseils du Dr Knock

Voir les commentaires

2020-12-23T14:57:31+01:00

Viendra t-il ?

Publié par divagations-et-balades

          Là-bas, loin, au-delà des grandes étendues de neige et de glace, la petite ville de Rovaniemi se livrait à une activité joyeuse et fébrile. 

Viendra t-il ?

          La nuit même, le Père Noël allait entreprendre son grand voyage annuel autour de la planète, emportant avec lui la joie qui allait allumer des étoiles dans les yeux des enfants de la Terre.

          Mais......était-ce bien sûr ? Certains lutins en doutaient car, rien n'allait vraiment bien, et pour la première fois depuis bien longtemps, la nervosité et la crainte les gagnaient.

          Que se passait-il donc dans cette maison d'où sortaient des éclats de voix tout-à-fait inhabituels, et dont le ton véhément trahissait une colère certaine.

Viendra t-il ?

          Les lutins étaient inquiets. Chacun connaissait la bonhomie du Père Noël, son inégalable gentillesse ! Quoi donc pouvait le mettre dans cet état ?

     * On ferait mieux de dire " Qui donc " fit remarquer un vieux lutin connu pour sa sagesse et sa sagacité.

          Et soudain, les lutins comprirent...........Le fils du Père Noël avait encore fait une escapade et n'était pas rentré.

          En fait, si, mais juste quelques instants auparavant, c'est-à-dire fort en retard.

          Ce garçon était un vrai garnement, qui, avec quelques chenapans de son âge, et malgré l'interdiction formelle du Père Noël était allé faire la fête.

          Quand l'ordre télépathique de rentrer lui était parvenu, il avait ressenti le courroux de son père, et disant au revoir à ses amis, s'était empressé de revenir à la maison.

Viendra t-il ?

          Ses amis tentèrent de le retenir : "reste-donc, disaient-ils, on commence juste à s'amuser, ton père n'est qu'un vieux rabat-joie, si vieux qu'il ne sait même plus ce qu'est s'amuser quand on est jeune ! "

Viendra t-il ?

          Eh oui ! Le Père Noël se faisait vieux et comme la plupart des pères, il espérait que son fils prendrait la suite de l'entreprise familiale. Mais, à voir le jeune bambocheur qu'il était, le pauvre Père Noël avait de sérieux doute quand à la capacité du jeune Noël à lui succéder.

          Et encore, il ne savait pas tout ! Il ne savait pas que son fils, certains soirs, quand tout Rovaniemi dormait, lui volait son traineau et un renne complice,

Viendra t-il ?

pour aller rejoindre une jeune fille des Hommes dont il était tombé amoureux. Celle-ci, gentille mais un peu simplette, était tombée dans la même folie.

Viendra t-il ?

          Mais voilà que se fit entendre la petite mélodie annonçant l'arrivée d'un message sur le smartphone du Père Noël.

          Et....Patatras...... Ce message, anonyme, dénonçait le secret.

          Fou de rage, le Père Noël décida, malgré les supplications de la Mère Noël que cette histoire émouvait, d'enfermer son fils dans une solide cabane isolée, sous la garde de quatre lutins, chargés de souffler dans des trompes au cas où le garnement s'échapperait.

Viendra t-il ?

          Sur ce, calmé, le Père Noël alla se préparer au départ. Le chariot était prêt, tous les cadeaux emballés, les rennes attelés......La Mère Noël avait préparé un bon chocolat chaud dans une bouteille thermos, il pouvait partir, et, il était temps car il avait un peu dépassé l'heure avec toutes ces histoires.

Viendra t-il ?

          Et tout se passa bien. La tournée fut réussie; les enfants des Hommes venaient de se lever, couraient à la cheminée ou au sapin, et le Père Noël vit, dans la nuit qui régnait encore,des milliers de petites lumières qui brillaient dans les yeux des enfants.

          Cette année encore, mission accomplie se dit-il. C'est tout heureux qu'il rentra chez lui, mais, avant de s'endormir pour une année, il décida de libérer son fils. Les trompes n'ayant pas retenti, il était donc toujours enfermé.............Or................Le fils Noël était un malin; il avait tant secoué les murs de la cabane, que la neige était tombée du toit, ensevelissant les gardes. Ceux-ci ne pouvant donc pas souffler dans les trompes, le fils Noël était sorti par la lucarne et.......parti rejoindre sa belle.

          Le Père Noël, empli de la bonne humeur que donne le travail bien fait, partit d'un grand éclat de rire, fier malgré lui de l'astuce de son fils.

Viendra t-il ?

          Ainsi se termina la nuit la plus sympathique de l'année ! Malgré tout, un frisson de peur avait effleuré le monde. Et s'il n'était pas venu !!!!

Voir les commentaires

2020-12-20T10:18:23+01:00

Surprise....s

Publié par divagations-et-balades

          Nous étions en 1996, au temps où fleurissait encore le grand mimosa du rond-point, avant que le syndic du domaine ne le fasse abattre sur plaintes de mères dont les enfants venaient jouer là, pour grimper sur les branches d'un noisetier, abattu lui aussi, sans même nous en aviser. Elles avaient peur qu'un enfant tombe, mais....tout le monde a un jardin ici, elles auraient pu garder leurs enfants chez elles, sous leur surveillance.....Passons, j'ai déjà déploré cela, mais ça me reste encore au fond de la gorge.

          Donc, je pressais mon neveu que je devais, comme tous les matins, amener au lycée privé où il suivait les cours de terminale. Comme tous les matins, il traînait un peu. Je décidais de sortir pour faire chauffer le moteur, et là.......Ô surprise ! Il avait neigé. Cela faisait des années que ce n'était pas arrivé, et on ne s'y attendait pas du tout. 

Surprise....s

     * David, dépêche-toi, il a neigé !

     * C'est ça, me répondit-il, sarcastique, subodorant une ruse minable pour l'obliger à se dépêcher.

          Enfin nous sommes partis et commença la galère sous l'oeil sidéré d' un ado qui n'en revenait pas. Nous étions tout à coup dans un monde en noir et blanc. Qui nous avait volé les couleurs ?

          Puis, je l'ai laissé devant la porte du lycée, et suis repartie vers la maison.

          En l'attendant, j'avais pris des photos de ce décor insolite et un peu féérique, qui ne manquait pas de charme, je l'avoue, moi qui n'aime la neige qu'au cinéma ou à la télé.

Surprise....s
Surprise....s

          J'avais bien fait, car............nouvelle surprise,.........quand j'arrivais au rond-point, le mimosa s'était dépouillé de son blanc manteau et resplendissait à nouveau de ses mille et uns petits soleils sous le ciel qui avait retrouvé son azur.

Surprise....s

          Avant de rentrer dans la maison, je fis un tour dans le jardin qui ne se ressemblait plus tout à fait; la neige fondait mais se raccrochait aux branches des arbres et arbustes, ne voulant pas disparaître trop vite.

Surprise....s

          Même Freddy, le fox d'alors, deuxième dans la lignée, paraissait un peu étonné.

Surprise....s

          Puis, je rentrais dans la maison, au moment même où le téléphone sonnait le big bang du jour :

     * Bonjour Madame, ici Madame P. la directrice du lycée. Est-il normal que David ne soit pas en cours aujourd'hui ?

Surprise....s

          Il y a des jours comme ça où les surprises tombent sur votre tête !

Voir les commentaires

2020-12-18T19:15:25+01:00

Une aventure exotique

Publié par divagations-et-balades

          Il y a sur la côte ouest de la Floride, au sud de Tampa, et faisant partie de son agglomération, une ville nommée St Petersburg

          Elle fut fondée le 29 février 1892 par un général de l'armée du Nord :  John C Williams, et par Peter Demens.

          La légende raconte que les deux hommes tirèrent au sort celui qui baptiserait la ville. Celui-ci désigna Peter Demens. Il nomma la ville St Petersburg, en souvenir de la ville russe homonyme où il  avait passé une partie de sa jeunesse.

          Nous y sommes passés pour la première fois dans les années 70, et ce dont je me souviens le mieux est ce trois mâts ancré au municipal Pier.

Une aventure exotique

          C'était la réplique du célèbre HMS Bounty, ce navire de la Royal Navy dont la mutinerie de l'équipage alimenta les chroniques à la fin du XVIIIème siècle, et qui fut le sujet d'un film " Les révoltés du Bounty " en 1962. (D'après une nouvelle de Jules Verne parue en 1879)

          C'est pour les besoins de ce film que fut construite cette réplique fort bien réussie. Bien des années plus tard, en 2006, elle reprit du service pour le tournage d'un épisode de Pirates des Caraïbes.

          Bien sûr, l'histoire des mutins du Bounty me revint en mémoire, et je n'eu aucune peine à la faire revivre dans son décor.

          Commandé par le capitaine William Bligh assisté de son second Fletcher Christian, le Bounty avait quitté l'Angleterre en 1787, pour aller chercher des plants d'arbre à pain à Tahiti, dans l'optique d'en nourrir les esclaves dans les Indes occidentales anglaises.

Portrait de William Bligh - Wikipedia

Portrait de William Bligh - Wikipedia

          La traversée dura un an. A Tahiti l'escale de cinq mois fut très agréable pour l'équipage, car, que croyez-vous que firent de nombreux marins .......... ils s'acoquinèrent avec de jeunes indigènes.

          Il faut dire que les vahinés ne manquaient pas de charme, et, le parfum des îles aidant, les fils d'Albion y succombèrent.

 

Wikipedia

Wikipedia

          D'autant plus qu'à cette époque était véhiculée une image idéalisée de l'île, qualifiée de " Nouvelle Cythère où règne la plus grande liberté sexuelle ".

          Mais voilà.......cette vie idyllique eut son revers, et cela s'accompagna d'une nette détérioration des rapports entre le capitaine et son équipage, car la discipline à bord eut fortement à pâtir de ces relations et le capitaine finit par infliger des punitions et brimades de plus en plus dures.

          Le second, Fletcher Christian, devint son souffre-douleur. Il arriva alors que ce dernier, n'en pouvant supporter davantage, organisa une mutinerie trois semaines après le départ de Tahiti. celle-ci rassembla plus de la moitié des marins.

          Les mutins s'emparèrent du capitaine et le mirent dans une chaloupe avec dix huit marins qui lui étaient restés loyaux.

Wikipedia

Wikipedia

          Puis, ils regagnèrent Tahiti et l'île de Pitcairn, où ils reprirent leur bonne vie.

          Le capitaine Bligh était un bon marin et sans doute un dur à cuire. Avec sa chaloupe, il franchit 6500 kms, jusqu'aux Indes orientales hollandaises d'où il regagna l'Angleterre en 1790.

          Evidemment, il alla conter sa mésaventure à l'Amirauté qui envoya une frégate, la Pandora pour aller chercher les mutins et les ramener en Angleterre. Ce qui fut fait en 1792.

          Et que se passa t-il ? Sans doute ce qui arrivait à tous les mutins du monde. Ils furent jugés et la plupart....pendus.

          Ainsi se termina cette aventure exotique.

Voir les commentaires

2020-12-13T10:21:19+01:00

La pensée du dimanche 13.12.20 : Eloge de la folie

Publié par divagations-et-balades

          Mais non, je ne vais pas plagier Erasme !

          Un éminent confrère, le Professeur Fourtillan, a osé participer et donner son avis dans le documentaire si gênant : Hold-up. Mais voilà, son avis a déplu car il a dévié de la doxa, alors......hop ! un décret du préfet de sa région et cet éminent professeur a été, contre son gré évidemment, hospitalisé en.......psychiatrie !

          Aurait-il le cerveau grillé ce brave professeur ?

La pensée du dimanche 13.12.20 : Eloge de la folie

          A mon avis, non, par contre.......le préfet !!!

          Un autre confrère, le Docteur Bellier a subi les foudres de l'agence régionale de santé de son lieu d'exercice, qui l'a suspendu pendant cinq mois.

          Et pourquoi ? parce que, en bon médecin prenant soin de la santé des gens, il a dit que ce masque que l'on impose à un peuple si terrorisé qu'il ne réfléchit plus, non seulement ne sert à rien, (et il ne le porte donc pas), mais en plus est toxique et générateur d'infections bactériennes et mycosiques, ainsi que le démontre une étude randomisée danoise publiée il y a quelques semaines.

          Alors, je crois que nous sombrons dans la folie, la vraie, pas celle imaginaire du Professeur Fourtillan.

La pensée du dimanche 13.12.20 : Eloge de la folie

          Heureusement, dans cette folie ambiante, mais qui a quelques résonnances.....nauséabondes selon un des mots favoris de nos politiciens, il reste un virus poli, prévenant, qui se révèle un peu fêtard, mais n'est-ce point la période ? Alors, ce virus, redevenu noctambule, a eu la civilité de téléphoner à nos autorités de santé officielles et à nos " zélites " afin que des précautions soient prises lors de ses sorties vespérales et nocturnes. Et avec la réactivité fabuleuse qu'on leur connait..........vlan ! couvre-feu. Comme pendant la guerre. D'ailleurs, nous sommes en guerre, notre Président l'avait dit.

          Ce qui est dommage, c'est que les cloches de couvre-feu n'existent pas dans toutes les villes, ce serait sympa de les faire sonner pour l'annoncer. Peut-être qu'à Bordeaux, on pourrait faire sonner la grosse cloche !!!

La pensée du dimanche 13.12.20 : Eloge de la folie

          Ou alors......mais oui.......les sirènes ! Il y en a sur le toit de toutes les mairies, et puis cela recréerait l'ambiance !

          Nous vivons une époque formidable ! Elle n'est pas belle la vie ?

La pensée du dimanche 13.12.20 : Eloge de la folie

          Et pour finir, une petite pensée de George Orwell :

          " En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire ".

Voir les commentaires

2020-12-11T10:18:21+01:00

Youpi ! Retrouvé !

Publié par divagations-et-balades

          Retrouvé quoi ? le " s " perdu dans mon précédent article. C'est presque normal, il s'attache à un mot qui porte en lui la perte : " ruiné ".

          Mais qu'importe le mot porteur, si je ne veux pas être déshonorée à jamais , je lui redonne ce " s " qu'il n'aurait pas du escamoter.

          A bientôt !!!

Youpi ! Retrouvé !

Voir les commentaires

2020-12-10T20:52:08+01:00

VOL !

Publié par divagations-et-balades

          Qu'il soit rose et souriant,

VOL !

          Ou gris et d'humeur maussade,

VOL !

          Qu'il se lève ou qu'il se couche,

VOL !

          Le spectacle que nous offre le soleil se moque bien du confinement, du couvre-feu, et de tout le reste,  ON NE NOUS LE PRENDRA PAS 

          Le plaisir de voir le pin qui s'embrase parce que les rayons du soleil levant ont sauté par-dessus la maison, et qui nous semble si beau, ON NE NOUS LE PRENDRA PAS 

          

 

VOL !

          Respirer la senteur d'une rose et s'éblouir de sa beauté, ON NE NOUS LE PRENDRA PAS

VOL !

          Oui mais...... les sourires échangés dans la rue avec une ou un inconnu.......embrasser sa famille, ses amis,.....et seulement les voir..........s'attabler ensemble autour d'un bon repas.......discuter un moment avec un autre promeneur de chien........aller à la plage dont la distance dépasse un peu les vingt kms que nous nous autorisons en nous signant un ausweiss de sinistre mémoire.......le cinéma....... le théâtre..... l'anniversaire que l'on va souhaiter dans le restaurant favori......tous ces plaisirs qui n'existeront plus car tous seront ruiné,.......les loisirs, les plaisirs, le sport, la libre circulation......nos libertés fondamentales........

          Au nom d'une épidémie fort opportuniste, dont le virus responsable gambade allègrement, s'en va, revient, avec ce comportement de psychopathe comme on n'en a jamais connu....

                        ON NOUS LES A ENLEVES

Voir les commentaires

2020-12-06T06:52:00+01:00

La pensée du dimanche - 06/12/2020

Publié par divagations-et-balades

          Il y a quelques jours, en lisant un article dans un de mes journaux favoris,, j'ai trouvé une phrase qui, je ne sais pas pourquoi, a déclenché un petit tilt dans ma tête.

          Y aurait-il quelque corrélation avec une situation vécue ? Allez savoir !!!

          En tout cas, je la livre à tous ceux qui me liront; peut-être y trouveront- ils une correspondance........Je ne sais pas qui en est l'auteur, mais c'est bien visé........ce n'est que mon avis !

          J'arrête le suspense, la voici :

    " A mesure que l'Etat s'affaiblit, il manifesta avec arrogance ce qu'il lui reste de pouvoir ". 

Aucune allusion, évidemment !!!!

Aucune allusion, évidemment !!!!

Voir les commentaires

2020-11-28T09:39:31+01:00

Le nombre maudit

Publié par divagations-et-balades

          Les mathématiques sont décidément bien étranges ! On s'imagine entrer dans un univers rationnel et, Ô surprise, on trouve des nombres dont l'étrangeté pose bien des questions.

          Il y en a plusieurs, et peut-être ne les a t-on pas encore tous découverts; mais parmi eux, il en est un dont la connaissance est très ancienne, et dont le caractère maléfique est arrivé jusqu'à nous.

          Ce nombre, vous le connaissez sans doute : 

                                       666

          Ce nombre est apocalyptique. C'est en effet dans l'Apocalypse de Saint Jean qu'il en est fait mention pour la première fois. Il y fut désigné comme le nombre de La Bête ou de l'Antéchrist.

          Selon la Qabale, il correspond à la transcription alphabétique de Nero Caesar, qui n'était pas particulièrement apprécié des Hébreux.

          Ce nombre a donc toutes les qualités requises pour devenir le favori des prophètes....des numérologues....et de quelques individus qui s'en servirent à des fins personnelles pour discréditer ceux qu'ils n'aimaient pas.

          Ainsi, au XVIème siècle, un auteur catholique Petrus Bungus, ne supportant pas Martin Luther,entreprit de démontrer dans son ouvrage Numerorum Mysteria,qu'il n'était rien d'autre que l'envoyé du diable, car la somme des lettres de son nom valait 666; mais cet homme était un coquin, car n'obtenant pas le nombre espéré, il traficota les chiffres.

          Un nommé Stifelius, violemment antipapiste, voulut démontrer en mille cinq cent cinquante quatre, que le nom du pape Leon X était équivalent à celui de la Bête de l'Apocalypse. Mais lui, aussi avait traficoté les chiffres.

          Puis, à l'aide de savants calculs mathématiques, Stifelius prédit la date de l'Apocalypse qui devait signer la fin du monde. Il fut très précis, ce serait le :

                         19 Octobre 1553

          L'évènement était annoncé dans un livre, mais je crains qu'il n'ait commis une petite erreur !!!

      

Source : Le monde est mathématique - Les nombres remarquables

Source : Le monde est mathématique - Les nombres remarquables

          Et pour coller un peu à l'actualité, revenons à l'élection de Ronald Wilson Reagan aux Etats-Unis. Il était républicain et un des meilleurs présidents de ce pays, mais, lors de la campagne électorale, un adversaire démocrate avisa le pays que le nom complet de Reagan était formé de trois mots de six lettres chacun d'où......666.....et qu'il ne fallait surtout pas l'élire.

          Cette façon de rechercher ce nombre maléfique dans le nom de ses adversaires politiques ou de ses ennemis, remonte à Guerre et Paix de Tolstoï.

          Au chapitre XIX du livre troisième, première partie, on peut lire :

     * Un des frères de son Ordre lui fit part d'une prophétie relative à Napoléon et tirée de l'Apocalypse. Dans le verset 18 du chapitre 13 il est dit :

       " Ici est la sagesse : que celui qui a de l'intelligence compte le nombre de la Bête car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante six " et au verset 5 du même chapitre : " Et il lui fut donné une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes, et il lui fut donné aussi le pouvoir d'accomplir quarante deux mois ".

          En appliquant les lettres latines au calcul hébraïque, on obtenait ......L' Empereur Napoléon, et, en additionnant le total, bien sûr.........666. Napoléon était donc la Bête de l'Apocalypse, et cela indiquait que l'année 1812, la quarante deuxième de son âge, serait la dernière de sa puissance !!!

          Ce nombre fut également appliqué à Hitler selon la règle suivante : A = 100, B = 101, C = 102..... et on obtient :

      * H = 107 - I = 108 - T = 119 - L = 111 - E = 104 - R = 117........= 666

          Pourtant ce nombre n'a pas toujours eu cette connotation maudite. Il apparait dans la Bible bien avant l'Apocalypse de Jean. 666 talents d'or était la somme que le roi Salomon recevait chaque année.  

      Il y a quand même une étrangeté : l' Apocalypse est le 66ème livre de la Bible, et le verset mentionnant le nombre 666 est le 18, soit.....6 + 6 + 6 !!!!

         A la période contemporaine, le côté démoniaque de ce nombre est toujours présent en de nombreux domaines curieusement différents :

     * La première émission de radio du monde eut lieu au 666, 5th Avenue à New York

     * La nouvelle version du film d'épouvante " The Omen " créée en 2006, est sortie le 06/06/06 à 06h06.06.

     * Le premier ordinateur d'Apple fut lancé au prix de 666,66 dollars, et le virus informatique "seven dust" de Macintosh, découvert en 1998, avait pour nom d'origine .... 666.

          On voit bien que ce nombre est démoniaque : l' addition des numéros de la roulette donne.. 666.

          Attention les joueurs, le diable est aux commandes !!!!

Voir les commentaires

2020-11-26T18:34:16+01:00

Médoc Bleu en noir et blanc

Publié par divagations-et-balades

          Le Médoc est une presqu'île coincée entre l'océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde. Officiellement, il y a le Haut-Médoc, le Moyen-Médoc et le Bas-Médoc. Pour moi, il y a le Médoc des vignobles qui regarde vers le fleuve, et le Médoc Bleu.... le mien, (!), celui des grands espaces, où l'air des pins se mêle à celui de l'océan. La route Bordeaux-Soulac en est la médiane.

Wikipedia

Wikipedia

          C'est le pays de la lande et de la forêt, immense, qui parait sans fin, où les pins se serrent les uns contre les autres, 

Médoc Bleu en noir et blanc

          Et que survole parfois un oiseau inconscient.

Médoc Bleu en noir et blanc

          C'est le pays des lacs, sertis dans l'écrin vert des grands pins, oasis de paix et de romantisme, où le silence n'est troublé que par les frissons des roselières.

Médoc Bleu en noir et blanc
Médoc Bleu en noir et blanc

          Parfois, la forêt est trouée par les esteys qui relient les lacs à l'océan, perçant les dunes à l'extrémité de leur parcours.

Médoc Bleu en noir et blanc

          Et il y a l'océan, infini, majestueux, changeant, tantôt calme, accueillant les soleil qui vient s'y baigner et lui donner cet éclat d'argent;

Médoc Bleu en noir et blanc

          Mais qui parfois se déchaîne, gronde et attaque furieusement le rivage,

Médoc Bleu en noir et blanc

          Et qui, ensuite, comme pour s'excuser de sa mauvaise humeur, vient, benoitement, lécher le sable.

Médoc Bleu en noir et blanc

          Le Médoc Bleu, c'est aussi ce grand ciel dont l'infini va, à l'horizon lointain, se marier à l'infini de la mer.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog