Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2022-03-06T11:41:19+01:00

La pensée du dimanche 06/03/2022 - Le Vieux Lion

Publié par divagations-et-balades

          Avant-hier soir, nous avons regardé la télé jusque assez tard dans la nuit, car nous sommes tombés sur un film assez remarquable : Les années sombres.

          Il était essentiellement axé sur Winston CHURCHILL, le Vieux Lion qui a porté sur son dos une grande partie de la charge de la Seconde Guerre Mondiale.

          Le comédien, dont je n'ai pu voir le nom au générique, était remarquable tant il campait bien le personnage, dans ses attitudes physiques et psychologiques.

          Le nom de Churchill m'est connu depuis l'enfance, on en parlait beaucoup dans ma famille, et j'avais vite compris qu'il s'agissait d'un personnage historique de premier plan. Je me souviens que le prénom de son épouse m'avait fait rire tant je l'avais vite associé au fruit éponyme; on l'appelait Lady Clementine.

          C'était un sacré bonhomme ! Le cigare semblait vissé à ses lèvres et faisait partie indissociable de son personnage.

          Un autre geste lui appartenait et trahissait bien son côté indomptable, c'étaient ses doigts, formant le "V" de la victoire, à laquelle il a toujours cru et pour laquelle il n'a cessé de se battre.

       

La pensée du dimanche 06/03/2022 - Le Vieux Lion

          On connait sa phrase célèbre s'adressant à la Chambre : " .....Je n'ai à offrir que du sang, du labeur, de la sueur et des larmes. Vous me demandez quelle est notre politique ? Je vous dirai : c'est faire la guerre sur mer, sur terre et dans les airs, de toute notre puissance et de toutes les forces que Dieu pourra nous donner ". 

          Il en est une autre, moins connue, mais que j'aime bien, et qui, encore, reflète son courage et sa persévérance :

          " L' échec ne dure pas, la victoire ne dure pas, seul compte le courage de toujours avancer ".

Voir les commentaires

2022-03-02T16:45:10+01:00

Les Spectres

Publié par divagations-et-balades

          De tout temps, ils ont existé et hanté la Terre. Nul n'est capable de dire quand ils ont commencé, ni quand ils finiront, bien que les humains aient tenté à plusieurs reprises de les éradiquer par des traités et des :

                                   Plus jamais ça !

      Mais ils sont toujours revenus parce qu'ils n'étaient jamais vraiment repartis. Ils sont là, invisibles mais aux aguets.

         Ils se nourrissent des grandes peurs qu'ils inspirent, et sont prêts à bondir au moindre stimulus provoqué par la bêtise des Hommes, ou leur ambition démesurée et quasi psychiâtrique....ou les deux.

         Comme la mort, ils sont toujours prêts à faucher des vies humaines, et se complaisent dans la ruine et la désolation.

         Ils planent dans le ciel tels des vautours, prêts à fondre qui sur les Hommes, qui sur les pays, qui sur les villes et villages, semant chaos et déshumanisation.

         Certains, planant au-dessus de l'Europe, s'ennuyaient ferme. Ils avaient été très actifs pendant des siècles, jouissant vraiment d'un emplacement privilégié, mais depuis plus de soixante dix années qu'ils avaient goûté à la joie d'une conflagration européenne qui était devenue mondiale, ils étaient en quelque sorte au chômage.

         Et voilà que soudain.......à l'est du continent, un individu allait leur rendre la joie de vivre et les sortir de leur mortelle léthargie.

         Ils y envoyèrent un de leur jeune spectre en formation pour voir ce qui se passait vraiment et s'ils ne s'enthousiasmaient pas trop vite, craignant malgré tout une désillusion.

         Le jeunot revint avec de bonnes nouvelles : les humains se battaient à nouveau entre eux, et même, Ô ineffable bonheur ! leur conflit avait des chances réelles, bien que fragiles, de se généraliser.

         Dès lors, les Spectres se réunirent dans une fiévreuse attente. Ils étaient tous là : la guerre, la ruine, l'exode, la famine et déjà à l'affut, leur corollaire : les maladies........Tous frémissant d'espoir et se posant malgré tout, avec une certaine angoisse, la question ultime :

LES HOMMES ALLAIENT-ILS SUCCOMBER A LEUR FOLIE ? 

Voir les commentaires

2022-02-26T17:54:12+01:00

La loi, c'est la loi !

Publié par divagations-et-balades

          COUCOU ! Me revoila !

          Il est une loi dont je me serais bien passée de la respecter, mais......personne ne m'a demandé mon  avis, car c'est une loi d'airain.

          Je veux parler de la fameuse loi des séries.

          Je viens d'en être victime et avec une telle constance dans la cascade d'ennuis, que j'ai préféré en rire, et puis de toute façon, ce sont des nuisances mais mineures à l'échelle de ce qui se passe dans le monde en ce moment.

          Cela a commencé par une histoire de téléphone. Un des jumeaux coupait toute communication au bout de quelques secondes. Pour me venger, je l'ai mis au rancart et j'ai remplacé les deux frères par deux autres tout neufs et superbes, mais......qui sont restés muets car, mon ordinateur, vexé d'avoir perdu ses copains, qui étaient si bien branchés sur lui, a décidé à son tour, de me laisser en plan.

          Un toubib spécialisé est venu l'ausculter et......a décidé d'une hospitalisation de quelques jours. Covid 19 ai-je balbutié, non, restons sérieux.

          Puis la loi des séries a frappé de nouveau car je ne la prenais sans doute pas assez au sérieux. Alors, elle a décidé de frapper un grand coup et s'en est prise à......la cuisinière. Sans crier gare, celle-ci a cessé purement et simplement de fonctionner.

          Mais nous sommes futés, nous avons un cuit-vapeur, et toc, nous avons été moins ennuyés qu'elle le pensait, mais quand même .....

          Devant cette conspiration, hop ! au rancart elle aussi, et depuis hier, nous avons une superbe cuisinière ultramoderne dont...........le four ne marchait pas. Alors ce matin, des experts en four de cuisinière sont venus et ...... se sont aperçus que l'installation était incomplète et qu'une manoeuvre obligatoire n'avait pas été faite.

          Bon, cela fait trois nuisances, c'est bon maintenant, j'ai bien compris ce qu'est la loi des séries, alors ......STOP !!!!

A bientôt

       

 

 

Voir les commentaires

2022-02-12T16:13:18+01:00

Asservi et despote

Publié par divagations-et-balades

          J'habite un bourg dont un quartier se nomme Germignan. C'est là que mourut, le dix huit août mille cinq cent soixante trois, Etienne de La Boétie, ami et contemporain de Montaigne, qui habitait Bordeaux où il avait fait toutes ses études.

          La Boétie a écrit une oeuvre majeure : Discours de la servitude volontaire qui parut après sa mort, en mille cinq cent soixante seize.

          Ce livre est un jalon qui s'inscrit dans la tradition de l'antitotalitarisme qui aboutit à Orwell et Hannah Arendt.

          La Boétie est convaincu que tout être a en lui une aspiration à la liberté, mais il souligne un paradoxe : " Comment les peuples en viennent-ils à se soumettre aux tyrans, non seulement avec obéissance et servitude, mais encore avec dévotion ".

          Il pense que cette docilité correspond à " un profond oubli de la liberté, et quand s'y ajoute la crédulité, tout le peuple finit par communier à la gloire du tyran ",

          Et il ajoute : " Et des serviteurs serviles constituent le ressort secret de la domination, le soutien et le fondement de la tyrannie, dans l'espoir de leur part du butin, devenant des tyranneaux eux-mêmes ".

          En d'autres temps, on assassinait les tyrans, on les répudiait, on les renversait, on servait, sans laisser le gouvernant asservir.

          Mais tout se mérite.

          Le peuple doit mériter le pouvoir de renverser un tyran, qui, lui-même, doit mériter de l'être.

          Peut-être faut-il se rappeler que Chateaubriand dans ses Mémoires d'outre-tombe,citait ces paroles de Jean-François de La Harpe :

     " Plus l'oppresseur est vil, plus l'esclave est infâme "

           Et nous, que méritons-nous ?  

Voir les commentaires

2022-02-11T06:33:22+01:00

Merci, Monsieur le Professeur

Publié par divagations-et-balades

          Le Professeur MONTAGNIER est mort il y a trois jours, et je trouve " bizarre " la grande discrétion dont font preuve les médias.

          Il était quand même un de nos plus grands savants, sinon le plus grand actuel. Ses titres, prestigieux, ont fait honneur à la France.

     * Directeur de recherche émérite au CNRS

     * Professeur à l' Institut Pasteur

     * Directeur du Centre de Biologie moléculaire au Queen's College, Université de New York

     * Directeur de recherche à l' Université de Shanghaï

     * Prix Nobel de Médecine en 2008 pour sa découverte du virus du SIDA

Et bien d'autres distinctions internationales.

          Il était une gloire pour notre pays, et qu'a mérité sa mort ? Une bande passante à la télé et des dépêches en vrac, démenties, puis reconfirmées à plusieurs reprises.

          Au revoir et merci, Monsieur le Professeur, j'espère néanmoins que vous aurez l'hommage et la reconnaissance que vous méritez.

Voir les commentaires

2022-02-07T12:51:21+01:00

Qu'est-ce qu'on nous fait ?

Publié par divagations-et-balades

          Plus ça va, plus je râle ! Et plus mes griefs augmentent. Et je me pose une simple question : Comment est devenue la vie dans mon pays ?

          Le pire est que je peux apporter aussi la réponse; il suffit de regarder la rue. Qu'y voit-on ?

     * Des gens sans visage, qui déambulent en faisant attention de ne pas être trop près des autres. Tous ces porteurs de masques hétéroclites qui ne réalisent pas à quel point ils peuvent être dangereux, parce que humides et chauds en travers de la bouche, ils deviennent un milieu favorable à l'éclosion de bactéries pathogènes, et font réabsorber le gaz carbonique que l'on vient de rejeter.

          Et cela.......au nom de la santé !!!

     * Des gens qui se connaissent mais qui évitent de se donner la bise de l'amitié, ou de se serrer la main, l'échangeant contre un ridicule coude à coude.

     * Et que dire si l'on veut rentrer dans un lieu public, café, restaurant, cinéma, stade....

          Présentez vos pass M'sieur Dame !

     * De même dans les transports, car on ne peut plus circuler sans ce permis.

     * Et que dire de la tristesse ambiante, de cette joie de vivre disparue pour laisser la place à ces bouches sans sourire et ces regards inquiets ou soupçonneux !

          On a la sinistre impression que les gens ne sont plus des vivants, mais des survivants précautionneux.

          On nous a fait oublier que les virus nous ont précédés sur cette planète, et que depuis que nous existons, nous en respirons à peu près quatre cent mille par.......minute. Eh oui ! Et parmi eux, certains sont bien plus dangereux que ce virus tout couronné soit-il.

          On nous a fait oublier que nous avons un système immunitaire naturel, qui nous permet, à l'état normal, de résister à l'assaut des méchants. Et si nous pensions aux huiles essentielles ???

          Et qui donc nous impose cette vie rabougrie ?Ces hommes et ces femmes politiques, pour des raisons plus ou moins obscures, ces médecins de plateaux télé, qui, oubliant le serment d'Hippocrate qu'ils ont pourtant, eux aussi, prêté un jour devant leurs maîtres, préfèrent une allégeance aux laboratoires pharmaceutiques, plutôt que de s'occuper de leurs patients, ces journalistes de connivence  chargés de distiller et répandre la peur.
          C'est en pensant à eux que Rabelais m'est revenu en mémoire, et surtout ce qu'il a si bien dit, et qu'il redirait sans doute s'il revenait faire un tour dans ce monde dégénéré : 

" Science sans conscience n'est que ruine de l'âme "

Voir les commentaires

2022-02-02T14:30:23+01:00

Old Men from New Orleans

Publié par divagations-et-balades

          il est à la Nouvelle Orléans, une adresse que connaissent tous les amateurs de jazz, dont je suis, c'est le 726 St Peter street.

          Il s'agit de l'une de ces rues du Vieux Carré Français, si belles avec leurs vieilles maisons aux balcons de fer forgé.

Old Men from New Orleans

          Donc, au 726, se trouve.................le temple du jazz : Preservation Hall. C'est une salle où l'on s'entasse dans un silence religieux. Personne ne bouge face à sept vieux messieurs, (du moins les trois fois où j'y suis allée), qui nous régalent de morceaux d'anthologie.

Old Men from New Orleans

          Nous sommes là aux sources du jazz. Preservation Hall débuta le 19 juin 1961, sous les auspices de la Société de préservation du jazz New Orléans traditionnel, dont les fondateurs étaient Barbara Reid & Ken Mills.

          A Preservation Hall jouaient essentiellement des musiciens afro-américains qui, tel Kid Thomas Valentine, étaient tous originaires de Louisiane.

          De grands noms du jazz sont passés par ce lieu mythique: Georges Lewis, Louis Nelson, Allan Jaffe.............Il y avait aussi une femme qui tenait le piano : Sweet Emma Barrett.

Old Men from New Orleans

          Lors de ma troisième visite,( à moins que ce ne fut la seconde ! ), on fêtait le cinquantième anniversaire de ce lieu magique.

Old Men from New Orleans

          Evidemment, j'achetais le livret commémoratif, d'autant plus qu'il contient quatre formidables disques de.........ces Old Men from New Orleans, que je regrette de ne pouvoir faire entendre aux amoureux du jazz qui me lisent peut-être.

Old Men from New Orleans

          On va dire que je suis sadique, mais voici tout ce que vous ne pouvez pas entendre. Mais, je suis sûre que la plupart de ces morceaux sont dans la discothèque des amoureux du jazz New Orleans.

Old Men from New Orleans

Voir les commentaires

2022-01-30T14:40:16+01:00

Vadrouille bretonne

Publié par divagations-et-balades

          Mon ami était amoureux de la Bretagne, (Après moi, non mais....), et nous y avons fait quelques belles balades au fil des ans.

          Un jour, nous avons décidé d'explorer la côte sud. C'était la saison des ajoncs en fleurs.

Vadrouille bretonne

          Nous étions partis d'un petit port dont j'ai oublié le nom. Evidemment, je ne marque jamais rien !!!!. Le ciel était........breton. ( Oula, je vais me faire descendre....sujet sensible !).

Vadrouille bretonne

          Au départ, la côte était plate, puis, elle s'est élevée peu à peu, abandonnant quelques rochers dans l'eau, dont l'un, supportant un petit phare. La rousseur de la terre contrastait avec le gris de la mer, si différente de l'océan vert et bleu de chez nous.

Vadrouille bretonne

          La côte s'élève encore, devient plus abrupte, et la mer va se briser sur elle, commençant à écumer........de colère ? Vexée de ma réflexion, elle devient vert foncé, presque calme, dans un creux de rochers.

Vadrouille bretonne

          Le ciel finit par tomber dans la mer et se fondre en elle. Nous sommes dans un univers en noir et blanc. Toute couleur en est bannie, comme une incongruité.

Vadrouille bretonne

          En Bretagne, la beauté a une dimension tragique, mais elle vous attache le coeur. Comment pourrait-on ne pas l'aimer ?

          Et puis....il y a les galettes !!!!

          Et l'on voit les deux gourmands se diriger vaillamment vers la crêperie la plus proche !

Voir les commentaires

2022-01-27T18:08:02+01:00

Mémoire

Publié par divagations-et-balades

          Aujourd'hui est une journée mémorielle où un nom sinistre est évoqué : Auschwitz.

          Ce nom a chez nous, une résonnance particulière, car, c'est là que ma grand-mère paternelle a fini sa vie en mille neuf cent quarante quatre.

          Elle était partie pour ne jamais revenir, par le convoi n° 12 au départ de Bordeaux vers Drancy, au mois de janvier de cette année-là. Puis, le train de marchandises qui l'emportait vers la Pologne.

Mémoire

          En ce temps-là, j'étais encore une très petite fille. Mon père était prisonnier dans un pays lointain, également à l'est de l'Europe. Ma mère se cachait quelque part, et moi, j'étais cachée en Charentes, chez de braves gens qui m'avaient accueillie. Ma grand-mère avait été trahie par des voisins qui l'avaient reconnue.

          A la fin de la guerre, mon père est revenu et, pendant près de vingt ans, il a recherché sa mère. Nous avons une mallette pleine des lettres qu'il envoyait à la Croix Rouge, en Allemagne, en Autriche, en Russie....jamais il n'a eu de réponse. Jusqu'au jour, dans les années 80, où nous avons appris qu'elle avait été gazée dès son arrivée à Auschwitz; mais mon père n'était plus là pour le savoir.

          Et moi, pendant tout ce temps, et même encore, bien que sachant ce qui s'était passé, dès que je vois un groupe de déportées, en photos ou dans un reportage télé, je me surprends à chercher ma grand-mère, puis, je me traite d'idiote.

          Il y a des choses accrochées si fort dans la mémoire que rien ne pourra empêcher sa quête. Et en fait, on ne peut jamais faire son deuil s'il n'y a pas de pierre tombale.

Voir les commentaires

2022-01-22T19:22:54+01:00

Ciels tropicaux

Publié par divagations-et-balades

          J'ai souvent vécu sous des ciels tropicaux et j'en admirais la somptuosité, au lever et au coucher, d'un soleil triomphant.

          Je voulais en noter toutes les nuances et les fixer pour mes nostalgies futures.

          Et aujourd'hui, quand je regarde les photos de mes éblouissements, je peste contre moi qui ne marque jamais les endroits où je les ai prises.

          Par exemple, celles-ci, présumées être de l'île de La Réunion, ou du Kenya, ou des îles Vierges, ou.....ou.....

Ciels tropicaux
Ciels tropicaux

          Ou bien celle-ci, quand passe, d'un vol lourd, un oiseau inconnu.

Ciels tropicaux

          Et celles-là ! Sur quel pays flamboyait ce soleil qui incendiait le ciel ?

Ciels tropicaux

          Et où une telle magie faisait jaillir un arc multicolore ?

Ciels tropicaux

          Sans doute encore un de ces pays exotiques qui m'ont tant fascinée tout le long de ma vie.

          Eh bien, non ! Ce ciel un peu magique qui rivalise en beauté avec les plus lointains, c'est celui de chez moi............Le plus beau du monde !

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog